Télécoms : l'État algérien acquiert 51% de Djezzy pour 2,64 milliards de dollars.
Turkish Airlines va desservir trois nouvelles destinations africaines : Bamako, Cotonou et Conakry

Commerce : la France contre-attaque

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Avec Oburu Odinga, adjoint du ministre kényan des Finances, le 13 novembre. La France a accordé un prêt concessionnel de 7 millions d’euros à Nairobi. DRAlors qu'elle est en déplacement officiel avec Jean-Marc Ayrault au Maroc à l’occasion de la réunion de haut niveau France-Maroc, Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, a exposé la stratégie de Paris pour doper l'activité des entreprises hexagonales sur le continent.

Alors que le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, est au Maroc pour échanger avec son homologue Abdelilah Benkirane dans le cadre de la onzième rencontre de haut niveau entre les deux pays, le chef du gouvernement français mise beaucoup sur ce déplacement pour renforcer les liens économiques entre Paris et Rabat, au moment où les entreprises hexagonales cèdent du terrain sur le continent. Objectif non dissimulé : rééquilibrer la balance commerciale française (26 milliards d'euros, hors énergie) d'ici à cinq ans.

« Un objectif ambitieux mais atteignable », estime Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, qui est du voyage. « Cela nécessite de faire progresser nos exportations plus vite que nos importations, d'au moins 2 % par an », ajoute l'ancienne sénatrice socialiste, qui a reçu Jeune Afrique dans son bureau de Bercy, à Paris, pour exposer la stratégie du gouvernement. Dans ce contexte, l'Afrique, dont la France est le premier fournisseur européen, est une priorité. « Les grands émergents de demain y sont », plaide la ministre.

 

Lire aussi :

Arnaud Montebourg : "Alors que Total ferme des raffineries en France, je rêverais qu’il soit remplacé par des compagnies maghrébines"
Pierre Moscovici : "En Afrique, la Chine ne nous fait pas peur"

Polémique

 

 

Au Maroc, Paris croit beaucoup au développement de projets de colocalisation. Autrement dit, à l'implantation d'unités de production d'entreprises hexagonales dans le royaume, quand elles ne concurrencent pas les emplois français. Un sujet polémique après les déclarations d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, demandant aux centres d'appels opérant au Maroc de rapatrier leurs activités en France. « C'est vrai que, lors de mon premier voyage à Rabat, en juillet, j'ai dû faire oeuvre de pédagogie pour rassurer mes interlocuteurs. Mais, depuis, la position d'Arnaud Montebourg a évolué et nous avons ensemble commandé un rapport sur ce sujet, dont les conclusions sont attendues début 2013 », insiste Nicole Bricq. Pour elle, l'usine du sous-traitant aéronautique Aircelle (filiale du groupe Safran) à Nouaceur a d'ailleurs valeur d'exemple à suivre.

 

 

« J'aimerais promouvoir la même politique en Algérie, et nous prendrons le temps nécessaire pour le faire », affirme-t-elle. Un sujet qu'elle espère voir avancer avant la visite à Alger du président François Hollande, fin décembre. Selon Nicole Bricq, cette approche illustre en outre un changement d'attitude vis-à-vis des États africains. « C'est vrai que la colocalisation, c'est prendre le risque que votre associé devienne un concurrent. Mais on ne peut pas regarder les demandes de ces pays avec condescendance comme au début des années 1990. Ce qu'on accepte de la Chine, on doit l'accepter de l'Afrique », estime-t-elle.

 

Afrique à fort potentiel

Huit pays africains figurent dans la liste des 47 destinations à fort potentiel identifiées par la direction du Trésor pour les entreprises françaises : Afrique du Sud, Algérie, Côte d'Ivoire, Égypte, Kenya, Maroc, Nigeria, Tunisie

 

 

Au-delà des partenaires traditionnels, son pari est d'élargir la zone d'influence française au sud du Sahara. Si Paris continue d'entretenir des liens privilégiés avec les États francophones dans le cadre des accords de coopération monétaire, les pays anglophones font désormais partie des priorités. « Ce n'est pas un hasard si j'ai fait ma première visite en Afrique subsaharienne, début novembre, au Kenya : il y a de la croissance, une classe moyenne émergente et un cadre démocratique. Et je me rendrai partout où on retrouve ces caractéristiques », explique Nicole Bricq. D'ailleurs, début 2013, la ministre a prévu de se rendre en Afrique du Sud, où Areva tente actuellement de décrocher la construction de plusieurs centrales nucléaires.

Sa visite à Nairobi a aussi été l'occasion de rappeler que l'aide française devait être un levier pour développer le commerce franco-africain. « En dix ans, la France a débloqué 1 milliard d'euros pour le Kenya au titre de l'aide au développement. Quand je regarde l'activité que cela a générée pour nos entreprises, le retour sur investissement n'y est pas. En période de crise, c'est un peu compliqué d'expliquer aux contribuables français qu'ils financent les entreprises chinoises parce qu'elles sont les moins-disantes [pour effectuer les travaux financés grâce à l'aide, NDLR] », explique Nicole Bricq. Sans vouloir remettre en cause le principe de l'aide déliée, son cabinet étudie actuellement le moyen d'améliorer l'efficacité des financements français. Durant son séjour, la ministre a par exemple signé un prêt concessionnel de 7 millions d'euros, dont 70 % seront utilisés pour faire travailler des entreprises hexagonales.

 

Visas

Pour accompagner les sociétés françaises sur ces nouveaux marchés, Paris entend redéployer des équipes d'Ubifrance, l'agence pour la promotion des exportations. Ce sera notamment le cas à Nairobi, avec l'ouverture d'un bureau en janvier. Plus globalement, Nicole Bricq souligne combien il est important de renforcer l'accompagnement des PME dans la durée. Enfin, dans le cadre du plan de compétitivité annoncé par le gouvernement, la nouvelle Banque publique d'investissement aura pour mission d'apporter des solutions de financement, tandis que les régions françaises devront intégrer leurs actions internationales dans la stratégie définie par l'État.

 

En revanche, sur la question des visas accordés aux hommes d'affaires africains, il n'est pas certain que le gouvernement parle d'une seule voix. Nicole Bricq a beau avoir insisté auprès du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, aucun effort n'est pour le moment prévu dans ce domaine. Preuve que tout l'exécutif français n'est pas encore convaincu de la nécessité d'une parfaite réciprocité dans les relations franco-africaines. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Transparence

Exclusif : à qui profite l'uranium du Niger ?

Exclusif : à qui profite l'uranium du Niger ?

L'uranium du Niger, au fond, à qui profite-t-il ? À cette question, qui continue de brûler bien des lèvres, il est désormais possible d'apporter des réponses. Jeune Afrique s'y attèle...

Lire la suite

Finance

Gari : jeune fonds, 20 ans, cherche repreneur

Gari : jeune fonds, 20 ans, cherche repreneur

Le Fonds Gari, structure de garantie des crédits, doit faire face au départ de ses actionnaires historiques, qui cèdent 80,56 % du capital. Avis aux repreneurs potentiels : les amateurs sont...

Lire la suite

Agriculture

Agro-industrie : portraits d'hommes de cultures

Agro-industrie : portraits d'hommes de cultures

Ils produisent de l'arachide, des olives ou du coton. Ils viennent du Sénégal, de la Tunisie et du Burkina Faso. Leur point commun : ils promeuvent les savoir-faire locaux. Et...

Lire la suite

Télécoms

L'État algérien rachète 51% de Djezzy

L'État algérien rachète 51% de Djezzy

Après des années de bataille juridique, VimpelCom annonce la cession de 51% du capital de Djezzy au Fonds national d'investissement pour 2,643 milliards de dollars. L'actionnaire russe conserve toutefois le...

Lire la suite

Banque

Le Maroc cède ses parts dans le capital de BCP

Le Maroc cède ses parts dans le capital de BCP

Un accord de cession des parts de l'État marocain dans le capital de BCP a été conclu avec le groupe bancaire. L'État, qui détenait près de 6% des parts, les...

Lire la suite

Finance

OCP lève 1,55 milliard de dollars sur les marchés internationaux

OCP lève 1,55 milliard de dollars sur les marchés internationaux

Le géant marocain des phosphates OCP a levé 1,55 milliard de dollars pour sa première émission obligataire sur les marchés internationaux. L'entreprise publique cherche à financer un plan d'investissement de...

Lire la suite

Interview

Moulay Hafid Elalamy : "Le Maroc doit être généreux avec ses forces productives"

Moulay Hafid Elalamy :

Six mois après son entrée au gouvernement, l'homme d'affaires marocain Moulay Hafid Elalamy vient de dévoiler sa nouvelle stratégie industrielle. Objectif : favoriser l'emploi, la valeur ajoutée et l'export. "Jeune...

Lire la suite

Engrais

Agriculture africaine : place aux intrants !

Agriculture africaine : place aux intrants !

Trop cher, mal distribué, l'engrais n'est pas entré dans les habitudes des cultivateurs du continent. Mais les industriels du monde entier, en quête de débouchés, comptent bien y remédier.

Lire la suite

Télécoms

Orange Horizons va tester de nouveaux "concept stores" en Afrique

Orange Horizons va tester de nouveaux

Orange poursuit le développement de la marque Horizons à travers le continent. La multinationale teste des concepts stores dans plusieurs villes africaines, l'objectif étant d'y ouvrir des franchises fin 2014. 

Lire la suite

Agro-industrie

Côte d'Ivoire : vers un rebond dans le coton ?

Côte d'Ivoire : vers un rebond dans le coton ?

Utilisation de nouvelles semences, formation des cultivateurs, réorganisation des coopératives : la filière coton en Côte d'Ivoire tente de sortir du marasme. Avec un certain succès.

Lire la suite

Maroc

Kool Food finance sa croissance

Kool Food finance sa croissance

Kool Food, le jeune producteur industriel de chocolat fait entrer Abraaj à son tour de table. Objectif de la société marocaine : grandir et exporter.

Lire la suite

Télécoms

Orange Money passe le cap des 10 millions d’utilisateurs

Orange Money passe le cap des 10 millions d’utilisateurs

Orange Money a passé le cap des 10 millions d'utilisateurs dans les 13 pays de la zone Afrique-Moyen-Orient où ce service est disponible. En 2013, 2,2 milliards d'euros de transactions...

Lire la suite

Énergie

Après le Kenya, Aldwych va construire un complexe éolien en Tanzanie

Après le Kenya, Aldwych va construire un complexe éolien en Tanzanie

Les travaux de la première ferme éolienne de Tanzanie vont être lancés au second semestre 2014 à Singida (Ouest du pays). Le projet - d'un coût total de 285 millions...

Lire la suite

Bourse

Maroc : Bensalah et Elalamy règlent leurs comptes... en bourse

Maroc : Bensalah et Elalamy règlent leurs comptes... en bourse

Miriem Bensalah, la patronne des patrons marocains, et Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l'Industrie et du Commerce, sont en froid. Selon les analystes du marché casablancais, c'est là qu'il...

Lire la suite

Transfert d'argent

Aïda Diarra, "Madame Afrique" de Western Union

Aïda Diarra,

La Malienne Aïda Diarra est vice-présidente Afrique de Western Union. Son défi : innover pour préserver le leadership du groupe américain dans les flux d'argent à destination du continent.

Lire la suite

Sénégal

Hôtellerie : Mangalis dit Yaas à Dakar

Hôtellerie : Mangalis dit Yaas à Dakar

Mangalis lance Yaas, son enseigne économique, à Dakar. Le premier établissement de la filiale de Teyliom à revêtir la nouvelle marque du groupe devrait ouvrir ses portes au deuxième trimestre 2015.

Lire la suite

Hydrocarbures

Pétrole : Total fait une découverte "prometteuse" en Côte d'Ivoire

Pétrole : Total fait une découverte

Total a annoncé la découverte de pétrole dans l'offshore profond au large de San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire. C'est la première découverte de ce type pour...

Lire la suite

Ostréiculture

Pêche : Dakhla, perle méconnue du Maroc

Pêche : Dakhla, perle méconnue du Maroc

La ville  de Dakhla est devenue le principal centre ostréicole du Maroc. Mais les volumes restent modestes, et les débouchés limités.

Lire la suite

Élevage

Agro-alimentaire : la révolution sera bien élevée

Agro-alimentaire : la révolution sera bien élevée

Plus de viande, plus de produits laitiers : avec l'amélioration du niveau de vie, la demande d'aliments d'origine animale devrait tripler sur le continent d'ici à 2050. Une occasion unique...

Lire la suite

Maroc

Pêche : le port de Safi veut retrouver la cote

Pêche : le port de Safi veut retrouver la cote

Autrefois sacré capitale mondiale de la sardine, le port marocain de Safi fait face à une diminution des prises. Comment sauvegarder son industrie de transformation ? Les entrepreneurs étudient toutes...

Lire la suite

Équipement

Mahindra creuse son sillon en Afrique

Mahindra creuse son sillon en Afrique

Le constructeur indien Mahindra connaît une forte croissance sur le continent, tirée par ses ventes de tracteurs.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags