Cacao : fini l'anarchie dans la filière ivoirienne

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print
Mots clés:

cacaoivoirienLe tout-libéral ayant fait long feu, la récolte des fèves est désormais régie par un système de prix minimum garanti. Les planteurs apparaissent déjà comme les grands gagnants de la réforme.

Le 3 octobre, une nouvelle page se tournait dans l'histoire longue et mouvementée du cacao ivoirien. En même temps que s'ouvrait officiellement la campagne 2012-2013 démarrait sur le terrain la réforme de la filière, annoncée depuis un an par le gouvernement. Douze ans après avoir été imposée au pays par les bailleurs de fonds, la libéralisation de la filière a donc fait long feu en Côte d'Ivoire. « Le système a été un échec. Chacun faisait ce qu'il voulait car il n'y avait plus de politique sectorielle digne de ce nom », explique Mamadou Bamba, planteur et directeur de la coopérative Ecookim. La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont sifflé la fin de cette période, qualifiée d'« anarchique » par l'ensemble du secteur, en demandant aux pouvoirs publics de se réengager dans une filière qui contribue à hauteur de 15 % au PIB ivoirien, représente 40 % des recettes d'exportation et donne plus ou moins directement du travail à un cinquième de la population. « L'objectif de cette réforme est de répondre au double défi de la transparence et de la bonne gouvernance dans la gestion du secteur, tout en assurant une meilleure rémunération aux producteurs », précise Adama Touré, agroéconomiste à la Banque mondiale.

Lire aussi :
Noix de cajou, la pépite inattendue de la Côte d'Ivoire
Cameroun : à la santé de la filière café-cacao

Le secteur devait faire face au vieillissement des vergers et, donc, à la chute des rendements.

Troisième voie

Entre l'ancien système administré de la Caisse de stabilisation (Caistab) et le tout libéral, la Côte d'Ivoire tente de développer une troisième voie intermédiaire. Contrairement à celui du Ghana voisin, l'État ivoirien n'achète pas la production pour la commercialiser, mais a mis en place, depuis janvier, un système de vente anticipée par enchères portant sur 70 % des volumes en cours de récolte (1,3 million de tonnes attendues). Il est ouvert à une cinquantaine d'acheteurs locaux et internationaux, qui chaque jour s'engagent sur des tonnages et un prix à l'export dont la moyenne sert de base au calcul du tarif minimum garanti versé au planteur. Annoncé la veille de la campagne, celui-ci a été fixé à 725 F CFA le kilo de fèves (ou 1 105 euros la tonne), soit entre 50 % et 60 % du prix CAF (coût, assurance, fret), comme s'y était engagé Alassane Ouattara. À mi-campagne, le système semble avoir fait ses preuves, puisque le Conseil café-cacao (CCC), nouvel organisme unique et paritaire de gestion de la filière, vient de constater dans une note interne « le respect des prix versés aux planteurs dans les zones de production ».
Cliquez sur l'image

Bons Plants

Disposant dorénavant d'un revenu régulier qui leur donne un peu de visibilité, ces derniers apparaissent déjà comme les grands bénéficiaires de la réforme. « Ils vont enfin pouvoir investir dans la qualité de leur production en réhabilitant les plantations », estime un négociant.

Une bonne nouvelle pour le secteur, confronté au vieillissement de son verger et donc à la chute des rendements, « trois fois inférieurs aujourd'hui à ceux de l'Indonésie », selon la Banque mondiale. Et le CCC observe déjà « une très nette amélioration de la qualité des fèves ». Le gouvernement est donc en passe de gagner son pari, en assainissant une filière ivoirienne qui représente 35 % du marché mondial.

Les broyeurs déprimés ?

Premier producteur mondial devant le Ghana et l'Indonésie, la Côte d'Ivoire est aussi le principal broyeur de cacao, devant les Pays-Bas, depuis 2010. Elle transforme chaque année quelque 530 000 tonnes de fèves, soit un bon tiers de sa production. Une part que le gouvernement souhaiterait faire passer à 50 % d'ici à 2015. Il vient pourtant de prendre coup sur coup deux décisions susceptibles de freiner cette dynamique. Après avoir supprimé, en septembre, l'allègement fiscal des broyeurs, qui était en vigueur depuis vingt ans, il a mis en place, en novembre, une taxe de 14,6 % sur les exportations de produits semi-finis, jusqu'alors exonérées de charges. « Les pouvoirs publics sont en train d'abolir toutes les incitations existantes pour la transformation », a regretté Jos de Loor, directeur général de Cargill. Le géant américain n'a pas tardé à réagir en annonçant le gel de ses projets d'extension en Côte d'Ivoire pour se tourner vers l'Indonésie, où il inaugurera une usine de broyage début 2014.



Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Énergie

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Le producteur d'hydrocarbures italien Eni, la société de négoce suisse Vitol et l'opérateur national des hydrocarbures du Ghana GNPC ont signé le 27 janvier un accord avec les autorités ghanéennes...

Lire la suite

Satellite

Michel de Rosen, Eutelsat : "Partager nos fréquences avec les opérateurs mobile est contraire aux intérêts de l’Afrique"

Michel de Rosen, Eutelsat :

Vent debout contre un partage de fréquences de la bande C - une plage du spectre électromagnétique entre 3 et 7 gigahertz (GHz) - avec les opérateurs mobile, Michel de...

Lire la suite

Avis d'experts

Télécommunications : "Maroc Telecom a démontré ses capacités à l'international"

Télécommunications :

Binta Drave, analyste chez Exotix, analyse pour "Jeune Afrique" les challenges auxquels est confronté Maroc Telecom suite à l'acquisition de six filiales d'Etisalat en Afrique subsaharienne.

Lire la suite

Investissements

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec Qatar Ingénierie pour l'aménagement et...

Lire la suite

Start-up

Orange investit 1 million d'euros dans Afrimarket

Orange investit 1 million d'euros dans Afrimarket

Le spécialiste du "cash to goods" Afrimarket, implanté en France et dans quatre pays africains, lève 2,5 millions d'euros, dont 1 million apporté par le groupe de télécoms Orange.

Lire la suite

Risque-crédit

Burkina : WARA clôt la période de surveillance des notes d'Onatel et de Coris Bank

Burkina : WARA clôt la période de surveillance des notes d'Onatel et de Coris Bank

West Africa Rating Agency (WARA) a levé la surveillance négative sous laquelle elle avait placé les notes des entreprises burkinabè Coris Bank International et Onatel. L'agence régionale salue la volonté...

Lire la suite

Télécoms

Maroc Telecom finalise l'acquisition de six filiales subsahariennes d'Etisalat

Maroc Telecom finalise l'acquisition de six filiales subsahariennes d'Etisalat

Maroc Telecom a finalisé l'acquisition, pour 650 millions de dollars, des filiales d'Etisalat (Moov) au Bénin, en Côte d'Ivoire, au Gabon, au Niger, en Centrafrique et au Togo. Le groupe...

Lire la suite

Finance

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie a obtenu le 27 janvier un milliard de dollars sur les marchés internationaux, davantage que les 750 millions prévus. La demande a atteint 4,3 milliards.

Lire la suite

Finance

AfricInvest fait coup double dans l'assurance

AfricInvest fait coup double dans l'assurance

Après s'être séparé fin 2014 de sa participation dans l'assureur nigérian Mansard Insurance, cédé à AXA pour 198 millions d'euros, le capital-investisseur tunisien AfricInvest réalise une nouvelle sortie gagnante en...

Lire la suite

Investissements

Dakar va émettre son premier emprunt obligataire à la BRVM

Dakar va émettre son premier emprunt obligataire à la BRVM

Dakar veut lever 20 milliards de F CFA pour la construction du nouveau centre commercial Félix Eboué dans la commune du Plateau. C'est le premier emprunt obligataire lancé par une...

Lire la suite

Matières premières

Quand le cacao s'échangera en euros...

Quand le cacao s'échangera en euros...

Chacun de leur côté, deux opérateurs boursiers américains s'apprêtent à lancer de nouveaux marchés libellés dans la monnaie unique européenne. Et les négociants de fèves, qu'en disent-ils ?

Lire la suite

Relation-clients

Intelcia se renforce en France... et voit au-delà

Intelcia se renforce en France... et voit au-delà

Si le groupe marocain inaugure un cinquième centre dans l'Hexagone, il s'imagine déjà au sud du Sahara.

Lire la suite

Agro-industrie

Sofiprotéol change de nom... et d'avis sur l'huile de palme

Sofiprotéol change de nom... et d'avis sur l'huile de palme

Le leader français des oléagineux s'intéresse aux palmiers, dont le produit, certes controversé, est très consommé au sud du Sahara. Rebaptisé Avril, le groupe dit vouloir limiter son impact écologique.

Lire la suite

Notation

Pour Bloomfield, la Côte d'Ivoire peut mieux faire

Pour Bloomfield, la Côte d'Ivoire peut mieux faire

L'agence de notation ivoirienne Bloomfield Investment a évalué le risque que représente la Côte d'Ivoire pour les investisseurs. La note attribuée au pays et lanalyse du rapport réalisé par ses...

Lire la suite

Infrastructures

Guinée : Sable Mining sortira son fer... par le Liberia

Guinée : Sable Mining sortira son fer... par le Liberia

Détentrice du gisement de fer du sud du Mont Nimba en Guinée, Sable Mining a obtenu des autorités libériennes le droit de franchir la frontière pour exporter son minerai guinéen à...

Lire la suite

Conférence

L'Africa CEO Forum dévoile ses temps forts

L'Africa CEO Forum dévoile ses temps forts

Trajectoire économique, climat des affaires, explosion urbaine : les organisateurs du Africa CEO Forum dévoilent le programme de ce rendez-vous des dirigeants de grandes entreprises africaines, qui se tiendra les...

Lire la suite

Agriculture

Mali : la production de coton bondit de 25%

Mali : la production de coton bondit de 25%

Le Mali prévoit de produire 800 000 tonnes de coton au cours de la saison 2017-2018, contre 440 000 tonnes en 2013/2014. Grâce à plusieurs réformes qui commencent déjà à...

Lire la suite

Reportage TV

Kenya : Lorna Rutto transforme le plastique en or

Kenya : Lorna Rutto transforme le plastique en or

A moins de 30 ans, Lorna Rutto a créé et dirige EcoPost, une jeune PME kényane qui transforme les déchets plastiques en matériaux. Un filon sans limite que vous font...

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : le "miracle" économique à l'épreuve

Côte d'Ivoire : le

Croissance impressionnante, construction à tout va, climat des affaires assaini... La Côte d'Ivoire fait des progrès considérables depuis la crise de 2010. Mais tout le monde n'en profite pas.

Lire la suite

Finance islamique

Tunisie : aidée par la BID, Banque Zitouna voit grand

Tunisie : aidée par la BID, Banque Zitouna voit grand

Dopée par l'entrée de la Banque islamique de développement (BID) à son capital, la banque islamique tunisienne Banque Zitouna souhaite s’étendre et diversifier ses produits. Et envisage de se développer...

Lire la suite

Magazine Réussite

Cameroun : reportage sur la route de la mort

Cameroun : reportage sur la route de la mort

Les caméras de Réussite, émission économique mensuelle diffusée sur Canal+ Ouest et Centre, vous font découvrir la route Douala-Yaoundé, essentielle pour l'économie du pays mais extrêmement meurtrière.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags