Algérie : l'avenir est dans le pré

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Algérie tracteurPour réduire ses importations, Alger encourage la population à travailler la terre. Désenclavement, irrigation, subventions... Rien n'est oublié pour dynamiser le secteur agricole.

Retrouver l'esprit pionnier. C'est le voeu du ministre de l'Agriculture, Rachid Benaïssa, qui a exhorté en décembre 2012 les exploitants du pays à dynamiser leur production et à faire des émules chez leurs compatriotes. Ces dernières années, l'État a grandement désenclavé les villages en construisant des routes et en apportant les services de base (électricité, eau potable, téléphone...). Près de 400 000 logements ruraux ont été réalisés et attribués en vue de fixer les populations.

Début février, le ministre s'est même rendu dans le sud-ouest du pays en vue d'accroître le développement rural de cette région : « Les wilayas du Sud [Adrar, Tamanrasset, Tindouf et Béchar, NDLR] sont en mesure de satisfaire les besoins alimentaires des populations locales et de contribuer à l'amélioration d'un tiers de la sécurité alimentaire de tout le pays », a-t-il déclaré. Pour ce faire, une enveloppe complémentaire de 80 milliards de dinars (756 millions d'euros) a été débloquée pour la période 2012-2014 afin d'améliorer le potentiel productif de la région.

Le privé en embuscade

Portés par la dynamisation du secteur agricole, les plus grands groupes algériens investissent dans l'amont. Depuis quelques années, Cevital, premier groupe privé en termes de chiffre d'affaires, a acquis, via sa filiale Ceviagro, plusieurs concessions agricoles dans le nord et le sud du pays et y produit des fraises, des tomates et des agrumes, pour le marché local comme pour l'exportation. De son côté, le groupe Benamor, numéro un dans la production de conserves de tomates et de pâtes alimentaires, développe des projets dans la production de tomates industrielles et de céréales avec des agriculteurs de l'est du pays. De nombreux chefs d'entreprise achètent de petits terrains agricoles dans les Hauts Plateaux et le Grand Sud pour les exploiter et préparer l'après-pétrole. Mais l'État ne cède pas facilement ses terres...

L'agriculture emploie environ 13 millions de personnes dans le pays, ce qui représente 35 % de la population algérienne. Plus de 90 % des terres sont en mode de gestion privée. La réforme de la loi foncière a permis de libérer l'esprit d'initiative et de favoriser le recours aux crédits. Sur 8,5 millions d'hectares de surface agricole utile, 6 millions appartiennent au privé, avec 850 000 exploitations reconnues.

Fort de ses recettes énergétiques, le gouvernement a engagé ces dix dernières années une politique très volontariste pour le développement et la modernisation des fermes. L'objectif est notamment de réduire la dépendance à l'égard des importations et donc de diminuer la facture alimentaire, qui a encore représenté 6,8 milliards d'euros en 2012, après un montant de 7,6 milliards en 2011, d'après les chiffres des douanes. À cela il faut ajouter l'enveloppe consacrée aux subventions des produits (céréales, lait et pain), nécessaires à la paix sociale. Pour 2013, l'État prévoit de dépenser 1,3 milliard d'euros.

Autsuffisance 

Des sommes qui pourraient être économisées si le pays atteignait l'autosuffisance. Il est sur la bonne voie puisque les paysans algériens couvrent aujourd'hui 72 % des besoins alimentaires, alors qu'ils n'en assuraient que 25 % au milieu des années 2000. La production nationale augmente de près de 7 % par an. Depuis l'amnistie accordée aux terroristes islamistes, en 2006, de nombreux fellahs (travailleurs agricoles) ont opéré un retour à la terre, abandonnée durant la décennie 1990. Cette démarche est encouragée par l'État, qui ne lésine pas sur les moyens et accorde notamment des subventions de 30 % à 50 % du prix des machines et des équipements fabriqués totalement ou partiellement en Algérie. Si les exploitations restent encore morcelées, peu mécanisées et avec des taux de rendement assez faibles en comparaison des grandes zones de production (Brésil, Europe, États-Unis), la modernisation est en marche.

Barrages 

En témoigne le lancement, mi-décembre 2012, du premier tracteur de marque américaine Massey Ferguson made in Algeria, construit par l'Entreprise des tracteurs agricoles (Etrag), près de Constantine. Au départ, la capacité productive du site sera de 3 500 tracteurs par an et passera à 5 000 unités dans cinq ans. De plus, chaque foire agricole voit de nouvelles demandes en matériels de culture, de récolte, de stockage, avec des besoins spécifiques pour les secteurs des céréales, des fourrages, des fruits et légumes... Afin de réduire la contrainte des aléas climatiques, les autorités misent aussi sur l'irrigation, les engrais et les semences certifiées. Elles ont engagé un grand programme de construction de barrages qui doit porter leur nombre à 90 en 2020, contre 65 actuellement. Une progression de 50 % des surfaces irriguées est attendue d'ici à 2014.

Lire aussi : 
Les deux piliers de la sécurité alimentaire
Agrobusiness : le continent décroche la palme

Toutefois, le système peut encore être amélioré. « Les aides sont trop ciblées, notamment sur le lait et les céréales, dont les prix sont déjà subventionnés, déplore un consultant. D'autres produits frais et les viandes le sont moins. Elles vont aussi prioritairement aux grands exploitants. » Au niveau de la rentabilité, le système fonctionne à perte. Au fur et à mesure des échéances électorales, les fellahs ne remboursent plus leurs crédits. Près de 32 000 d'entre eux ont vu leur dette effacée lors du troisième mandat d'Abdelaziz Bouteflika, conformément à l'un de ses engagements de campagne. Une mesure qu'ils comptent bien voir appliquée de nouveau lors de la prochaine présidentielle, en 2014. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Décideurs

Frank Timis sur la sellette chez African Minerals

Frank Timis sur la sellette chez African Minerals

Rien ne va plus pour l'homme d'affaires australo-roumain Frank Timis. Son mandat de président d'African Minerals, l'un des trois groupes extractifs présents en Afrique dont il est le fondateur, est menacé...

Lire la suite

Technologie

Surfline lance la 4G au Ghana

Surfline lance la 4G au Ghana

Associé au groupe franco-américain Alcatel-Lucent, le ghanéen Surfline a annoncé le lancement de son réseau 4G, le premier du pays.

Lire la suite

Finance

Moody's baisse d'un cran les notes des quatre principales banques sud-africaines

Moody's baisse d'un cran les notes des quatre principales banques sud-africaines

Moody’s a baissé d’un cran les notes des quatre principales banques sud-africaines: Standard Bank, Absa (filiale de Barclays), FirstRand Bank Ltd (First National Bank) et Nedbank. Cette décision, qui fait...

Lire la suite

Investissement

Congo Brazzaville : quand les patrons passent à l'action

Congo Brazzaville : quand les patrons passent à l'action

Afin de dynamiser le secteur privé, la République du Congo a créé une agence pour aider les futurs entrepreneurs et attirer les fonds étrangers. Reste à changer les mentalités.

Lire la suite

Notation

Standard & Poor's maintient la note de l'Angola

Standard & Poor's maintient la note de l'Angola

Standard & Poor's maintient les notes attribuées à l'Angola à BB-/B pour les émissions de long et de court terme, en devises étrangères et en monnaie locale, avec des perspectives...

Lire la suite

Innovation

Liquid Telecom relie le continent à la vitesse de la lumière

Liquid Telecom relie le continent à la vitesse de la lumière

Avec son réseau de fibre optique de 17 000 kilomètres, unique au sud du Sahara, Liquid Telecom, la filiale du zimbabwéen Econet Wireless, relie une dizaine de pays, de l'Afrique du...

Lire la suite

Banque

Bénéfices en légère hausse pour Ecobank au premier semestre

Bénéfices en légère hausse pour Ecobank au premier semestre

Ecobank a enregistré au cours du premier semestre un produit net bancaire de 1,073 milliard de dollars en hausse de 14 % par rapport à juin 2013, pour un résultat...

Lire la suite

Analyse

Exportations : forte poussée du secteur automobile marocain au premier semestre

Exportations : forte poussée du secteur automobile marocain au premier semestre

Entre janvier et juillet 2014, les exportations issues de la construction automobile marocaine ont atteint 11,76 milliards de dirhams (1,05 milliard d'euros) contre 6,1 milliards de dirhams (546 millions d'euros) sur...

Lire la suite

Stratégie

Maroc : la CGI se bâtit un avenir hors du luxe et au sud du Sahara

Maroc : la CGI se bâtit un avenir hors du luxe et au sud du Sahara

Pour booster sa croissance, la CGI veut se renforcer dans le logement social et s'implanter au sud du Sahara. Un pari à 1,2 milliard d'euros.

Lire la suite

Infrastructures

Égypte : le financement du nouveau canal de Suez se précise

Égypte : le financement du nouveau canal de Suez se précise

Les banques égyptiennes vont émettre des certificats de placement afin de lever les fonds nécessaires à la construction d'un deuxième canal parallèle à l'actuel canal de Suez. Ces nouvelles infrastructures...

Lire la suite

Innovation

Énergie : l'Afrique à l'heure des centrales... décentralisées

Énergie : l'Afrique à l'heure des centrales... décentralisées

Pour fournir de l'énergie aux zones rurales, les industriels misent de plus en plus sur des unités de production autonomes. EDF, Schneider, Bolloré font figure de pionniers dans ce domaine.

Lire la suite

Développement

BRICS : tous pour un, mais lequel ?

BRICS : tous pour un, mais lequel ?

S'estimant mal représentés dans les institutions de Bretton Woods, le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud ont créé leur propre banque de développement. Mais fort de...

Lire la suite

Reportage TV

Réussite : dans les coulisses de la révolution "banque mobile" en Afrique

Réussite : dans les coulisses de la révolution

Déposer, retirer ou transférer de l’argent depuis son téléphone portable : des pratiques qui deviennent monnaie courante en Afrique. Les équipes de "Réussite" vous emmènent au Gabon, en Côte d’Ivoire...

Lire la suite

Aérien

Air France participera au lancement de Congo Airways

Air France participera au lancement de Congo Airways

La RD Congo a confié à Air France Consulting la gestion du lancement de Congo Airways, la nouvelle compagnie aérienne nationale.

Lire la suite

Santé

Sanofi lance les premiers lots de la nouvelle version de son traitement antipaludique

Sanofi lance les premiers lots de la nouvelle version de son traitement antipaludique

Sanofi met sur le marché une nouvelle version semi-synthétique de son antipaludique phare, l'ArteSunate AmodiaQuine (ASAQ). Plus de 1,7 million de doses de ce nouveau traitement, produit au Maroc, seront expédiées...

Lire la suite

BTP

Ciment : le turc Limak et Afrikbat vont investir 50 millions de dollars en Côte d'Ivoire

Ciment : le turc Limak et Afrikbat vont investir 50 millions de dollars en Côte d'Ivoire

Le géant industriel turc Limak a lancé une co-entreprise avec l'ivoirien Afrikbat : Limak Afrique SA. Cette dernière va investir 50 millions de dollars dans le développement d'un complexe industriel...

Lire la suite

Innovation

Bientôt, les palmiers ivoiriens produiront de l'électricité

Bientôt, les palmiers ivoiriens produiront de l'électricité

À Aboisso, en Côte d'Ivoire, une mini-révolution s'annonce : la construction d'une centrale d'énergie alimentée par de la biomasse, la première en Afrique à être reliée au réseau électrique national.

Lire la suite

Santé

Ebola : les conséquences économiques s'annoncent sévères

Ebola : les conséquences économiques s'annoncent sévères

L'agence de notation américaine Moody's a prévenu jeudi que l'épidémie d'Ebola, qui sévit en Afrique de l'Ouest, risque d'avoir de larges répercussions économiques et budgétaires dans les pays touchés.

Lire la suite

Energie

Le Cameroun lance un appel d'offres pour la construction d'une centrale électrique à Lom Pangar

Le Cameroun lance un appel d'offres pour la construction d'une centrale électrique à Lom Pangar

Le Cameroun a lancé un avis à pré-qualification pour la construction d'une usine de production d'électricité d'une capacité de 30 mégawatts à Lom Pangar, dans l'est du pays. Le projet...

Lire la suite

Coopération

La BAD prête 27 millions d'euros au Sénégal pour un projet routier

La BAD prête 27 millions d'euros au Sénégal pour un projet routier

Le Sénégal et la Banque africaine de développement ont signé un accord de prêt d'un montant de 17,6 milliards de FCFA (27 millions d'euros) pour la réhabilitation de la route...

Lire la suite

Institutions

Le président de la BAD regagne ses bureaux à Abidjan

Le président de la BAD regagne ses bureaux à Abidjan

Donald Kaberuka s'est installé cette semaine à Abidjan, marquant ainsi le retour de la Banque africaine de développement à son siège statutaire, en Côte d'Ivoire, après une délocalisation de onze...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags