Groupes miniers : la Bourse de Sydney, passage obligé

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Sydney glezL'engouement des miniers australiens pour l'Afrique ne se dément pas. Mais face à la surenchère de projets, la levée de fonds sur l'Australian Securities Exchange (ASX) devient plus difficile.

Voilà un peu plus de cinq ans que l'Australie capitalise sur les gisements africains. Encouragées par l'assainissement de l'environnement politique et du cadre économique à travers l'ensemble du continent, les compagnies minières australiennes n'hésitent plus, quelles que soient leur taille ou leur puissance financière, à venir tenter leur chance en Afrique. « Le domaine minier est parfaitement connu et déjà largement sous contrôle en Australie. Les opportunités y sont donc rares », explique Peter Rudd, analyste chez Citigroup à Sydney.

Les opérateurs miniers ont donc multiplié les investissements à l'extérieur du pays, notamment en Afrique, « où les coûts d'exploitation sont largement plus avantageux qu'en Australie, pour des délais d'obtention des permis généralement plus courts », précise Roger Donnelly, économiste en chef à l'Export Finance and Insurance Corporation (EFIC), l'agence australienne spécialisée dans l'assurance-crédit à l'exportation.

Fortes d'un savoir-faire mondialement reconnu sur un secteur qui contribue à hauteur de 5 % au PIB et de 35 % aux exportations du pays, les compagnies australiennes peuvent compter sur le soutien des investisseurs locaux pour partir à l'assaut des ressources minérales africaines. Sur les 745 opérateurs miniers listés auprès de l'Australian Securities Exchange (ASX) - soit 44 % de l'ensemble des compagnies cotées à la Bourse de Sydney et 23 % de sa capitalisation totale -, 204 travaillent aujourd'hui en Afrique sur un millier de projets répartis dans 38 pays. Seul le Canada fait légèrement mieux (207 compagnies répertoriées), alors que la Place de Londres atteint péniblement la centaine d'opérateurs.

Cliquez sur l'image.Constitué aux trois quarts de juniors, le contingent australien se positionne essentiellement sur des projets d'exploration, aurifères en Afrique de l'Ouest (Mali, Ghana et Burkina Faso), mais également d'uranium en Mauritanie et en Namibie, de nickel en Tanzanie, de diamant en Angola et au Botswana, de charbon à Madagascar et en Afrique du Sud, de minerai de fer au Cameroun et en Sierra Leone ou de cuivre en RD Congo et en Zambie.

« Ce sont pour la plupart des petites structures, le plus souvent installées à Perth, et qui viennent collecter entre 2 millions et 5 millions de dollars australiens [de 1,6 million à 4 millions d'euros, NDLR] sur la Bourse de Sydney pour pouvoir poursuivre leurs activités d'exploration, avant de passer à l'exploitation des gisements dans les deux ans », détaille Eddie Grieve, directeur chargé du développement de l'ASX. Il constate « un véritable élan ces dernières années, à la suite des succès rencontrés par de nombreuses compagnies australiennes en Afrique ».

Attrait

Pour Mike Ralston, directeur général de Balamara Resources, coté depuis quatre ans à l'ASX et actuellement en lice pour développer un projet de phosphate au Togo, « l'attrait des investisseurs australiens pour les mines africaines n'a jamais été aussi fort ». Ces derniers mois pourtant, il montre quelques signes de faiblesse, notamment du fait du ralentissement de l'économie chinoise. Si les investissements australiens en Afrique sont estimés entre 15 milliards et 25 milliards d'euros sur la dernière décennie, le montant pour 2012 dépasse à peine 1 milliard d'euros, alors que neuf compagnies supplémentaires ont débarqué dans le même temps sur le continent.

« De plus en plus d'opérateurs prospectent en Afrique. Le nombre de projets en recherche de financement est donc plus important », insiste le patron de Balamara. De fait, victimes de leur réussite en Afrique, les compagnies australiennes doivent faire face à une concurrence plus rude. « L'histoire du secteur minier australien a toujours été rythmée par de forts pics de croissance, suivis de périodes plus ou moins longues de gel des investissements », rappelle Peter Rudd. Les compagnies doivent donc se montrer patientes. Et avec elles les pays africains qui souhaitent leur confier la valorisation de leur domaine minier. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Maroc

L'assureur AIG s'installe à Casablanca Finance City

L'assureur AIG s'installe à Casablanca Finance City

L'assureur AIG s'est officiellement implanté à Casablanca Finance City (CFC), d'où le groupe américain compte poursuivre l'expansion de ses activités au Maghreb, ainsi qu'en Afrique occidentale et centrale.

Lire la suite

Mines

RD Congo : la production d'or pourrait tripler en 2014

RD Congo : la production d'or pourrait tripler en 2014

La RD Congo pourrait produire 18 tonnes d'or cette année, selon Martin Kabwelulu, le ministre des Mines du pays d'Afrique centrale. C'est trois fois le volume produit l'an dernier.

Lire la suite

Décideurs

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

Le départ inattendu de Luc Oursel, pour  des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre ne sont, officiellement, que temporaires...

Lire la suite

Consommation

Cameroun : La SEMC retrouve des couleurs

Cameroun : La SEMC retrouve des couleurs

La première entreprise cotée à la bourse de Douala enregistre un bénéfice de plus de 36 millions de F CFA au premier semestre de 2014. Une bonne nouvelle pour la...

Lire la suite

Distribution

Le groupe Mabrouk s'installe au Ghana

Le groupe Mabrouk s'installe au Ghana

Le groupe Mabrouk et ses associés ont lancé une plateforme commune afin d'ouvrir plus d'une dizaine de supermarchés au Ghana.

Lire la suite

Finance

BOA Sénégal lance son introduction en Bourse

BOA Sénégal lance son introduction en Bourse

Bank of Africa Sénégal a ouvert la souscription à l'offre publique de vente (OPV) de 200 000 actions nouvelles. L'opération, qui s'achève le 21 novembre, sera suivie de l'introduction à...

Lire la suite

Agriculture

OGM : quels sont les pays africains les plus avancés ?

OGM : quels sont les pays africains les plus avancés ?

Dans "Technologies agricoles génétiquement modifiées pour l'Afrique", un rapport commandité par la Banque africaine de développement, l'Institut international sur les politiques alimentaires préconise l'adoption par les pays africains des "innovations agricoles...

Lire la suite

Agr

Edouard Messou, PwC : "En Côte d'Ivoire, c'est la peur de manquer de cacao qui a fait grimper les prix"

Edouard Messou, PwC :

Edouard Messou, président Afrique subsaharienne francophone du cabinet de conseil PwC, est revenu pour "Jeune Afrique" sur la hausse spectaculaire des prix du cacao constatée cette année en Côte d'Ivoire. Pour le...

Lire la suite

Energie

Le Kenya inaugure la méga-centrale géothermique Olkaria IV

Le Kenya inaugure la méga-centrale géothermique Olkaria IV

Le Kenya a inauguré Olkaria IV, la quatrième station géothermique d'un programme électrique développé depuis les années 1980. D'une capacité de 140 mégawatts, c'est la centrale la plus puissante de...

Lire la suite

Saga

Sifca, une aventure ivoirienne

Sifca, une aventure ivoirienne

En ce mois d'octobre 2014, Sifca, le premier groupe privé de Côte d'Ivoire, fête ses 50 ans. Un demi-siècle de vie tumultueuse pour l’ancien leader du cacao, devenu le numéro...

Lire la suite

Éducation

Formation : le Cesag en quête d'alliés français

Formation : le Cesag en quête d'alliés français

Le directeur de la business school sénégalaise est en quête de partenariats en France afin d'ouvrir dans son établissement un master similaire à celui d'une grande école hexagonale en octobre...

Lire la suite

Focus

Alger incite les jeunes à devenir leur propre employeur

Alger incite les jeunes à devenir leur propre employeur

Utiliser la rente pétrolière pour encourager les chômeurs à créer leur micro-entreprise. Telle est la stratégie des autorités algériennes, qui subventionnent les porteurs de projets.

Lire la suite

Événement

Intégration à marche forcée pour le COMESA

Intégration à marche forcée pour le COMESA

Réunis à Djibouti les 21 et 22 octobre, les ministres des Transports et des Infrastructures du Marché commun de l'Afrique australe et orientale (Comesa) ont entériné des avancées majeures dans...

Lire la suite

Intégration régionale

Ilyas Moussa Dawaleh : "L'axe Djibouti-Addis est un modèle unique en Afrique"

Ilyas Moussa Dawaleh :

Ancien directeur des opérations du Port de Djibouti, Ilyas Moussa Dawaleh est depuis 2011 le ministre de l'Économie et des Finances du pays d'Afrique de l'Est. Dans cette interview accordée à...

Lire la suite

Interview

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Marc Rennard, Orange :

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence accrue, il mise sur l'explosion des...

Lire la suite

Maroc

CGI se retire de la Bourse de Casablanca

CGI se retire de la Bourse de Casablanca

Après avoir été suspendu pendant une semaine, les titres du promoteur immobilier marocain CGI vont être radiés de la cote à la Bourse de Casablanca. C'est la décision prise par...

Lire la suite

Finances publiques

Notation : premier avertissement pour la ville de Dakar

Notation : premier avertissement pour la ville de Dakar

Bloomfield Investment a maintenu la note "BBB+" attribuée à la commune de Dakar. L'agence de notation financière a toutefois abaissé ses perspectives de "positives" à "stables". En cause : l'incertitude...

Lire la suite

Décideurs

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

Thierry Desmarest et Patrick Pouyanné ont été nommés à la tête du groupe pétrolier français à la suite du décès de Christophe de Margerie dans un accident d’avion

Lire la suite

Politique économique

Le Burkina Faso parie sur les "pôles de croissance"

Le Burkina Faso parie sur les

Après le succès de Bagrepôle, le gouvernement Burkinabè penche en faveur des pôles de croissance pour doper ses exportations et diversifier son économie. Le plus avancé de ces projets est...

Lire la suite

Automobile

Patrick Petitjean : "Les clients de Volvo sont focalisés sur la qualité des véhicules"

Patrick Petitjean :

Le constructeur automobile Volvo mise sur la productivité de ses engins et développe son réseau dans la région. Patrick Petitjean, vice-président du groupe suédois pour la région Afrique du Nord,...

Lire la suite

Boissons

Rita Maria Zniber se mesure aux géants du vin

Rita Maria Zniber se mesure aux géants du vin

Nommée en avril PDG du marocain Diana Holding, l'épouse du "seigneur des tonneaux" n'a pas perdu de temps. Son groupe vient de devenir l'actionnaire de référence du français Belvédère.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags