Paul-Harry Aithnard : « L'attractivité de l'UEMOA est sous-estimée »

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Selon Paul-Harry Aithnard, la zone a une perspective de croissance parmi les plus élevées au monde. © EcobankPrésent au Forum économique Uemoa-Asie, le directeur de la recherche du groupe Ecobank explique les conditions pour rendre l'UEMOA encore plus attractive.

Le Forum économique Uemoa-Asie se tient les 21 et 22 mai à Lomé, au Togo.

Jeune Afrique : Les pays asiatiques sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à la sous-région. Cependant de nombreux obstacles au développement des affaires subsistent. Quels sont, d’après vous, les principaux ?

Paul-Harry Aithnard : L’un des points fondamentaux cité par les investisseurs asiatiques lorsqu’on le leur demande, c’est le déficit énergétique qui augmente considérablement les coûts de production dans la région. Et, quand on regarde les chiffres en Afrique, c’est vrai qu’ils sont catastrophiques. Nous produisons en tout 30GW contre environ 1000GW en Europe. De fait, l’une des toutes premières priorités sur lesquelles nous devons travailler reste la production d’énergie. À cela, il faut ajouter des difficultés liées aux mouvements de capitaux et aux politiques de change, en raison de réglementations souvent rigides. Par exemple, aujourd’hui, il est inconcevable qu’il n’y ait pas de politique de change entre le cedi ghanéen et le franc CFA. Pourtant, il suffirait d’un accord entre les pays concernés pour que cela se mette en place.

À propos de l’énergie, des initiatives sous-régionales sont en cours pour réduire le déficit comme le projet Ired, mais on ne sent pas d’engouement de la part du secteur privé. Comment expliquer cela ?

Nous n’avons toujours pas dans la sous-région, un environnement réglementaire adéquat aux investissements privés dans le secteur énergétique. Les politiques de subventions massives appliquées dans certains pays n’incitent guère les opérateurs privés. L’industrie des générateurs d’électricité est complètement sclérosée dans nombre de pays. Ce sont des points à améliorer pour attirer les investisseurs privés dans le secteur de la production d’énergie.

Quels sont les atouts de la zone ?

Ils sont nombreux et on a d’ailleurs souvent tendance à sous-estimer son attractivité par rapport aux autres blocs économiques du continent. Pourtant, il suffit de regarder les perspectives de croissance de cette zone qui, avec une moyenne de + 7,8 %, est parmi les plus élevées du monde, pour s’en rendre compte. Au moins trois grands ports, Abidjan, Lomé et Cotonou permettent de desservir la sous-région. Cette région compte parmi ses États membres le premier producteur mondial de cacao (Côte d’Ivoire), le premier producteur de coton africain (Burkina Faso) et l’un des leaders mondiaux de la production d’uranium (Niger). La zone Uemoa est aussi un marché de plus de 86 millions de consommateurs.

Au regard de ce qui s’est passé récemment en Côte d’Ivoire ou au Mali, ne minimise-t-on pas  le risque pays dans la zone ?

On a souvent tendance à gonfler le risque pays. Lorsque vous allez voir une banque étrangère pour le financement d’un projet en Afrique, souvent elle va passer 80% de son processus d’analyse sur le risque pays et 20% sur le projet lui-même. La démarche qu’il faut promouvoir est celle qui permet une réponse équilibrée. En d’autres termes, tout en prenant en compte le risque pays, il faut consacrer aussi plus de temps aux due diligences du projet lui-même. Celui-ci peut avoir un intérêt économique suffisamment fort pour qu’un investisseur accepte de prendre le risque. Il existe alors plusieurs approches pour le contrôler, c’est à dire s’assurer qu’on peut sortir rapidement les devises, prendre une assurance sur les infrastructures qu’on met en place, etc. Lorsqu’on investit en Afrique on doit avoir une vue à long terme. Mais il faut aussi dire que les cas de crises politiques profondes sont de plus en plus rares et qu’aujourd’hui les conflits sont de plus en plus courts en Afrique.

On parle beaucoup de la Chine en Afrique mais Singapour, la Thaïlande, la Malaisie…  sont  aussi intéressés par le continent. En quoi l’approche de ces dragons d’Asie du sud-est diffère-t-elle de celle des chinois ?

À l’opposé des investisseurs chinois qui sont subventionnés par leur gouvernement, ceux qui viennent des autres pays d’Asie du sud-est appartiennent à 90% au secteur privé. À mon avis, l’approche qui privilégie le secteur privé est plus soutenable à long terme.

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Tourisme

Hôtellerie : Hilton Worldwide s'implante en RD Congo

Hôtellerie : Hilton Worldwide s'implante en RD Congo

Hilton Worldwide va ouvrir son premier hôtel à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Les travaux de rénovation sont prévus pour s'achever en 2016.

Lire la suite

Diplomatie

Partage des eaux du Nil : l'Égypte et l'Éthiopie trouvent un accord

Partage des eaux du Nil : l'Égypte et l'Éthiopie trouvent un accord

Le Soudan, l'Égypte et l'Éthiopie ont annoncé avoir trouvé un accord de principe sur le partage des eaux du Nil, une étape importante dans le règlement des tensions diplomatiques qui...

Lire la suite

Finance

Le Ghana va (encore) émettre un eurobond de 1 milliard de dollars

Le Ghana va (encore) émettre un eurobond de 1 milliard de dollars

La Ghana compter émettre un eurobond de 1 milliards de dollars en 2015, son troisième recours aux marchés internationaux depuis 2013.

Lire la suite

Finances publiques

Endettement des États ouest-africains : la BCEAO reste confiante

Endettement des États ouest-africains : la BCEAO reste confiante

En 2015, les États de l'Union économique et monétaire ouest-africaine vont émettre 2 865 milliards de F CFA de dette. Pour la Banque centrale, ce recours massif à l'endettement ne...

Lire la suite

Maroc

SNEP de retour à la Bourse de Casablanca

SNEP de retour à la Bourse de Casablanca

Dans l'attente d'une décision de la Cour de cassation sur le différend opposant sa maison-mère, le groupe Chaabi, au fournisseur français Fives FCB, le pétrochimiste SNEP a été réadmis à...

Lire la suite

Industrie

Ces brésiliens qui visent l'Afrique

Ces brésiliens qui visent l'Afrique

Embraer, Odebrecht, AGN... Les groupes auriverde partent à l'assaut du continent, et pas seulement en zone lusophone. Alors que le Brésil est confronté à un ralentissement économique sévère, l'herbe serait-elle...

Lire la suite

Entreprise

Gabon : e-Doley préfère le porte-monnaie... sur mobile

Gabon : e-Doley préfère le porte-monnaie... sur mobile

Après s'être fait connaître en proposant des services financiers classiques, la start-up e-Doley s'apprête à lancer des solutions de paiement innovantes.

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Le Port de San Pedro cherche à lever 180 milliards de F CFA

Le Port de San Pedro cherche à lever 180 milliards de F CFA

Dans le cadre de son programme d'extension, le port ivoirien de San Pedro veut lever 180 milliards de F CFA auprès d'institutions financières et de développement internationales. Une tournée de...

Lire la suite

Niger

Areva au Niger : plan social d'envergure sur le site d'Imouraren

Areva au Niger :  plan social d'envergure sur le site d'Imouraren

La grande majorité des salariés de la filiale nigérienne d'Areva ont pris connaissance de la situation délicate de l'entreprise, marquée par d'importantes pertes en 2014. Dans une lettre, signée du...

Lire la suite

Industrie

L'allemand Heidelberg inaugure une cimenterie au Burkina Faso

L'allemand Heidelberg inaugure une cimenterie au Burkina Faso

CimBurkina, propriété du groupe allemand Heidelberg, démarre sa production de ciment au Burkina Faso avec une unité d'une capacité annuelle de 700 000 tonnes et se positionne en concurrent direct...

Lire la suite

Récompenses

Anzisha, un prix réservé aux très jeunes entrepreneurs africains

Anzisha, un prix réservé aux très jeunes entrepreneurs africains

Réservé aux Africains de moins de 22 ans, le prix Anzisha promet 25 000 dollars au jeune entrepreneur "le plus audacieux du continent".

Lire la suite

Hydrocarbures

Total va rapatrier neuf filiales situées dans des paradis fiscaux

Total va rapatrier neuf filiales situées dans des paradis fiscaux

Total a rendu public la liste complète de ses 903 filiales à travers le monde, parmi lesquelles 19 sont situées dans des pays considérés comme des paradis fiscaux. Neuf d'entre...

Lire la suite

Interview

Daniel Ona Ondo : "L'économie du Gabon est assez solide pour résister au choc pétrolier"

Daniel Ona Ondo :

Nouveau mode de gestion, réduction des dépenses dans certains secteurs, diversification des modalités de financement des chantiers... Le Premier ministre explique les choix de l'exécutif. Et sait qu'il doit accélérer...

Lire la suite

Marchés publics

Côte d'Ivoire : les tensions de trésorerie ralentissent l'exécution des grands chantiers

Côte d'Ivoire : les tensions de trésorerie ralentissent l'exécution des grands chantiers

Selon les chiffres du gouvernement ivoirien, en 2014, à peine 51 % des lignes budgétaires prévues pour les marchés publics ont pu être mobilisées. Des tensions de trésorerie qui ralentissent...

Lire la suite

Finance

Barclays candidat à une licence bancaire au Nigeria

Barclays candidat à une licence bancaire au Nigeria

Barclays Africa Group, la structure rassemblant plusieurs actifs africains du géant britannique, a demandé une licence bancaire aux autorités nigérianes et veut récupérer les filiales de sa maison-mère en Égypte...

Lire la suite

Tourisme

Afrique du Sud : la péninsule du Cap ravagée par le feu

Afrique du Sud : la péninsule du Cap ravagée par le feu

Des feux de brousse ravagent depuis quatre jours la péninsule du Cap, l'une des régions touristiques les plus visitées d'Afrique du Sud. Plus d'une dizaine de maisons, un hôtel ainsi...

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Joseph Khoury, la voix des Libanais de Côte d'Ivoire

Joseph Khoury, la voix des Libanais de Côte d'Ivoire

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Martine Coffi-Studer, le business, en toute discrétion

Côte d'Ivoire : Martine Coffi-Studer, le business, en toute discrétion

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... Jeune Afrique dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Abdoulaye Coulibaly : il y a un pilote dans l'avion ivoirien

Abdoulaye Coulibaly : il y a un pilote dans l'avion ivoirien

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Hubert de Saint-Jean, le sociétaire général

Côte d'Ivoire : Hubert de Saint-Jean, le sociétaire général

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Jean-Louis Billon, celui qui voulait toujours plus

Côte d'Ivoire : Jean-Louis Billon, celui qui voulait toujours plus

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags