Publicis rachète l'agence de communication sud-africaine Epic.

Mali : une guerre, et ça repart

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

L'Hôtel Salam (groupe Azalaï), à Bamako, le 7 février 2013. © Emmanuel Daou Bakary/JAEn amenant avec elle diplomates et journalistes, l'intervention militaire favorise la relance de l'économie malienne. Le retour de l'aide internationale devrait en outre permettre de préserver la croissance malienne. La reprise est-elle pérenne ?

À Bamako, l'activité reprend. Certes, la situation est encore fragile, mais l'opération Serval, déclenchée le 11 janvier par la France pour débarrasser le nord du Mali des groupes islamistes armés, a un impact positif sur l'économie du pays. Le secteur touristique, l'un des plus touchés par la crise politico-militaire, en est le premier bénéficiaire : « Le mouvement des militaires, des journalistes et des diplomates dans la capitale permet de remplir hôtels et restaurants et de doper un peu plus le commerce local », indique Mossadeck Bally, patron de la chaîne hôtelière Azalaï.

Fermeture

Leader de l'activité sur le plan national avec trois établissements, le groupe hôtelier tourne actuellement à près de 90 % de remplissage, un taux qui, au plus fort de la crise, atteignait à peine 15 %. Alors contraint, comme ses concurrents, de recourir à la fermeture d'hôtels (deux sur trois) et au chômage technique (80 salariés), Azalaï a depuis le début de l'année rappelé tous ses collaborateurs. « Nous avons rouvert un hôtel le 15 janvier et nous nous apprêtons à faire de même pour le troisième établissement, courant février », affirme Mossadeck Bally, qui estime le manque à gagner subi par son groupe depuis le début de la crise, en mars 2012, à 3,7 milliards de F CFA (5,6 millions d'euros, soit une baisse de 60 % de ses revenus).Cliquez ici

Le récent retour du Fonds monétaire international (FMI) devrait donner confiance aux investisseurs étrangers.

Houd Baby, PDG du groupe agroalimentaire Moulins du Sahel, constate lui aussi une certaine amélioration. « Avec la fermeture des frontières, les produits subventionnés importés d'Algérie tels que les farines, le lait ou encore les pâtes, écoulés à des prix bas dans le nord du pays, ont pratiquement disparu. Résultat : nos produits sont désormais facilement distribués à Mopti et à Sévaré, ce qui permet d'augmenter nos volumes de ventes », soutient-il.

Reste que cette pseudo-embellie n'est pour l'heure pas pérenne. « Elle ne le sera que lorsque les militaires et les journalistes céderont leur place dans les hôtels aux hommes d'affaires, aux missions économiques ou encore aux touristes », juge le patron d'Azalaï. En clair, l'économie ne redécollera réellement que lorsque le pays aura retrouvé une stabilité politique et sécuritaire. Déjà, la reconquête rapide des principales villes du Nord ouvre de bonnes perspectives de retour à la normale.

« Clé en or »

Tiéna Coulibaly, le ministre malien de l'Économie, des Finances et du Budget, assure que le récent retour du Fonds monétaire international (FMI) devrait donner confiance aux investisseurs étrangers. L'institution a en effet annoncé, le 28 janvier, l'octroi d'un prêt de 13,7 millions d'euros au Mali pour aider le pays à préserver sa croissance et sa stabilité macroéconomique. « Pour nous, il s'agit là d'une clé en or », indique le ministre. Car depuis, ajoute-t-il, « les principaux bailleurs, qui avaient également suspendu leur aide, décident de revenir ». La Banque mondiale annonce ainsi un appui budgétaire de 37 millions d'euros (contre 22 millions initialement prévus), et l'Union européenne un programme de quelque 250 millions d'euros. Cette manne inespérée devrait aider l'État à financer la remise en état des infrastructures, ce qui permettra de relancer le secteur du BTP, qui a vu son activité baisser de 20 % depuis le début de la crise.

Dans une note publiée fin janvier, la Banque mondiale estime que si le dynamisme des secteurs agricole et aurifère, qui ont permis au Mali de limiter jusqu'ici la casse, se poursuit, « le taux de croissance économique pourrait retrouver son niveau tendanciel de 5 % en 2013 ». Une performance qui sera nettement meilleure que le recul de 1,5 % enregistré en 2012.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Téléphonie

Smartphones : Orange choisit Firefox en Afrique

Smartphones : Orange choisit Firefox en Afrique

À l'occasion du congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone (MWC 2015), l'opérateur Orange dévoile un smartphone Alcatel utilisant le système d'exploitation Firefox mis au point par Mozilla. L'offre,...

Lire la suite

Égypte

Mounir Fakhry Abdel Nour : "Les réformes que nous engageons sont pénibles mais nécessaires"

Mounir Fakhry Abdel Nour :

Réduction des subventions, recul de la croissance et du tourisme, lancement de nouveaux projets d'infrastructures, les dossiers sur lesquels doit plancher le gouvernement égyptien sont nombreux et complexes. Mounir Fakhry...

Lire la suite

Télécoms

Mobile money : Tigo signe un accord avec Vodacom Tanzanie

Mobile money : Tigo signe un accord avec Vodacom Tanzanie

Tigo a signé un accord avec Vodacom Tanzanie permettant aux clients de ces opérateurs mobiles de pouvoir envoyer et recevoir de l'argent sur leurs téléphones mobiles. La filiale de Millicom...

Lire la suite

Agro-industrie

Abidjan aura sa première chocolaterie en mai

Abidjan aura sa première chocolaterie en mai

Le groupe CEMOI prévoit de démarrer sa première chocolaterie en Côte d'Ivoire en mai prochain. Pour cette usine, installée à Abidjan, le chocolatier français a investi près de 6 millions...

Lire la suite

Capital-investissement

Maurice : Amethis entre au capital de Ciel Finance

Maurice : Amethis entre au capital de Ciel Finance

Le capital-investisseur Amethis a pris une participation dans Ciel Finance Limited, pôle dédié aux activités financières du conglomérat mauricien Ciel Group.

Lire la suite

Finances publiques

Afrique du Sud : budget de rigueur et hausse des impôts

Afrique du Sud : budget de rigueur et hausse des impôts

Le budget 2015-2016 de l'Afrique du Sud prévoit une baisse des dépenses de 25 milliards de rands et la première hausse des impôts sur le revenu en vingt ans, afin...

Lire la suite

Médias

Publicis rachète l'agence de communication sud-africaine Epic

Publicis rachète l'agence de communication sud-africaine Epic

Publicis a racheté l'agence de communication sud-africaine Epic. C'est la huitième acquisition du groupe de communication français dans le pays depuis janvier 2014.

Lire la suite

Algérie

Gaz de schiste : Sonatrach contre-attaque

Gaz de schiste : Sonatrach contre-attaque

Pour contrer les arguments des opposants au gaz de schiste en Algérie, Sonatrach a invité des experts étrangers pour rassurer l'opinion quant aux dangers représentés par l'exploitation des hydrocarbures non-conventionnels.

Lire la suite

Agro-industrie

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar, leader marocain du sucre, plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Il bat lors de l'appel d'offres le groupe...

Lire la suite

Conjoncture

Afrique du Sud : la croissance ralentit à 1,5 % en 2014

Afrique du Sud : la croissance ralentit à 1,5 % en 2014

L'économie sud-africaine a crû de 1,5 % en 2014. Une contreperformance due en partie aux grèves dans les mines et l'industrie, qui ont fortement perturbé l'activité économique. 

Lire la suite

Évènement

La Côte d'Ivoire relance son Salon de l'agriculture

La Côte d'Ivoire relance son Salon de l'agriculture

La Côte d'Ivoire relance son Salon de l'agriculture, après seize ans d'interruption, dans l'espoir d'attirer des investisseurs étrangers. Pour cet événement, prévu en avril prochain à Abidjan, le gouvernement ivoirien...

Lire la suite

Innovation

E-paiement : le nigérian Interswitch lance un fonds d'investissement spécialisé

E-paiement : le nigérian Interswitch lance un fonds d'investissement spécialisé

Le nigérian Interswitch a lancé un fonds d'investissement de 10 millions de dollars. Le spécialiste des systèmes de paiement compte investir dans des start-ups africaines présentes sur ce segment.

Lire la suite

Finances publiques

Le FMI va accorder une aide de près d'un milliard de dollars au Ghana

Le FMI va accorder une aide de près d'un milliard de dollars au Ghana

Le Ghana et le Fonds monétaire internationale ont trouvé un accord sur un programme de soutien d'une valeur de près d'un milliard de dollars et d'une durée de trois ans,...

Lire la suite

Électricité

Après les délestages, le Sénégal voit enfin le bout du tunnel

Après les délestages, le Sénégal voit enfin le bout du tunnel

Avec le redressement de la Senelec, le pays sort de sa crise énergétique. Et mise désormais sur le privé pour augmenter sa production.

Lire la suite

Interview

Julien Lefilleur : "Nous voulons donner la parole aux acteurs du secteur privé"

Julien Lefilleur :

Julien Lefilleur, rédacteur en chef du nouveau blog "Secteur privé & développement" lancé par Proparco (filiale de l'AFD), a répondu aux questions de "Jeune Afrique".

Lire la suite

Bourse

Maroc : report de la vente aux enchères des actions de la SNEP

Maroc : report de la vente aux enchères des actions de la SNEP

Prévue le 25 février, la vente aux enchères des parts de Ynna Holding dans le pétrochimiste marocain SNEP, cotée à Casablanca, a été reportée suite à une requête du gendarme...

Lire la suite

Finance

Coopération : la BERD dévoile sa stratégie-pays pour le Maroc

Coopération : la BERD dévoile sa stratégie-pays pour le Maroc

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) vient de dévoiler sa première "stratégie-pays" pour le Maroc, axée sur le développement du marché des capitaux et le soutien...

Lire la suite

Finances publiques

Dette extérieure : l'Angola à la recherche de 10 milliards de dollars

Dette extérieure : l'Angola à la recherche de 10 milliards de dollars

L'Angola prévoit de solliciter 10 milliards de dollars de ressources extérieures cette année, rapporte l'agence "Reuters". Luanda, confrontée à la forte chute des cours du pétrole, devrait se tourner vers...

Lire la suite

Législation

Assurances obligatoires : les États africains hésitent

Assurances obligatoires : les États africains hésitent

Alors que la généralisation des contrats obligatoires pourrait stimuler le développement du secteur, la plupart des États africains et les principaux assureurs restent frileux.

Lire la suite

Hydrocarbures

Algérie : aucun signe d'apaisement chez les opposants au gaz de schiste

Algérie : aucun signe d'apaisement chez les opposants au gaz de schiste

Le bras de fer entre les opposants au gaz de schiste et l'État algérien rentrera bientôt dans son deuxième mois, sans laisser entrevoir de signe d'apaisement. Au contraire, le dialogue...

Lire la suite

Finances publiques

La Côte d'Ivoire lève 1 milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Côte d'Ivoire lève 1 milliard de dollars sur les marchés internationaux

Au terme d'un roadshow débuté le 16 février, la Côte d'Ivoire a finalisé le 24 février son eurobond de 1 milliard de dollars. La demande des investisseurs a dépassé les...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags