Algérie : 60 milliards de dollars de recettes fiscales en souffrance
Burkina Faso : le FMI prévoit une croissance de 5 %, en baisse de 1 à 2 % pour 2014 et 2015.

Qtel fait coup double au Maghreb

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Pour le groupe de Doha, l’achat de nouveaux actifs au Moyen-Orient est devenu trop risqué. © Win McNamee/AFPEn montant au capital de Wataniya, le géant des télécoms qatari Qtel a pris le contrôle de Nedjma et de Tunisiana. Avec sa force de frappe financière, il pourrait donner un coup d'accélérateur aux deux opérateurs.

Début septembre, le ministre algérien des Finances affirmait que l'État ferait valoir son droit de préemption sur l'opérateur Nedjma, filiale du koweïtien Wataniya Telecom, si celui-ci devait passer aux mains du qatari Qtel. Karim Djoudi est finalement revenu sur ses positions et, début octobre, l'opération de cession s'est faite sans douleur. En déboursant 1,8 milliard de dollars (environ 1,4 milliard d'euros), Qtel a pratiquement doublé sa participation dans Wataniya - qu'il détenait depuis 2007 -, passant de 52,5 % à 92,1 %. Après quelques sueurs froides, le président de Qtel, Sheikh Abdullah Bin Mohammed Bin Saud Al Thani, s'est fendu d'un communiqué exprimant sa reconnaissance vis-à-vis d'Alger - qui détient déjà Mobilis et est en passe d'acquérir Djezzy, les deux autres opérateurs du pays - pour avoir autorisé la transaction.

Mais plus encore qu'à Doha, cette issue en a sans aucun doute soulagé plus d'un à Alger, à la direction de Nedjma. Car en se portant acquéreur de la quasi-totalité de Wataniya, Qtel pourrait décider de donner un coup d'accélérateur à ce fleuron du groupe koweïtien (qui possède 71 % du capital), dont le chiffre d'affaires a enregistré une hausse de 33 % l'an dernier. Même chose, dans le pays voisin, pour Tunisiana, détenu à 75 % par Wataniya et dont l'activité a crû de 116 % en 2011. Bien que le Koweït continue de représenter 90 % des bénéfices nets de Wataniya en 2011, ses filiales algérienne et tunisienne ont du potentiel, et le groupe qatari le sait fort bien. « Qtel avait pris une participation majoritaire dans Wataniya dès 2007, il avait donc déjà connaissance du fonctionnement et des actifs du groupe avant d'en racheter les parts restantes », rappelle Martin Kohlhase, analyste chez Moody's.

Son patron s'est fendu d'un communiqué pour remercier Alger d'avoir autorisé la transaction.

Dans un secteur d'activité et une zone géographique où les professionnels ne seraient pas surpris de voir d'autres mouvements de concentration, la stratégie de Qtel est très compréhensible. « Ces dernières années, la situation géopolitique au Moyen-Orient a rendu plus risqué l'achat de nouveaux actifs, expliquait récemment à Reuters Marc Hammoud, analyste télécoms chez Deutsche Bank à Dubaï. En conséquence, Qtel a donné la priorité à une augmentation de ses participations dans des unités existantes, sur des marchés et avec des actionnaires qu'il connaît déjà. »

Bien implantés

Reste à savoir ce que, concrètement, cette nouvelle donne actionnariale pourrait apporter à ces deux réseaux qui sont déjà bien implantés. Avec près de 9 millions d'abonnés, Nedjma revendique 30 % du marché algérien, huit ans après l'émission de sa licence. De son côté, Tunisiana, avec près de 7 millions d'utilisateurs, contrôle plus de la moitié du marché tunisien et vient de lancer la 3G, qui fait encore défaut à son alter ego algérien. Que ce soit sur ce sujet ou plus largement sur celui du data - transmission de données -, les chantiers nécessitent de vastes investissements pour mettre en phase les infrastructures maghrébines avec les standards internationaux.

« Les bénéfices potentiels pour Tunisiana et Nedjma, ce sont de meilleures conditions pour l'acquisition d'équipements, le partage des bonnes pratiques à travers le groupe Qtel et, de ce fait, une structure de coûts plus efficiente, estime Martin Kohlhase, de Moody's. Quant aux consommateurs, ils pourront tirer avantage du roaming [connexion interpays, NDLR] à l'intérieur du réseau Qtel. » Espérons que ce rachat, autorisé in extremis, portera les fruits annoncés.

Qui détient qui ?

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Entrepreneuriat

Le gouvernement burkinabè dément la nationalisation de Socogib, mais ouvre une enquête...

Le gouvernement burkinabè dément la nationalisation de Socogib, mais ouvre une enquête...

Le gouvernement burkinabè de transition a annoncé l'ouverture d'une enquête pour déterminer si cette société, détenue par Alizéta Ouedraogo, l'ex-"belle-mère nationale", lui avait été cédée frauduleusement.

Lire la suite

Maroc

Hassan Ouriagli place ses hommes dans les filiales du holding royal SNI

Hassan Ouriagli place ses hommes dans les filiales du holding royal SNI

Hassan Ouriagli, le nouveau PDG de la SNI, le holding royal marocain, vient de nommer trois managers à la tête d'importantes filiales du groupe. Une réorganisation qui vient tout juste...

Lire la suite

Maroc

L'usine de Tanger en lice pour les véhicules "ultra-low cost" de Renault

L'usine de Tanger en lice pour les véhicules

Les équipes marocaines de Renault à Tanger sont pressenties pour produire les futurs véhicules "ultra low-cost" du groupe automobile pour les marchés européens et africains. La décision finale doit être...

Lire la suite

Télécoms

Isabel dos Santos retire son offre de rachat de Portugal Telecom

Isabel dos Santos retire son offre de rachat de Portugal Telecom

La femme d'affaires angolaise Isabel dos Santos a retiré son offre de rachat de Portugal Telecom SGPS. La proposition, d'une valeur de 1,2 milliard d'euros, avait été jugée trop basse...

Lire la suite

Télécommunication

Africa Telecom People 2014 : Et les lauréats sont...

Africa Telecom People 2014 : Et les lauréats sont...

La 10e édition du salon Africa Telecom People, organisée à Abidjan, a livré sa sélection des meilleurs acteurs des télécoms et de la communication africains pour l'année 2014.

Lire la suite

Finance

Les fusions-acquisitions se multiplient en Afrique... mais leur taille se réduit

Les fusions-acquisitions se multiplient en Afrique... mais leur taille se réduit

Le nombre de transactions au sud du Sahara est en passe de battre un nouveau record. Un enthousiasme à relativiser : si les investisseurs misent plus souvent, ils mettent moins...

Lire la suite

Mines

Guinée : Vale toujours intéressé par le fer du Simandou

Guinée : Vale toujours intéressé par le fer du Simandou

Le groupe minier Vale espère toujours développer les gisements de fer du sud du mont Simandou, en Guinée. Le brésilien, dont les permis miniers sont contestés en justice, se dit...

Lire la suite

Maroc

Transport maritime : nouveau record pour Tanger Med

Transport maritime : nouveau record pour Tanger Med

Le port marocain Tanger Med a franchi la barre des 3 millions de conteneurs traités en un an et se rapproche du port de Durban.

Lire la suite

Mines

Côte d'Ivoire : la production d'or atteint 18 tonnes en 2014

Côte d'Ivoire : la production d'or atteint 18 tonnes en 2014

La production d'or en Côte d'Ivoire atteindra 18 tonnes en 2014, selon les chiffres communiqués par le gouvernement. C'est deux tonnes de plus que les projections faites au début de...

Lire la suite

Économie

RD Congo : tout ce qui brille n'est pas or

RD Congo : tout ce qui brille n'est pas or

Un cadre économique solide, une croissance élevée, des comptes assainis... Beaucoup d'indicateurs sont au vert. Mais pour les Congolais, la réalité est moins rose.

Lire la suite

Investissements

Le Fonds Aga Khan veut se désengager d'Énergie du Mali

Le Fonds Aga Khan veut se désengager d'Énergie du Mali

La filiale ouest-africaine du Fonds Aga Khan pour le développement économique est en discussion avancée avec un investisseur pour la vente de sa participation dans Énergie du Mali (EDM).

Lire la suite

Statistiques

L'Ouganda et la Tanzanie révisent leur PIB à la hausse

L'Ouganda et la Tanzanie révisent leur PIB à la hausse

La Tanzanie et l'Ouganda ont révisé à la hausse leur PIB à 41 et 25 milliards de dollars respectivement, en changeant l'année de base utilisée pour leur calcul. Cette mise...

Lire la suite

Aérien

Air Algérie : quand un litige commercial tourne à l'affaire d'État

Air Algérie : quand un litige commercial tourne à l'affaire d'État

Dernier épisode d'un conflit au long cours, la compagnie nationale a récupéré son avion saisi à Bruxelles à la demande du néerlandais K'Air BV. Il était temps : l'affaire virait...

Lire la suite

Constructeurs

Le nouveau stade de Tizi Ouzou au centre d'un conflit entre Espagnols et Algériens

Le nouveau stade de Tizi Ouzou au centre d'un conflit entre Espagnols et Algériens

La société espagnole FCC Construction veut résilier le contrat qui la lie au groupe privé algérien ETRHB Haddad en vue de la construction du stade de Tizi Ouzou, dont le...

Lire la suite

Consommation

Comment Unilever veut reconquérir l'Afrique de l'Ouest

Comment Unilever veut reconquérir l'Afrique de l'Ouest

Secoué sur les marchés très concurrentiels du continent, le géant anglo-néerlandais souhaite renforcer ses positions. Sa stratégie pour rester sur le devant de la scène ? S'appuyer sur des acteurs...

Lire la suite

Reportage TV

Réussite : Bagoré Bathily répond à l'appel des bergers sénégalais

Réussite : Bagoré Bathily répond à l'appel des bergers sénégalais

Laiterie du Berger s'est imposé comme le n°2 de la vente de yaourts au Sénégal, grâce à un modèle conciliant exigences sociales et succès commercial. Les caméras de "Réussite" ont...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans "Jeune Afrique"

Cette semaine dans

Cette semaine, "Jeune Afrique" se penche sur les rois du lobbying en Afrique : ces cabinets de conseil britanniques et américains qui offrent leurs services aux hommes politiques, entrepreneurs et...

Lire la suite

Conjoncture

La baisse des cours du pétrole ralentit la croissance dans la zone Cemac

La baisse des cours du pétrole ralentit la croissance dans la zone Cemac

La Banque des États de l'Afrique centrale a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la zone de 5,7 % à 4,9 % en 2014. Les déficits des...

Lire la suite

Télécoms

Quel cap choisira Millicom après le départ de son chef ?

Quel cap choisira Millicom après le départ de son chef ?

La soudaine démission de Hans-Holger Albrecht sème le doute sur la stratégie du groupe. Faut-il continuer de miser sur internet et les services financiers pour relancer les six filiales africaines...

Lire la suite

Commerce international

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

La France a échoué en 2014 à reconquérir la place de premier fournisseur de l'Algérie, ravie pour la première fois par la Chine l'an dernier. Avant de la perdre, Paris...

Lire la suite

Infrastructures

Alliances prend pied dans le logement et la santé au Cameroun

Alliances prend pied dans le logement et la santé au Cameroun

Le groupe de construction marocain Alliances va bâtir huit centres hospitaliers et huit cents logements sociaux au Cameroun au cours des trois prochaines années, tout en réhabilitant les plateaux techniques de...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags