Hévéa : SIPH a réalisé un chiffre d’affaires caoutchouc de 326,2 M€ contre 358,5 M€ l’an dernier, en baisse de 9%.

Les compagnies aériennes s'en prennent aux gouvernements

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print
Mots clés:

SAAirways DRSoumises à une concurrence accrue, pénalisées par la crise économique et les conséquences du Printemps arabes, les compagnies africaines, réunies à Johannesburg (Afrique du Sud), du 18 au 20 novembre, à l'occasion de l'assemblée générale de l'Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA), dénoncent la politique européenne en matière de liste noire et le manque de soutien de la part des gouvernements africains.

Avec la crise économique en Europe et les conséquences des perturbations politiques vécues qui ont secoué les pays d'Afrique du Nord en 2011, le trafic passager des membres de l'organisation panafricaine a baissé de 8,6 % l'an dernier. La concurrence internationale s'est encore accrue en Afrique, avec une présence renforcée des compagnies européennes et une offensive de plus en plus marquée de celles du Golfe. En conséquence, d'après le cabinet Ernst & Young, les compagnies du continent, nombreuses mais petites, ne détiennent que 18 % du trafic africain. Pire, collectivement, elles ne réaliseront aucun profit en 2012, selon l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Premier chantier à engager, selon les responsables de l'association, celui de la sécurité aérienne. « Elle est la priorité numéro un de l'AFRAA. Il n'y a pas à transiger sur le sujet », a martelé Elijah Chingosho, le secrétaire général de l'organisation aérienne panafricaine. Pour améliorer la performance des compagnies africaines en la matière, l'association a donné trois ans à tous ses membres pour obtenir la certification IOSA (le standard international de sécurité).

« La liste noire » dénoncée

Les présidents de compagnie ont toutefois à nouveau dénoncé la « liste noire » mise en place par la Commission de l'Union européenne (UE). « Sous couvert de lutte contre l'insécurité aérienne, elle vise en fait à permettre aux compagnies européennes de pénétrer le marché africain », a affirmé le secrétaire de l'AFRAA, qui espère faire évoluer Bruxelles sur le sujet. Son point de vue est largement partagé par les dirigeants de petites compagnies. « A Paris, les autorités multiplient les inspections sur nos vols. Elles cherchent clairement à mettre en faute les compagnies africaines », notait Alex van Elk, président de la Camair-co, qui n'est pas inscrite sur la liste noire. Aujourd'hui encore, les compagnies de 17 pays africains ne peuvent accéder au ciel aérien européen, principalement en raison des défaillances du contrôle aérien de leur pays. Sur lesquelles elles n'ont pas prise...

Autre difficulté à affronter, celle des taxes élevées mises en places par les gouvernements africains. « A Djibouti ou au Ghana, une compagnie doit débourser jusqu'à 80 dollars par passager, ce n'est pas supportable », s'est indigné Elijah Chingosho. Selon Tewolde Gebremariam, président d'Ethiopian Airlines, « les États africains doivent payer leurs infrastructures, mais le coût supporté par les compagnies doit être raisonnable pour permettre leur survie et le développement du trafic aérien. Dans certains pays, ce n'est clairement pas le cas. » Même problème pour les coûts du carburant, souvent deux fois plus chers qu'ailleurs, en raison des positions de monopole des distributeurs. Grâce à l'appui de l'Union africaine (UA), les dirigeants de l'AFRAA espèrent pousser les gouvernements  à changer leurs pratiques. Certains d'entre eux, comme l'Angola, ont déjà baissé leurs taxes aériennes pour les compagnies africaines en 2011.

Lire aussi :

Aérien : le low-cost en Afrique, c'est possible ?
Dossier transport aérien : Les flottes africaines décollent

La priorité aux compagnies du Golfe ou d'Europe

Avec l'intensification de la concurrence, Elijah Chingosho a aussi rappelé la décision de Yamoussoukro, adoptée par les ministres des transports de l'UA en mai 2005, établissant un libre accès du ciel africain aux compagnies du continent. Selon le secrétaire général, malgré la signature de cet accord, certains pays donnent encore la priorité à des compagnies du Golfe ou d'Europe sur les compagnies régionales.

Enfin, les dirigeants du secteur aérien africain ont examiné ensemble les manières de mieux travailler entre-elles, notamment entre grandes et petites compagnies, grâce à des accords d'assistance technique et de formation.

Toutefois, pour le président d'Ethiopian Airlines, « il ne faut pas se voiler la face. Pour réaliser des économies d'échelle, il faut être grand. Chaque pays veut sa compagnie, mais le modèle économique de l'aérien impose que l'Afrique compte moins de compagnies », a estimé Tewolde Gebremariam. « Il faut que nous combinions nos forces, des fusions sont nécessaires », a également plaidé Titus Naikuni, président de Kenya Airways. « Ensemble, South African Airways, Kenya Airways et Ethiopian Airlines représentent seulement 32 % du chiffre d'affaires et 25 % des profits de la compagnies Emirates », a souligné Zemedeneh Negatu, associé d'Ernst & Young en charge du secteur aérien en Afrique. D'après lui, en Afrique, il faut s'attendre à un mouvement de concentration dans les prochaines années, à l'instar de ce qui s'est passé en Europe et aux Etats-Unis.

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Villes

Les huit métropoles émergentes de l'Afrique

Les huit métropoles émergentes de l'Afrique

Le cabinet de conseil A.T. Kearney vient de publier les résultats de sa première édition de l'étude Emerging Cities Outlook. Cette étude identifie huit villes africaines qui pourraient être les...

Lire la suite

Infrastructures

RD Congo : Fleurette dans les infrastructures

RD Congo : Fleurette dans les infrastructures

Le groupe Fleurette, le fonds d'investissement de la famille Gertler, et la société brésilienne Andrade Gutierrez ont signé un partenariat pour le développement de projets d'infrastructures en RD Congo.

Lire la suite

Monnaie

Razia Khan : "Avec les élections, le naira pourrait abandonner ses gains récents"

Razia Khan :

Entre les bouleversements récents à la tête de la Banque centrale du Nigeria et l'accession du pays d'Afrique de l'Ouest au premier rang des économies africaines, comment se porte la...

Lire la suite

Aérien

LH Aviation parie sur le "Made in Maroc"

LH Aviation parie sur le

L'Office national des aéroports (ONDA) du Maroc et la filiale locale du constructeur aéronautique français LH Aviation ont signé le mercredi 23 avril une convention pour l'installation d'une usine de...

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Centre d'appels : Acticall prend pied à Abidjan

Centre d'appels : Acticall prend pied à Abidjan

Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, est depuis mi-avril le quatrième site offshore du groupe français Acticall, spécialisé dans les services intégrés de la relation client.

Lire la suite

Les décrypteurs

Nigeria : le nouveau PIB en chiffres

Nigeria : le nouveau PIB en chiffres

Depuis le 6 avril, le Nigeria est la première économie d'Afrique. Décryptage en six infographies de ce bond spectaculaire.

Lire la suite

Développement régional

Tchad : programme pétrole contre nourriture

Tchad : programme pétrole contre nourriture

Au Tchad, la loi alloue 5 % des revenus de l'or noir à la région du Logone oriental pour ses projets de développement. Déjà 1 300 paysans en bénéficient. Les...

Lire la suite

Transport

Tchad : bus, clim et vidéos

Tchad : bus, clim et vidéos

Avant, voyager était un calvaire. Aujourd'hui, on peut, depuis Abéché ou Sarh, rallier la capitale en moins d'une journée. Grâce à l'asphaltage des routes et à la mise en service...

Lire la suite

Aménagement

Mission changement de look pour N'Djamena

Mission changement de look pour N'Djamena

Plongée dans la poussière et le bruit, la ville s'apprête à changer de look. Tout doit être prêt en juin 2015, pour le 25e sommet de l'Union africaine.

Lire la suite

Construction

Hôtellerie : Mangalis a foi en ses étoiles

Hôtellerie : Mangalis a foi en ses étoiles

Le groupe hôtelier Mangalis, filiale de Teyliom, lance Yass, son enseigne économique et redéfinit la place de ses marques Seen et Noom dans la gamme.

Lire la suite

Commerce extérieur

Algérie : nouveau recul de l'excédent commercial

Algérie : nouveau recul de l'excédent commercial

L'excédent commercial de l'Algérie a chuté de 22,6% au premier trimestre 2014, s'établissant à 2,6 milliards de dollars contre 3,36 milliards au premier trimestre de l'année passée. La Chine conserve...

Lire la suite

Industrie pharmaceutique

Côte d'Ivoire : Cauris entre au capital de Cipharm

Côte d'Ivoire : Cauris entre au capital de Cipharm

Le capital-investisseur ouest-africain Cauris Management a investi 2 milliards de F CFA dans la société ivoirienne Cipharm, via son fonds Cauris Croissance II.

Lire la suite

Aérien

Le Marrakech Air Show 2014 ouvre ses portes

Le Marrakech Air Show 2014 ouvre ses portes

La quatrième édition de Marrakech Air Show, le salon marocain de l’aéronautique, ouvre ses portes ce mercredi 23 avril 2014. Les constructeurs aériens présents espèrent séduire les ministres des Transports...

Lire la suite

Mines

Afrique du Sud : Anglo American prépare sa sortie du platine

Afrique du Sud : Anglo American prépare sa sortie du platine

Le holding britannique Anglo American prépare le terrain pour sa sortie du secteur du platine en Afrique du Sud, rapporte le "Financial Times". Des discussions sont actuellement en cours avec...

Lire la suite

Santé

Saham passe au bistouri

Saham passe au bistouri

Le groupe privé marocain jette son dévolu sur un secteur très porteur : les cliniques. Une activité complémentaire de son pôle assurance.

Lire la suite

Finances publiques

Émissions obligataires : la Zambie paie cher

Émissions obligataires : la Zambie paie cher

Le pays emprunte à nouveau. Mais, avec son déficit budgétaire, à un taux plus élevé qu'en 2012.

Lire la suite

Entreprises

Ces messies maghrébins de l'industrie européenne

Ces messies maghrébins de l'industrie européenne

En rachetant le français FagorBrandt, le groupe algérien Cevital confirme que, pour les entreprises européennes en difficulté, le salut peut venir d'Afrique du Nord.

Lire la suite

Ciment

En Algérie, Lafarge touche à tout

En Algérie, Lafarge touche à tout

Leader en Algérie, le groupe français Lafarge se place en aval de la production avec sa propre chaîne de distribution, et en amont avec un laboratoire de développement.

Lire la suite

Ciment

Tous grisés par l'or gris

Tous grisés par l'or gris

La multiplication des usines en Afrique subsaharienne a porté ses fruits. En 2013, la région a, pour la première fois, produit plus de ciment qu'elle n'en a consommé. Principal acteur...

Lire la suite

TV

Réussite : Rescapée de la crise ivoirienne

Réussite : Rescapée de la crise ivoirienne

Découvrez l’histoire de Marie-Solange Sahoun, patronne de Dégué Délice, qui a a tout perdu suite au pillage de son matériel de production durant la crise ivoirienne. Un reportage TV diffusé...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine, "Jeune Afrique" s’intéresse à l’exploitation de l’uranium par Areva, au Niger. Dans son édition n° 2780, le magazine révèle en exclusivité le contenu du rapport de l'ONG Open...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags