La Chine et la politique s'invitent à Mining Indaba

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Ils sont quelque 7 500 cadres du secteur à arpenter les allées du centre de convention du Cap. DRLa 19e édition de la conférence Mining indaba se tient du 4 au 8 février au Cap, en Afrique du Sud. Au cœur des débats cette année, les relations entre les compagnies et les États africains, mais aussi celles avec la Chine, de plus en plus présente sur les projets miniers à travers le continent.

Comme chaque année, les cadres de l'industrie minière ont convergé vers Le Cap, en Afrique du Sud, à l'occasion de leur traditionnelle conférence Mining indaba (réunion en zoulou). Pour cette 19e édition, qui a débuté le 4 février et se terminera le 8, ils sont quelque 7 500 cadres du secteur à arpenter les allées du centre de convention de la ville portuaire, sous le soleil de l'été austral.

Lire aussi :

Afrique du Sud : un modèle minier à réinventer
Dambisa Moyo : vive la Chinafrique !
Mark Cutifani, un redresseur de coûts chez Anglo American

Au menu de la manifestation cette année, les relations entre les compagnies et les États producteurs et consommateurs de minerais. Car ce qui a mobilisé l'attention des responsables des groupes miniers ces derniers mois, c'est avant tout la stabilité politique et réglementaire dans les pays dans lesquels ils investissent. Une préoccupation légitime : la fin de l'année 2012 a été marquée par la crise sociale en Afrique du Sud, à la suite du massacre qui s’est produit à la mine de platine de Marikana. Depuis le début de l'année 2013, c'est le conflit au Mali, devenu un important producteur d'or, qui inquiète. Quant au Zimbabwe, riche en diamants, nickel et platine, il entre en période électorale, et son instabilité réglementaire effraie les investisseurs.

Nationalisation exclue

En ce qui concerne l'Afrique du Sud, le géant minier du continent, la ministre des mines Susan Shabangu est montée au créneau pour rassurer les investisseurs : « Qu'on ne vienne plus me parler de nationalisation. L'ANC a tranché une bonne fois pour toute, cette option est exclue », a-t-elle lancé aux cadres du secteur, en les appelant à travailler avec le gouvernement pour éviter un « second Marikana », notamment en participant au plan d'amélioration du logement des travailleurs miniers. Patronne du géant minier AngloAmerican depuis 6 ans, Cynthia Carroll l'a toutefois avertie du danger des changements réglementaires drastiques : « Nous sommes une industrie en crise, vous ne pouvez pas l'ignorer. Les prix des minerais, impactés par la crise, ont baissé pour la plupart. Dans le même temps, le coût de l'énergie et les salaires ont progressé, réduisant considérablement nos marges. Pour rester compétitifs et continuer à créer des emplois, nous devons nous restructurer en profondeur », a plaidé l'Américaine, qui doit passer la main à son successeur Mark Cutifani en avril prochain.

La Chine n'est pas une puissance néo-coloniale, elle est avant tout pragmatique.
Dambisa Moyo, économiste

La Chine décomplexée

Autre sujet crucial pour les miniers, la stratégie chinoise en matière minière sur le continent africain. La célèbre économiste zambienne Dambisa Moyo, qui s'est fait connaître par son pamphlet « Dead aid » sur l'inefficacité de l'aide occidentale en Afrique, est montée elle aussi à la tribune de Mining Indaba. Elle y a défendu une relation « décomplexée et lucide » entre les États du continent et l'Empire du milieu. « La Chine n'est pas une puissance néo-coloniale, elle est avant tout pragmatique. Elle met en œuvre une politique d'optimisation de ses approvisionnements pour garantir le développement de son industrie. Elle le fait méthodiquement et sans agressivité », a-t-elle fait valoir. « Pour cela, elle a plus de moyens que les autres pays du globe, elle est prête à financer des projets plus risqués, moins faciles d'accès, notamment en Afrique, et souvent en échange de réalisation d'infrastructures nécessaires. Face à elle, aux États du continent de mettre les garde-fous nécessaires pour s'assurer que les populations en bénéficient, mais elle n'est pas un plus mauvais partenaire que les pays occidentaux », a-t-elle estimé.

Rattrapage

La Chine va rattraper son retard technologique d'ici à 10 ans.
David Humphreys, analyste

« Aujourd'hui, c'est vrai, il n'y a aucun Chinois dans les 25 plus importants groupes miniers du globe. Les projets que les groupes chinois pilotent eux-mêmes en Afrique se comptent encore sur les doigts de la main », a indiqué de son côté l'analyste réputé David Humphreys. Mais d'ajouter « Ne nous y trompons pas, comme dans d'autres secteurs, la Chine va rattraper son retard technologique d'ici 10 ans », a-t-il pronostiqué.

Signe de cette montée en puissance de l'empire du milieu, la présence remarquée d'une délégation officielle venue de Pékin à Mining Indaba, alors que les Chinois étaient restés très discrets lors des deux dernières éditions. Emmenée par le vice-ministre des mines Wang Min, elle fait le tour des différents stands des compagnies présentes pour mieux connaître les projets miniers du continent et nouer des contacts.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Reportage TV

Réussite : Bagoré Bathily répond à l'appel des bergers sénégalais

Réussite : Bagoré Bathily répond à l'appel des bergers sénégalais

Laiterie du Berger s'est imposé comme le n°2 de la vente de yaourts au Sénégal, grâce à un modèle conciliant exigences sociales et succès commercial. Les caméras de "Réussite" ont...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans "Jeune Afrique"

Cette semaine dans

Cette semaine, "Jeune Afrique" se penche sur les rois du lobbying en Afrique : ces cabinets de conseil britanniques et américains qui offrent leurs services aux hommes politiques, entrepreneurs et...

Lire la suite

Conjoncture

La baisse des cours du pétrole ralentit la croissance dans la zone Cemac

La baisse des cours du pétrole ralentit la croissance dans la zone Cemac

La Banque des États de l'Afrique centrale a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la zone de 5,7 % à 4,9 % en 2014. Les déficits des...

Lire la suite

Télécoms

Quel cap choisira Millicom après le départ de son chef ?

Quel cap choisira Millicom après le départ de son chef ?

La soudaine démission de Hans-Holger Albrecht sème le doute sur la stratégie du groupe. Faut-il continuer de miser sur internet et les services financiers pour relancer les six filiales africaines...

Lire la suite

Commerce international

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

La France a échoué en 2014 à reconquérir la place de premier fournisseur de l'Algérie, ravie pour la première fois par la Chine l'an dernier. Avant de la perdre, Paris...

Lire la suite

Infrastructures

Alliances prend pied dans le logement et la santé au Cameroun

Alliances prend pied dans le logement et la santé au Cameroun

Le groupe de construction marocain Alliances va bâtir huit centres hospitaliers et huit cents logements sociaux au Cameroun au cours des trois prochaines années, tout en réhabilitant les plateaux techniques de...

Lire la suite

Finance

Le Nigeria durcit le contrôle des changes

Le Nigeria durcit le contrôle des changes

Confrontées à la chute des cours du pétrole, les autorités nigérianes multiplient depuis plusieurs mois les mesures censées atténuer l'impact de la crise. Dernière proposition en date : le durcissement...

Lire la suite

Panorama

Infrastructures : dix projets qui ont marqué 2014

Infrastructures : dix projets qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le...

Lire la suite

Patronat

Cameroun : André Fotso rempile sans coup férir au Gicam

Cameroun : André Fotso rempile sans coup férir au Gicam

Le dirigeant camerounais André Fotso a été réélu haut la main à la tête du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) en l'absence de concurrent. 

Lire la suite

Finance

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

La Cosob justifie la suspension par l'attente de la décision de l'État algérien d'exercer (ou pas) son droit de préemption. Une décision liée au statut étranger du cédant, AfricInvest, mais...

Lire la suite

Télécoms

Africa Telecom People, pleins feux sur les réseaux fixes

Africa Telecom People, pleins feux sur les réseaux fixes

À l'occasion de sa dixième édition, le salon organisé à Abidjan les 18 et 19 décembre a choisi de consacrer son thème principal à l'importance des réseaux fixes dans les...

Lire la suite

Industrie

Côte d'Ivoire : le français GBH rachète le distributeur automobile Socida

Côte d'Ivoire : le français GBH rachète le distributeur automobile Socida

Le groupe Fadoul a cédé au français GBH sa filiale Socida, distributeur des marques automobiles Renault et Suzuki en Côte d'Ivoire. L'opération, dont le montant n'a pas été dévoilé, constitue...

Lire la suite

Commerce international

L'OMC accepte l'adhésion des Seychelles

L'OMC accepte l'adhésion des Seychelles

Le Conseil général de l'Organisation mondiale du Commerce a approuvé la demande d'adhésion des Seychelles. Sous réserve de ratification par l'Assemblée nationale seychelloise, le petit archipel de l'océan indien devrait...

Lire la suite

Finance

Coface décroche l'agrément d'assurance-crédit au Maroc

Coface décroche l'agrément d'assurance-crédit au Maroc

Le groupe Coface, installé au Maroc depuis 2007, a obtenu l'agrément d'assurance et de réassurance qui lui permet de proposer directement ses solutions aux entreprises marocaines.

Lire la suite

Tourisme

Hôtellerie : Kinshasa retrouve (enfin) son cinq-étoiles

Hôtellerie : Kinshasa retrouve (enfin) son cinq-étoiles

Avec ses 190 chambres, dont 24 suites, et sa table gastronomique, le Grand Hôtel, mythique établissement kinois, retrouve son lustre d'antan... Design et high-tech en plus.

Lire la suite

Finances publiques

Le Nigeria revoit à la baisse ses prévisions de croissance en 2015

Le Nigeria revoit à la baisse ses prévisions de croissance en 2015

Le gouvernement nigerian a réduit ses prévisions de croissance pour l'année 2015 de près d'un point à 5,5 %. Le pays d'Afrique occidentale, qui organise une élection présidentielle en février...

Lire la suite

Énergie

Le Maroc va investir 4,6 milliards de dollars dans son développement gazier

Le Maroc va investir 4,6 milliards de dollars dans son développement gazier

Le Maroc va lancer un projet de développement du gaz naturel liquéfié (GNL) d'un montant de plusieurs milliards de dollars, afin de renforcer son mix énergétique, au côté des énergies...

Lire la suite

Finances publiques

Face à la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

Face à la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d'un prix durablement bas ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et...

Lire la suite

Hydrocarbures

Côte d'Ivoire : Vioco Petroleum va investir 225 millions de dollars dans le gisement "Gazelle"

Côte d'Ivoire : Vioco Petroleum va investir 225 millions de dollars dans le gisement

La compagnie pétrolière Vioco Petroleum va investir 225 millions de dollars dans le gisement offshore ivoirien "Gazelle", situé sur le bloc CI-202.

Lire la suite

Conso & Distribution

Moulin d'Or renonce à intégrer la Bourse de Tunis

Moulin d'Or renonce à intégrer la Bourse de Tunis

Le groupe agroalimentaire Gepaco, qui distribue la marque Moulin d'Or, ne rejoindra pas la Bourse de Tunis. L'opération a été abandonnée au profit d'une cession de 42% de son capital...

Lire la suite

Finance

Maroc : la Banque centrale abaisse son taux directeur pour la deuxième fois en trois mois

Maroc : la Banque centrale abaisse son taux directeur pour la deuxième fois en trois mois

La Banque centrale marocaine a annoncé le 16 décembre avoir abaissé son taux directeur de 2,75 % à 2,5 %, trois mois à peine après une première réduction de 25...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags