Andrew Burns, Banque mondiale : "Nos prévisions sous-estiment probablement la réalité en Afrique"

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Andrew Burns est directeur du Groupe d'étude des perspectives de développement. © Banque mondialeAlors que la Banque mondiale publie le 16 janvier son rapport sur les perspectives économiques mondiales, Andrew Burns, directeur du Groupe d'étude des perspectives de développement au sein de l'institution multilatérale, revient sur les grandes tendances de 2013 : ralentissement aux États-Unis, récession en Europe et maintien de la croissance au sud du Sahara.

La Banque mondiale a publié aujourd'hui (16 janvier) son rapport bisannuel sur les perspectives économiques mondiales. Selon ce document intitulé « Assurer la croissance sur le moyen terme », l’incertitude persistera dans les économies riches au cours de cette nouvelle année, tandis que celles de l’Afrique devront rester robuste. Les pays africains profiteront d’une demande locale soutenue, des prix de matières premières durablement élevés, des volumes d’exportation en croissance (grâce à la hausse des investissements dans le secteur des ressources naturelles). Toutefois, les défis restent importants : En plus des problèmes structurels (industrialisation et faiblesse du commerce intra-africain) des facteurs tels que des conflits sociaux prolongés (Afrique du Sud) et des troubles politiques (Mali , Guinée Bissau et Centrafrique) ralentiront la croissance dans certains nombre de pays de la région. Andrew Burns qui a coordonné la rédaction de ce rapport a répondu aux questions de Jeune Afrique.

Propos recueillis par Stéphane Ballong.

Jeune  Afrique :  L’économie  mondiale  a  connu  un  certain  ralentissement  en  2012. Comment se profile 2013 ?

Andrew  Burns : Au niveau mondial, 2012 a été une année de faible croissance. Les pays riches dans leur ensemble n’ont connu qu’une progression de 1,3% de leur PIB. Pour 2013, on ne voit pas d’amélioration notable au niveau dans ces pays. On attend un ralentissement aux Etats-Unis où la croissance du PIB passera de 2,2% l’année dernière à 1,9. Pour la zone euro, nous tablons sur un recul du PIB de 0,1%, mais cela reste un résultat meilleur que le recul de 0,4% observé en 2012. Globalement la situation économique continuera d’être perturbée par les conséquences de la crise financière 2008-2009. Cependant le scénario est beaucoup moins pessimiste qu’il y a un an parce qu’on voit des signes de reprise aux Etats-Unis et en Europe. Dans ce contexte de volatilité dans les pays riches, les pays en développement font mieux : 5,1%. C’est loin des 7,1% voire des 8% qu’on a pu constater à la fin des années 2000. mais cela reste une bon score si on le compare aux performances des années 1990.

Pour  l’Afrique  subsaharienne,  vous  prévoyez  une  croissance  de  4,9%  en  2013  (contre  4,6% en 2012) et une moyenne de 6% jusqu’en 2015. Sur quoi basez-vous ces prévisions ?

Nos prévisions sont basées sur plusieurs observations. D’abord une augmentation du taux d’investissement : celui-ci est passé de 15% du PIB en 2000 à 22% du PIB en 2012. C’est le signe que les investisseurs font de plus en plus confiance à l’Afrique. Tandis que dans le reste du monde, les IDE ont diminué de 6,6% en 2012, sur le continent, ils sont passés de 35,7 milliards de dollars en 2011 à 37,5 milliards de dollars l’année dernière. Portés par les cours élevés des matières premières, ces investissements vont continuer à augmenter. Et avec eux, la production aussi. Mais outre les cours élevés des matières premières, d’autres éléments comme l’amélioration de l’environnement macro et micro économique jouent également. On voit aussi l’émergence d’une classe moyenne qui attire des investissements dans les secteurs de la grande consommation.

La  Chine  qui  investit  massivement  en  Afrique  connaît  un  ralentissement  de  sa croissance,  les  Etats-Unis  et  l’Europe  sont  toujours  en  proie  à  des  difficultés. Votre analyse n’est-elle pas de fait trop optimiste ?  

Il se passe vraiment quelque chose en Afrique. Il est même probable que nos prévisions sous estiment la réalité. Parce que nos mesures restent essentiellement basées sur des éléments qu’on observaient depuis les années 1990, une période à laquelle des secteurs devenus très importants aujourd’hui n’existaient presque pas. Au Ghana, le calcul du PIB a été refait en intégrant ces éléments nouveaux. Résultat, on a trouvé que le PIB était beaucoup plus important que ce que donnait nos calculs. Ce qui nous fait dire qu’il se passe vraiment quelque chose sur ce continent.

L’industrialisation  indispensable  à  un  développement  durable  peine  à  décoller en  Afrique. Par  ailleurs  la  part  du  continent  dans  le  commerce  mondial  demeure insignifiant... 

L’Afrique n’est pas encore la Chine. Les défis auxquels elle est confrontée sont réels. Elle doit donc continuer à tirer avantage du contexte positif actuel pour poser les bases de sa croissance future. On parle du secteur manufacturier qui est sous développé et de la faiblesse du commerce entre ses Etats. Bien évidemment, tout cela constitue des handicaps, ce qui est rassurant justement, c’est qu’en Afrique de plus en plus on voit ces problèmes comme des opportunités.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Sylviculture

Gabon : Olam, l'ami venu d'Asie

Gabon : Olam, l'ami venu d'Asie

Le groupe singapourien Olam, spécialisé dans le négoce et le courtage de denrées alimentaires, est devenu un acteur incontournable au Gabon. Et représente le tropisme asiatique des nouvelles élites gabonaises. 

Lire la suite

Justice

La Somalie demande à l'ONU de fixer sa frontière maritime avec le Kenya

La Somalie demande à l'ONU de fixer sa frontière maritime avec le Kenya

La Somalie a porté le conflit qui l'oppose au Kenya, au sujet du tracé de leurs frontières maritimes, devant la Cour internationale de justice de l'ONU. La décision de la...

Lire la suite

Banque

BNP Paribas réorganise son pôle Afrique

BNP Paribas réorganise son pôle Afrique

Le groupe bancaire français a réorganisé son état-major sur le continent. Philippe Tartelin, directeur Afrique pour la partie banque de détail, dirigera une équipe d'une quarantaine de personnes basée à...

Lire la suite

Innovation

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Dans la production, les services ou le commerce, une nouvelle génération d'entrepreneurs a su faire bouger les lignes en s'adaptant aux réalités africaines. Un mélange de nouvelles technologies et de...

Lire la suite

Institutions

Emploi : la Banque mondiale débloque 100 millions de dollars pour le Maroc

Emploi : la Banque mondiale débloque 100 millions de dollars pour le Maroc

La Banque mondiale va débloquer un prêt de 100 millions de dollars pour le Maroc afin de soutenir le pays dans sa réforme du marché du travail. Objectif : améliorer...

Lire la suite

Innovation

Rania Belkahia : "La diaspora veut contrôler l'usage des fonds qu'elle envoie"

Rania Belkahia :

Lancé il y a moins d'un an par trois jeunes diplômés, Afrimarket compte déjà 25 000 clients et dessert 15 villes dans trois pays (Bénin, Côte d'Ivoire, Sénégal). Sa présidente, Rania...

Lire la suite

Innovation

Eleni Gabre-Madhin : "Mes idées sont nées sur le terrain"

Eleni Gabre-Madhin :

L'économiste éthiopienne a créé en 2013 la société Eleni, spécialisée dans la conception et la mise en place de Bourses de matières premières.

Lire la suite

Immobilier

Des solutions pour loger le plus grand nombre

Des solutions pour loger le plus grand nombre

Avec le dynamisme démographique que connaît l'Afrique, la problématique du logement sera au coeur des grands défis de demain pour le continent. Au Maghreb et en Afrique subsaharienne, des idées...

Lire la suite

Innovation

Jérémy Hodara : "Il ne faut pas copier la Silicon Valley"

Jérémy Hodara :

Jérémy Hodara, co-fondateur de Africa Internet Holding, le promoteur de Jumia, Hellofood, Carmudi et Easy Taxi, entre autres, a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de...

Lire la suite

Industrie

Gabon : Port-Gentil retrouve la pêche

Gabon : Port-Gentil retrouve la pêche

Dans le cadre de la diversification de l'économie, le gouvernement a décidé en 2012 de reprendre en main le secteur de la pêche hauturière. Objectif ? Développer une véritable filière...

Lire la suite

Conjoncture

La Banque mondiale abaisse ses prévisions de croissance pour le Rwanda

La Banque mondiale abaisse ses prévisions de croissance pour le Rwanda

Dans une note publiée ce jeudi 28 août, la Banque mondiale a revu à la baisse les prévisions de croissance du Rwanda pour l'année 2014, de 7,2 % à 5,7...

Lire la suite

Télécoms

Algérie : le conseil d'administration de GTH approuve la cession de Djezzy au FNI

Algérie : le conseil d'administration de GTH approuve la cession de Djezzy au FNI

Le conseil d'administration de GTH a approuvé la vente de 51 % de l'opérateur Djezzy à l'État algérien, donnant ainsi son aval à une opération qui clôt des années de...

Lire la suite

Réussite

Vidéo : Reportage à Kibali, dans la plus grande mine d'or d'Afrique

Vidéo : Reportage à Kibali, dans la plus grande mine d'or d'Afrique

Les caméras de Réussite vous font découvrir de l'intérieur la mine de Kibali, en RD Congo. Un projet aurifère colossal, qui aura nécessité plus de deux ans de travaux, 2,5...

Lire la suite

Pétrole

Shell, Total et Eni vont céder 5 milliards de dollars d’actifs au Nigeria

Shell, Total et Eni vont céder 5 milliards de dollars d’actifs au Nigeria

Royal Dutch Shell, à la tête d'un consortium de compagnies pétrolières occidentales, s'apprête à céder quatre champs de pétrole au Nigeria pour 5 milliards de dollars.

Lire la suite

Business

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ils ont mis en place des services, une production et une distribution locale : une poignée d'hommes d'affaires dominent leur marché et partent à la conquête du continent.

Lire la suite

Finances publiques

L'Algérie prépare un programme d'investissements de 260 milliards de dollars

L'Algérie prépare un programme d'investissements de 260 milliards de dollars

L'Algérie prépare le lancement d'un nouveau programme d'investissements quinquennal. D'un montant de 260 milliards de dollars, ce plan, qui court jusqu'à 2019, vise à faire de l'Algérie une "économie productive...

Lire la suite

RD Congo

Tiger Resources va racheter les parts de la Gécamines dans la mine de cuivre de Kipoi

Tiger Resources va racheter les parts de la Gécamines dans la mine de cuivre de Kipoi

Le groupe minier australien Tiger Resources Limited devrait mobiliser 110 millions de dollars pour finaliser le rachat des parts (40 %) de la Gécamines dans le projet de Kipoi, en...

Lire la suite

Décryptage

Portrait d'une famille de classe moyenne "type" en Afrique subsaharienne

Portrait d'une  famille de classe moyenne

Dans "Comprendre la classe moyenne africaine", la banque sud-africaine Standard Bank montre l'essor du nombre de ménages appartenant à cette catégorie en Afrique, mais fournit également un aperçu de leurs...

Lire la suite

Interview

Nicolas Pyrgos : "Les grandes fortunes africaines sont plus prudentes qu'on ne le pense"

Nicolas Pyrgos :

Patron d'Émeraude Suisse Capital, Nicolas Pyrgos l'assure : ses clients africains sont très prudents dans la manière de placer leur argent. Il faut dire que leur terrain d'exercice est déjà...

Lire la suite

Santé

Pour S&P, Ebola est sans conséquences immédiates sur la notation des pays africains

Pour S&P, Ebola est sans conséquences immédiates sur la notation des pays africains

Pour Standard & Poor's, l'épidémie d'Ebola, qui a entraîné plus de 1400 décès en Afrique subsaharienne depuis décembre 2013, n'a aucun "impact immédiat" sur la notation des 20 pays africains...

Lire la suite

Agroalimentaire

Zambeef, Fan Milk, Brookside Dairy... Les secrets d'une adaptation africaine

Zambeef, Fan Milk, Brookside Dairy... Les secrets d'une adaptation africaine

Plusieurs sociétés agroalimentaires africaines semblent avoir trouvé la bonne formule pour rationnaliser la chaîne logistique, du producteur au consommateur. Et leur succès ne se dément pas.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags