Maroc : où sont les ouvriers ?

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Un travailleur de la Sonasid. © DRMalgré un pacte national initié en 2009, l'industrie marocaine supprime davantage d'emplois qu'elle n'en crée. La baisse de la demande européenne, notamment dans le textile, n'est pas étrangère à ce déclin.

Quatre ans après le lancement du Pacte national pour l'émergence industrielle (PNEI), le bilan est mitigé. Courant de 2009 à 2015, ce vaste programme visant à favoriser le développement d'un secteur industriel compétitif prévoyait, à terme, la création de 220 000 emplois industriels directs. Si le gouvernement s'est félicité, lors des récentes Assises de l'industrie, de la création de 85 000 emplois dans les cinq secteurs industriels prioritaires (l'agroalimentaire, l'aéronautique, l'automobile, l'électronique et le textile), tous ne partagent pas cette euphorie. « Dans le PNEI, l'État ne prend pas en compte certaines productions dans le secteur du textile, comme l'artisanat et l'informel », souligne Ahmed Lahlimi Alami, haut-commissaire au plan.

Les calculs de cet économiste (ayant rang de ministre) et de ses équipes expertes en statistiques aboutissent en effet à des résultats radicalement différents : selon eux, l'industrie, artisanat inclus, aurait en fait supprimé 24 000 emplois par an entre 2009 et 2011 « et 28 000 rien qu'en 2012 », souligne Ahmed Lahlimi Alami, et ce malgré la création de 17 000 postes dans l'industrie extractive. Il précise : « La branche d'activité économique ayant le plus souffert est celle du textile, bonneterie, habillement et cuir. »

Sept nouveaux contrats-programmes

Les troisièmes Assises de l'industrie, sur le thème « Émergence, une dynamique engagée », se sont déroulées à Tanger, le 20 février, en présence du roi Mohammed VI. Sept nouveaux contrats-programmes, allant de 2013 à 2023, ont été signés entre le gouvernement et les opérateurs économiques. Ils portent notamment sur les secteurs chimique et parachimique, pharmaceutique, métallurgique, mécanique et électromécanique. R.B.

Du côté de la Fédération marocaine des industries du cuir (Fédic), dont les membres emploient environ 20 000 personnes, on confirme ce diagnostic : « Le secteur souffre depuis 2009, déplore Mohamed Amaiz, son président. Auparavant, la progression des exportations était à deux chiffres. Depuis 2011, nous sommes passés en négatif, et cela s'est accentué en 2012. » La filière chaussure, qui représente 75 % du secteur cuir, a notamment été très affectée par la chute de la demande de ses principaux clients : l'Espagne, la France et l'Italie. « La baisse de la demande mondiale adressée au Maroc, passée de 5,3 % en 2011 à 2 % en 2012, a affecté le dynamisme de l'économie, y compris dans les industries de transformation des phosphates et les industries électriques et électroniques, explique Ahmed Lahlimi Alami. Il s'agit là d'un effet conjoncturel lié à la récession de la zone euro, principal partenaire commercial de notre pays. »

Cercle vertueux

Pour les pouvoirs publics, la querelle de statistiques intervient au plus mauvais moment. La dynamisation du secteur secondaire, qui représente 14 % du PIB marocain et 11,5 % de la population active (hors BTP) en 2012, est un objectif stratégique. Notamment parce qu'il est potentiellement un important pourvoyeur d'emplois, dans un pays qui en manque. Si les efforts risquent d'être freinés par les médiocres performances économiques de l'Europe, le Haut-Commissariat au plan prévoit une légère croissance de l'industrie cette année et une reprise plus tangible en 2014.

Les implantations de multinationales telles que Bombardier et Renault en 2012 devraient amorcer un cercle vertueux de créations d'emplois pour les prochaines années : les carnets de commandes dans l'aéronautique sont pleins jusqu'en 2016 et la production de l'usine Renault à Tanger atteindra 350 000 véhicules en 2014, contre 170 000 actuellement. Sans parler de la sous-traitance et des pourparlers engagés par le gouvernement pour faire venir un second constructeur automobile au Maroc d'ici à 2017. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Finance

L'émirati Aabar Investment crée une filiale au Maroc

L'émirati Aabar Investment crée une filiale au Maroc

La société d’investissement Aabar Investments PJS a créé une filiale à Casablanca : Aabar Morocco Investment. Cette dernière aura en charge le pilotage de la stratégie marocaine du groupe basé...

Lire la suite

Capital-investissement

Capital Trust mobilise 100 millions de dollars pour le fonds Euromena III

Capital Trust mobilise 100 millions de dollars pour le fonds Euromena III

La société financière Capital Trust a déjà levé 100 millions de dollars pour le premier tour de table de son fonds Euromena III. Principale nouveauté : 30 % de ces sommes...

Lire la suite

Téléphonie

Niger : les opérateurs télécoms sanctionnés pour manque de transparence

Niger : les opérateurs télécoms sanctionnés pour manque de transparence

Les quatre compagnies mobiles du Niger ont été condamnées par l’Agence de régulation des télécommunications et de la poste (ARTP) à verser au total 5,287 milliards de CFA (8,06 millions...

Lire la suite

Francophonie

Francophonie : les propositions économiques de Jacques Attali

Francophonie : les propositions économiques de Jacques Attali

L'économiste français vient de remettre un rapport à François Hollande dans lequel il détaille 53 propositions afin de dynamiser les échanges économiques dans l'espace francophone.

Lire la suite

Gabon

Port-Gentil : gros trafic à l'horizon

Port-Gentil : gros trafic à l'horizon

Quai minéralier, terminal à conteneurs, chantier naval... Le port de Port-Gentil, au Gabon, se modernise. Et entraîne dans son sillage d'autres projets industriels.

Lire la suite

Finances publiques

Les obligations du Trésor nigérien remportent un franc succès

Les obligations du Trésor nigérien remportent un franc succès

Le Niger a conclu avec succès une émission obligataire sur le marché sous-régional. Les souscriptions ont atteint 57 milliards de F CFA (87 millions d'euros), pour un objectif de 30...

Lire la suite

Finance

L'Afrique part à la pêche aux "islamodollars"

L'Afrique part à la pêche aux

Au Maghreb comme au sud du Sahara, les produits financiers compatibles avec la charia se multiplient. Autant de vecteurs qui permettent aux pays du Golfe d'investir dans les infrastructures.

Lire la suite

Consommation

Maroc : le sud-africain Delta International Property rachète Anfaplace

Maroc : le sud-africain Delta International Property rachète Anfaplace

Le groupe espagnol Interavante vient de céder son centre commercial casablancais Anfaplace Shopping Center au groupe sud-africain Delta Property. Une opération au coût estimé à plus d'un milliard de dirhams...

Lire la suite

Investissements

Côte d'Ivoire : Olam cède son activité laitière à FrieslandCampina

Côte d'Ivoire : Olam cède son activité laitière à FrieslandCampina

Dans le cadre de la restructuration de ses activités dans les produits laitiers, le groupe singapourien Olam cède son usine laitière d'Abidjan au groupe néerlandais Royal FrieslandCampina. Un signe supplémentaire...

Lire la suite

Formation

Gabon : l'or noir enfin à bonne école

Gabon : l'or noir enfin à bonne école

À Port-Gentil, les hydrocarbures abondent, mais pas les compétences locales. Une carence que devrait combler l'Institut du pétrole et du gaz, qui accueille sa première promotion d'étudiants en master.

Lire la suite

Finance

Moody’s confirme le triple A de la Banque africaine de développement

Moody’s confirme le triple A de la Banque africaine de développement

Moody's a confirmé la note "Aaa" attribuée aux émissions obligataires de long terme de la Banque africaine de développement, avec des perspectives stables. Parmi les points forts de l'institution panafricaine,...

Lire la suite

Coopération

Le FMI débloque 217 millions de dollars pour la Tunisie

Le FMI débloque 217 millions de dollars pour la Tunisie

Le Fonds monétaire international a débloqué 217 millions de dollars destinés à aider la Tunisie durant sa période de transition. Ce financement est le quatrième décaissé par l'institution internationale dans...

Lire la suite

Justice

Ciment : Vicat affrontera le Sénégal à Washington

Ciment : Vicat affrontera le Sénégal à Washington

Dans l'affaire qui oppose Vicat et l'État sénégalais, Dakar, contestant la compétence de la Cour commune de justice et d'arbitrage d'Abidjan (CCJA) a préféré déposer sa plainte à Washington auprès...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine, "Jeune Afrique" se penche sur la crise que traverse le Ghana. Grisé par son nouveau statut de producteur de pétrole, le pays a laissé filer les déficits. Pourquoi...

Lire la suite

Algérie

Le complexe gazier d'In Amenas redémarre, 18 mois après l'attaque terroriste

Le complexe gazier d'In Amenas redémarre, 18 mois après l'attaque terroriste

Un an et demi après une attaque terroriste qui a entraîné la mort de 40 salariés et la destruction d'une partie de ses infrastructures, le complexe gazier d'In Amenas, en...

Lire la suite

Agroindustrie

Maroc : les maraîchers disent "merci Poutine"

Maroc : les maraîchers disent

Depuis que Moscou a décrété un embargo sur les importations en provenance de l'Union européenne, les agriculteurs marocains s'organisent pour profiter de ce marché estimé à 11 milliards d'euros.

Lire la suite

Sylviculture

Gabon : Olam, l'ami venu d'Asie

Gabon : Olam, l'ami venu d'Asie

Le groupe singapourien Olam, spécialisé dans le négoce et le courtage de denrées alimentaires, est devenu un acteur incontournable au Gabon. Et représente le tropisme asiatique des nouvelles élites gabonaises. 

Lire la suite

Justice

La Somalie demande à l'ONU de fixer sa frontière maritime avec le Kenya

La Somalie demande à l'ONU de fixer sa frontière maritime avec le Kenya

La Somalie a porté le conflit qui l'oppose au Kenya, au sujet du tracé de leurs frontières maritimes, devant la Cour internationale de justice de l'ONU. La décision de la...

Lire la suite

Banque

BNP Paribas réorganise son pôle Afrique

BNP Paribas réorganise son pôle Afrique

Le groupe bancaire français a réorganisé son état-major sur le continent. Philippe Tartelin, directeur Afrique pour la partie banque de détail, dirigera une équipe d'une quarantaine de personnes basée à...

Lire la suite

Innovation

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Dans la production, les services ou le commerce, une nouvelle génération d'entrepreneurs a su faire bouger les lignes en s'adaptant aux réalités africaines. Un mélange de nouvelles technologies et de...

Lire la suite

Institutions

Emploi : la Banque mondiale débloque 100 millions de dollars pour le Maroc

Emploi : la Banque mondiale débloque 100 millions de dollars pour le Maroc

La Banque mondiale va débloquer un prêt de 100 millions de dollars pour le Maroc afin de soutenir le pays dans sa réforme du marché du travail. Objectif : améliorer...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags