Mali : une guerre, et ça repart

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

L'Hôtel Salam (groupe Azalaï), à Bamako, le 7 février 2013. © Emmanuel Daou Bakary/JAEn amenant avec elle diplomates et journalistes, l'intervention militaire favorise la relance de l'économie malienne. Le retour de l'aide internationale devrait en outre permettre de préserver la croissance malienne. La reprise est-elle pérenne ?

À Bamako, l'activité reprend. Certes, la situation est encore fragile, mais l'opération Serval, déclenchée le 11 janvier par la France pour débarrasser le nord du Mali des groupes islamistes armés, a un impact positif sur l'économie du pays. Le secteur touristique, l'un des plus touchés par la crise politico-militaire, en est le premier bénéficiaire : « Le mouvement des militaires, des journalistes et des diplomates dans la capitale permet de remplir hôtels et restaurants et de doper un peu plus le commerce local », indique Mossadeck Bally, patron de la chaîne hôtelière Azalaï.

Fermeture

Leader de l'activité sur le plan national avec trois établissements, le groupe hôtelier tourne actuellement à près de 90 % de remplissage, un taux qui, au plus fort de la crise, atteignait à peine 15 %. Alors contraint, comme ses concurrents, de recourir à la fermeture d'hôtels (deux sur trois) et au chômage technique (80 salariés), Azalaï a depuis le début de l'année rappelé tous ses collaborateurs. « Nous avons rouvert un hôtel le 15 janvier et nous nous apprêtons à faire de même pour le troisième établissement, courant février », affirme Mossadeck Bally, qui estime le manque à gagner subi par son groupe depuis le début de la crise, en mars 2012, à 3,7 milliards de F CFA (5,6 millions d'euros, soit une baisse de 60 % de ses revenus).Cliquez ici

Le récent retour du Fonds monétaire international (FMI) devrait donner confiance aux investisseurs étrangers.

Houd Baby, PDG du groupe agroalimentaire Moulins du Sahel, constate lui aussi une certaine amélioration. « Avec la fermeture des frontières, les produits subventionnés importés d'Algérie tels que les farines, le lait ou encore les pâtes, écoulés à des prix bas dans le nord du pays, ont pratiquement disparu. Résultat : nos produits sont désormais facilement distribués à Mopti et à Sévaré, ce qui permet d'augmenter nos volumes de ventes », soutient-il.

Reste que cette pseudo-embellie n'est pour l'heure pas pérenne. « Elle ne le sera que lorsque les militaires et les journalistes céderont leur place dans les hôtels aux hommes d'affaires, aux missions économiques ou encore aux touristes », juge le patron d'Azalaï. En clair, l'économie ne redécollera réellement que lorsque le pays aura retrouvé une stabilité politique et sécuritaire. Déjà, la reconquête rapide des principales villes du Nord ouvre de bonnes perspectives de retour à la normale.

« Clé en or »

Tiéna Coulibaly, le ministre malien de l'Économie, des Finances et du Budget, assure que le récent retour du Fonds monétaire international (FMI) devrait donner confiance aux investisseurs étrangers. L'institution a en effet annoncé, le 28 janvier, l'octroi d'un prêt de 13,7 millions d'euros au Mali pour aider le pays à préserver sa croissance et sa stabilité macroéconomique. « Pour nous, il s'agit là d'une clé en or », indique le ministre. Car depuis, ajoute-t-il, « les principaux bailleurs, qui avaient également suspendu leur aide, décident de revenir ». La Banque mondiale annonce ainsi un appui budgétaire de 37 millions d'euros (contre 22 millions initialement prévus), et l'Union européenne un programme de quelque 250 millions d'euros. Cette manne inespérée devrait aider l'État à financer la remise en état des infrastructures, ce qui permettra de relancer le secteur du BTP, qui a vu son activité baisser de 20 % depuis le début de la crise.

Dans une note publiée fin janvier, la Banque mondiale estime que si le dynamisme des secteurs agricole et aurifère, qui ont permis au Mali de limiter jusqu'ici la casse, se poursuit, « le taux de croissance économique pourrait retrouver son niveau tendanciel de 5 % en 2013 ». Une performance qui sera nettement meilleure que le recul de 1,5 % enregistré en 2012.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Intégration régionale

Ilyas Moussa Dawaleh : "L'axe Djibouti-Addis est un modèle unique en Afrique"

Ilyas Moussa Dawaleh :

Ancien directeur des opérations du Port de Djibouti, Ilyas Moussa Dawaleh est depuis 2011 le ministre de l'Économie et des Finances du pays d'Afrique de l'Est. Dans cette interview accordée à...

Lire la suite

Interview

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Marc Rennard, Orange :

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence accrue, il mise sur l'explosion des...

Lire la suite

Maroc

CGI se retire de la Bourse de Casablanca

CGI se retire de la Bourse de Casablanca

Après avoir été suspendu pendant une semaine, les titres du promoteur immobilier marocain CGI vont être radiés de la cote à la Bourse de Casablanca. C'est la décision prise par...

Lire la suite

Finances publiques

Notation : premier avertissement pour la ville de Dakar

Notation : premier avertissement pour la ville de Dakar

Bloomfield Investment a maintenu la note "BBB+" attribuée à la commune de Dakar. L'agence de notation financière a toutefois abaissé ses perspectives de "positives" à "stables". En cause : l'incertitude...

Lire la suite

Décideurs

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

Thierry Desmarest et Patrick Pouyanné ont été nommés à la tête du groupe pétrolier français à la suite du décès de Christophe de Margerie dans un accident d’avion

Lire la suite

Politique économique

Le Burkina Faso parie sur les "pôles de croissance"

Le Burkina Faso parie sur les

Après le succès de Bagrepôle, le gouvernement Burkinabè penche en faveur des pôles de croissance pour doper ses exportations et diversifier son économie. Le plus avancé de ces projets est...

Lire la suite

Automobile

Patrick Petitjean : "Les clients de Volvo sont focalisés sur la qualité des véhicules"

Patrick Petitjean :

Le constructeur automobile Volvo mise sur la productivité de ses engins et développe son réseau dans la région. Patrick Petitjean, vice-président du groupe suédois pour la région Afrique du Nord,...

Lire la suite

Boissons

Rita Maria Zniber se mesure aux géants du vin

Rita Maria Zniber se mesure aux géants du vin

Nommée en avril PDG du marocain Diana Holding, l'épouse du "seigneur des tonneaux" n'a pas perdu de temps. Son groupe vient de devenir l'actionnaire de référence du français Belvédère.

Lire la suite

Focus

Automobile : la Chine, un leader qui pèse lourd en Afrique

Automobile : la Chine, un leader qui pèse lourd en Afrique

Depuis dix ans, les ventes de camions chinois explosent. Pour répondre à la demande, les constructeurs commencent à implanter des usines d'assemblage. Les marques européennes contre-attaquent en misant sur la...

Lire la suite

Crédit-bail

Tunisie Leasing prend le contrôle d'Alios Finance

Tunisie Leasing prend le contrôle d'Alios Finance

Un consortium conduit par Tunisie Leasing a acquis 59,3 % du groupe de crédit-bail Alios Finance, présent dans une dizaine de pays d'Afrique subsaharienne.

Lire la suite

Interview

Francesco Pierri : "Aujourd'hui même les bailleurs internationaux soutiennent l'agriculture familiale"

Francesco Pierri :

Francesco Pierri, responsable de l'agriculture familiale à la FAO, a répondu aux questions de "Jeune Afrique" sur la situation alimentaire et l'état de l'agriculture familiale en Afrique.

Lire la suite

Portrait

Margerie l'Africain

Margerie l'Africain

Surnommé "Big moustache", le dirigeant de Total, mort dans le crash de son jet à l'aéroport de Moscou, a su faire fructifier l'héritage africain du groupe français. Portrait.

Lire la suite

Infrastructures maritimes

L'Égypte mandate un consortium international pour l'expansion du Canal de Suez

L'Égypte mandate un consortium international pour l'expansion du Canal de Suez

L'Egypte a mandaté six sociétés internationales pour creuser un second canal de Suez. Porté par le président Abdel Fattah al Sissi, ce projet a pour ambition de relancer l'économie égyptienne...

Lire la suite

Hydrocarbures

L'Algérie maintient ses recettes malgré la chute du cours du pétrole

L'Algérie maintient ses recettes malgré la chute du cours du pétrole

Malgré la chute des cours du pétrole depuis plus d'un trimestre (-26 %), les recettes algériennes provenant de la ventes d'hydrocarbures se sont maintenues. Entre janvier et fin septembre, elles...

Lire la suite

Évènement

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets à la communauté...

Lire la suite

Agro-industrie

Avec la biomasse, Sifca voit l'avenir en vert

Avec la biomasse, Sifca voit l'avenir en vert

Épaulé par EDF, le géant ivoirien mise sur les énergies renouvelables. Un moyen de valoriser les déchets de ses exploitations et d'offrir des revenus supplémentaires à ses planteurs.

Lire la suite

Transport maritime

Côte d'Ivoire : Bolloré Africa Logistics en net recul au premier semestre 2014

Côte d'Ivoire : Bolloré Africa Logistics en net recul au premier semestre 2014

Bolloré Africa Logistic a annoncé des résultats en nette baisse pour ses activités ivoiriennes durant le premier semestre. Des mauvaises performances que le groupe français impute aux dysfonctionnements constatés au...

Lire la suite

Interview

Carlos Lopes : "Il n'y aucune raison que les États africains ne négocient pas mieux leurs contrats"

Carlos Lopes :

Toujours optimiste au sujet des principaux dossiers concernant le développement de l'Afrique (croissance, intégration régionale, leadership économique et politique) Carlos Lopes, le secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique...

Lire la suite

Téléphonie

Econet rachète les filiales de VimpelCom en Centrafrique et au Burundi

Econet rachète les filiales de VimpelCom en Centrafrique et au Burundi

VimpelCom a conclu la cession de ses filiales au Burundi et en Centrafrique à Econet Wireless pour 65 millions de dollars. La vente de ces actifs à Niel Telecom de...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine, "Jeune Afrique" se penche sur l'émoi provoqué par la chute des cours pétroliers et ses conséquences sur la croissance du continent. Le magazine dévoile également la nouvelle édition...

Lire la suite

Mines

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags