Le roi Mohammed VI en visite officielle en Chine le 27 novembre.

Private equity africain : mais qu'attendent les Français ?

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

En octobre 2012, la maison Wendel a investi 97 millions d'euros dans l'opérateur d'antennes relais IHS. DRMalgré des rentabilités parmi les plus élevées au monde, l'Afrique n'attire que peu de capital-investisseurs hexagonaux. Une réalité qui pourrait peu à peu changer.

Comparée à 2011, l'année 2012 aura été plutôt riche en actualités pour le capital-investissement franco-africain. En octobre, la maison Wendel a créé la surprise en annonçant un investissement de 97 millions d'euros dans IHS, un opérateur d'antennes relais panafricain. En décembre, Investisseurs & Partenaires (I&P), la plus ancienne société de gestion française active en Afrique - elle a été créée en 2002 -, a bouclé une levée de fonds de 51,5 millions d'euros. Enfin, le même mois, Amethis Finance, une société portée par la Compagnie Benjamin de Rothschild et par Luc Rigouzzo, un ancien de l'Agence française de développement (AFD), a annoncé avoir réuni 300 millions d'euros à investir sur le continent.

Lire aussi :

Capital-investissement : le best-of 2012
Wendel fait ses premiers pas en Afrique
I&P : 51,5 millions d'euros pour 50 PME
Bailleurs de fonds et capital-investisseurs : une alliance contre-nature ?

Mais la liste s'arrête là. Alors qu'à Londres on répertorie une quinzaine de sociétés de gestion directement actives en Afrique, les françaises se comptent sur les doigts d'une main et le premier investisseur en capital de l'Hexagone sur le continent reste Proparco, filiale de l'AFD dévolue au secteur privé. Aucun des grands noms du capital-investissement français (AXA Private Equity, Eurazeo, Butler Capital Partners, LBO France) n'a mis sur pied de véhicule destiné à l'Afrique. L'un des rares à avoir tenté l'aventure, Société générale, a depuis cédé son fonds consacré aux entreprises d'Afrique du Nord, Al Kantara Fund, à l'émirati Abraaj Capital... « Les milieux économiques français se sont montrés beaucoup plus réticents par rapport aux marchés émergents et à l'Afrique en particulier », résume Jean-Michel Severino, gérant de I&P.

Écosystème

De fait, c'est tout un écosystème qui reste à construire pour permettre aux flux financiers de se développer entre la France et les entreprises africaines. Comme l'explique Lionel Zinsou, président de PAI Partners, « les marchés anglophones en Afrique sont mieux équipés pour accueillir des fonds : leur base naturelle est à Londres, ils parlent le même langage juridique et partagent les mêmes moeurs d'affaires, ils offrent une porte de sortie pour les fonds, et leurs banques, plus développées, sont prêtes à soutenir ceux-ci dans leurs investissements ». « Les sociétés de gestion sont aussi localisées à Londres parce que la City demeure la première place financière d'Europe et que la notion de risque y est mieux appréhendée », souligne Boris Martor, avocat associé au cabinet Eversheds. Pour Christophe Eck, associé du cabinet Gide Loyrette Nouel, la fiscalité française, comparée à celle d'autres pays européens, n'est pas favorable à l'industrie des fonds et freine leur développement.

Les entreprises montrent l'exemple

Si les pros du capital-investissement français restent timides en Afrique, plusieurs entreprises de l'Hexagone les ont devancés. En 2008, le fonds Danone Communities, fruit d'une coentreprise entre Danone, le géant du lait, et Grameen Bank, la célèbre banque de microcrédit fondée par Muhammad Yunus, a ainsi concrétisé son premier investissement en Afrique en prenant 25 % du capital de la Laiterie du Berger, au Sénégal. Un autre acteur financier de ce type, Grameen Crédit agricole, a également investi dans cette entreprise. Le géant énergétique Schneider Electric a lui aussi mis sur pied son propre fonds. Doté de 10 millions d'euros, ce véhicule solidaire, baptisé Schneider Electric Energy Access, a investi en Afrique subsaharienne dans des entreprises de microréseaux électriques, dont le sénégalais Kayer. Enfin, GDF Suez a tout récemment mis en place GDF Suez Rassembleurs d'énergies, un fonds qui vient de réaliser un investissement de 250 000 euros en Tanzanie. N.T.

Un autre problème refroidirait l'ardeur africaine des grandes maisons françaises. Selon Hakim El Karoui, ancien banquier d'affaires chez Rothschild devenu associé de Roland Berger, ces dernières sont limitées par des « thèses d'investissement » (les règles négociées avec ceux qui ont alimenté les fonds qu'elles gèrent) très strictes, notamment sur le plan géographique. La plupart des fonds existants ont été levés en 2006-2007, une époque à laquelle rares étaient ceux qui avaient compris le potentiel de l'Afrique. En tant que holding investissant ses propres fonds, Wendel n'est par exemple pas soumis à cet impératif, et c'est l'une des raisons qui expliquent ses premiers pas en Afrique.

Hors radar

Malgré tout, le renouveau de l'investissement financier français en Afrique ne serait pas si loin. « Nous constatons, parmi nos clients, un regain d'intérêt pour l'Afrique, explique Rémy Fekete, associé de Gide, chargé de l'Afrique. C'est le cas des grands groupes industriels, mais aussi de nombreux investisseurs de taille moyenne. Il est vrai que, du fait de leurs montants, leurs investissements sont souvent hors radar. Un certain nombre de family offices [des sociétés qui gèrent le patrimoine de familles (très) fortunées, NDLR] nous sollicitent pour des opérations de quelques dizaines de millions d'euros et ne recherchent pas la publicité. » Selon plusieurs professionnels du secteur, Tiaré Groupe, qui rassemble certaines grandes fortunes hexagonales, et Groupe Arnault, du nom de son principal actionnaire Bernard Arnault (première fortune de France), auraient ainsi développé une stratégie africaine. Contactés à ce propos, ils n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Du côté des gestionnaires professionnels, les choses pourraient également commencer à bouger. Lionel Zinsou, le Franco-Béninois à la tête de PAI Partners, la plus importante société de capital-investissement en Europe continentale, nous a ainsi confirmé la levée d'un fonds destiné au continent en 2014 ou 2015. Et la proximité culturelle et géographique de la France avec l'Afrique pourrait finir par prendre le dessus. « La pente naturelle des gros fonds français sera d'investir en Afrique », prédit Yannick Itoua, de la banque d'affaires Bryan, Garnier & Co.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Matières premières

Mauritanie : santé de fer ou petite mine ?

Mauritanie : santé de fer ou petite mine ?

La Société nationale industrielle et minière (Snim) voit grand. Mais la chute de 40 % des cours du minerai pourrait la contraindre à revoir ses ambitions à la baisse.

Lire la suite

Industrie

Cevital retenu pour la reprise de l'aciériste italien Lucchini

Cevital retenu pour la reprise de l'aciériste italien Lucchini

Cevital a été retenu pour la reprise des aciéries Lucchini de Piombini, n° 2 en Italie. Le groupe algérien a présenté un programme d'investissements de l'ordre de 400 millions d'euros,...

Lire la suite

Grande distribution

Carrefour fait son retour en Algérie

Carrefour fait son retour en Algérie

Cinq ans après l'échec d'une précédente implantation, la marque Carrefour fait son retour en Algérie et prépare l'ouverture d'un hypermarché en mars prochain à Alger.

Lire la suite

Conjoncture

Le Cameroun table sur 6,3 % de croissance en 2015

Le Cameroun table sur 6,3 % de croissance en 2015

Le premier ministre Philemon Yang l'a annoncé le 25 novembre lors de la présentation des perspectives économiques à l'Assemblée. En hausse de 13 %, le budget du prochain exercice s'établit...

Lire la suite

E-Commerce

Jumia lève 120 millions d'euros

Jumia lève 120 millions d'euros

En perte, le jeune site de commerce en ligne panafricain se renfloue auprès de ses actionnaires, dont MTN et Millicom, pour poursuivre sa croissance intensive.

Lire la suite

Finance

Nigeria : la Banque centrale dévalue le naira

Nigeria : la Banque centrale dévalue le naira

La Banque centrale du Nigeria a modifié la parité du naira avec le dollar américain. Cette dévaluation intervient alors que le pays subit de plein fouet la baisse des cours...

Lire la suite

Consumer

CFAO lance cinq enseignes internationales en Afrique

CFAO lance cinq enseignes internationales en Afrique

La Grande Récré, L’Occitane en Provence, Cache Cache, Bonobo et Kaporal seront présents dans les centres commerciaux que CFAO développe dans huit pays subsahariens. Premier élu : la Côte d’Ivoire...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans "Jeune Afrique"

Cette semaine dans

Cette semaine, "Jeune Afrique" se penche sur la stratégie du réseau social mondial Facebook sur le continent.

Lire la suite

Finance

Mauritanie : une BIM en plein boom

Mauritanie : une BIM en plein boom

Elle n'a que trois années d'existence. Mais déjà, la Banque islamique de Mauritanie s'est fait une place dans le paysage bancaire national. Sa recette ? Des services pratiques et, surtout,...

Lire la suite

Étude

Moody's : "L'Afrique subsaharienne est vulnérable au ralentissement de la croissance chinoise"

Moody's :

Les pays d'Afrique subsaharienne ont bénéficié de l'accroissement des liens commerciaux avec la Chine. Selon l'agence de notation Moody's, ils se retrouvent par conséquent plus exposés au ralentissement de la...

Lire la suite

Agroalimentaire

Le Cameroun en quête d’un investisseur pour développer une nouvelle sucrerie

Le Cameroun en quête d’un investisseur pour développer une nouvelle sucrerie

Après avoir éliminé la co-entreprise indo-camerounaise Justin Sugar Mills, le gouvernement invite les firmes intéressées à la mise sur pied d'un complexe sucrier à l'est du pays à se manifester...

Lire la suite

Automobile

Renault passe la première en Algérie

Renault passe la première en Algérie

L'usine d'Oued Tlelat, qui vient d'être inaugurée en grande pompe, doit permettre au constructeur de rester en pole position dans le pays. Reportage sous le feu des projecteurs.

Lire la suite

Décideurs

Afrique du Sud : Irene Charnley, celle par qui la 4G arriva

Afrique du Sud : Irene Charnley, celle par qui la 4G arriva

Femme métisse issue d'un milieu pauvre, la fondatrice de Smile Telecoms est un symbole de la réussite postapartheid.

Lire la suite

Événement

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du Global Entrepreneurship Summit a connu un franc succès. Plus de 6 000 participants ont pris part à l'événement,...

Lire la suite

Finances publiques

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une portion de ces ressources pourrait servir à régler la...

Lire la suite

Finance

Maroc : CGI entame son retrait de la Bourse de Casa

Maroc : CGI entame son retrait de la Bourse de Casa

Le holding CDG Développement vient de déposer un projet d'offre publique de retrait sur les titres CGI. L'autorité de marché a dix jours pour statuer sur le projet. Les premiers...

Lire la suite

Private equity

Carlyle investit dans la banque nigériane Diamond Bank

Carlyle investit dans la banque nigériane Diamond Bank

Carlyle investit 147 millions de dollars dans Diamond Bank, l'une des principales banques du Nigeria. C'est le troisième investissement au sud du Sahara annoncé par le géant américain du capital-investissement.

Lire la suite

Aérien

Royal Air Maroc réceptionne son premier Embraer 190

Royal Air Maroc réceptionne son premier Embraer 190

Royal Air Maroc a reçu son premier Embraer 190. La livraison de trois autres appareils du constructeur brésilien devrait avoir lieu d'ici au 15 décembre.

Lire la suite

Taxes

Maroc : enquête sur le contrat controversé de Sicpa

Maroc : enquête sur le contrat controversé de Sicpa

Au Maroc, la société suisse chargée du marquage fiscal des boissons et du tabac est loin de faire l'unanimité. Outre des tarifs jugés excessifs, l'opacité de sa gestion pose question.

Lire la suite

Conso & Distribution

Accra voit le shopping en version XXL

Accra voit le shopping en version XXL

Le Ghana, nouvel eldorado pour les marques internationales ? Ce pays, où le pouvoir d'achat des ménages ne cesse de croître, s'apprête à accueillir le plus grand mall d'Afrique de...

Lire la suite

Forum

À Marrakech, les professionnels de l'engrais repensent leur stratégie

À Marrakech, les professionnels de l'engrais repensent leur stratégie

L'Association internationale de l'industrie des fertilisants s'est réunie à Marrakech pour son premier forum stratégique. L'occasion pour le marocain OCP de présenter son plan de développement qui prévoit le démarrage...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags