Burkina: La Société des fibres et textile vise une production de 800 000 tonnes de coton pour la campagne 2014-2015.
Le conseil d'administration de Chanas Assurances débarque Henri Ewelé de son poste de directeur général. Albert Pamsy le remplace.

Mali : une guerre, et ça repart

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

L'Hôtel Salam (groupe Azalaï), à Bamako, le 7 février 2013. © Emmanuel Daou Bakary/JAEn amenant avec elle diplomates et journalistes, l'intervention militaire favorise la relance de l'économie malienne. Le retour de l'aide internationale devrait en outre permettre de préserver la croissance malienne. La reprise est-elle pérenne ?

À Bamako, l'activité reprend. Certes, la situation est encore fragile, mais l'opération Serval, déclenchée le 11 janvier par la France pour débarrasser le nord du Mali des groupes islamistes armés, a un impact positif sur l'économie du pays. Le secteur touristique, l'un des plus touchés par la crise politico-militaire, en est le premier bénéficiaire : « Le mouvement des militaires, des journalistes et des diplomates dans la capitale permet de remplir hôtels et restaurants et de doper un peu plus le commerce local », indique Mossadeck Bally, patron de la chaîne hôtelière Azalaï.

Fermeture

Leader de l'activité sur le plan national avec trois établissements, le groupe hôtelier tourne actuellement à près de 90 % de remplissage, un taux qui, au plus fort de la crise, atteignait à peine 15 %. Alors contraint, comme ses concurrents, de recourir à la fermeture d'hôtels (deux sur trois) et au chômage technique (80 salariés), Azalaï a depuis le début de l'année rappelé tous ses collaborateurs. « Nous avons rouvert un hôtel le 15 janvier et nous nous apprêtons à faire de même pour le troisième établissement, courant février », affirme Mossadeck Bally, qui estime le manque à gagner subi par son groupe depuis le début de la crise, en mars 2012, à 3,7 milliards de F CFA (5,6 millions d'euros, soit une baisse de 60 % de ses revenus).Cliquez ici

Le récent retour du Fonds monétaire international (FMI) devrait donner confiance aux investisseurs étrangers.

Houd Baby, PDG du groupe agroalimentaire Moulins du Sahel, constate lui aussi une certaine amélioration. « Avec la fermeture des frontières, les produits subventionnés importés d'Algérie tels que les farines, le lait ou encore les pâtes, écoulés à des prix bas dans le nord du pays, ont pratiquement disparu. Résultat : nos produits sont désormais facilement distribués à Mopti et à Sévaré, ce qui permet d'augmenter nos volumes de ventes », soutient-il.

Reste que cette pseudo-embellie n'est pour l'heure pas pérenne. « Elle ne le sera que lorsque les militaires et les journalistes céderont leur place dans les hôtels aux hommes d'affaires, aux missions économiques ou encore aux touristes », juge le patron d'Azalaï. En clair, l'économie ne redécollera réellement que lorsque le pays aura retrouvé une stabilité politique et sécuritaire. Déjà, la reconquête rapide des principales villes du Nord ouvre de bonnes perspectives de retour à la normale.

« Clé en or »

Tiéna Coulibaly, le ministre malien de l'Économie, des Finances et du Budget, assure que le récent retour du Fonds monétaire international (FMI) devrait donner confiance aux investisseurs étrangers. L'institution a en effet annoncé, le 28 janvier, l'octroi d'un prêt de 13,7 millions d'euros au Mali pour aider le pays à préserver sa croissance et sa stabilité macroéconomique. « Pour nous, il s'agit là d'une clé en or », indique le ministre. Car depuis, ajoute-t-il, « les principaux bailleurs, qui avaient également suspendu leur aide, décident de revenir ». La Banque mondiale annonce ainsi un appui budgétaire de 37 millions d'euros (contre 22 millions initialement prévus), et l'Union européenne un programme de quelque 250 millions d'euros. Cette manne inespérée devrait aider l'État à financer la remise en état des infrastructures, ce qui permettra de relancer le secteur du BTP, qui a vu son activité baisser de 20 % depuis le début de la crise.

Dans une note publiée fin janvier, la Banque mondiale estime que si le dynamisme des secteurs agricole et aurifère, qui ont permis au Mali de limiter jusqu'ici la casse, se poursuit, « le taux de croissance économique pourrait retrouver son niveau tendanciel de 5 % en 2013 ». Une performance qui sera nettement meilleure que le recul de 1,5 % enregistré en 2012.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Algérie

Cevital autorisé à reprendre le français FagorBrandt

Cevital autorisé à reprendre le français FagorBrandt

Le tribunal de commerce de Nanterre a validé la reprise de FagorBrandt par Cevital. Le groupe algérien reprend notamment deux sites industriels, et 1 200 salariés.

Lire la suite

Hydrocarbures

Hydrocarbures : le nigérian Seven Energy lève 255 millions de dollars

Hydrocarbures : le nigérian Seven Energy lève 255 millions de dollars

L'opérateur pétrolier et gazier nigérian Seven Energy a annoncé avoir levé 255 millions de dollars, via notamment une contribution du fonds souverain singapourien Temasek (150 millions) et de la Société...

Lire la suite

Climat des affaires

Risque-pays : les bons et les mauvais élèves africains

Risque-pays : les bons et les mauvais élèves africains

Aon Risk Solutions vient de publier la 16e édition de la carte de risque pays. Si l'Afrique australe reste (à l'exception du Zimbabwe) la zone la moins risquée du continent,...

Lire la suite

Afrique du Sud

Hôtellerie : un fonds souverain dubaïote entre au capital du Sud-africain Kerzner

Hôtellerie : un fonds souverain dubaïote entre au capital du Sud-africain Kerzner

Investment Corporation of Dubaï (ICD), un fonds souverain dubaïote, a acquis une participation dans la chaine d'hôtels mondiale Kerzner International, qui compte parmi ses investisseurs la famille de Sol Kerzner,...

Lire la suite

Assurances

Cameroun : Henri Ewelé débarqué de la direction de Chanas

Cameroun : Henri Ewelé débarqué de la direction de Chanas

Henri Ewelé a été relevé de son poste de directeur général par le conseil d’administration de l'assureur camerounais Chanas. Il a été remplacé par Albert Pamsy, sept mois à peine...

Lire la suite

Mines

Maroc : Kasbah Resources cède un quart du méga-projet d'étain d'Achmmach

Maroc : Kasbah Resources cède un quart du méga-projet d'étain d'Achmmach

L'entreprise minière australienne Kasbah Resources a annoncé la signature d'un protocole d'entente avec les futurs autres actionnaires de la co-entreprise Atlas Tin pour le développement du projet d'Achmmach, qui regroupe...

Lire la suite

Rail

Abidjan-Lomé : la boucle est bouclée

Abidjan-Lomé : la boucle est bouclée

Abidjan, Ouagadougou, Niamey, Cotonou et Lomé reliées par le chemin de fer ? Ce n'est plus un rêve, les travaux commencent.

Lire la suite

Médias

Kenya : le sud-africain TMG acquiert 49% de Radio Africa Limited

Kenya : le sud-africain TMG acquiert 49% de Radio Africa Limited

Times Media Group a acquis 49% du capital de la société kenyane Radio Africa Limited pour un montant de 195 millions de rands (18,5 millions de dollars), a indiqué le...

Lire la suite

Ingénierie

Jesa, dessine-moi un projet

Jesa, dessine-moi un projet

Fruit de l'union entre l'OCP et l'américain Jacobs, la coentreprise Jesa met ses connaissances techniques au service de l'exploitation du phosphate.

Lire la suite

Reportage TV

Réussite : la route qui change la vie de Dolisie

Réussite : la route qui change la vie de Dolisie

Montez à bord d'un bus de la Trans-Route Congo et parcourez la route longue de 160 km qui relie Pointe-Noire à Dolisie en moins de 3 heures. Un reportage TV...

Lire la suite

Gestion publique

Mozambique : dérapage annoncé du déficit public

Mozambique : dérapage annoncé du déficit public

L'agence de notation Moody's prévoit une explosion du déficit budgétaire, à 12% du PIB, en raison de la hausse des dépenses publiques de 28%. Une progression inquiétante à court-terme mais...

Lire la suite

Hydrocarbures

Glencore Xstrata rachète Caracal Energy pour 1,35 milliard de dollars

Glencore Xstrata rachète Caracal Energy pour 1,35 milliard de dollars

Glencore Xstrata va débourser 1,35 milliard de dollars pour acquérir la compagnie pétrolière Caracal Energy, active principalement au Tchad, rapporte l'agence "Reuters".

Lire la suite

BTP

Veni vidi... Vinci ?

Veni vidi... Vinci ?

Après des années de suprématie chinoise, les français Bouygues, Eiffage et Vinci repartent à l'assaut du continent. Leurs atouts ? Qualité, respect des délais et recours à la sous-traitance locale.

Lire la suite

Interview

Olivier Stintzy : "Investir dans les hôpitaux, les écoles, le logement"

Olivier Stintzy :

Pour ce gestionnaire de fonds, les partenariats public-privé permettent de prolonger la durée de vie des équipements à vocation sociale tout en garantissant leur rentabilité.

Lire la suite

Transport ferroviaire

Afrique du Sud : la RATP à un train d'enfer

Afrique du Sud : la RATP à un train d'enfer

Les vaches sud-africaines n'ont pas le temps de le voir passer. Conçu et exploité par la Régie française, le Gautrain relie Pretoria et le centre de Jo'burg en quarante minutes.

Lire la suite

Bois

Résultats 2013 décevants pour Rougier

Résultats 2013 décevants pour Rougier

Rougier a publié ses résultats annuels 2013. Si le groupe français, l'un des leaders mondiaux de la production et du négoce de bois, a réalisé un chiffre d'affaires quasi stable...

Lire la suite

Pétrole

Angola : Total réduit la facture de quatre milliards de dollars à Kaombo

Angola : Total réduit la facture de quatre milliards de dollars à Kaombo

Le français Total et ses partenaires ont pris la décision d'investissement dans le projet de Kaombo, en Angola. L'exploitation de ce champ offshore "ultra profond", qui a connu des retards...

Lire la suite

Maroc

La SGTM : la réussite en héritage

La SGTM : la réussite en héritage

La SGTM, ce sont des ponts, des barrages, des aéroports et des filiales en Afrique. Mais c'est aussi et avant tout une belle saga familiale.

Lire la suite

Transports

Côte d'Ivoire : le futur train urbain coûtera 1 milliard d'euros

Côte d'Ivoire : le futur train urbain coûtera 1 milliard d'euros

Le gouvernement ivoirien a conclu un accord de négociation exclusive avec le consortium franco-coréen composé du groupe Bouygues, de Dongsan Engineering et Huyndai Rotem Company pour la construction du train...

Lire la suite

Développement

Algérie : un autre monde...

Algérie : un autre monde...

Depuis la fin des années 1990, le pays investit massivement pour combler son retard en matière d'infrastructures ou d'emploi. Avec plus ou moins de succès.

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans Jeune Afrique

Dans le cadre de la campagne présidentielle algérienne, l'édition n° 2779 de "Jeune Afrique" s'intéresse de près aux thèmes pourtant essentiels qui n'ont pas été abordés par les candidats : corruption, investissements...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags