La Chine et la politique s'invitent à Mining Indaba

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Ils sont quelque 7 500 cadres du secteur à arpenter les allées du centre de convention du Cap. DRLa 19e édition de la conférence Mining indaba se tient du 4 au 8 février au Cap, en Afrique du Sud. Au cœur des débats cette année, les relations entre les compagnies et les États africains, mais aussi celles avec la Chine, de plus en plus présente sur les projets miniers à travers le continent.

Comme chaque année, les cadres de l'industrie minière ont convergé vers Le Cap, en Afrique du Sud, à l'occasion de leur traditionnelle conférence Mining indaba (réunion en zoulou). Pour cette 19e édition, qui a débuté le 4 février et se terminera le 8, ils sont quelque 7 500 cadres du secteur à arpenter les allées du centre de convention de la ville portuaire, sous le soleil de l'été austral.

Lire aussi :

Afrique du Sud : un modèle minier à réinventer
Dambisa Moyo : vive la Chinafrique !
Mark Cutifani, un redresseur de coûts chez Anglo American

Au menu de la manifestation cette année, les relations entre les compagnies et les États producteurs et consommateurs de minerais. Car ce qui a mobilisé l'attention des responsables des groupes miniers ces derniers mois, c'est avant tout la stabilité politique et réglementaire dans les pays dans lesquels ils investissent. Une préoccupation légitime : la fin de l'année 2012 a été marquée par la crise sociale en Afrique du Sud, à la suite du massacre qui s’est produit à la mine de platine de Marikana. Depuis le début de l'année 2013, c'est le conflit au Mali, devenu un important producteur d'or, qui inquiète. Quant au Zimbabwe, riche en diamants, nickel et platine, il entre en période électorale, et son instabilité réglementaire effraie les investisseurs.

Nationalisation exclue

En ce qui concerne l'Afrique du Sud, le géant minier du continent, la ministre des mines Susan Shabangu est montée au créneau pour rassurer les investisseurs : « Qu'on ne vienne plus me parler de nationalisation. L'ANC a tranché une bonne fois pour toute, cette option est exclue », a-t-elle lancé aux cadres du secteur, en les appelant à travailler avec le gouvernement pour éviter un « second Marikana », notamment en participant au plan d'amélioration du logement des travailleurs miniers. Patronne du géant minier AngloAmerican depuis 6 ans, Cynthia Carroll l'a toutefois avertie du danger des changements réglementaires drastiques : « Nous sommes une industrie en crise, vous ne pouvez pas l'ignorer. Les prix des minerais, impactés par la crise, ont baissé pour la plupart. Dans le même temps, le coût de l'énergie et les salaires ont progressé, réduisant considérablement nos marges. Pour rester compétitifs et continuer à créer des emplois, nous devons nous restructurer en profondeur », a plaidé l'Américaine, qui doit passer la main à son successeur Mark Cutifani en avril prochain.

La Chine n'est pas une puissance néo-coloniale, elle est avant tout pragmatique.
Dambisa Moyo, économiste

La Chine décomplexée

Autre sujet crucial pour les miniers, la stratégie chinoise en matière minière sur le continent africain. La célèbre économiste zambienne Dambisa Moyo, qui s'est fait connaître par son pamphlet « Dead aid » sur l'inefficacité de l'aide occidentale en Afrique, est montée elle aussi à la tribune de Mining Indaba. Elle y a défendu une relation « décomplexée et lucide » entre les États du continent et l'Empire du milieu. « La Chine n'est pas une puissance néo-coloniale, elle est avant tout pragmatique. Elle met en œuvre une politique d'optimisation de ses approvisionnements pour garantir le développement de son industrie. Elle le fait méthodiquement et sans agressivité », a-t-elle fait valoir. « Pour cela, elle a plus de moyens que les autres pays du globe, elle est prête à financer des projets plus risqués, moins faciles d'accès, notamment en Afrique, et souvent en échange de réalisation d'infrastructures nécessaires. Face à elle, aux États du continent de mettre les garde-fous nécessaires pour s'assurer que les populations en bénéficient, mais elle n'est pas un plus mauvais partenaire que les pays occidentaux », a-t-elle estimé.

Rattrapage

La Chine va rattraper son retard technologique d'ici à 10 ans.
David Humphreys, analyste

« Aujourd'hui, c'est vrai, il n'y a aucun Chinois dans les 25 plus importants groupes miniers du globe. Les projets que les groupes chinois pilotent eux-mêmes en Afrique se comptent encore sur les doigts de la main », a indiqué de son côté l'analyste réputé David Humphreys. Mais d'ajouter « Ne nous y trompons pas, comme dans d'autres secteurs, la Chine va rattraper son retard technologique d'ici 10 ans », a-t-il pronostiqué.

Signe de cette montée en puissance de l'empire du milieu, la présence remarquée d'une délégation officielle venue de Pékin à Mining Indaba, alors que les Chinois étaient restés très discrets lors des deux dernières éditions. Emmenée par le vice-ministre des mines Wang Min, elle fait le tour des différents stands des compagnies présentes pour mieux connaître les projets miniers du continent et nouer des contacts.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Justice

États-Unis : enquête sur Goldman Sachs pour ses liens avec l'ex-régime de Kadhafi

États-Unis : enquête sur Goldman Sachs pour ses liens avec l'ex-régime de Kadhafi

Le gendarme boursier américain enquête sur des avantages que la banque d'affaires Goldman Sachs aurait offerts à des dignitaires libyens pour s'attirer les faveurs du fonds souverain Libyan Investment Authority...

Lire la suite

Agro-industrie

Bois : qu'est-ce que le label FSC a apporté à Rougier ?

Bois : qu'est-ce que le label FSC a apporté à Rougier ?

Pour attester de ses bonnes pratiques, le forestier français Rougier a entamé une certification de ses sites en Afrique centrale. Un sésame indispensable pour accéder à certains marchés. Mais ce...

Lire la suite

Entreprise

Le pari gabonais du mauricien IBL

Le pari gabonais du mauricien IBL

Après s'être hissé au rang de deuxième holding du pays, le groupe a fait escale chez ses voisins insulaires, puis mis le cap sur le continent. Destination Kampala et Libreville.

Lire la suite

Capital-investissement

Les fonds étrangers désormais accueillis à bras ouverts en Afrique

Les fonds étrangers désormais accueillis à bras ouverts en Afrique

Les patrons africains sont nombreux à s'ouvrir à des investisseurs venus d'ailleurs, qui apportent de l'argent frais mais aussi l'expertise qui fera décoller leur entreprise.

Lire la suite

Gouvernance

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à...

Lire la suite

Automobile

Renault voit l'Afrique depuis le golfe

Renault voit l'Afrique depuis le golfe

Chez Renault, l'Afrique sera dorénavant dirigée depuis Dubaï, et non plus depuis la France. La nouvelle région Afrique - Moyen-Orient - Inde (AMI) est pilotée par Bernard Cambier.

Lire la suite

Maroc

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Sans renier l'héritage de son père, indéboulonnable ministre de Hassan II, Abdelmalek Alaoui ne doit sa réussite qu'à son talent. Fondateur de Global Intelligence Partners, il conseille grands patrons et hommes...

Lire la suite

Finances

Maurice : Port Louis gagne du crédit

Maurice : Port Louis gagne du crédit

Le dynamisme de la place boursière et du secteur bancaire structuré et efficace de Port louis, capitale de Maurice, inspirent de plus en plus confiance aux investisseurs.

Lire la suite

Infrastructures

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Parmi les accords négociés entre la Chine et le Mali figurent la construction de la très attendue ligne de chemin de fer entre Bamako et Conakry (8 milliards de dollars),...

Lire la suite

Énergie

Maroc : Safi Energy mobilise 2,6 milliards de dollars pour sa centrale électrique

Maroc : Safi Energy mobilise 2,6 milliards de dollars pour sa centrale électrique

Safi Energy a récolté 2,6 milliards de dollars de financement pour construire une centrale électrique au charbon de 1 386 mégawatts dans le sud-ouest du Maroc. Les banques marocaines ont...

Lire la suite

TV

Réussite : au sommaire ce vendredi soir !

Réussite : au sommaire ce vendredi soir !

Port d'Abidjan, poivre du Penja au Cameroun, Sole Rebels en Ethiopie... La nouvelle édition de Réussite, le magazine de "l'Afrique qui gagne", sera diffusée ce vendredi 19 septembre au soir...

Lire la suite

Télécoms

Orange Tunisie : difficile ménage à trois

Orange Tunisie : difficile ménage à trois

Trois ans après le départ de Ben Ali, Orange Tunisie est toujours pertubé dans son développement par le contentieux entre l'État tunisien et Marwane Mabrouk, le gendre de l'ex-président et...

Lire la suite

Tunisie

Hakim Ben Hammouda : "Le grand défi reste la relance de l'investissement"

Hakim Ben Hammouda :

Pour le ministre de l'Économie et des Finances tunisien Hakim Ben Hammouda, les prochaines échéances électorales ne doivent pas faire perdre de vue l'objectif de la relance de l'économie par...

Lire la suite

Cameroun

Quatre nouveaux portiques de parc pour décongestionner le port de Douala

Quatre nouveaux portiques de parc pour décongestionner le port de Douala

Douala International Terminal (DIT), le gestionnaire du terminal à conteneurs, vient de mettre ces engins en service au port de Douala pour améliorer les livraisons. En trois mois, la filiale...

Lire la suite

Analyse

Tunisie : comment retrouver le succès économique ?

Tunisie : comment retrouver le succès économique ?

Début septembre bailleurs et investisseurs se sont réunis à Tunis pour tracer les perspectives d'avenir du pays. Son présent, las, n'est guère brillant. Presque tous les indicateurs sont au rouge. La...

Lire la suite

Santé

Ebola : la Banque mondiale craint "les conséquences économiques catastrophiques de la peur"

Ebola : la Banque mondiale craint

Pour la Banque mondiale, plus que le coût direct de l'épidémie d'Ebola (mortalité, morbidité, soins de santé, pertes des jours de travail), le véritable danger réside dans la "réaction de...

Lire la suite

Hydrocarbures

Côte d’Ivoire : Oryx investit 6,5 milliards de F CFA dans un terminal gazier

Côte d’Ivoire : Oryx investit 6,5 milliards de F CFA dans un terminal gazier

Oryx Gaz Côte d’Ivoire a inauguré le 16 septembre un terminal de stockage de gaz d’une capacité de 4 000 mètres cubes à Abidjan. Cette infrastructure, qui a permis de...

Lire la suite

Transport

Ebola : Cargolux augmente ses tarifs en Afrique

Ebola : Cargolux augmente ses tarifs en Afrique

La compagnie de transport luxembourgeoise Cargolux a annoncé une augmentation du tarif appliqué aux livraisons vers et depuis l'Afrique. En cause : l'épidémie d'Ebola, qui imposerait à l'entreprise de déployer...

Lire la suite

Coopération

La BAD et le Japon mobilisent 300 millions de dollars pour le secteur privé africain

La BAD et le Japon mobilisent 300 millions de dollars pour le secteur privé africain

La Banque africaine de développement et le Japon ont conclu un prêt concessionnel de 300 millions de dollars pour soutenir le secteur privé africain.

Lire la suite

Finance

Mobile money : Orange et Bank of Africa s'allient

Mobile money : Orange et Bank of Africa s'allient

Dans le cadre de ce partenariat entre Orange et Bank of Africa, les clients d'Orange Money et du groupe bancaire panafricain pourront réaliser des mouvements de fonds de leur compte...

Lire la suite

Finance

Mediaco Maroc se retire de la Bourse de Casablanca

 Mediaco Maroc se retire de la Bourse de Casablanca

Huit ans après son entrée à la Bourse de Casablanca, le fournisseur de services de manutention Mediaco Maroc a déposé une Offre publique de retrait. Une décision qui intervient après...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags