Selon Donald Kaberuka, la BAD a investi 14 000 milliards de F CFA dans les infrastructures économiques en 8 ans.
La Banque mondiale mobilise 248 millions de dollars en appui à 2 millions de pasteurs du Sahel.
Brazzaville organise le Forum ICB 2015 – Investir au Congo Brazzaville - du 19 au 21 novembre prochain.

Armateurs : CMA CGM maintient son cap africain

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

10,6 millions de conteneurs EVP ont été traités par le groupe en 2012. Hélène Moulonguet/SipaL'année 2013 s'ouvre sous de bons auspices pour l'armateur, qui vient d'achever sa restructuration financière après une période de crise. Plus que jamais, il maintient le cap sur l'Afrique.

Du haut des 140 m de la tour du siège social de CMA CGM, la famille Saadé - Jacques, le père et le fondateur, Rodolphe et Tanya, les enfants, et Farid Salem, le beau-frère - goûte désormais à l'apaisement que leur offre l'incroyable vue sur la rade de Marseille et l'archipel du Frioul. La tour, livrée il y a tout juste trois ans, n'a pourtant jamais été officiellement inaugurée... La crise traversée par le numéro trois mondial du transport maritime en conteneurs (et numéro deux en Afrique), à l'image de l'ensemble d'un secteur plombé par l'acquisition de porte-conteneurs géants, aura longtemps douché toute ambition festive.

Lire aussi :

Côte d'Ivoire : la pression monte autour du port d'Abidjan
CMA CGM s'allie avec China Merchants Holdings
L'armateur CMA CGM met le cap sur l'hinterland

Aujourd'hui, les vents contraires se sont largement assagis. « Un investisseur turc [le groupe Yildirim, NDLR] est arrivé au capital de CMA CGM à hauteur de 20 % début 2011. Depuis, la situation n'a cessé de s'améliorer », précise Rodolphe Saadé, le directeur général délégué, au premier rang dans les longues discussions avec les financiers. « Nous avons finalisé nos négociations avec le Fonds souverain français [le FSI], qui prendra 6 % du capital au milieu de l'année 2013, ainsi que nos accords de restructuration avec nos banques. Le groupe est désormais paré à faire face à toutes les crises et à tous les développements à venir. » Avec un chiffre d'affaires estimé à 12,1 milliards d'euros en 2012 (contre 11,5 milliards en 2011) et 10,6 millions de conteneurs équivalents vingt pieds (EVP) transportés, l'opérateur solde l'année passée sur une note positive.

En Afrique, CMA CGM profite désormais au maximum de l'acquisition, début 2006, auprès du groupe Bolloré, de Delmas (l'armateur spécialisé sur le continent) et de sa connexion de lignes avec celles, internationales, du groupe. « Nous avons réalisé de meilleures performances que le marché, se réjouit un porte-parole de CMA CGM. À l'export, le groupe a réalisé 20 % de croissance dans un marché qui progressait de 5 %. À l'import, + 14 %, contre + 7 % en moyenne pour l'ensemble du marché. » CMA CGM annonce aujourd'hui une part de marché de 28 % à l'export et de 22 % à l'import, le sens qui concentre l'essentiel de l'activité. En 2012, l'armateur a transporté en tout, sur ses vingt liaisons maritimes majeures desservant l'Afrique et ses cinq services feeders (lignes maritimes mineures), 1,259 million de conteneurs EVP, soit près de 12 % de ses volumes à travers le monde.

« Nous avons réalisé de meilleures performances que le marché, avec 20% de croissance à l'export. »
Un porte parole de CMA CGM

Fort de ses 1 100 collaborateurs sur le continent africain, le groupe entend maintenir le cap : poursuite du déploiement du réseau d'agences (58 aujourd'hui) jusque dans l'hinter­land, maintien de la coopération privilégiée avec le groupe Bolloré, développement sur la partie terrestre, notamment dans les terminaux portuaires. « Nous attachons une attention très particulière au TC2 d'Abidjan », insiste Rodolphe Saadé. CMA CGM fait en effet partie de l'un des trois groupements sélectionnés à l'issue de l'appel d'offres technique pour la mise en concession du deuxième terminal à conteneurs du port ivoirien.

Les ports secs sont aussi visés par le groupe : il en compte un à Dakar et espère en développer en Angola, au Cameroun et au Ghana. En revanche, le mégaprojet de port en eau profonde de São Tomé, qui tenait tant à coeur aux dirigeants du groupe il y a quelques années et qu'ils considèrent toujours comme l'un des plus intéressants, n'est plus d'actualité. Le coût, estimé à 300 millions d'euros, aura eu la malchance d'être requis au plus mauvais moment sur le marché, en 2009.

Consolidation

Cessions en série

Sous la pression de ses créanciers et de ses nouveaux actionnaires, CMA CGM s'est désengagé depuis deux ans de certaines activités non stratégiques et a cédé des participations. Fin janvier, l'armateur a vendu à China Merchants Holdings (pour 300 millions d'euros) 49 % de sa filiale de gestion portuaire Terminal Link (un réseau de quinze terminaux dans le monde, dont trois en Afrique). Il s'était auparavant défait de sa participation dans La Compagnie du Ponant, un croisiériste de luxe, et de 50 % de Malta Freeport, sa plateforme méditerranéenne. Résultat, CMA CGM a annoncé mi-février avoir achevé sa restructuration financière. Cap désormais sur la Bourse, avec une introduction prévue pour 2014. F.M.

Au niveau international, 2013 s'ouvre plutôt sous de bons auspices : les volumes échangés ont fortement progressé au cours des premières semaines de l'année. Mais l'évolution reste dépendante d'une reprise économique internationale fragile. En novembre 2012, Nils Andersen, dirigeant d'AP Möller, qui détient Maersk, principal concurrent de CMA CGM en Afrique et numéro un mondial du conteneur, a annoncé son intention de se concentrer désormais sur des activités plus rentables que le transport conteneurisé. CMA CGM, qui vient d'acquérir neuf bateaux auprès des chantiers chinois, n'y voit aucun désaveu quant à l'avenir des conteneurs. « Maersk a commandé tous ses navires et a donc raison de vouloir bénéficier de cette nouvelle capacité, souligne Rodolphe Saadé. Nous ne sommes pas dans la même situation car notre carnet de commandes n'est pas aussi important. »

Selon l'armateur, le marché mondial des transporteurs devrait se consolider sous peu, notamment afin de faciliter le financement de l'acquisition de navires. « Des rapprochements auront lieu et il n'y a aucune raison que nous n'y participions pas, même si notre objectif n'est pas d'être numéro un ou numéro deux mondial mais de rester rentable », conclut Rodolphe Saadé.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Energie

Kenya : énergie en sous-sol

Kenya : énergie en sous-sol

Dans les profondeurs de la faille du Rift, les Kényans disposent d'une source d'énergie considérable. Et ils se donnent les moyens de l'exploiter de plus en plus efficacement. 40 %...

Lire la suite

Finance

Ecobank face à son avenir

Ecobank face à son avenir

Un peu plus d'un an après la crise qui l'a ébranlé, le groupe panafricain renoue avec les performances. Mais il doit encore régler plusieurs problèmes pour se développer sereinement, notamment...

Lire la suite

Conjoncture

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

La part de l'industrie des hydrocarbures dans l'ensemble des prêts des plus grands établissements a doublé depuis la chute des cours du baril de 2008. Mais le secteur est mieux...

Lire la suite

Agriculture

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

La Côte d'Ivoire a enregistré une production de coton record : 450 000 tonnes, au terme de la saison 2014/2015. Une hausse de 11 % par rapport à la saison...

Lire la suite

Institutions

Donald Kaberuka, artisan du retour de la BAD à Abidjan, critiqué par les francophones

Donald Kaberuka, artisan du retour de la BAD à Abidjan, critiqué par les francophones

Donald Kaberuka, qui quitte bientôt la présidence de la Banque africaine de développement (BAD), laisse une institution financièrement solide, mais a été accusé d'avoir délaissé les pays francophones au profit...

Lire la suite

Finance

Equity Bank va acquérir ProCredit Bank Congo

Equity Bank va acquérir ProCredit Bank Congo

Equity Bank va prendre le contrôle de ProCredit Bank Congo, 7e banque en République démocratique du Congo. Le groupe bancaire kényan a lancé cette année un programme d'expansion à travers...

Lire la suite

Coulisses

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Le 28 mai, la Banque africaine de développement élira un nouveau président. "Jeune Afrique" décrypte pour vous tous les ressorts de cette élection et livre une analyse exclusive des chances...

Lire la suite

Finance

Moody's relève les perspectives de la Tunisie

Moody's relève les perspectives de la Tunisie

Moody's a confirmé la note de crédit de la Tunisie ("Ba3") et relevé ses perspectives de "négatives" à "stables". Une amélioration que l'agence de notation explique par le redressement de...

Lire la suite

Politique économique

Chute des cours du pétrole : l'Algérie annonce de nouvelles mesures fiscales

Chute des cours du pétrole : l'Algérie annonce de nouvelles mesures fiscales

Alors que le déficit commercial de l'Algérie explose (- 4,32 milliards de dollars à la fin avril), l'Algérie prépare de nouvelles mesures pour encourager l'investissement "productif" et alléger la facture...

Lire la suite

Maroc

Affaire Samanah : Hennessy et Crenn rattrapés par la justice

Affaire Samanah : Hennessy et Crenn rattrapés par la justice

Ce qui aurait dû être l'un des plus beaux projets touristiques de Marrakech vient de se transformer en un scandale juridico-financier, a appris "Jeune Afrique". Sur le banc des accusés...

Lire la suite

Obligations

Finance islamique : l'Afrique convertie au sukuk

Finance islamique : l'Afrique convertie au sukuk

L'Afrique du Sud et le Sénégal ont émis leur première obligation islamique. La Côte d'Ivoire, le Niger et le Nigeria pourraient les suivre. Mais l'opération reste complexe.

Lire la suite

Énergie

Avec Actis, le camerounais Eneo espère avoir trouvé sa bonne fée

Avec Actis, le camerounais Eneo espère avoir trouvé sa bonne fée

Après la prise de contrôle du capital-investisseur britannique, l'opérateur national d'électricité est en mutation. Mais la réorganisation du secteur et les relations avec l'État compliquent la donne.

Lire la suite

Économie

Nigeria : le premier producteur de pétrole en Afrique à court d'essence

Nigeria : le premier producteur de pétrole en Afrique à court d'essence

La pénurie d'essence qui paralyse le Nigeria depuis près d'un mois serait sur le point d'être résolue. Une entente entre les importateurs de carburant et l'État a été conclue le...

Lire la suite

Finance

Souscription : la branche auto du groupe Loukil trouve son public

Souscription : la branche auto du groupe Loukil trouve son public

La souscription aux actions d'UADH, la branche automobile du groupe tunisien Loukil, a suscité une forte demande du marché. L'Offre à prix ferme a été sursouscrite plus de cinq fois,...

Lire la suite

Finance

Sous pavillon marocain, Banque Atlantique investit sur tous les fronts

Sous pavillon marocain, Banque Atlantique investit sur tous les fronts

La greffe de 2012 avec Banque populaire a pris. En forte progression, le groupe panafricain se diversifie, misant aussi bien sur les infrastructures que sur la microfinance.

Lire la suite

Institutions

Abidjan : plus de 4 500 personnes aux Assemblées de la Banque africaine de développement

Abidjan : plus de 4 500 personnes aux Assemblées de la Banque africaine de développement

Six chefs d'État, un vice-président et deux Premiers ministres ont participé à l'ouverture officielle des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, le 26 mai. Avec deux temps forts...

Lire la suite

Conjoncture

Perspectives économiques : la BAD appelle à "libérer le potentiel des économies locales"

Perspectives économiques : la BAD appelle à

Le rapport "Perspectives économiques en Afrique 2015", impulsé par la Banque africaine de développement, appelle les États du continent à mobiliser le potentiel "immense et largement inexploité" de leurs territoires.

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine, "Jeune Afrique" brosse le portrait de Nassef Sawiris. Le benjamin et le plus effacé des fils du magnat égyptien Onsi Sawiris est déjà la première fortune d'Afrique du...

Lire la suite

Télécoms

Crystal Ventures cède en bourse sa participation dans MTN Rwanda

Crystal Ventures cède en bourse sa participation dans MTN Rwanda

Crystal Ventures, fonds d'investissement du Front patriotique rwandais, cède en bourse la participation de sa filiale Crystal Telecom dans l'opérateur MTN Rwanda. L'opération devrait permettre de lever plus de 28...

Lire la suite

Portrait

Maroc : Miriem Bensalah Chaqroun, acte II

Maroc : Miriem Bensalah Chaqroun, acte II

La présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a sorti le patronat de sa torpeur, devenant un interlocuteur privilégié du gouvernement et des syndicats. Sans surprise, elle...

Lire la suite

Interview

Ilyas Moussa Dawaleh : "D'autres institutions ont une meilleure appréciation des défis à relever"

Ilyas Moussa Dawaleh :

Tout en soulignant les efforts réalisés par la Banque mondiale dans la région, Ilyas Moussa Dawaleh, ministre de l'Économie et des Finances de la République de Djibouti, se félicite de...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags