UBA annonce une hausse modérée de 3% de ses bénéfices en 2014

Paul-Harry Aithnard : « L'attractivité de l'UEMOA est sous-estimée »

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Selon Paul-Harry Aithnard, la zone a une perspective de croissance parmi les plus élevées au monde. © EcobankPrésent au Forum économique Uemoa-Asie, le directeur de la recherche du groupe Ecobank explique les conditions pour rendre l'UEMOA encore plus attractive.

Le Forum économique Uemoa-Asie se tient les 21 et 22 mai à Lomé, au Togo.

Jeune Afrique : Les pays asiatiques sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à la sous-région. Cependant de nombreux obstacles au développement des affaires subsistent. Quels sont, d’après vous, les principaux ?

Paul-Harry Aithnard : L’un des points fondamentaux cité par les investisseurs asiatiques lorsqu’on le leur demande, c’est le déficit énergétique qui augmente considérablement les coûts de production dans la région. Et, quand on regarde les chiffres en Afrique, c’est vrai qu’ils sont catastrophiques. Nous produisons en tout 30GW contre environ 1000GW en Europe. De fait, l’une des toutes premières priorités sur lesquelles nous devons travailler reste la production d’énergie. À cela, il faut ajouter des difficultés liées aux mouvements de capitaux et aux politiques de change, en raison de réglementations souvent rigides. Par exemple, aujourd’hui, il est inconcevable qu’il n’y ait pas de politique de change entre le cedi ghanéen et le franc CFA. Pourtant, il suffirait d’un accord entre les pays concernés pour que cela se mette en place.

À propos de l’énergie, des initiatives sous-régionales sont en cours pour réduire le déficit comme le projet Ired, mais on ne sent pas d’engouement de la part du secteur privé. Comment expliquer cela ?

Nous n’avons toujours pas dans la sous-région, un environnement réglementaire adéquat aux investissements privés dans le secteur énergétique. Les politiques de subventions massives appliquées dans certains pays n’incitent guère les opérateurs privés. L’industrie des générateurs d’électricité est complètement sclérosée dans nombre de pays. Ce sont des points à améliorer pour attirer les investisseurs privés dans le secteur de la production d’énergie.

Quels sont les atouts de la zone ?

Ils sont nombreux et on a d’ailleurs souvent tendance à sous-estimer son attractivité par rapport aux autres blocs économiques du continent. Pourtant, il suffit de regarder les perspectives de croissance de cette zone qui, avec une moyenne de + 7,8 %, est parmi les plus élevées du monde, pour s’en rendre compte. Au moins trois grands ports, Abidjan, Lomé et Cotonou permettent de desservir la sous-région. Cette région compte parmi ses États membres le premier producteur mondial de cacao (Côte d’Ivoire), le premier producteur de coton africain (Burkina Faso) et l’un des leaders mondiaux de la production d’uranium (Niger). La zone Uemoa est aussi un marché de plus de 86 millions de consommateurs.

Au regard de ce qui s’est passé récemment en Côte d’Ivoire ou au Mali, ne minimise-t-on pas  le risque pays dans la zone ?

On a souvent tendance à gonfler le risque pays. Lorsque vous allez voir une banque étrangère pour le financement d’un projet en Afrique, souvent elle va passer 80% de son processus d’analyse sur le risque pays et 20% sur le projet lui-même. La démarche qu’il faut promouvoir est celle qui permet une réponse équilibrée. En d’autres termes, tout en prenant en compte le risque pays, il faut consacrer aussi plus de temps aux due diligences du projet lui-même. Celui-ci peut avoir un intérêt économique suffisamment fort pour qu’un investisseur accepte de prendre le risque. Il existe alors plusieurs approches pour le contrôler, c’est à dire s’assurer qu’on peut sortir rapidement les devises, prendre une assurance sur les infrastructures qu’on met en place, etc. Lorsqu’on investit en Afrique on doit avoir une vue à long terme. Mais il faut aussi dire que les cas de crises politiques profondes sont de plus en plus rares et qu’aujourd’hui les conflits sont de plus en plus courts en Afrique.

On parle beaucoup de la Chine en Afrique mais Singapour, la Thaïlande, la Malaisie…  sont  aussi intéressés par le continent. En quoi l’approche de ces dragons d’Asie du sud-est diffère-t-elle de celle des chinois ?

À l’opposé des investisseurs chinois qui sont subventionnés par leur gouvernement, ceux qui viennent des autres pays d’Asie du sud-est appartiennent à 90% au secteur privé. À mon avis, l’approche qui privilégie le secteur privé est plus soutenable à long terme.

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Afrique du Sud

Ciment : PPC et AfriSam renoncent à fusionner

Ciment : PPC et AfriSam renoncent à fusionner

Les deux géants sud-africains du ciment, PPC et AfriSam, viennent d’annoncer qu’ils mettent un terme aux discussions devant conduire à leur fusion. L’opération devait pourtant accélérer leur expansion panafricaine.

Lire la suite

Ebola

Ebola : le FMI allège la dette des pays touchés de 100 millions de dollars

Ebola : le FMI allège la dette des pays touchés de 100 millions de dollars

Le FMI a annoncé jeudi avoir achevé son plan d’allègement de dette d’environ 100 millions de dollars en faveur des trois pays africains frappés par l’épidémie d’Ebola : le Liberia,...

Lire la suite

Conjoncture

La balance commerciale de l’Algérie passe dans le rouge

La balance commerciale de l’Algérie passe dans le rouge

Les conséquences de la chute des prix du baril de pétrole se font sentir en Algérie : le pays a enregistré un déficit de 341 millions de dollars de sa balance...

Lire la suite

Hydrocarbures

Nigeria : Shell récupère 1,7 milliard de dollars supplémentaires

Nigeria : Shell récupère 1,7 milliard de dollars supplémentaires

Royal Dutch Shell a annoncé avoir cédé ses intérêts dans le bloc pétrolier OML 29 ainsi que dans l'oléoduc NCTL, situés au Nigeria, à Aiteo, un groupe fondé et dirigé...

Lire la suite

Afrique centrale

Cemac : le déficit extérieur plonge

Cemac : le déficit extérieur plonge

La croissance devrait s'établir à 4,2% en 2015, contre 4,4% l’année écoulée, estime la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Mais les déficits jumeaux s'accroissent fortement.

Lire la suite

Agriculture

Bénin : un joli coup de pousse

Bénin : un joli coup de pousse

Productions relancées, mécanisation des activités, industrialisation de l'élevage... Le gouvernement passe à l'action. Objectif : renforcer la sécurité alimentaire. Et la croissance.

Lire la suite

Reportage

Tony Elumelu : rencontre avec l'homme qui mise 100 millions dans les startups africaines

Tony Elumelu : rencontre avec l'homme qui mise 100 millions dans les startups africaines

Les équipes du magazine TV Réussite sont parties à Lagos rencontrer Tony Elumelu, milliardaire nigérian à la tête du conglomérat Heirs Holdings. Un homme qui croit à l'urgente nécessite de...

Lire la suite

Formation

Les écoles hôtelières européennes misent sur l'Afrique de l'Est

Les écoles hôtelières européennes misent sur l'Afrique de l'Est

Coup sur coup deux prestigieuses écoles hôtelières ont annoncé leur intention de s'implanter en Afrique de l'Est. Le français Vatel va ouvrir un campus au Rwanda, et le suisse Alpine...

Lire la suite

Coopération

Un milliard d'euros promis à la Guinée-Bissau

Un milliard d'euros promis à la Guinée-Bissau

À Bruxelles, les bailleurs de fonds internationaux se sont engagés à accorder plus d'un milliard d'euros d'aides à la Guinée-Bissau, a annoncé la Commission européenne, co-organisatrice de l'évènement.

Lire la suite

Industrie

Maroc : résultats en légère hausse pour OCP

Maroc : résultats en légère hausse pour OCP

Malgré la chute continue des prix du minerai, le leader marocain des phosphates arrive à tirer son épingle du jeu. Son chiffre d'affaires progresse de 4 % sur l'année 2014,...

Lire la suite

Interview

Olivier Jacquin, Mangalis : "Grâce à nos hôtels livrés en kit, nous gagnons six mois sur les chantiers"

Olivier Jacquin, Mangalis :

Avec six ouvertures annoncées, la filiale du groupe du Sénégalais Yérim Sow affiche ses ambitions sur le segment des deux et trois-étoiles. Son arme secrète : des hôtels clés en...

Lire la suite

Événement

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent,...

Lire la suite

Hydrocarbures

Total Gabon : bénéfices et dividendes chutent en 2014

Total Gabon : bénéfices et dividendes chutent en 2014

En 2014, Total Gabon a réalisé un bénéfice net de 88 millions de dollars, soit un recul de 71 % sur un an. Un résultat qui s'explique en grande partie...

Lire la suite

Finance

NSIA-Banque nationale du Canada, "une alliance de long terme"

NSIA-Banque nationale du Canada,

La Banque nationale du Canada a confirmé le 25 mars l'information publiée une dizaine de jours plus tôt par "Jeune Afrique". Elle entre au capital de l'ivoirien NSIA, prenant 20,9...

Lire la suite

Médias

Télévision : Canal+ accroît son offre en Afrique

Télévision : Canal+ accroît son offre en Afrique

Le groupe Canal+ a ajouté 25 nouvelles chaînes à son offre à destination de l'Afrique subsaharienne et propose désormais à ses abonnés de regarder ses programmes via une application mobile.

Lire la suite

Conjoncture

Maroc : perte record pour le raffineur Samir en 2014

Maroc : perte record pour le raffineur Samir en 2014

La société marocaine de raffinage Samir a enregistré une perte nette d'environ 350 millions de dollars. Cette situation s’explique principalement par la réévaluation du niveau des stocks du raffineur après...

Lire la suite

Fusions-acquisitions

Bitume : le français Rubis rachète Eres, leader en Afrique de l'Ouest

Bitume : le français Rubis rachète Eres, leader en Afrique de l'Ouest

Le groupe français Rubis, spécialisé dans la distribution et le stockage de produits pétroliers, a annoncé l'acquisition en deux temps du groupe Eres, spécialisé dans le transport de produits bitumineux...

Lire la suite

Agriculture

Huile de palme : L'Afrique, nouvelle frontière de la certification

Huile de palme : L'Afrique, nouvelle frontière de la certification

Après avoir été l’un des acteurs de l’évolution des méthodes de production de l’huile de palme en Asie, l'ONG Rainforest s’inquiète des pratiques de certains industriels en Afrique.

Lire la suite

Aérien

RwandAir veut acquérir deux Airbus A330

RwandAir veut acquérir deux Airbus A330

La compagnie aérienne RwandAir a signé un protocole d'accord pour l'acquisition de deux avions Airbus A330. Leur livraison est attendue en 2016.

Lire la suite

Infrastructures

Maroc : nouvelle impulsion pour le projet "Wessal Casablanca-Port"

Maroc : nouvelle impulsion pour le projet

La deuxième phase de réhabilitation de l'ancienne médina de Casablanca a été lancée par le roi Mohammed VI. D'un coût estimé à 28 millions d'euros, elle constitue une part essentielle...

Lire la suite

Stratégie

Hôtellerie : Onomo met le cap à l'est

Hôtellerie : Onomo met le cap à l'est

Le groupe hôtelier veut maintenir un rythme de "quatre à cinq ouvertures par an" et cherche à s'implanter sur de nouveaux territoires en Afrique.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags