Agriculture : le grand gâchis africain

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Les Africains importent la moitié du riz (ici, au Sénégal) qu'ils consomment, pour 3,5 milliards de dollars. © AFP50% des terres mondiales non cultivées se trouvent en Afrique. Dans une étude, la Banque mondiale estime que le secteur alimentaire pourrait tripler de taille en cas d'engagement ferme du public comme du privé.

Le continent africain dispose d'un énorme potentiel agroalimentaire qui pourrait lui permettre de tripler sa production, selon le rapport de la Banque mondiale « Growing Africa : unlocking the potential of agribusiness » (Croissance de l'Afrique : libérer le potentiel du secteur agroalimentaire), publié lundi 4 mars. « Le moment est venu de faire de l'agriculture et du secteur agro-alimentaire africains un catalyseur pour mettre fin à la pauvreté », estime Makhtar Diop, vice-président pour la région Afrique de la Banque mondiale, dans un communiqué de presse. Les agriculteurs et le secteur agroalimentaire africains pourraient générer un marché de 1 000 milliards de dollars à l'horizon 2030, s'ils réussissent à élargir leur accès à des fonds supplémentaires, à l'électricité, à une meilleure technologie et à des terres irriguées en vue d'y cultiver des aliments à haute valeur nutritionnelle.

Le moment est venu de faire de l’agriculture et du secteur agro-alimentaire africains un catalyseur pour mettre fin à la pauvreté
Makhtar Diop

Cependant, pour atteindre cet objectif, ajoute la Banque mondiale, les gouvernements africains devront travailler plus étroitement avec les exploitations agricoles dans le but de nourrir la population urbaine en croissance sur le continent, ajoute le rapport. L'Afrique pourrait tripler ses systèmes alimentaires, estimés actuellement à 313 milliards de dollars, à condition que les gouvernements et les chefs d'entreprise procèdent à une refonte radicale de leurs politiques et de leur soutien au secteur, aux agriculteurs et aux exploitations agricoles, qui représentent ensemble près de 50 % de l'activité économique du continent, poursuit le rapport.

« Le moment est venu de faire de l'agriculture et du secteur agro-alimentaire africains un catalyseur pour mettre fin à la pauvreté » a déclaré Makhtar Diop. « Nous ne pouvons pas exagérer l'importance revêtue par l'agriculture dans la détermination de l'Afrique à maintenir et à stimuler ses taux élevés de croissance, à créer plus d'emplois, à réduire de façon significative la pauvreté et à cultiver suffisamment de denrées alimentaires nutritives à bas prix pour nourrir ses familles et exporter ses récoltes excédentaires, tout en préservant l'environnement du continent », a-t-il ajouté.

 

2% des ressources renouvelables en eau

Le continent a de sérieux atouts pour développer ses exportations alimentaires et agricoles. En effet, 50 % des terres mondiales non cultivées aptes aux cultures vivrières se trouvent en Afrique. On recense jusqu'à 450 millions d'hectares non boisés, ni protégés, ni surpeuplés, selon le rapport. Mieux, le continent utilise seulement moins de 2 % de ses ressources renouvelables en eau, alors que la moyenne mondiale s'élève à 5 %.

Les pays africains peuvent exploiter les marchés en plein essor du riz, du maïs, du soja, de l’huile de palme, des biocarburants ainsi que des matières biologiques et s’imposer parmi les principaux exportateurs de ces marchandises sur les marchés mondiaux, à l’instar des réussites de l’Amérique latine et de l’Asie du Sud-Est. Concernant l’Afrique subsaharienne, les secteurs les plus dynamiques sont probablement le riz, les céréales fourragères, les volailles, les produits laitiers, les huiles végétales, l’horticulture et les aliments transformés pour approvisionner les marchés nationaux. 

Le rapport met par ailleurs en garde sur les acquisitions de terres qui, bien que nécessaires pour les investissements du secteur agro-alimentaire, peuvent constituer une menace pour les moyens de subsistance des personnes et engendrer une opposition locale, à moins que les acquisitions ou fermages ne soient effectués selon des normes responsables sur les plans éthique et social, reconnaissant notamment les droits des utilisateurs locaux, résultant de consultations approfondies avec les communautés locales et incluant un dédommagement équitable respectant le prix du marché pour les terres acquises. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Décideurs

Frank Timis sur la sellette chez African Minerals

Frank Timis sur la sellette chez African Minerals

Rien ne va plus pour l'homme d'affaires australo-roumain Frank Timis. Son mandat de président d'African Minerals, l'un des trois groupes extractifs présents en Afrique dont il est le fondateur, est menacé...

Lire la suite

Technologie

Surfline lance la 4G au Ghana

Surfline lance la 4G au Ghana

Associé au groupe franco-américain Alcatel-Lucent, le ghanéen Surfline a annoncé le lancement de son réseau 4G, le premier du pays.

Lire la suite

Finance

Moody's baisse d'un cran les notes des quatre principales banques sud-africaines

Moody's baisse d'un cran les notes des quatre principales banques sud-africaines

Moody’s a baissé d’un cran les notes des quatre principales banques sud-africaines: Standard Bank, Absa (filiale de Barclays), FirstRand Bank Ltd (First National Bank) et Nedbank. Cette décision, qui fait...

Lire la suite

Investissement

Congo Brazzaville : quand les patrons passent à l'action

Congo Brazzaville : quand les patrons passent à l'action

Afin de dynamiser le secteur privé, la République du Congo a créé une agence pour aider les futurs entrepreneurs et attirer les fonds étrangers. Reste à changer les mentalités.

Lire la suite

Notation

Standard & Poor's maintient la note de l'Angola

Standard & Poor's maintient la note de l'Angola

Standard & Poor's maintient les notes attribuées à l'Angola à BB-/B pour les émissions de long et de court terme, en devises étrangères et en monnaie locale, avec des perspectives...

Lire la suite

Innovation

Liquid Telecom relie le continent à la vitesse de la lumière

Liquid Telecom relie le continent à la vitesse de la lumière

Avec son réseau de fibre optique de 17 000 kilomètres, unique au sud du Sahara, Liquid Telecom, la filiale du zimbabwéen Econet Wireless, relie une dizaine de pays, de l'Afrique du...

Lire la suite

Banque

Bénéfices en légère hausse pour Ecobank au premier semestre

Bénéfices en légère hausse pour Ecobank au premier semestre

Ecobank a enregistré au cours du premier semestre un produit net bancaire de 1,073 milliard de dollars en hausse de 14 % par rapport à juin 2013, pour un résultat...

Lire la suite

Analyse

Exportations : forte poussée du secteur automobile marocain au premier semestre

Exportations : forte poussée du secteur automobile marocain au premier semestre

Entre janvier et juillet 2014, les exportations issues de la construction automobile marocaine ont atteint 11,76 milliards de dirhams (1,05 milliard d'euros) contre 6,1 milliards de dirhams (546 millions d'euros) sur...

Lire la suite

Stratégie

Maroc : la CGI se bâtit un avenir hors du luxe et au sud du Sahara

Maroc : la CGI se bâtit un avenir hors du luxe et au sud du Sahara

Pour booster sa croissance, la CGI veut se renforcer dans le logement social et s'implanter au sud du Sahara. Un pari à 1,2 milliard d'euros.

Lire la suite

Infrastructures

Égypte : le financement du nouveau canal de Suez se précise

Égypte : le financement du nouveau canal de Suez se précise

Les banques égyptiennes vont émettre des certificats de placement afin de lever les fonds nécessaires à la construction d'un deuxième canal parallèle à l'actuel canal de Suez. Ces nouvelles infrastructures...

Lire la suite

Innovation

Énergie : l'Afrique à l'heure des centrales... décentralisées

Énergie : l'Afrique à l'heure des centrales... décentralisées

Pour fournir de l'énergie aux zones rurales, les industriels misent de plus en plus sur des unités de production autonomes. EDF, Schneider, Bolloré font figure de pionniers dans ce domaine.

Lire la suite

Développement

BRICS : tous pour un, mais lequel ?

BRICS : tous pour un, mais lequel ?

S'estimant mal représentés dans les institutions de Bretton Woods, le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud ont créé leur propre banque de développement. Mais fort de...

Lire la suite

Reportage TV

Réussite : dans les coulisses de la révolution "banque mobile" en Afrique

Réussite : dans les coulisses de la révolution

Déposer, retirer ou transférer de l’argent depuis son téléphone portable : des pratiques qui deviennent monnaie courante en Afrique. Les équipes de "Réussite" vous emmènent au Gabon, en Côte d’Ivoire...

Lire la suite

Aérien

Air France participera au lancement de Congo Airways

Air France participera au lancement de Congo Airways

La RD Congo a confié à Air France Consulting la gestion du lancement de Congo Airways, la nouvelle compagnie aérienne nationale.

Lire la suite

Santé

Sanofi lance les premiers lots de la nouvelle version de son traitement antipaludique

Sanofi lance les premiers lots de la nouvelle version de son traitement antipaludique

Sanofi met sur le marché une nouvelle version semi-synthétique de son antipaludique phare, l'ArteSunate AmodiaQuine (ASAQ). Plus de 1,7 million de doses de ce nouveau traitement, produit au Maroc, seront expédiées...

Lire la suite

BTP

Ciment : le turc Limak et Afrikbat vont investir 50 millions de dollars en Côte d'Ivoire

Ciment : le turc Limak et Afrikbat vont investir 50 millions de dollars en Côte d'Ivoire

Le géant industriel turc Limak a lancé une co-entreprise avec l'ivoirien Afrikbat : Limak Afrique SA. Cette dernière va investir 50 millions de dollars dans le développement d'un complexe industriel...

Lire la suite

Innovation

Bientôt, les palmiers ivoiriens produiront de l'électricité

Bientôt, les palmiers ivoiriens produiront de l'électricité

À Aboisso, en Côte d'Ivoire, une mini-révolution s'annonce : la construction d'une centrale d'énergie alimentée par de la biomasse, la première en Afrique à être reliée au réseau électrique national.

Lire la suite

Santé

Ebola : les conséquences économiques s'annoncent sévères

Ebola : les conséquences économiques s'annoncent sévères

L'agence de notation américaine Moody's a prévenu jeudi que l'épidémie d'Ebola, qui sévit en Afrique de l'Ouest, risque d'avoir de larges répercussions économiques et budgétaires dans les pays touchés.

Lire la suite

Energie

Le Cameroun lance un appel d'offres pour la construction d'une centrale électrique à Lom Pangar

Le Cameroun lance un appel d'offres pour la construction d'une centrale électrique à Lom Pangar

Le Cameroun a lancé un avis à pré-qualification pour la construction d'une usine de production d'électricité d'une capacité de 30 mégawatts à Lom Pangar, dans l'est du pays. Le projet...

Lire la suite

Coopération

La BAD prête 27 millions d'euros au Sénégal pour un projet routier

La BAD prête 27 millions d'euros au Sénégal pour un projet routier

Le Sénégal et la Banque africaine de développement ont signé un accord de prêt d'un montant de 17,6 milliards de FCFA (27 millions d'euros) pour la réhabilitation de la route...

Lire la suite

Institutions

Le président de la BAD regagne ses bureaux à Abidjan

Le président de la BAD regagne ses bureaux à Abidjan

Donald Kaberuka s'est installé cette semaine à Abidjan, marquant ainsi le retour de la Banque africaine de développement à son siège statutaire, en Côte d'Ivoire, après une délocalisation de onze...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags