Côte d'Ivoire : Les Brasseries ivoiriennes lancent la compétition

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Les Brasseries Ivoiriennes mettront bientôt sur le marché deux bières blondes. © Olivier/JAUsine neuve, personnel formé, marques déposées... Le nouvel acteur de la bière est prêt à investir le marché national. Et va tenter d'en conquérir 10 %.

Abidjan, quartier de Yopougon. C'est ici, en pleine zone industrielle, que bat le coeur du groupe Eurofind. Au bout d'un chemin de terre, ce conglomérat d'entreprises classé parmi les plus grands du pays a logé ses sociétés ivoiriennes les plus importantes. Alignés en bord de route, au-delà d'une barrière gardée, les camions attendent de pouvoir apporter aux professionnels du BTP les fers à béton, tôles, et autres produits métallurgiques transformés ici par la Sotaci, filiale d'Eurofind, et par les Aciéries de Côte d'Ivoire, nées en 2010.

De l'autre côté du chemin règne une tout autre ambiance. En cette fin mars, seul le ballet des banquiers et de leurs 4x4 vient troubler le bruit des bouteilles de verre qui s'entrechoquent. Sur ces 9 ha auparavant inoccupés, Eurofind a érigé une brasserie qui bouleversera bientôt un marché ivoirien de la bière jusqu'ici bien tranquille. Des immenses silos remplis d'orge maltée et de maïs jusqu'aux cuves de fermentation, en passant par le laboratoire de contrôle et la ligne d'embouteillage, environ 20 milliards de F CFA (30,5 millions d'euros) ont été investis dans le site. Le résultat est impressionnant.

La bière, c'est avant tout une question de marketing. Nous allons chercher à innover, à avoir une approche tournée vers le consommateur.
Moussa Bouali, directeur général

« Le brassage a commencé début mars, explique Moussa Bouali, directeur général des Brasseries ivoiriennes, la filiale d'Eurofind qui gère cette usine. L'embouteillage aussi. La commercialisation, elle, devrait débuter dans les semaines qui viennent. » Dans l'immense structure ultra­moderne, les machines, venues pour la plupart d'Allemagne, attendent la dizaine de millions de bouteilles vides stockées dans un grand hangar. Elles ressortiront pleines et étiquetées. Le bâtiment a été livré clés en main par ses fabricants allemands, restés pour la mise en marche et les réglages. Après le blocage du projet causé par la crise postélectorale, il aura fallu plus d'un an pour monter l'usine.

Bientôt prêt pour l'offensive

À quelques mètres de là, la station d'épuration d'eau est presque terminée. Tout sera bientôt prêt pour le début de l'offensive. Les Brasseries ivoiriennes ont décidé de développer leurs propres marques afin de se lancer sur le marché. Deux bières blondes, l'une un peu plus premium que l'autre, seront ainsi mises en vente, principalement dans les maquis, ces bars où se vend l'essentiel des millions d'hectolitres consommés chaque année par les Ivoiriens. Mais avant le lancement officiel, le directeur général tient à garder les marques secrètes. Sans doute autant pour ménager un effet de surprise que par superstition. Moussa Bouali précise que ces boissons s'inscriront dans la plus pure tradition de la bière allemande, dont le succès ne se dément pas en Afrique de l'Ouest. Pour assurer cette qualité et mener les opérations de brassage, Les Brasseries ivoiriennes ont recruté un spécialiste du secteur, un ancien de Castel en Afrique centrale. Pour le reste des équipes, il a fallu recourir à la formation, les compétences locales étant rares. Aujourd'hui, 70 personnes travaillent dans la brasserie, elles seront bientôt 135.

Dans ce secteur, on garde jalousement ses secrets et on se méfie souvent du moindre contact avec la presse.

« Nous n'attaquerons pas le marché de manière agressive, nous ne casserons pas les prix », tient à préciser Moussa Bouali, dont l'entreprise souhaite à court terme conquérir autour de 10 % de part de marché. Pour la jeune pousse brassicole, l'enjeu sera de pousser les consommateurs à rompre avec leurs bières habituelles, fabriquées en immense majorité par la filiale locale du français - et géant africain de la bière - Castel.

Marché en pleine croissance

Rien ne filtre sur la stratégie commerciale des Brasseries ivoiriennes, dans un secteur où le principal concurrent garde jalousement ses secrets et se méfie du moindre contact avec la presse. Or la clé de la réussite se situe là, en grande partie. « La bière, c'est avant tout une question de marketing, analyse Moussa Bouali, qui compte lui-même quatorze années d'expérience commerciale sur le marché ivoirien, dans une autre filiale du groupe Eurofind. Nous allons chercher à innover, à avoir une approche tournée vers le consommateur. Celui-ci mérite d'avoir le choix. » Les Brasseries ivoiriennes ont développé leur propre réseau de distribution, en mettant en place les dépôts agréés qui vendront leurs produits aux détaillants.

Sur le papier, le marché a largement assez de place pour un nouvel acteur. Aucune statistique officielle n'existe, mais selon la société de Bourse Hudson, la consommation nationale a atteint 4 millions d'hectolitres en 2012. Les Brasseries ivoiriennes, elles, parlent de 2,5 millions. « Le taux de croissance moyen du marché, important l'année dernière, s'explique par un rattrapage après la crise politico-militaire de 2011, affirme François Adjitin, analyste chez Hudson. À partir de 2013, nous estimons qu'il sera de 8 % par an. » Soit peu ou prou la capacité de la toute nouvelle usine des Brasseries ivoiriennes, de 250 000 hectolitres pour l'instant. Preuve que le nouveau venu, tout en introduisant un peu de compétition sur le marché, ne menacera pas de sitôt l'emprise du groupe Castel sur la bière ivoirienne.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Audiovisuel

Nawfel Raghay : "Au Maroc, il faudrait investir 110 millions de dollars dans la TNT avant juin 2015"

Nawfel Raghay :

Nawfel Raghay, ancien directeur général de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) du Maroc, revient pour "Jeune Afrique" sur la préparation du royaume chérifien au passage à la...

Lire la suite

Médias

Sénégal : la TNT, le jackpot contesté de Sidy Diagne

Sénégal : la TNT, le jackpot contesté de Sidy Diagne

Le groupe sénégalais Excaf, spécialisé dans l’événementiel et la télévision payante, a récemment obtenu le marché du passage au numérique pour le Sénégal. La transition de l'analogique vers le numérique...

Lire la suite

Médias

La TNT, une menace pour les chaînes africaines ?

La TNT, une menace pour les chaînes africaines ?

À quelques mois du passage à la diffusion numérique de ses télévisions, le continent redouble d'efforts. Un bouleversement audiovisuel où le pire comme le meilleur peuvent encore survenir.

Lire la suite

Industrie

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto va céder ses mines de charbon au Mozambique à une entreprise indienne pour 50 millions de dollars. Le groupe australien les avait acquises en 2011 lors du rachat...

Lire la suite

Maroc

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Promu directeur général délégué du groupe Addoha en 2011, Saad Sefrioui est devenu l'un des piliers de l'expansion panafricaine du géant marocain de l'immobilier.

Lire la suite

Notation

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Grâce à son dynamisme économique et à des réformes structurelles, le Rwanda voit sa note améliorée par l'agence Fitch, passant de B à B+ et assortie d'une perspective stable. Kigali...

Lire la suite

Logistique

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Le guichet unique du Togo est entré en phase pilote depuis fin juin. Réservé pour le moment à quelques acteurs de l'import maritime, il devrait progressivement être étendu à toutes...

Lire la suite

Finances publiques

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur...

Lire la suite

Mines

First Quantum, zambien mais pas trop

First Quantum, zambien mais pas trop

Alors qu'il tire les deux tiers de ses bénéfices de l'État d'Afrique australe, le producteur de cuivre canadien chasse sur d'autres terres africaines. La raison ? Des relations tendues avec...

Lire la suite

Finances publiques

Le Kenya envisage d'emprunter en yens

Le Kenya envisage d'emprunter en yens

Après la levée de 2 milliards de dollars sur les marchés internationaux en juin dernier, le Kenya envisage d'émettre des obligations en yens. Nairobi, qui souhaite diversifier ses sources de...

Lire la suite

Industrie

Afrique du Sud : le principal syndicat des métallurgistes appelle à la fin de la grève

Afrique du Sud : le principal syndicat des métallurgistes appelle à la fin de la grève

Le syndicat des métallos sud-africains Numsa a appelé à la fin de la grève menée depuis début juillet, après avoir obtenu une hausse de 10 % des salaires. Le constructeur...

Lire la suite

Distribution

E-commerce : Jumia débarque au Cameroun et au Ghana

E-commerce : Jumia débarque au Cameroun et au Ghana

Profitant de la croissance exponentielle d'internet en Afrique, Jumia, le leader africain du commerce en ligne, va se lancer au Ghana et au Cameroun. L'entreprise compte également renforcer sa présence...

Lire la suite

Mines

Guinée : première condamnation dans l'affaire de corruption autour du gisement de fer du Simandou

Guinée : première condamnation dans l'affaire de corruption autour du gisement de fer du Simandou

La cour fédérale de New York a condamné le Français Frédéric Cilins, ancien collaborateur de la société BSGR, à deux ans de prison ferme pour obstruction à la justice dans...

Lire la suite

Énergie

Où en est le plan "Power Africa" d'Obama, un an après son lancement ?

Où en est le plan

Un an après le lancement du plan Power Africa, six pays en bénéficient déjà. Mais l'objectif affiché de doubler l'accès à l'électricité au sud du Sahara d'ici à 2017 reste...

Lire la suite

Automobile

CFAO : l'Algérie plombe les comptes

CFAO : l'Algérie plombe les comptes

Le chiffre d'affaires de CFAO a reculé de 4,1 % au premier semestre 2014 en raison de l'effondrement de 34,8 % des ventes automobiles en Algérie et au Maroc. Les...

Lire la suite

Énergie

Afrique du Sud : Total cède sa filiale de production de charbon à Exxaro

Afrique du Sud : Total cède sa filiale de production de charbon à Exxaro

Le groupe Total a annoncé ce lundi 28 juillet la cession pleine et entière de sa filiale de production de charbon en Afrique du Sud, Total Coal South Africa, au...

Lire la suite

Mines

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour "manquements graves"

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour

Ahmed Kalej Nkand a été démis de son poste d’administrateur directeur général de la Gécamines, en RD Congo, en raison "de manquements graves dans l’exercice de ses fonctions", selon une...

Lire la suite

Social

Cameroun : le salaire minimum en hausse de près de 30 %

Cameroun : le salaire minimum en hausse de près de 30 %

Le Premier ministre camerounais a signé un arrêté fixant le salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) à 36 270 F CFA (55 euros). Une hausse d'environ 30 % qui entérine les...

Lire la suite

Coopération

L'UE va mobiliser 890 millions d'euros pour le Maroc entre 2014 et 2017

L'UE va mobiliser 890 millions d'euros pour le Maroc entre 2014 et 2017

L'enveloppe financière prévue par l'Union européenne pour le royaume chérifien s'élève à 890 millions d'euros pour la période 2014-2017, une hausse de 15 % par rapport aux années précédentes.

Lire la suite

Business

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

La fondation de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, déjà largement engagée sur le continent, coorganise le premier US-Africa Business Forum qui se tient début août à Washington.

Lire la suite

Coopération

France-Égypte : Fleur Pellerin en route pour le Caire

France-Égypte : Fleur Pellerin en route pour le Caire

La secrétaire d'État française chargée du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l'étranger, Fleur Pellerin, se rendra en Égypte à la rentrée. Ce sera la première visite d'un...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags