La Banque mondiale approuve un financement de 519 millions de dollars pour le projet d'énergie solaire Noor II.
Côte d'Ivoire : Amara Mining va démarrer sa production d'or en 2017.
Maroc : OCP a inauguré la station terminale du Slurry Pipeline à Jorf Lasfar.

Groupes miniers : la Bourse de Sydney, passage obligé

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Sydney glezL'engouement des miniers australiens pour l'Afrique ne se dément pas. Mais face à la surenchère de projets, la levée de fonds sur l'Australian Securities Exchange (ASX) devient plus difficile.

Voilà un peu plus de cinq ans que l'Australie capitalise sur les gisements africains. Encouragées par l'assainissement de l'environnement politique et du cadre économique à travers l'ensemble du continent, les compagnies minières australiennes n'hésitent plus, quelles que soient leur taille ou leur puissance financière, à venir tenter leur chance en Afrique. « Le domaine minier est parfaitement connu et déjà largement sous contrôle en Australie. Les opportunités y sont donc rares », explique Peter Rudd, analyste chez Citigroup à Sydney.

Les opérateurs miniers ont donc multiplié les investissements à l'extérieur du pays, notamment en Afrique, « où les coûts d'exploitation sont largement plus avantageux qu'en Australie, pour des délais d'obtention des permis généralement plus courts », précise Roger Donnelly, économiste en chef à l'Export Finance and Insurance Corporation (EFIC), l'agence australienne spécialisée dans l'assurance-crédit à l'exportation.

Fortes d'un savoir-faire mondialement reconnu sur un secteur qui contribue à hauteur de 5 % au PIB et de 35 % aux exportations du pays, les compagnies australiennes peuvent compter sur le soutien des investisseurs locaux pour partir à l'assaut des ressources minérales africaines. Sur les 745 opérateurs miniers listés auprès de l'Australian Securities Exchange (ASX) - soit 44 % de l'ensemble des compagnies cotées à la Bourse de Sydney et 23 % de sa capitalisation totale -, 204 travaillent aujourd'hui en Afrique sur un millier de projets répartis dans 38 pays. Seul le Canada fait légèrement mieux (207 compagnies répertoriées), alors que la Place de Londres atteint péniblement la centaine d'opérateurs.

Cliquez sur l'image.Constitué aux trois quarts de juniors, le contingent australien se positionne essentiellement sur des projets d'exploration, aurifères en Afrique de l'Ouest (Mali, Ghana et Burkina Faso), mais également d'uranium en Mauritanie et en Namibie, de nickel en Tanzanie, de diamant en Angola et au Botswana, de charbon à Madagascar et en Afrique du Sud, de minerai de fer au Cameroun et en Sierra Leone ou de cuivre en RD Congo et en Zambie.

« Ce sont pour la plupart des petites structures, le plus souvent installées à Perth, et qui viennent collecter entre 2 millions et 5 millions de dollars australiens [de 1,6 million à 4 millions d'euros, NDLR] sur la Bourse de Sydney pour pouvoir poursuivre leurs activités d'exploration, avant de passer à l'exploitation des gisements dans les deux ans », détaille Eddie Grieve, directeur chargé du développement de l'ASX. Il constate « un véritable élan ces dernières années, à la suite des succès rencontrés par de nombreuses compagnies australiennes en Afrique ».

Attrait

Pour Mike Ralston, directeur général de Balamara Resources, coté depuis quatre ans à l'ASX et actuellement en lice pour développer un projet de phosphate au Togo, « l'attrait des investisseurs australiens pour les mines africaines n'a jamais été aussi fort ». Ces derniers mois pourtant, il montre quelques signes de faiblesse, notamment du fait du ralentissement de l'économie chinoise. Si les investissements australiens en Afrique sont estimés entre 15 milliards et 25 milliards d'euros sur la dernière décennie, le montant pour 2012 dépasse à peine 1 milliard d'euros, alors que neuf compagnies supplémentaires ont débarqué dans le même temps sur le continent.

« De plus en plus d'opérateurs prospectent en Afrique. Le nombre de projets en recherche de financement est donc plus important », insiste le patron de Balamara. De fait, victimes de leur réussite en Afrique, les compagnies australiennes doivent faire face à une concurrence plus rude. « L'histoire du secteur minier australien a toujours été rythmée par de forts pics de croissance, suivis de périodes plus ou moins longues de gel des investissements », rappelle Peter Rudd. Les compagnies doivent donc se montrer patientes. Et avec elles les pays africains qui souhaitent leur confier la valorisation de leur domaine minier. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Agriculture

Le Maroc boude le blé français

Le Maroc boude le blé français

La France, qui a fourni en 2013 près de 70 % des importations de blé du Maroc en blé devrait voir sa part de marché descendre cette année à 20...

Lire la suite

Bourse

La BRVM déroule le tapis rouge aux investisseurs à Paris

La BRVM déroule le tapis rouge aux investisseurs à Paris

La Bourse régionale des valeurs immobilières (BRVM) a lancé à Paris la première édition des BRVM Investment Days. Un forum qui vise à convaincre les investisseurs français des opportunités du...

Lire la suite

Agro-industrie

Le sucre mauricien retombe sur ses cannes

Le sucre mauricien retombe sur ses cannes

Malgré la perte de son accès privilégié au marché européen en 2009, le secteur est parvenu à rester viable. Notamment en passant d'une économie de plantation à une industrie de...

Lire la suite

Agro-industrie

Venkataramani Srivathsan : "Pour Olam, l'essentiel est d'identifier les maillons les plus rentables"

Venkataramani Srivathsan :

Négociant d'anacarde au Nigeria hier, cultivateur de palmiers au Gabon aujourd'hui, fabricant de sauce tomate au Ghana demain... Et la liste est loin d'être exhaustive ! Présent dans 25 pays africains,...

Lire la suite

Banque

Côte d'Ivoire : premier semestre en fanfare pour SGBCI

Côte d'Ivoire : premier semestre en fanfare pour SGBCI

La Société générale de banques en Côte d'Ivoire (SGBCI) affiche des performances plus que solides au premier semestre 2014, avec un résultat net en hausse de 166 % à 13,63...

Lire la suite

Parcours

Hanane Lamgharraze : la mariée était en blanc

Hanane Lamgharraze : la mariée était en blanc

Jeune patronne d'Oriental Wedding, cette créatrice propose ses caftans aux Franco-Maghrébines à la recherche de robes de mariage traditionnelles... et modernes.

Lire la suite

Maroc

Agro-alimentaire : la machine de guerre Koutoubia

Agro-alimentaire : la machine de guerre Koutoubia

Avec 75 % de part de marché, le groupe Koutoubia est le leader incontesté de la transformation de viande au royaume. Il s'attaque maintenant à l'export.

Lire la suite

Énergie

L'Afrique du Sud promet la transparence sur sa future commande de centrales nucléaires

L'Afrique du Sud promet la transparence sur sa future commande de centrales nucléaires

Le gouvernement sud-africain a tenté ce mercredi 1er octobre d'éteindre la polémique suscitée par son récent accord de coopération nucléaire avec Moscou promettant la transparence sur la future commande publique...

Lire la suite

Hôtellerie

L'espagnol Barcelo Hotels & Resorts s'implante en Algérie

L'espagnol Barcelo Hotels & Resorts s'implante en Algérie

Le groupe espagnol Barcelo Hotels & Resorts a signé un accord de partenariat d'une durée de 15 ans avec l'entreprise algérienne Rania Land pour la gestion de l'hôtel Bordj Skikda...

Lire la suite

Bourse

Edoh Kossi Amenounve : "Il y a une surréaction aux conséquences économiques réelles d'Ebola"

Edoh Kossi Amenounve :

La Bourse régionale des valeurs mobilières a organisé à Paris du 30 septembre au 1er octobre les BRVM Investment Days. Son directeur général Edoh Kossi Amenounve est revenu pour "Jeune...

Lire la suite

Événement

La Conférence économique africaine délocalisée d'Abidjan à Addis-Abeba

La Conférence économique africaine délocalisée d'Abidjan à Addis-Abeba

La 9e Conférence économique africaine 2014 se tiendra finalement à Addis-Abeba. Ce rendez-vous annuel aurait dû avoir lieu à Abidjan du 1er au 3 novembre.

Lire la suite

Finance

Le gouvernement ivoirien va liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA)

Le gouvernement ivoirien va liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA)

Le gouvernement ivoirien a décidé de liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA). Lancée en 2004 pour soutenir les PME et le monde rural, cet établissement bancaire détenu...

Lire la suite

Énergie

Afrique du Sud : Et le rival d'Areva arriva...

Afrique du Sud : Et le rival d'Areva arriva...

Rosatom, le géant russe du nucléaire, a-t-il remporté le plus grand marché public de l'histoire sud-africaine ? C'est en tout cas ce qu'il laisse entendre. De quoi inquiéter son concurrent...

Lire la suite

Gabon

Investir à tout-va, le va-tout de Siat

Investir à tout-va, le va-tout de Siat

Acquisition d'une nouvelle plantation d'hévéas, recrutement de milliers d'employés... En dépit d'un résultat déficitaire en 2013, la société joue la carte du long terme.

Lire la suite

Décideurs

Maroc : Hassan Ouriagli remplace Hassan Bouhemou à la tête du holding royal SNI

Maroc : Hassan Ouriagli remplace Hassan Bouhemou à la tête du holding royal SNI

Le départ de Hassan Bouhemou de la tête de la Société nationale d'investissement a été acté le mardi 30 septembre. Son remplaçant est Hassan Ouriagli, actuel PDG d'Optorg. S'il est...

Lire la suite

Énergie

Hydrocarbures : l'Algérie attribue ses premières concessions d'exploration depuis 2011

Hydrocarbures : l'Algérie attribue ses premières concessions d'exploration depuis 2011

L'Agence nationale de valorisation des hydrocarbures d'Algérie (Alnaft) a attribué seulement quatre concessions parmi les 31 "périmètres d'hydrocarbures" proposés aux investisseurs nationaux et internationaux en janvier dernier. Aucun des périmètres...

Lire la suite

Analyse

Agriculture : 2014, année de tous les records en Côte d'Ivoire

Agriculture : 2014, année de tous les records en Côte d'Ivoire

Cette année, des récoltes record ont été annoncées dans les secteurs du cacao et de la noix de cajou en Côte d'Ivoire. Des résultats qui montrent, selon les autorités ivoiriennes, l'impact...

Lire la suite

Statistiques nationales

Recalculé, le PIB du Kenya bondit de 25 %

Recalculé, le PIB du Kenya bondit de 25 %

Le PIB du Kenya a été revu à la hausse, il s'établit désormais à environ 53,3 milliards de dollars pour l'année 2013 contre 42,6 milliards auparavant, soit une progression de...

Lire la suite

Mali

Agro-industrie : Malô fait le plein de vitamines

Agro-industrie : Malô fait le plein de vitamines

Malô, une entreprise créée il y a deux ans par les frères Niang au Mali, produit du riz enrichi en micronutriments. Une première en Afrique, sur un marché en pleine...

Lire la suite

Industrie

Eurofind réorganise son management

Eurofind réorganise son management

Le groupe industriel Eurofind, propriétaire notamment des Brasseries ivoiriennes, va réorganiser son management suite au décès, il y a quelques mois, de son fondateur, Moustapha Khalil. Décryptage

Lire la suite

Finances publiques

Sénégal : le FMI appelle à accélérer les réformes structurelles

Sénégal : le FMI appelle à accélérer les réformes structurelles

Le FMI a légèrement baissé ses prévisions de croissance, désormais évaluée à 4,5 % pour cette année contre 4,9 % en avril, mais juge "satisfaisant" le premier semestre 2014 de...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags