Tunisie : Amen Bank pied au plancher

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Répondant aux inquiétudes des analystes, la banque affirme posséder un taux de créances douteuses inférieur à la moyenne du secteur. © Trevor Snapp/Bloomberg/Getty ImagesLe groupe entend profiter de l'entrée de la Société financière internationale dans son capital pour poursuivre sa croissance à marche forcée. Au risque d'une surchauffe ?

« Alhamdoulillah », ont sans doute pensé les actionnaires d'Amen Bank le 24 janvier. « Dieu soit loué. » Attendue depuis des mois, la prise de participation de la Société financière internationale (SFI, filiale de la Banque mondiale) dans le groupe bancaire, à hauteur de 10 %, s'est enfin concrétisée. Ne manque plus que l'accord de la Banque centrale de Tunisie (BCT) pour procéder à l'injection de 48 millions de dollars (36 millions d'euros). En contrepartie de cet apport d'argent frais, Amen Bank s'est engagé à prêter 600 millions d'euros aux PME tunisiennes, rouage essentiel de l'économie nationale, au cours des cinq prochaines années.

Dans un marché boursier morose compte tenu de la crise politique qui secoue le pays, le cours de l'action n'a pas profité de cette annonce pour inverser la dégringolade entamée il y a plus d'un semestre. Rien d'inquiétant selon Ahmed El Karm, président du directoire, qui préfère se féliciter du volume des échanges du titre, un des plus dynamiques de la Place de Tunis. Néanmoins, une réunion avec les intermédiaires en Bourse est déjà prévue dès l'arrêt définitif des comptes 2012, afin de rétablir la situation.

Agressivité

Les données financières provisoires publiées par Amen Bank en janvier laissaient en effet présager un meilleur sort à la cote pour le groupe (le flottant représente 14 % de son capital). Au 31 décembre 2012, il affichait une progression de son produit net bancaire de 26,3 % sur un an (contre 0,4 % en 2011), passant de 171 millions à 216 millions de dinars (de 83 millions à 105 millions d'euros). « Le résultat d'une politique très agressive qui se traduit notamment par une hausse des crédits de 16,1 % [15,6 % en 2011, NDLR], pour atteindre 4,98 milliards de dinars en 2012 », explique Kais Kriaa, du cabinet AlphaMena. Cette performance place Amen Bank devant tous ses concurrents.

D'ailleurs, certains observateurs émettent des doutes sur la soutenabilité de cette stratégie, d'autant qu'Ahmed El Karm n'entend pas lever le pied en 2013. La preuve ? Si ses concurrents Attijari Bank ou Banque internationale arabe de Tunisie (Biat) affichent une couverture d'encours de crédits par les dépôts supérieure à 110 % (c'est-à-dire que pour 100 dinars de crédits accordés, 110 dinars de dépôts sont collectés), Amen Bank plafonne à 88 %, soit près de dix points sous la moyenne du secteur. Selon Rym Gargouri Ben Hamadou, analyste chez Tunisie Valeurs, une telle croissance des crédits va inévitablement se traduire par une dégradation de la qualité des actifs détenus par la banque.

Cliquez sur l'image.Vigilance

« Nous sommes bien sûr très vigilants, toute augmentation des engagements étant porteuse de risque. Mais ce qui compte, c'est la capacité à l'évaluer et, le cas échéant, à recouvrir les impayés. Et nous avons développé dans ce domaine un véritable savoir-faire. Nous ne sommes jamais les derniers quand il s'agit de récupérer notre dû », assure Ahmed El Karm, qui revendique en outre une gestion conforme aux normes en vigueur. Ainsi, Amen Bank affirme posséder un taux de créances douteuses de 8,5 % - quand la BCT réclame que celles-ci ne dépassent pas 10 % -, couvertes par des provisions à hauteur de 73 % - alors que le plancher a été fixé à 70 %.

Reste que, pour les dépenses courantes, provisionnées depuis 2011 étant donné la dégradation de la santé des entreprises du pays, d'autres établissements comme la Banque de Tunisie sont bien plus prudents, avec une provision de 1 %, contre environ 0,4 % pour Amen Bank, estime Rym Gargouri Ben Hamadou. Si, selon Ahmed El Karm, la réussite financière d'Amen Bank ne s'appuie en aucun cas sur une propension à minimiser les risques, l'établissement entend toutefois renforcer sa capacité à les appréhender en mettant au point, en partenariat avec la SFI, un système de notation des entreprises tunisiennes.

Extension

« Notre atout est notre faculté à mobiliser des ressources extérieures [740 millions de dinars en 2012], explique le patron. Nous sommes le principal bénéficiaire des lignes de crédit des bailleurs comme la Banque mondiale ou la Banque européenne d'investissement en Tunisie. Nous avons développé une approche qui nous permet de faire très vite le lien entre les projets et les financements disponibles. Ainsi, nous collons au plus près au programme de développement du pays. » Un positionnement renforcé par l'arrivée de la SFI dans son capital. « Ces crédits nous permettent de prêter des fonds sur le long terme, ce qui manque en Tunisie », affirme Ahmed El Karm.

En parallèle, le groupe entend également poursuivre l'extension de son réseau, pour passer de 136 à 150 agences dans les deux ans, notamment dans l'intérieur du pays. Des prévisions qui restent cependant très dépendantes de l'évolution de la situation sécuritaire. Ce qui paraît encore plus hypothétique, c'est la réalisation des ambitions internationales annoncées par Amen Bank. Bien que le groupe assure avoir les moyens grâce à un rendement de 20 % de ses fonds propres, il est probable qu'il cherche d'abord à conforter sa place en Tunisie. « Si une banque française comme Société générale ou BNP Paribas souhaitait se retirer, nous examinerions attentivement cette opportunité », reconnaît Ahmed El Karm.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Transport aérien

Le ciel s'assombrit encore pour Tunisair

Le ciel s'assombrit encore pour Tunisair

Baisse du transport passager et du fret, des parts de marché et de la rentabilité : au premier trimestre de l'année, les indicateurs de Tunisair ont continué à se dégrader.

Lire la suite

Médias

Sahar Baghery : « En Afrique, la production TV met l'accent sur les aspects positifs »

Sahar Baghery : « En Afrique, la production TV met l'accent sur les aspects positifs »

Multiplication des chaînes, investissement dans le contenu africain, passage au numérique... Alors que la société de mesure d'audience TV Médiamétrie pousse ses pions en Afrique, Sahar Baghery, l'une de ses directrices, décrypte...

Lire la suite

Reportage TV

Burkina Faso : 2IE, l'école polytechnique panafricaine

Burkina Faso : 2IE, l'école polytechnique panafricaine

A Ouagadougou, au Burkina, l'institut international d'ingénierie de l'eau et de l'environnement (2IE) forme des étudiants venus de toute la sous-région. Découvrez en images cette école qui a développé des...

Lire la suite

Loisirs

Sénégal : Pefaco prépare une razzia sur les casinos

Sénégal : Pefaco prépare une razzia sur les casinos

Le groupe espagnol Pefaco s'apprête à racheter au groupe sénégalais Anfa ses deux casinos à Dakar, a appris "Jeune Afrique".

Lire la suite

Portrait

Moussa Diao : à Genève, ce Sénégalais jongle avec les barils

Moussa Diao : à Genève, ce Sénégalais jongle avec les barils

Eminence africaine du milieu du trading sur les bords du lac Léman, Moussa Diao supervise un portefeuille de plus de 2 millions de tonnes de produits pétroliers chaque année.

Lire la suite

Dette

Le 28 avril, le Tchad atteindra le point d'achèvement PPTE

Le 28 avril, le Tchad atteindra le point d'achèvement PPTE

FMI et Banque mondiale devraient annoncer la semaine prochaine l'atteinte du point d'achèvement de l'initiative PPTE, a appris "Jeune Afrique". Une bouffée d'air pour l'économie et le budget du Tchad,...

Lire la suite

Emploi

Everjobs veut doper le marché de l'emploi en Afrique

Everjobs veut doper le marché de l'emploi en Afrique

Everjobs a choisi le Cameroun pour lancer ses activités, le 23 avril. Opérationnel en Côte d’Ivoire, au Sénégal et en Ouganda, ce portail d'offres d'emploi développé par Africa Internet Group...

Lire la suite

Développement

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Fin mars, les provinces du Sud étaient au centre d'un nouveau forum de l'investissement à Laayoune. À la clé, soixante projets et 6 milliards de dirhams (550 millions d'euros) pour...

Lire la suite

Finance

La Côte d'Ivoire veut lever 300 milliards de F CFA en obligations islamiques

La Côte d'Ivoire veut lever 300 milliards de F CFA en obligations islamiques

La Côte d'Ivoire s'allie à la Société islamique pour le développement du secteur privé pour l'émission d'obligations islamiques (sukuk). Le programme, d'un montant de 300 milliards de F CFA (455...

Lire la suite

Finance

La BERD va ouvrir son premier bureau marocain

La BERD va ouvrir son premier bureau marocain

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) va ouvrir le 28 avril son premier bureau au Maroc. Cette nouvelle implantation permettra à l'institution de mener à bien...

Lire la suite

Grande distribution

Le tunisien Monoprix revoit sa stratégie à l'international

Le tunisien Monoprix revoit sa stratégie à l'international

À l'occasion de la présentation de ses résultats annuels, SNMVT-Monoprix a insisté sur sa volonté de se concentrer sur un marché tunisien plus concurrentiel. Les plans de développement en Libye...

Lire la suite

Consommation

Heineken et CFAO vont investir 100 milliards de F CFA dans leur brasserie d'Abidjan

Heineken et CFAO vont investir 100 milliards de F CFA dans leur brasserie d'Abidjan

Le géant néerlandais des boissons et le groupe de distribution panafricain CFAO vont investir 100 milliards de francs CFA (152 millions d'euros) pour construire une brasserie à Abidjan, la capitale...

Lire la suite

Finance

Hôtellerie : Teyliom cherche à lever 50 millions de dollars

Hôtellerie : Teyliom cherche à lever 50 millions de dollars

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le holding Teyliom cherche à lever une cinquantaine de millions de dollars sous forme de fonds propres. Yigo Thiam, son directeur général, a...

Lire la suite

Private equity

Afrique du Nord : les fonds levés par les capital-investisseurs en chute de 65 %

Afrique du Nord : les fonds levés par les capital-investisseurs en chute de 65 %

Selon des statistiques de l'association Empea, les fonds levés par les professionnels du "private equity" pour investir en Afrique du Nord sont tombés à 83 millions de dollars en 2014....

Lire la suite

Burundi

Développement durable : Tanganyika & dolce vita

Développement durable : Tanganyika & dolce vita

Au coeur de la vallée du rift, le grand lac alimente les pays limitrophes en eau potable. Mais la pollution, la surpêche et l'érosion des côtes menacent ce coin de...

Lire la suite

Climat

Niger : 2,5 millions de personnes en situation d'insécurité alimentaire

Niger : 2,5 millions de personnes en situation d'insécurité alimentaire

Plus de 2,5 millions de personnes se trouvent en insécurité alimentaire au Niger, a déclaré le ministre nigérien de l'Agriculture, Maïdagi Allambeye. Une situation qu'il explique par des conditions climatiques...

Lire la suite

Transports aériens

Lourdement endetté, Kenya Airways va réduire sa flotte

Lourdement endetté, Kenya Airways va réduire sa flotte

Endettée à hauteur de 830 millions de dollars, la compagnie aérienne Kenya Airways s'apprête à céder ses appareils les plus anciens et plusieurs actifs fonciers.

Lire la suite

Sierra Leone

Shandong Iron & Steel arrache la mine de Tonkolili à African Minerals

Shandong Iron & Steel arrache la mine de Tonkolili à African Minerals

Le chinois Shandong Iron and Steel a racheté à African Minerals 75 % des participations restantes dans la mine de fer de Tonkolili, en Sierra-Leone. Placée sous administration judiciaire fin...

Lire la suite

Agriculture

Burundi : la filière café à la peine

Burundi : la filière café à la peine

Vieillissement du verger, aléas climatiques, libéralisation mal ficelée, manque d'investisseurs étrangers... Rien ne va plus pour la filière café, qui peine à franchir le cap de l'industrialisation.

Lire la suite

Finance

La BOAD veut lever 70 milliards de F CFA

La BOAD veut lever 70 milliards de F CFA

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un emprunt obligataire de 70 milliards de F CFA (107 millions d'euros). Les souscriptions aux obligations sont ouvertes jusqu'au 30 Avril 2015.

Lire la suite

Hydroélectricité

Lom Pangar : à la découverte du plus grand ouvrage jamais réalisé au Cameroun

Lom Pangar : à la découverte du plus grand ouvrage jamais réalisé au Cameroun

Au Cameroun, le barrage de Lom Pangar va résorber le déficit de production d'électricité du pays. Le magazine Réussite vous emmène sur le site de construction, où l'ambiance entre le...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags