Private equity africain : mais qu'attendent les Français ?

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

En octobre 2012, la maison Wendel a investi 97 millions d'euros dans l'opérateur d'antennes relais IHS. DRMalgré des rentabilités parmi les plus élevées au monde, l'Afrique n'attire que peu de capital-investisseurs hexagonaux. Une réalité qui pourrait peu à peu changer.

Comparée à 2011, l'année 2012 aura été plutôt riche en actualités pour le capital-investissement franco-africain. En octobre, la maison Wendel a créé la surprise en annonçant un investissement de 97 millions d'euros dans IHS, un opérateur d'antennes relais panafricain. En décembre, Investisseurs & Partenaires (I&P), la plus ancienne société de gestion française active en Afrique - elle a été créée en 2002 -, a bouclé une levée de fonds de 51,5 millions d'euros. Enfin, le même mois, Amethis Finance, une société portée par la Compagnie Benjamin de Rothschild et par Luc Rigouzzo, un ancien de l'Agence française de développement (AFD), a annoncé avoir réuni 300 millions d'euros à investir sur le continent.

Lire aussi :

Capital-investissement : le best-of 2012
Wendel fait ses premiers pas en Afrique
I&P : 51,5 millions d'euros pour 50 PME
Bailleurs de fonds et capital-investisseurs : une alliance contre-nature ?

Mais la liste s'arrête là. Alors qu'à Londres on répertorie une quinzaine de sociétés de gestion directement actives en Afrique, les françaises se comptent sur les doigts d'une main et le premier investisseur en capital de l'Hexagone sur le continent reste Proparco, filiale de l'AFD dévolue au secteur privé. Aucun des grands noms du capital-investissement français (AXA Private Equity, Eurazeo, Butler Capital Partners, LBO France) n'a mis sur pied de véhicule destiné à l'Afrique. L'un des rares à avoir tenté l'aventure, Société générale, a depuis cédé son fonds consacré aux entreprises d'Afrique du Nord, Al Kantara Fund, à l'émirati Abraaj Capital... « Les milieux économiques français se sont montrés beaucoup plus réticents par rapport aux marchés émergents et à l'Afrique en particulier », résume Jean-Michel Severino, gérant de I&P.

Écosystème

De fait, c'est tout un écosystème qui reste à construire pour permettre aux flux financiers de se développer entre la France et les entreprises africaines. Comme l'explique Lionel Zinsou, président de PAI Partners, « les marchés anglophones en Afrique sont mieux équipés pour accueillir des fonds : leur base naturelle est à Londres, ils parlent le même langage juridique et partagent les mêmes moeurs d'affaires, ils offrent une porte de sortie pour les fonds, et leurs banques, plus développées, sont prêtes à soutenir ceux-ci dans leurs investissements ». « Les sociétés de gestion sont aussi localisées à Londres parce que la City demeure la première place financière d'Europe et que la notion de risque y est mieux appréhendée », souligne Boris Martor, avocat associé au cabinet Eversheds. Pour Christophe Eck, associé du cabinet Gide Loyrette Nouel, la fiscalité française, comparée à celle d'autres pays européens, n'est pas favorable à l'industrie des fonds et freine leur développement.

Les entreprises montrent l'exemple

Si les pros du capital-investissement français restent timides en Afrique, plusieurs entreprises de l'Hexagone les ont devancés. En 2008, le fonds Danone Communities, fruit d'une coentreprise entre Danone, le géant du lait, et Grameen Bank, la célèbre banque de microcrédit fondée par Muhammad Yunus, a ainsi concrétisé son premier investissement en Afrique en prenant 25 % du capital de la Laiterie du Berger, au Sénégal. Un autre acteur financier de ce type, Grameen Crédit agricole, a également investi dans cette entreprise. Le géant énergétique Schneider Electric a lui aussi mis sur pied son propre fonds. Doté de 10 millions d'euros, ce véhicule solidaire, baptisé Schneider Electric Energy Access, a investi en Afrique subsaharienne dans des entreprises de microréseaux électriques, dont le sénégalais Kayer. Enfin, GDF Suez a tout récemment mis en place GDF Suez Rassembleurs d'énergies, un fonds qui vient de réaliser un investissement de 250 000 euros en Tanzanie. N.T.

Un autre problème refroidirait l'ardeur africaine des grandes maisons françaises. Selon Hakim El Karoui, ancien banquier d'affaires chez Rothschild devenu associé de Roland Berger, ces dernières sont limitées par des « thèses d'investissement » (les règles négociées avec ceux qui ont alimenté les fonds qu'elles gèrent) très strictes, notamment sur le plan géographique. La plupart des fonds existants ont été levés en 2006-2007, une époque à laquelle rares étaient ceux qui avaient compris le potentiel de l'Afrique. En tant que holding investissant ses propres fonds, Wendel n'est par exemple pas soumis à cet impératif, et c'est l'une des raisons qui expliquent ses premiers pas en Afrique.

Hors radar

Malgré tout, le renouveau de l'investissement financier français en Afrique ne serait pas si loin. « Nous constatons, parmi nos clients, un regain d'intérêt pour l'Afrique, explique Rémy Fekete, associé de Gide, chargé de l'Afrique. C'est le cas des grands groupes industriels, mais aussi de nombreux investisseurs de taille moyenne. Il est vrai que, du fait de leurs montants, leurs investissements sont souvent hors radar. Un certain nombre de family offices [des sociétés qui gèrent le patrimoine de familles (très) fortunées, NDLR] nous sollicitent pour des opérations de quelques dizaines de millions d'euros et ne recherchent pas la publicité. » Selon plusieurs professionnels du secteur, Tiaré Groupe, qui rassemble certaines grandes fortunes hexagonales, et Groupe Arnault, du nom de son principal actionnaire Bernard Arnault (première fortune de France), auraient ainsi développé une stratégie africaine. Contactés à ce propos, ils n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Du côté des gestionnaires professionnels, les choses pourraient également commencer à bouger. Lionel Zinsou, le Franco-Béninois à la tête de PAI Partners, la plus importante société de capital-investissement en Europe continentale, nous a ainsi confirmé la levée d'un fonds destiné au continent en 2014 ou 2015. Et la proximité culturelle et géographique de la France avec l'Afrique pourrait finir par prendre le dessus. « La pente naturelle des gros fonds français sera d'investir en Afrique », prédit Yannick Itoua, de la banque d'affaires Bryan, Garnier & Co.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Finance

Introductions boursières : les places africaines les plus prometteuses en 2015

Introductions boursières : les places africaines les plus prometteuses en 2015

Selon une étude récente, trente entreprises africaines ont annoncé une introduction boursière cette année, soit six de plus que l'an dernier. C'est le plus grand nombre d'IPO de groupes africains...

Lire la suite

Prospective

Mines : Madagascar veut sa part du gâteau

Mines : Madagascar veut sa part du gâteau

L'île possède un important potentiel minier encore peu utilisé. Face à l'accélération de l'exploitation sur son sol, l'État tente de mettre en place une réforme pour en tirer davantage de...

Lire la suite

Banques

Coris Bank s'installe au Togo

Coris Bank s'installe au Togo

Coris Bank International, le deuxième groupe bancaire burkinabè, va lancera début février sa filiale togolaise, a appris "Jeune Afrique".

Lire la suite

Énergie

Vivo Energy Maroc lance un plan d'investissement de 100 millions de dollars

Vivo Energy Maroc lance un plan d'investissement de 100 millions de dollars

À quelques mois de la fin des travaux d'extension de son usine casablancaise de lubrifiants, Vivo Energy Maroc vient d'annoncer un plan d'investissement de 100 millions de dollars pour élargir...

Lire la suite

Maroc

El Hachmi Boutgueray, à la force du poignet

El Hachmi Boutgueray, à la force du poignet

Il a quitté l'école à 17 ans pour rejoindre le modeste commerce familial. Aujourd'hui présent dans l'agroalimentaire et l'immobilier, le PDG d'Anwar Invest se lance dans le ciment. Portrait d'un...

Lire la suite

Opep

Diezani Alison-Madueke, la reine du pétrole nigérian est en pleine tourmente

Diezani Alison-Madueke, la reine du pétrole nigérian est en pleine tourmente

Première femme présidente de l'Opep, le ministre nigérian traverse une période difficile, alors que le prix de l'or noir plonge.

Lire la suite

Agroalimentaire

Du Nescafé à base de café camerounais

Du Nescafé à base de café camerounais

Nestlé, le géant mondial de l'agroalimentaire, s'allie à Olam Cameroun pour s'approvisionner localement et envisage d'intégrer de plus en plus d'ingrédients du terroir dans ses préparations.

Lire la suite

Décideurs

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le nom du nouveau directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion est désormais connu. Il s'agit de Abdellatif Zaghnoun, actuel directeur général des impôts. Pur produit de...

Lire la suite

Finance

La Côte d'Ivoire va émettre un eurobond de 1 milliard de dollars en février 2015

La Côte d'Ivoire va émettre un eurobond de 1 milliard de dollars en février 2015

La Côte d'Ivoire se prépare à émettre un eurobond en février prochain. Pour cette deuxième incursion en moins d'un an sur les marchés internationaux, le pays devrait solliciter "au moins...

Lire la suite

Finance

BGFI Bank s'installe au Sénégal

BGFI Bank s'installe au Sénégal

BGFI Bank a obtenu l'agrément des autorités financières pour la création d'une filiale au Sénégal. La première agence du groupe, située à Dakar, devrait être opérationnelle à la fin du...

Lire la suite

Mines

Phosphates, le gâchis tunisien

Phosphates, le gâchis tunisien

Revendications sociales, échauffourées… Le bassin minier de Gafsa, dont la production a propulsé le pays au cinquième rang mondial du secteur, connaît depuis 2011 des difficultés majeures.

Lire la suite

Conseil

Michael Page change de tête en Afrique

Michael Page change de tête en Afrique

Michael Page a revu son organigramme sur le continent. C'est désormais depuis Dubaï qu'est assurée la supervision des activités en Afrique francophone du cabinet de recrutement britannique, a appris "Jeune...

Lire la suite

Énergie

Électricité : la Côte d'Ivoire prolonge de trois ans le contrat d'Aggreko à Vridi

Électricité : la Côte d'Ivoire prolonge de trois ans le contrat d'Aggreko à Vridi

Le britannique Aggreko a décroché l'entension de trois ans du contrat de sa centrale électrique au gaz de Vridi, à Abidjan (Côte d'Ivoire). Inaugurée en 2010, cette installation dispose d'une...

Lire la suite

BTP

La Chine et l'Union africaine veulent relier les métropoles du continent

La Chine et l'Union africaine veulent relier les métropoles du continent

L'Union africaine (UA) et la Chine ont signé un protocole d'accord pour un gigantesque projet d'infrastructures routières, ferroviaires et aériennes destiné à relier les capitales africaines. Pour Zhang Ming, le...

Lire la suite

Télévision

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

La nouvelle chaîne satellitaire de Canal+ mise sur les séries africaines. Une bonne nouvelle pour les producteurs d'Abidjan, qui manquent de financements comme de canaux de diffusion.

Lire la suite

Investissements

Literie : le marocain Dolidol construit une usine en Côte d'Ivoire

Literie : le marocain Dolidol construit une usine en Côte d'Ivoire

Dolidol, filiale du marocain Palmeraie Industries & Services, s'installe en Côte d'Ivoire. L'usine d'Abidjan du spécialiste de la literie sera opérationnelle en décembre 2015 et va nécessiter 11 millions d'euros...

Lire la suite

Hydrocarbures

Pour le président algérien, l'exploitation du gaz de schiste "n'est pas encore à l'ordre du jour"

Pour le président algérien, l'exploitation du gaz de schiste

En réponse aux manifestations provoquées par le forage des premiers puits de tests dans le sud du pays, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a tenu à rappeler que l'exploitation du...

Lire la suite

Énergie

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Le producteur d'hydrocarbures italien Eni, la société de négoce suisse Vitol et l'opérateur national des hydrocarbures du Ghana GNPC ont signé pour le développement du site pétrolier et gazier sous-marin...

Lire la suite

Satellite

Michel de Rosen, Eutelsat : "Partager nos fréquences avec les opérateurs mobile est contraire aux intérêts de l’Afrique"

Michel de Rosen, Eutelsat :

Vent debout contre un partage de fréquences de la bande C - une plage du spectre électromagnétique entre 3 et 7 gigahertz (GHz) - avec les opérateurs mobile, Michel de...

Lire la suite

Avis d'experts

Télécommunications : "Maroc Telecom a démontré ses capacités à l'international"

Télécommunications :

Binta Drave, analyste chez Exotix, analyse pour "Jeune Afrique" les challenges auxquels est confronté Maroc Telecom suite à l'acquisition de six filiales d'Etisalat en Afrique subsaharienne.

Lire la suite

Investissements

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec Qatar Ingénierie pour l'aménagement et...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags