Hors-série "Les 500 premières entreprises africaines"

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Hors série n°32, 170 pages, 6 euros.La 14e édition de notre hors-série spécial entreprises africaines est en vente. Au sommaire, un classement exclusif des 500 premières sociétés du continent.

Révolutions en Tunisie et en Égypte, crise politique en Côte d'Ivoire, guerre en Libye... Notre quatorzième palmarès des 500 premières entreprises africaines, qui a été établi à partir des résultats financiers de l'année 2011, est l'occasion de mesurer l'étendue des conséquences économiques des grands bouleversements connus par le continent cette année-là. Sans surprise, le chiffre d'affaires cumulé des 500 n'a progressé que de 3,4 %, une stagnation comparable à celle connue en 2008 et en 2009 et qui tranche nettement avec les 17,7 % de hausse enregistrés en 2010, année marquée par un spectaculaire rebond. À titre de comparaison, la même année, les 500 premières entreprises mondiales recensées par le magazine Fortune ont vu leurs revenus cumulés bondir de 13,2 %.

En Afrique, ce ralentissement marqué est dû à la conjonction de plusieurs phénomènes : le recul dans notre classement des géants sud-africains (la part de l'Afrique australe dans les 500 est passée de 62 % à 58 %) en raison des difficultés du pays mais aussi d'une évolution défavorable du rand face au dollar, monnaie de référence de notre classement ; le fort ralentissement des entreprises ivoiriennes du fait de la crise postélectorale ; les difficultés des grandes compagnies égyptiennes et tunisiennes, qui ont souffert du ralentissement économique national. Du côté de la Libye, dont le PIB a été divisé par deux en 2011, le principal effet de la guerre aura été la sortie pure et simple des rares entreprises du pays présentes dans notre palmarès : la transparence financière n'a en effet guère été favorisée par l'instabilité politique.

Notre palmarès est l'occasion d'apprécier les bonds spectaculaires de certains groupes africains.

Si le haut du classement n'a guère bougé - la compagnie pétrolière algérienne Sonatrach conservant sa première place historique, suivie par sa consoeur angolaise Sonangol -, notre palmarès est l'occasion d'apprécier les bonds spectaculaires de certains groupes africains. Le kényan KenolKobil a ainsi vu ses revenus doubler en monnaie locale comme en dollars, lui permettant de bondir du 114e au 60e rang. Son alter ego nigérian, Oando, est quant à lui passé de la 61e à la 40e place, grâce à un chiffre d'affaires en progression de plus de 50 %. D'un point de vue sectoriel, ce classement rappelle que la diversification des économies africaines est un projet de longue haleine. Les entreprises du secteur de l'énergie - dont les hydrocarbures - voient en effet leur poids dans les 500 passer de 18,7 % à 23,7 %, en raison principalement du niveau élevé du prix du baril. Les télécoms, dont la part dans les 500 avait déjà reculé lors de notre précédent palmarès, ont encore chuté, leur poids passant de 11,3 % à 10,7 %.

L'industrie reste le parent pauvre. Notre hors-série y consacre un long ensemble, dressant le portrait des entrepreneurs qui se sont lancés dans la transformation de produits agricoles, la sidérurgie, l'industrie pharmaceutique, le ciment, etc., et les interrogeant sur les difficultés d'une telle activité : énergie, logistique, concurrence déloyale, entre autres problèmes. Ce numéro s'attarde aussi sur la modification des relations entre les entreprises chinoises et l'Afrique, dissèque plusieurs grandes opérations qui ont marqué l'actualité en 2012 (le rachat par Orange des parts de Naguib Sawiris dans l'égyptien Mobinil, l'acquisition du nigérian Dangote Flour Mills par le sud-africain Tiger Brands), dresse le portrait de plusieurs grandes entreprises africaines (du géant ivoirien du cacao Cargill West Africa à l'algérien Cosider) et est ponctué de plusieurs interviews, dont celle du patron de la compagnie aérienne Tunisair, pour laquelle l'année 2011 fut extrêmement difficile.

À lire dans cette édition

Classements - Les 500 premières entreprises africaines et les classements par secteur et par région
Chine-Afrique - Et plus si affinités ?
Portraits - Les pionniers de l'industrie

Et aussi...
Maroc - Affaires de famille
Côte d'Ivoire - Cargill, secrets de géant

Erratum : Une erreur s'est glissée en page 44 du hors-série, dans l'article intitulé "En quête d'un nouveau départ" : contrairement à ce que nous avons publié, les sociétés congolaises Brabanta, Scibe et Nocafex n'appartiennent pas au Groupe Blattner Elwyn. Toutes nos excuses à nos lecteurs.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Mines

Burkina Faso : Bissa Gold voit son permis d'exploitation étendu

Burkina Faso : Bissa Gold voit son permis d'exploitation étendu

Bissa Gold voit la superficie de son permis d'exploitation étendue de 42 kilomètres carrés. Cette extension est fondée sur la découverte d'un gisement aux réserves estimées à 4,3 tonnes d'or.

Lire la suite

Technologie

Le Rwanda devient le 3e pays africain à passer entièrement à la télévision numérique

Le Rwanda devient le 3e pays africain à passer entièrement à la télévision numérique

Alors que tous les pays africains s'étaient engagés en 2006 à réaliser cette transition avant 2015, le Rwanda n'est que le troisième pays du continent à compléter le passage à...

Lire la suite

Commerce international

OMC : l'Inde fait capoter l'accord de Bali

OMC : l'Inde fait capoter l'accord de Bali

New Delhi vient de dire "non" à l'adoption de l'accord de Bali, difficilement approuvé en décembre 2013 et qui visait à poursuivre la libéralisation des échanges commerciaux.

Lire la suite

Investissement

Comment le fond souverain du Gabon mène sa stratégie ?

Comment le fond souverain du Gabon mène sa stratégie ?

Pêche, tourisme, énergie... Le fonds souverain du Gabon conclut des partenariats dans des secteurs clés. Mais sa priorité reste la constitution d'un portefeuille rentable, surtout à l'étranger.

Lire la suite

Accords commerciaux

Pêche : l'UE et la Mauritanie jouent les prolongations

Pêche : l'UE et la Mauritanie jouent les prolongations

L'Union européenne (UE) et la Mauritanie se sont accordées sur la prolongation jusqu'en décembre de l'accord de pêche qui les lie. Un arrangement à l'amiable qui ouvre la voie à...

Lire la suite

Maroc

Rabat et Salé, réconciliation capitale

Rabat et Salé, réconciliation capitale

Depuis 2005, un vaste plan d'urbanisme a métamorphosé les rives du fleuve qui sépare Rabat et Salé, au Maroc. Un chantier qui vise à résorber les fractures géographiques, mais aussi...

Lire la suite

Mines

Bolloré et Timis vont investir près de 670 millions d'euros pour la ligne ferroviaire Abidjan-Tambao

Bolloré et Timis vont investir près de 670 millions d'euros pour la ligne ferroviaire Abidjan-Tambao

Pan-African Minerals, exploitant de la mine de manganèse de Tambao, a signé un protocole d'accord avec Bolloré pour la construction d'un chemin de fer permettant le transport du minerai jusqu'au...

Lire la suite

Affaires publiques

Le Mali fait le ménage dans son secteur minier

Le Mali fait le ménage dans son secteur minier

Le Mali a procédé à l'annulation de 130 permis de recherche et autorisations d'exploitation de carrière, a annoncé Boubou Cissé, le ministre des Mines malien. Ce grand nettoyage ne concerne...

Lire la suite

Décryptage

Notation : 10 pays africains passés au crible

Notation : 10 pays africains passés au crible

Le Rwanda a été noté B+ par l'agence Fitch Ratings. Comment expliquer que ce pays, avec un PIB de 7,5 milliards de dollars, soit mieux noté que le Ghana (48...

Lire la suite

Hydrocarbures

Nigeria : Oando rejoint le club des grands producteurs de pétrole locaux

Nigeria : Oando rejoint le club des grands producteurs de pétrole locaux

La société pétrolière nigériane Oando concrétise ses plans de transformation en s'emparant définitivement des actifs pétroliers de la major américaine ConocoPhillips pour un total de 1,5 milliard de dollars.

Lire la suite

Télévision

Trace TV lance une chaîne consacrée aux contenus afro-lusophones

Trace TV lance une chaîne consacrée aux contenus afro-lusophones

Trace TV lance en Angola et au Mozambique une chaîne dédiée à la musique et à la culture lusophones. Avec plus de 50 millions de locuteurs en Afrique, le marché dispose...

Lire la suite

Sucre

Cameroun : le lobbying de Somdiaa porte ses fruits

Cameroun : le lobbying de Somdiaa porte ses fruits

Après avoir tiré la sonnette d'alarme auprès du président camerounais au sujet de la concurrence déloyale, la Société sucrière du Cameroun, filiale du groupe français Somdiaa, a vu ses craintes...

Lire la suite

Audiovisuel

Nawfel Raghay : "Au Maroc, il faudrait investir 110 millions de dollars dans la TNT avant juin 2015"

Nawfel Raghay :

Nawfel Raghay, ancien directeur général de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) du Maroc, revient pour "Jeune Afrique" sur la préparation du royaume chérifien au passage à la...

Lire la suite

Médias

Sénégal : la TNT, le jackpot contesté de Sidy Diagne

Sénégal : la TNT, le jackpot contesté de Sidy Diagne

Le groupe sénégalais Excaf, spécialisé dans l’événementiel et la télévision payante, a récemment obtenu le marché du passage au numérique pour le Sénégal. La transition de l'analogique vers le numérique...

Lire la suite

Médias

La TNT, une menace pour les chaînes africaines ?

La TNT, une menace pour les chaînes africaines ?

À quelques mois du passage à la diffusion numérique de ses télévisions, le continent redouble d'efforts. Un bouleversement audiovisuel où le pire comme le meilleur peuvent encore survenir.

Lire la suite

Industrie

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto va céder ses mines de charbon au Mozambique à une entreprise indienne pour 50 millions de dollars. Le groupe australien les avait acquises en 2011 lors du rachat...

Lire la suite

Maroc

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Promu directeur général délégué du groupe Addoha en 2011, Saad Sefrioui est devenu l'un des piliers de l'expansion panafricaine du géant marocain de l'immobilier.

Lire la suite

Notation

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Grâce à son dynamisme économique et à des réformes structurelles, le Rwanda voit sa note améliorée par l'agence Fitch, passant de B à B+ et assortie d'une perspective stable. Kigali...

Lire la suite

Logistique

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Le guichet unique du Togo est entré en phase pilote depuis fin juin. Réservé pour le moment à quelques acteurs de l'import maritime, il devrait progressivement être étendu à toutes...

Lire la suite

Finances publiques

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur...

Lire la suite

Mines

First Quantum, zambien mais pas trop

First Quantum, zambien mais pas trop

Alors qu'il tire les deux tiers de ses bénéfices de l'État d'Afrique australe, le producteur de cuivre canadien chasse sur d'autres terres africaines. La raison ? Des relations tendues avec...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags