Selon Donald Kaberuka, la BAD a investi 14 000 milliards de F CFA dans les infrastructures économiques en 8 ans.
La Banque mondiale mobilise 248 millions de dollars en appui à 2 millions de pasteurs du Sahel.
Brazzaville organise le Forum ICB 2015 – Investir au Congo Brazzaville - du 19 au 21 novembre prochain.

André Fotso : "Aujourd'hui, le Cameroun est un vaste chantier"

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Les discussions de ce forum ont notamment porté sur les projets structurants en cours dans le pays. © TF MediasLe patron des patrons camerounais, membre de la délégation qui accompagne Paul Biya à Paris, a participé aux échanges du Forum économique France-Cameroun qui s'est tenu ce 31 janvier à Paris. Il revient sur les objectifs et le bilan de cette rencontre.

Après la diplomatie, l’économie. Le deuxième jour de la visite en France de Paul Biya, le président camerounais, a été marqué par une rencontre d’affaires, au Pavillon Gabriel à Paris, entre sa délégation (ministres et chefs d’entreprises) et plus d’une centaine de chefs d’entreprises français. Les discussions de ce forum, dont l’organisation a été confiée au Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) et au Mouvement des entreprises de France (Medef), ont notamment porté sur les projets structurants (exploitation gazière, le port en eau profonde de Kribi, l'autoroute Douala-Yaoundé, etc...) en cours dans le pays. Avec la présence de plus d’une centaine de filiales de ses entreprises et de quelque 200 entreprises appartenant à ses ressortissants, la France est le premier investisseur étranger au Cameroun avec un stock d’investissement estimé à plus de 650 millions d’euros. Cette présence pourrait être renforcée avec l’amélioration du climat des affaires, un domaine dans lequel le Cameroun ne brille guère. Le dernier classement Doing Business des pays où il est facile de faire des affaires, celui de Paul Biya occupe le 161e rang sur 185. « Nous avons fait des progrès et nous nous préparons à aller plus loin dans la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption », a pourtant assuré le président camerounais. André Fotso, le patron des patrons camerounais qui a participé aux échanges (à huis clos) entre les deux parties, a répondu aux questions de Jeune Afrique.

Quel était l’objectif de ce forum économique ? A-t-il été atteint ?

Il était important de venir rappeler à nos partenaires français la dynamique qui est celle d’aujourd’hui au Cameroun et qui vise à gagner au moins un point de croissance supplémentaire chaque année dès 2013 pour être en mesure d’atteindre une croissance à deux chiffres en 2020. Nous considérons que c’est le chemin qui va mener notre pays à l’émergence. Il s’agissait donc d’expliquer cette dynamique avec des exemples précis (chaque ministre a présenté, avec le plus de détails possible, les projets structurants qu’il pilote) et d’autre part de montrer, par ma voix, que le dialogue public-privé est une réalité au Cameroun.

Combien de projets ont fait l’objet de discussions et que représentent-ils en termes d’investissements ?

Les projets sont multiples et se chiffrent en milliers de milliards de FCFA. On peut citer les différents projets de barrages hydroélectriques, le port en eau profonde de Kribi, le deuxième pont sur le Wouri, l’autoroute Douala -Yaoundé et bien d’autres. Aujourd’hui, le Cameroun est un vaste chantier. Il y a des choses qui vont certainement se faire dans les prochaines semaines et mois.

Des contrats ou des accords ont-ils été trouvés ?

Vous imaginez bien qu’on ne signe pas des contrats en une matinée, mais vous avez sans doute compris que GDF-Suez travaille actuellement sur un certain nombre de projets [le groupe français a indiqué avoir avancé sur le projet gazier de Kribi, Cameroun LNG qui prévoit la construction d’une usine de liquéfaction d’une capacité de 3,5 millions de tonnes par an, Ndlr]. De même que le groupe Lafarge [le français compte accroître la capacité de production de sa filiale Cimencam, avec notamment la construction de deux nouvelles unités près de Yaoundé, pour répondre à la demande locale qui augmente de 8% par an, Ndlr].

Cette rencontre aurait été initiée par les entreprises françaises, dans le but de contrer la concurrence asiatique au Cameroun et en Afrique. Que répondez-vous à cela ?

Je me porte en faux. Il m’a été demandé, depuis pratiquement trois mois, en tant que patron des patrons du Cameroun de me rapprocher du Medef dans la perspective d’effectuer une visite de travail en France et de faire en sorte que cette visite soit couplée avec un forum économique. C’est donc le schéma initial qui a abouti à la rencontre d’aujourd’hui.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Agroalimentaire

Produits laitiers : le groupe Bel rachète le marocain Safilait

Produits laitiers : le groupe Bel rachète le marocain Safilait

Le français Bel, déjà présent au Maroc, acquiert 70% du capital de Safilait, spécialiste marocain du lait et des produits frais. 

Lire la suite

Développement

Afrique subsaharienne : hausse des financements de Proparco en 2014

Afrique subsaharienne : hausse des financements de Proparco en 2014

En 2014, les financements du groupe Proparco ont atteint 546 millions d’euros pour l’Afrique subsaharienne, soit 50% de l’ensemble des engagements réalisés par le groupe.

Lire la suite

Infrastructures

Le chinois Citic Construction et la SFI lancent une plateforme d’investissement dédiée au logement

Le chinois Citic Construction et la SFI lancent une plateforme d’investissement dédiée au logement

Cette nouvelle structure, créée par Citic Construction et la SFI, sera créditée de 300 millions de dollars et destinée à “développer des logements abordables et de bonne qualité” en Afrique...

Lire la suite

Ethiopie

La Bourse d'Addis-Abeba en pleine mutation

La Bourse d'Addis-Abeba en pleine mutation

Maïs, blé, café... L'Ethiopia Commodity Exchange régule les prix des produits nationaux. Avec des résultats en constants progrès, et pour le plus grand bénéfice des petits producteurs.

Lire la suite

Interview

Runa Alam : "Nous sommes encore loin d'être inondés de capitaux"

Runa Alam :

Le capital-investisseur DPI a levé 725 millions de dollars pour son deuxième fonds panafricain, soit largement plus que la somme initialement visée. Et ce n'est que le début, estime sa patronne.  

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Comment Versus Bank a retourné la situation

Comment Versus Bank a retourné la situation

Condamnée à une mort certaine il y a cinq ans, la banque publique a réussi à se redresser. Mais pas question de baisser la garde.

Lire la suite

Prévisions

Pour Standard & Poor's, l'Afrique va souffrir du ralentissement de la croissance chinoise

Pour Standard & Poor's, l'Afrique va souffrir du ralentissement de la croissance chinoise

Le ralentissement de l'économie chinoise est un risque pour l'Afrique, souligne l'agence de notation Standard & Poor's (S&P) dans une étude publiée le 21 mai. Une conséquence de la dépendance accrue...

Lire la suite

COP 21

L’Afrique en marche vers la COP21

L’Afrique en marche vers la COP21

Alors que se profile la 21ème conférence des parties (COP21) qui se déroulera à Paris du 30 novembre au 15 décembre, l’Afrique se mobilise et fourbit ses armes pour préparer...

Lire la suite

Banque

Société générale : la filiale sénégalaise en perte en 2014

Société générale : la filiale sénégalaise en perte en 2014

En raisons de provisions très importantes, la Société générale de banques au Sénégal (Sgbs) a enregistré en 2014 des pertes de 36,434 milliards de F CFA. La banque espère relever...

Lire la suite

Sénégal

Macky Sall peut-il tenir ses promesses ?

Macky Sall peut-il tenir ses promesses ?

C'est le grand défi du président sénégalais. Lancé en 2014, le Plan Sénégal émergent doit donner un grand coup d'accélérateur à la croissance et au développement global du pays. Un...

Lire la suite

Institutions

Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

Les 80 gouverneurs de la Banque africaine de développement, réunis ce jeudi 28 mai à Abidjan, ont choisi Akinwumi Adesina pour succéder au Rwandais Donald Kaberuka à la présidence de l'institution...

Lire la suite

Interview

François Colin Nkoa : "La confiance mutuelle entre les différentes administrations sera nécessaire"

François Colin Nkoa :

Les chefs de l'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad et RCA) ont décidé, le 06 mai 2015, à Libreville, de...

Lire la suite

Aérien

Le gouvernement kényan accorde un prêt de 43 millions de dollars à Kenya Airways

Le gouvernement kényan accorde un prêt de 43 millions de dollars à Kenya Airways

La compagnie aérienne Kenya Airways, en difficultés en raison notamment d'une baisse du tourisme liée à Ebola, va bénéficier d’un prêt de 4,2 milliards de shillings kényans (43 millions de...

Lire la suite

Marchés

Au Maroc et en Tunisie, les introductions en Bourse font pschitt

Au Maroc et en Tunisie, les introductions en Bourse font pschitt

À Casablanca comme à Tunis, les titres récemment cotés ne tiennent pas leurs promesses, connaissant presque tous des chutes vertigineuses. À qui la faute ?

Lire la suite

Maroc

Les banques marocaines à la fête

Les banques marocaines à la fête

Dix ans après leurs premières opérations d'expansion au sud du Sahara, les grands établissements chérifiens commencent à tirer les pleins bénéfices de leurs investissements. Le point.

Lire la suite

Développement

La Banque mondiale débloque 248 millions de dollars pour soutenir le pastoralisme au Sahel

La Banque mondiale débloque 248 millions de dollars pour soutenir le pastoralisme au Sahel

L'IDA, fonds du groupe Banque mondiale pour les pays les plus pauvres, a débloqué une enveloppe de 248 millions de dollars pour favoriser le développement du Sahel et renforcer les...

Lire la suite

Automobile

Renault, symbole de la voiture algérienne

Renault, symbole de la voiture algérienne

Depuis novembre 2014, l'usine de Oued Tlelat, près d'Oran, fabrique les premières voitures made in Algeria. Une expérience industrielle devenue un modèle dans le contexte actuel de crise pétrolière.

Lire la suite

Energie

Kenya : énergie en sous-sol

Kenya : énergie en sous-sol

Dans les profondeurs de la faille du Rift, les Kényans disposent d'une source d'énergie considérable. Et ils se donnent les moyens de l'exploiter de plus en plus efficacement. 40 %...

Lire la suite

Finance

Ecobank face à son avenir

Ecobank face à son avenir

Un peu plus d'un an après la crise qui l'a ébranlé, le groupe panafricain renoue avec les performances. Mais il doit encore régler plusieurs problèmes pour se développer sereinement, notamment...

Lire la suite

Conjoncture

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

La part de l'industrie des hydrocarbures dans l'ensemble des prêts des plus grands établissements a doublé depuis la chute des cours du baril de 2008. Mais le secteur est mieux...

Lire la suite

Agriculture

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

La Côte d'Ivoire a enregistré une production de coton record : 450 000 tonnes, au terme de la saison 2014/2015. Une hausse de 11 % par rapport à la saison...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags