Télécoms : l'État algérien acquière 51% de Djezzy pour 2,64 milliards de dollars.
Turkish Airlines va desservir trois nouvelles destinations africaines : Bamako, Cotonou et Conakry

Côte d'Ivoire : le retour en force de Bernard Koné Dossongui

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Bernard-Kone-Dossongui Atlantic-Business-InternationalIl avait fondé Atlantique Télécom, avant de s'en désengager. Aujourd'hui, Bernard Koné Dossongui, le patron d'Atlantic Financial Group, fait son come-back en rachetant 15 % de l'opérateur téléphonique. Portrait d'un entrepreneur en série.

Le 11 juillet, Bernard Koné Dossongui, 63 ans, a conclu, à la surprise générale, l'acquisition de 15 % du capital d'Atlantique Télécom, propriété d'Etisalat. C'est ce qui s'appelle un retour en force ! Car en 2005, l'homme d'affaires ivoirien avait décidé de se désengager de cet opérateur télécom qu'il avait lui-même fondé, afin de se consacrer à la finance et au transport aérien (il n'avait conservé que 0,5 % des parts). "C'est Etisalat qui a fait appel à lui", assure Léon Konan Koffi Junior, l'un de ses conseillers. Tenu de se conformer à la loi ivoirienne qui impose aux acteurs de la téléphonie mobile de s'associer à un partenaire local, l'opérateur émirati a choisi son ancien coactionnaire. Le montant de l'opération n'a pas été officialisé, mais on parle de 50 milliards de F CFA (plus de 75 millions d'euros).

Son ancien partenaire burkinabè, Apollinaire Compaoré, est devenu son ennemi juré.

Du poil de la bête

En perte de vitesse depuis l'arrivée au pouvoir d'Alassane Dramane Ouattara - il a essuyé une perte de 20 milliards de F CFA après la liquidation d'Air Ivoire par les nouvelles autorités -, cet ancien partisan de Laurent Gbagbo (après avoir été ministre de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle sous Henri Konan Bédié) semble reprendre du poil de la bête. Le 5 juillet, en visite à Kouto, localité du nord du pays dont Dossongui est originaire, le chef de l'État a rendu un vibrant hommage à celui qui est considéré comme l'une des plus grandes fortunes de Côte d'Ivoire. Quelques jours plus tard, en voyage d'affaires en Chine, le président du conseil d'administration d'Atlantic Financial Group, véritable touche-à-tout (il a démarré dans l'agro-industrie), a indiqué à Jeune Afrique qu'il travaillait sur plusieurs projets, dont la création d'un fonds d'investissement pour financer des start-up au sud du Sahara. Mais ses proches affirment par ailleurs qu'il envisage sérieusement de revenir dans les télécoms en acquérant de petits opérateurs dans des pays où Etisalat n'est pas encore implanté.

Il faut dire que son véritable succès, Bernard Koné Dossongui l'a connu avec... Atlantique Télécom, précisément. Une société qu'il a créée en 2002 et cédée à Etisalat en réalisant une belle plus-value (le montant de la cession n'a jamais été dévoilé). "Cette réussite s'est faite au détriment de certains hommes d'affaires qui lui ont fait confiance", rappelle l'un de ses anciens partenaires. Par exemple, le Burkinabè Apollinaire Compaoré, patron du groupe Planor Afrique, avec qui il détenait Telecel Faso. Avant de vendre Atlantique Télécom à Etisalat, l'Ivoirien a dilué les parts de son partenaire pour prendre le contrôle de l'opérateur burkinabè et tirer le plus grand profit de l'opération. Depuis, les deux hommes sont devenus des ennemis jurés et sont entrés dans un conflit sans merci - Compaoré a finalement obtenu réparation. Le Béninois Séverin Adjovi a subi le même sort avec Telecel Bénin.

Lire aussi :

BCP et Banque Atlantique scellent leur alliance
Côte d'Ivoire : Cauris au capital de Banque Atlantique
Burkina Faso : Apollinaire Compaoré ne raccroche pas

Nouvelle aventureCliquez sur l'image.

En revenant au capital d'Atlantique Télécom, l'homme d'affaires ivoirien, dont les anciens collaborateurs disent qu'il ne délègue aucune décision, reprend une nouvelle aventure dans un secteur où il a fait ses premiers pas grâce à son mentor Naguib Sawiris, le fondateur d'Orascom Telecom. C'est en effet le magnat égyptien qui lui a permis de se positionner dans la téléphonie mobile, en lui vendant ses sociétés - les susmentionnées Telecel - dans six pays africains (hors Côte d'Ivoire). Dossongui a aussi été propriétaire de Prestige Télécom, une entreprise spécialisée dans le transfert de données par voie satellitaire. Mais ce come-back sera-t-il aussi gagnant que par le passé ?

"Bernard Koné Dossongui est un homme d'affaires redoutable. Il finit toujours par atteindre son objectif, quitte à faire du forcing", explique l'un de ses proches, sous le couvert de l'anonymat. Dernier exemple de sa pugnacité : en juin 2012, alors que le microcosme financier africain n'y croyait plus, il est parvenu à trouver une entente avec le groupe marocain Banque populaire pour la cession de 50 % du capital de Banque Atlantique, réseau bancaire d'Atlantic Financial Group. En fait, les deux parties se sont mises d'accord pour créer un holding commun détenu à parts égales et dénommé Atlantic Business International. Le groupe marocain a injecté 56 milliards de F CFA et a pris en charge la stratégie du groupe. Dossongui a quant à lui conservé la mainmise sur la direction générale de la nouvelle entité, à travers la nomination de Souleymane Diarrassouba, l'un de ses proches.

Intransigeant

Cette opération a été l'épilogue d'une longue série de négociations qui a commencé six ans plus tôt. Plusieurs prétendants se sont succédé sans jamais parvenir à conclure un accord avec l'Ivoirien. Parmi eux : le fonds américain Intangis, le groupe bancaire français BPCE, le nigérian Access Bank... "Bernard Koné Dossongui était conscient du potentiel de croissance de Banque Atlantique. De fait, il avait tendance à être intransigeant dans les négociations, même si la situation financière du groupe n'était guère brillante", témoigne un analyste financier. Le réseau bancaire, en plus d'être implanté dans huit pays d'Afrique (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Mali, Niger, Sénégal et Togo), possède un solide ancrage sur le marché ivoirien, le plus important de la sous-région. Mais l'homme d'affaires avait plombé les comptes du groupe à cause de financements hasardeux. Il avait par exemple misé une dizaine de milliards de F CFA dans la défunte compagnie Air Ivoire, tombée par la suite en faillite.

Désormais, Dossongui affirme s'atteler au développement de sa filiale camerounaise, l'ex-Amity Bank, qu'il a rachetée à la fin des années 2000 et rebaptisée Banque Atlantique Cameroun. Et c'est son homme de main, Léon Konan Koffi Junior, président d'Atlantic Financial Group en Afrique centrale, qui y travaille. En plus du Cameroun, il vise les marchés du Gabon, de la Guinée équatoriale et de la RD Congo, où de nouvelles implantations sont prévues avant 2015. En attendant, l'arrivée du groupe marocain a déjà permis à Banque Atlantique de se redresser progressivement. Fin 2012, son total de bilan a dépassé 1,9 milliard d'euros, et le groupe compte flirter avec les 2,5 milliards d'euros d'ici à 2015.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Finance

Gari : jeune fonds, 20 ans, cherche repreneur

Gari : jeune fonds, 20 ans, cherche repreneur

Le Fonds Gari, structure de garantie des crédits, doit faire face au départ de ses actionnaires historiques, qui cèdent 80,56 % du capital. Avis aux repreneurs potentiels : les amateurs sont...

Lire la suite

Agriculture

Agro-industrie : portraits d'hommes de cultures

Agro-industrie : portraits d'hommes de cultures

Ils produisent de l'arachide, des olives ou du coton. Ils viennent du Sénégal, de la Tunisie et du Burkina Faso. Leur point commun : ils promeuvent les savoir-faire locaux. Et...

Lire la suite

Télécoms

L'État algérien rachète 51% de Djezzy

L'État algérien rachète 51% de Djezzy

Après des années de bataille juridique, VimpelCom annonce la cession de 51% du capital de Djezzy au Fonds national d'investissement pour 2,643 milliards de dollars. L'actionnaire russe conserve toutefois le...

Lire la suite

Banque

Le Maroc cède ses parts dans le capital de BCP

Le Maroc cède ses parts dans le capital de BCP

Un accord de cession des parts de l'État marocain dans le capital de la Banque centrale populaire a été conclu avec le groupe Banque populaire, le 17 avril. L'État, qui...

Lire la suite

Finance

Maroc : OCP lève 1,55 milliard de dollars sur les marchés internationaux

Maroc : OCP lève 1,55 milliard de dollars sur les marchés internationaux

Le géant marocain des phosphates OCP a levé 1,55 milliard de dollars pour sa première émission obligataire sur les marchés internationaux. L'entreprise publique cherche à financer un plan d'investissement de...

Lire la suite

Interview

Moulay Hafid Elalamy : "Le Maroc doit être généreux avec ses forces productives"

Moulay Hafid Elalamy :

Six mois après son entrée au gouvernement, l'homme d'affaires marocain Moulay Hafid Elalamy vient de dévoiler sa nouvelle stratégie industrielle. Objectif : favoriser l'emploi, la valeur ajoutée et l'export. "Jeune...

Lire la suite

Engrais

Agriculture africaine : place aux intrants !

Agriculture africaine : place aux intrants !

Trop cher, mal distribué, l'engrais n'est pas entré dans les habitudes des cultivateurs du continent. Mais les industriels du monde entier, en quête de débouchés, comptent bien y remédier.

Lire la suite

Télécoms

Orange Horizons va tester de nouveaux concepts stores en Afrique

Orange Horizons va tester de nouveaux concepts stores en Afrique

Orange poursuit le développement de la marque Horizons à travers le continent. La multinationale teste des concepts stores dans plusieurs villes africaines, l'objectif étant d'y ouvrir des franchises fin 2014. 

Lire la suite

Agro-industrie

Côte d'ivoire : vers un rebond dans le coton ?

Côte d'ivoire : vers un rebond dans le coton ?

Utilisation de nouvelles semences, formation des cultivateurs, réorganisation des coopératives : la filière coton en Côte d'Ivoire tente de sortir du marasme. Avec un certain succès.

Lire la suite

Maroc

Kool Food finance sa croissance

Kool Food finance sa croissance

Kool Food, le jeune producteur industriel de chocolat fait entrer Abraaj à son tour de table. Objectif de la société marocaine : grandir et exporter.

Lire la suite

Télécoms

Orange Money passe le cap des 10 millions d’utilisateurs

Orange Money passe le cap des 10 millions d’utilisateurs

Orange Money a passé le cap des 10 millions d'utilisateurs dans les 13 pays de la zone Afrique-Moyen-Orient où ce service est disponible. En 2013, 2,2 milliards d'euros de transactions...

Lire la suite

Énergie

Après le Kenya, Aldwych va construire un complexe éolien en Tanzanie

Après le Kenya, Aldwych va construire un complexe éolien en Tanzanie

Les travaux de la première ferme éolienne de Tanzanie vont être lancés au second semestre 2014 à Singida (Ouest du pays). Le projet - d'un coût total de 285 millions...

Lire la suite

Bourse

Maroc : Bensalah et Elalamy règlent leurs comptes... en bourse

Maroc : Bensalah et Elalamy règlent leurs comptes... en bourse

Miriem Bensalah, la patronne des patrons marocains, et Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l'Industrie et du Commerce, sont en froid. Selon les analystes du marché casablancais, c'est là qu'il...

Lire la suite

Transfert d'argent

Aïda Diarra, "Madame Afrique" de Western Union

Aïda Diarra,

La Malienne Aïda Diarra est vice-présidente Afrique de Western Union. Son défi : innover pour préserver le leadership du groupe américain dans les flux d'argent à destination du continent.

Lire la suite

Sénégal

Hôtellerie : Mangalis dit Yaas à Dakar

Hôtellerie : Mangalis dit Yaas à Dakar

Mangalis lance Yaas, son enseigne économique, à Dakar. Le premier établissement de la filiale de Teyliom à revêtir la nouvelle marque du groupe devrait ouvrir ses portes au deuxième trimestre 2015.

Lire la suite

Hydrocarbures

Pétrole : Total fait une découverte "prometteuse" en Côte d'Ivoire

Pétrole : Total fait une découverte

Total a annoncé la découverte de pétrole dans l'offshore profond au large de San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire. C'est la première découverte de ce type pour...

Lire la suite

Ostréiculture

Pêche : Dakhla, perle méconnue du Maroc

Pêche : Dakhla, perle méconnue du Maroc

La ville  de Dakhla est devenue le principal centre ostréicole du Maroc. Mais les volumes restent modestes, et les débouchés limités.

Lire la suite

Élevage

Agro-alimentaire : la révolution sera bien élevée

Agro-alimentaire : la révolution sera bien élevée

Plus de viande, plus de produits laitiers : avec l'amélioration du niveau de vie, la demande d'aliments d'origine animale devrait tripler sur le continent d'ici à 2050. Une occasion unique...

Lire la suite

Maroc

Pêche : le port de Safi veut retrouver la cote

Pêche : le port de Safi veut retrouver la cote

Autrefois sacré capitale mondiale de la sardine, le port marocain de Safi fait face à une diminution des prises. Comment sauvegarder son industrie de transformation ? Les entrepreneurs étudient toutes...

Lire la suite

Équipement

Mahindra creuse son sillon en Afrique

Mahindra creuse son sillon en Afrique

Le constructeur indien Mahindra connaît une forte croissance sur le continent, tirée par ses ventes de tracteurs.

Lire la suite

Enseignement supérieur

La Banque mondiale lance les "centres d'excellence africains"

La Banque mondiale lance les

La Banque mondiale a annoncé le financement de 19 "centres d'excellence africains", à hauteur de 150 millions de dollars. Ces fonds sont destinés à sept pays d'Afrique de l'Ouest et...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags