Armateurs : CMA CGM maintient son cap africain

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

10,6 millions de conteneurs EVP ont été traités par le groupe en 2012. Hélène Moulonguet/SipaL'année 2013 s'ouvre sous de bons auspices pour l'armateur, qui vient d'achever sa restructuration financière après une période de crise. Plus que jamais, il maintient le cap sur l'Afrique.

Du haut des 140 m de la tour du siège social de CMA CGM, la famille Saadé - Jacques, le père et le fondateur, Rodolphe et Tanya, les enfants, et Farid Salem, le beau-frère - goûte désormais à l'apaisement que leur offre l'incroyable vue sur la rade de Marseille et l'archipel du Frioul. La tour, livrée il y a tout juste trois ans, n'a pourtant jamais été officiellement inaugurée... La crise traversée par le numéro trois mondial du transport maritime en conteneurs (et numéro deux en Afrique), à l'image de l'ensemble d'un secteur plombé par l'acquisition de porte-conteneurs géants, aura longtemps douché toute ambition festive.

Lire aussi :

Côte d'Ivoire : la pression monte autour du port d'Abidjan
CMA CGM s'allie avec China Merchants Holdings
L'armateur CMA CGM met le cap sur l'hinterland

Aujourd'hui, les vents contraires se sont largement assagis. « Un investisseur turc [le groupe Yildirim, NDLR] est arrivé au capital de CMA CGM à hauteur de 20 % début 2011. Depuis, la situation n'a cessé de s'améliorer », précise Rodolphe Saadé, le directeur général délégué, au premier rang dans les longues discussions avec les financiers. « Nous avons finalisé nos négociations avec le Fonds souverain français [le FSI], qui prendra 6 % du capital au milieu de l'année 2013, ainsi que nos accords de restructuration avec nos banques. Le groupe est désormais paré à faire face à toutes les crises et à tous les développements à venir. » Avec un chiffre d'affaires estimé à 12,1 milliards d'euros en 2012 (contre 11,5 milliards en 2011) et 10,6 millions de conteneurs équivalents vingt pieds (EVP) transportés, l'opérateur solde l'année passée sur une note positive.

En Afrique, CMA CGM profite désormais au maximum de l'acquisition, début 2006, auprès du groupe Bolloré, de Delmas (l'armateur spécialisé sur le continent) et de sa connexion de lignes avec celles, internationales, du groupe. « Nous avons réalisé de meilleures performances que le marché, se réjouit un porte-parole de CMA CGM. À l'export, le groupe a réalisé 20 % de croissance dans un marché qui progressait de 5 %. À l'import, + 14 %, contre + 7 % en moyenne pour l'ensemble du marché. » CMA CGM annonce aujourd'hui une part de marché de 28 % à l'export et de 22 % à l'import, le sens qui concentre l'essentiel de l'activité. En 2012, l'armateur a transporté en tout, sur ses vingt liaisons maritimes majeures desservant l'Afrique et ses cinq services feeders (lignes maritimes mineures), 1,259 million de conteneurs EVP, soit près de 12 % de ses volumes à travers le monde.

« Nous avons réalisé de meilleures performances que le marché, avec 20% de croissance à l'export. »
Un porte parole de CMA CGM

Fort de ses 1 100 collaborateurs sur le continent africain, le groupe entend maintenir le cap : poursuite du déploiement du réseau d'agences (58 aujourd'hui) jusque dans l'hinter­land, maintien de la coopération privilégiée avec le groupe Bolloré, développement sur la partie terrestre, notamment dans les terminaux portuaires. « Nous attachons une attention très particulière au TC2 d'Abidjan », insiste Rodolphe Saadé. CMA CGM fait en effet partie de l'un des trois groupements sélectionnés à l'issue de l'appel d'offres technique pour la mise en concession du deuxième terminal à conteneurs du port ivoirien.

Les ports secs sont aussi visés par le groupe : il en compte un à Dakar et espère en développer en Angola, au Cameroun et au Ghana. En revanche, le mégaprojet de port en eau profonde de São Tomé, qui tenait tant à coeur aux dirigeants du groupe il y a quelques années et qu'ils considèrent toujours comme l'un des plus intéressants, n'est plus d'actualité. Le coût, estimé à 300 millions d'euros, aura eu la malchance d'être requis au plus mauvais moment sur le marché, en 2009.

Consolidation

Cessions en série

Sous la pression de ses créanciers et de ses nouveaux actionnaires, CMA CGM s'est désengagé depuis deux ans de certaines activités non stratégiques et a cédé des participations. Fin janvier, l'armateur a vendu à China Merchants Holdings (pour 300 millions d'euros) 49 % de sa filiale de gestion portuaire Terminal Link (un réseau de quinze terminaux dans le monde, dont trois en Afrique). Il s'était auparavant défait de sa participation dans La Compagnie du Ponant, un croisiériste de luxe, et de 50 % de Malta Freeport, sa plateforme méditerranéenne. Résultat, CMA CGM a annoncé mi-février avoir achevé sa restructuration financière. Cap désormais sur la Bourse, avec une introduction prévue pour 2014. F.M.

Au niveau international, 2013 s'ouvre plutôt sous de bons auspices : les volumes échangés ont fortement progressé au cours des premières semaines de l'année. Mais l'évolution reste dépendante d'une reprise économique internationale fragile. En novembre 2012, Nils Andersen, dirigeant d'AP Möller, qui détient Maersk, principal concurrent de CMA CGM en Afrique et numéro un mondial du conteneur, a annoncé son intention de se concentrer désormais sur des activités plus rentables que le transport conteneurisé. CMA CGM, qui vient d'acquérir neuf bateaux auprès des chantiers chinois, n'y voit aucun désaveu quant à l'avenir des conteneurs. « Maersk a commandé tous ses navires et a donc raison de vouloir bénéficier de cette nouvelle capacité, souligne Rodolphe Saadé. Nous ne sommes pas dans la même situation car notre carnet de commandes n'est pas aussi important. »

Selon l'armateur, le marché mondial des transporteurs devrait se consolider sous peu, notamment afin de faciliter le financement de l'acquisition de navires. « Des rapprochements auront lieu et il n'y a aucune raison que nous n'y participions pas, même si notre objectif n'est pas d'être numéro un ou numéro deux mondial mais de rester rentable », conclut Rodolphe Saadé.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Investissements

Literie : le marocain Dolidol construit une usine en Côte d'Ivoire

Literie : le marocain Dolidol construit une usine en Côte d'Ivoire

Dolidol, filiale du marocain Palmeraie Industries & Services, s'installe en Côte d'Ivoire. L'usine d'Abidjan du spécialiste de la literie sera opérationnelle en décembre 2015 et va nécessiter 11 millions d'euros...

Lire la suite

Hydrocarbures

Pour le président algérien, l'exploitation du gaz de schiste "n'est pas encore à l'ordre du jour"

Pour le président algérien, l'exploitation du gaz de schiste

En réponse aux manifestations provoquées par le forage des premiers puits de tests dans le sud du pays, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a tenu à rappeler que l'exploitation du...

Lire la suite

Énergie

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Le producteur d'hydrocarbures italien Eni, la société de négoce suisse Vitol et l'opérateur national des hydrocarbures du Ghana GNPC ont signé pour le développement du site pétrolier et gazier sous-marin...

Lire la suite

Satellite

Michel de Rosen, Eutelsat : "Partager nos fréquences avec les opérateurs mobile est contraire aux intérêts de l’Afrique"

Michel de Rosen, Eutelsat :

Vent debout contre un partage de fréquences de la bande C - une plage du spectre électromagnétique entre 3 et 7 gigahertz (GHz) - avec les opérateurs mobile, Michel de...

Lire la suite

Avis d'experts

Télécommunications : "Maroc Telecom a démontré ses capacités à l'international"

Télécommunications :

Binta Drave, analyste chez Exotix, analyse pour "Jeune Afrique" les challenges auxquels est confronté Maroc Telecom suite à l'acquisition de six filiales d'Etisalat en Afrique subsaharienne.

Lire la suite

Investissements

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec Qatar Ingénierie pour l'aménagement et...

Lire la suite

Start-up

Orange investit 1 million d'euros dans Afrimarket

Orange investit 1 million d'euros dans Afrimarket

Le spécialiste du "cash to goods" Afrimarket, implanté en France et dans quatre pays africains, lève 2,5 millions d'euros, dont 1 million apporté par le groupe de télécoms Orange.

Lire la suite

Risque-crédit

Burkina : WARA clôt la période de surveillance des notes d'Onatel et de Coris Bank

Burkina : WARA clôt la période de surveillance des notes d'Onatel et de Coris Bank

West Africa Rating Agency (WARA) a levé la surveillance négative sous laquelle elle avait placé les notes des entreprises burkinabè Coris Bank International et Onatel. L'agence régionale salue la volonté...

Lire la suite

Télécoms

Maroc Telecom finalise l'acquisition de six filiales subsahariennes d'Etisalat

Maroc Telecom finalise l'acquisition de six filiales subsahariennes d'Etisalat

Maroc Telecom a finalisé l'acquisition, pour 650 millions de dollars, des filiales d'Etisalat (Moov) au Bénin, en Côte d'Ivoire, au Gabon, au Niger, en Centrafrique et au Togo. Le groupe...

Lire la suite

Finance

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie a obtenu le 27 janvier un milliard de dollars sur les marchés internationaux, davantage que les 750 millions prévus. La demande a atteint 4,3 milliards.

Lire la suite

Finance

AfricInvest fait coup double dans l'assurance

AfricInvest fait coup double dans l'assurance

Après s'être séparé fin 2014 de sa participation dans l'assureur nigérian Mansard Insurance, cédé à AXA pour 198 millions d'euros, le capital-investisseur tunisien AfricInvest réalise une nouvelle sortie gagnante en...

Lire la suite

Investissements

Dakar va émettre son premier emprunt obligataire à la BRVM

Dakar va émettre son premier emprunt obligataire à la BRVM

Dakar veut lever 20 milliards de F CFA pour la construction du nouveau centre commercial Félix Eboué dans la commune du Plateau. C'est le premier emprunt obligataire lancé par une...

Lire la suite

Matières premières

Quand le cacao s'échangera en euros...

Quand le cacao s'échangera en euros...

Chacun de leur côté, deux opérateurs boursiers américains s'apprêtent à lancer de nouveaux marchés libellés dans la monnaie unique européenne. Et les négociants de fèves, qu'en disent-ils ?

Lire la suite

Relation-clients

Intelcia se renforce en France... et voit au-delà

Intelcia se renforce en France... et voit au-delà

Si le groupe marocain inaugure un cinquième centre dans l'Hexagone, il s'imagine déjà au sud du Sahara.

Lire la suite

Agro-industrie

Sofiprotéol change de nom... et d'avis sur l'huile de palme

Sofiprotéol change de nom... et d'avis sur l'huile de palme

Le leader français des oléagineux s'intéresse aux palmiers, dont le produit, certes controversé, est très consommé au sud du Sahara. Rebaptisé Avril, le groupe dit vouloir limiter son impact écologique.

Lire la suite

Notation

Pour Bloomfield, la Côte d'Ivoire peut mieux faire

Pour Bloomfield, la Côte d'Ivoire peut mieux faire

L'agence de notation ivoirienne Bloomfield Investment a évalué le risque que représente la Côte d'Ivoire pour les investisseurs. La note attribuée au pays et lanalyse du rapport réalisé par ses...

Lire la suite

Infrastructures

Guinée : Sable Mining sortira son fer... par le Liberia

Guinée : Sable Mining sortira son fer... par le Liberia

Détentrice du gisement de fer du sud du Mont Nimba en Guinée, Sable Mining a obtenu des autorités libériennes le droit de franchir la frontière pour exporter son minerai guinéen à...

Lire la suite

Conférence

L'Africa CEO Forum dévoile ses temps forts

L'Africa CEO Forum dévoile ses temps forts

Trajectoire économique, climat des affaires, explosion urbaine : les organisateurs du Africa CEO Forum dévoilent le programme de ce rendez-vous des dirigeants de grandes entreprises africaines, qui se tiendra les...

Lire la suite

Agriculture

Mali : la production de coton bondit de 25%

Mali : la production de coton bondit de 25%

Le Mali prévoit de produire 800 000 tonnes de coton au cours de la saison 2017-2018, contre 440 000 tonnes en 2013/2014. Grâce à plusieurs réformes qui commencent déjà à...

Lire la suite

Reportage TV

Kenya : Lorna Rutto transforme le plastique en or

Kenya : Lorna Rutto transforme le plastique en or

A moins de 30 ans, Lorna Rutto a créé et dirige EcoPost, une jeune PME kényane qui transforme les déchets plastiques en matériaux. Un filon sans limite que vous font...

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : le "miracle" économique à l'épreuve

Côte d'Ivoire : le

Croissance impressionnante, construction à tout va, climat des affaires assaini... La Côte d'Ivoire fait des progrès considérables depuis la crise de 2010. Mais tout le monde n'en profite pas.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags