Areva "cadeaute" le Niger

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Areva va compenser financièrement le retard pris dans l'exploitation de la mine d'Imouraren. © ArevaLe groupe nucléaire français Areva s'est engagé à verser 35 millions d'euros au Niger, à titre de "compensation" pour l'année de retard prise dans le chantier de la mine d'uranium géante d'Imouraren.

C'est un procédé un peu particulier, pour ne pas dire opaque, que certaines associations n’hésitent pas à comparer à un « don fort humiliant » : dans les prochaines semaines, la firme française spécialisée dans l’énergie nucléaire, Areva, devrait s’engager à verser une « aide exceptionnelle » de 35 millions d’euros à l’État du Niger. D’un côté comme de l’autre, on affirme que rien n’est signé et que les négociations sont toujours en cours. Mais on admet que ce n’est plus qu’une question de semaines. Et que la somme avancée est la bonne.

Selon Hassoumi Massaoudou, le directeur de cabinet du président nigérien Mahamadou Issoufou (un ancien cadre d’Areva), la firme française, qui exploite trois gisements au Niger, s’est engagée à verser cette « aide » à titre de « compensation » pour l’année de retard prise dans le chantier de la mine d’uranium d’Imouraren. Lorsqu’en 2009, Areva s’était vu accorder le permis d’exploitation de ce gisement très convoité qui contient l’une des plus importantes réserves du monde (180 000 tonnes estimées), il était prévu qu’elle démarre l’exploitation en 2012. Puis, après l’enlèvement d’un de ses salariés (ainsi que de son épouse et de quatre employés d’une filiale, tous français) en septembre 2010, l’échéance avait été repoussée à 2014. Maintenant, on parle de 2015, plus sûrement de 2016, et peut-être même de 2017… Inacceptable pour les autorités nigériennes, qui ont haussé le ton en octobre.

Manque à gagner

Dans l’entourage d’Issoufou, on rappelle que l’ouverture de la mine d’Imouraren est « un projet majeur du président »

« C’est un énorme manque à gagner pour nous », avait alors déclaré le ministre des Mines, Omar Hamidou Tchiana. C’est aussi un gros risque politique. Dans l’entourage d’Issoufou, on rappelle que l’ouverture de la mine d’Imouraren est « un projet majeur du président » et qu’il est hors de question qu’il soit finalisé après l’élection présidentielle prévue en 2015.

Selon M. Massaoudou, c’est pour « prendre en compte ce manque à gagner » qu’Areva « s’est engagé à soutenir l’État du Niger ». Les 35 millions seront versés en trois fois : 16 millions en 2013, 10 millions en 2014 et 9 millions en 2015. « Le paiement devait s'effectuer en 2015, mais nous leur avons dit que nous avons des priorités et qu'il fallait avancer le paiement », indique M. Massaoudou. Ce « cadeau », comme il l’appelle lui-même, fera l’objet d’un protocole d’accord qui prévoit, selon un porte-parole d’Areva, d’autres dispositions. Il pourrait être question, notamment, du prix de l’uranium, de la réhabilitation d’infrastructures routières et de la construction d’un siège à Niamey.

Lire aussi :

Niger : « Rien ne change » pour Areva
Face à Areva, le Niger s'impatiente

Revendications

Le pouvoir nigérien s’engagera-t-il en contrepartie à baisser d’un ton et à taire ses revendications ? Oui, accuse L’observatoire du nucléaire, une association française antinucléaire qui a révélé le contenu des négociations qui se sont tenues le 9 novembre à Paris entre les deux parties, et qui compare ce « don fort humiliant » à « une manœuvre de corruption ». Selon cette association, « Areva dicte (…) sa loi aux dirigeants du Niger ».

Non, si l’on s’en tient aux déclarations de M. Massaoudou, qui a rappelé récemment que « toutes les conventions minières, dont celle d'Imouraren », seront « renégociées en 2013 », et que des « négociations politiques sur la question de l’uranium » seront entamées avec Paris. En octobre, M. Tchiana avait, en des termes peu diplomatiques, rappelé la volonté de son gouvernement de « rentrer dans une dynamique gagnant-gagnant ». « On ne peut plus laisser exploiter notre sous-sol sans qu’il y ait des retombées pour le peuple », avait-il ajouté.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Santé

Ebola : la Banque mondiale craint "les conséquences économiques catastrophiques de la peur"

Ebola : la Banque mondiale craint

Pour la Banque mondiale, plus que le coût direct de l'épidémie d'Ebola (mortalité, morbidité, soins de santé, pertes des jours de travail), le véritable danger réside dans la "réaction de...

Lire la suite

Hydrocarbures

Côte d’Ivoire : Oryx investit 6,5 milliards de F CFA dans un terminal gazier

Côte d’Ivoire : Oryx investit 6,5 milliards de F CFA dans un terminal gazier

Oryx Gaz Côte d’Ivoire a inauguré le 16 septembre un terminal de stockage de gaz d’une capacité de 4 000 mètres cubes à Abidjan. Cette infrastructure, qui a permis de...

Lire la suite

Transport

Ebola : Cargolux augmente ses tarifs en Afrique

Ebola : Cargolux augmente ses tarifs en Afrique

La compagnie de transport luxembourgeoise Cargolux a annoncé une augmentation du tarif appliqué aux livraisons vers et depuis l'Afrique. En cause : l'épidémie d'Ebola, qui imposerait à l'entreprise de déployer...

Lire la suite

Coopération

La BAD et le Japon mobilisent 300 millions de dollars pour le secteur privé africain

La BAD et le Japon mobilisent 300 millions de dollars pour le secteur privé africain

La Banque africaine de développement et le Japon ont conclu un prêt concessionnel de 300 millions de dollars pour soutenir le secteur privé africain.

Lire la suite

Finance

Mobile money : Orange et Bank of Africa s'allient

Mobile money : Orange et Bank of Africa s'allient

Dans le cadre de ce partenariat entre Orange et Bank of Africa, les clients d'Orange Money et du groupe bancaire panafricain pourront réaliser des mouvements de fonds de leur compte...

Lire la suite

Finance

Mediaco Maroc se retire de la Bourse de Casablanca

 Mediaco Maroc se retire de la Bourse de Casablanca

Huit ans après son entrée à la Bourse de Casablanca, le fournisseur de services de manutention Mediaco Maroc a déposé une Offre publique de retrait. Une décision qui intervient après...

Lire la suite

Hydrocarbures

Nigeria : Total tente à nouveau de vendre ses parts dans le gisement de Usan

Nigeria : Total tente à nouveau de vendre ses parts dans le gisement de Usan

Total a annoncé qu'il mettait de nouveau en vente sa participation dans le gisement pétrolier d'Usan, situé au sein du bloc OML 138 au large du Nigeria. L'accord de cession...

Lire la suite

Mines

RD Congo : y a-t-il un pilote à la Gécamines ?

RD Congo : y a-t-il un pilote à la Gécamines ?

Scandale de surfacturation, ingérence de l'État, explosion des coûts... Rien ne va plus à la Gécamines, la grande entreprise minière publique du Katanga, qui attend la nomination d'un nouveau dirigeant.  

Lire la suite

Aérien

Air Mauritius au pied du mur

Air Mauritius au pied du mur

Après de sérieuses difficultés financières, Air Mauritius a renoué avec les bénéfices. Sa recette : réduire la voilure vers l'Europe en crise et davantage de liaisons vers l'Inde et la...

Lire la suite

Transparence

Avec Global Witness, les miniers sont sous surveillance

Avec Global Witness, les miniers sont sous surveillance

Depuis Londres, l'ONG fondée en 1993 traque la corruption et met au jour les liens entre filières extractives et conflits meurtriers. La RD Congo est l'un de ses principaux terrains...

Lire la suite

Étude

Les Marocains avides de nouvelles technologies

Les Marocains avides de nouvelles technologies

Les résultats de l'étude menée pour le fabricant américain de microprocesseurs Intel sur le comportement digital des Marocains révèle que plus de 80% d'entre eux possèdent un appareil informatique.

Lire la suite

Burkina-Faso

2iE : les chantiers d'Amadou Maiga

2iE : les chantiers d'Amadou Maiga

À 58 ans, le Malien Amadou Hama Maiga, qui a pris les commandes de l'Institut international de l'ingénierie de l'eau et de l'environnement (2iE) à la suite d'une crise aiguë,...

Lire la suite

Santé

Ebola : la mobilisation des bailleurs de fonds s'accélère

Ebola : la mobilisation des bailleurs de fonds s'accélère

La Banque mondiale annonce un don de 105 millions de dollars à destination de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone, les trois pays les plus touchés par...

Lire la suite

Conjoncture

Crise : comment le Ghana en est-il arrivé là ?

Crise : comment le Ghana en est-il arrivé là ?

Grisé par son nouveau statut de producteur de pétrole, le pays a laissé filer les déficits. Gare au recadrage !

Lire la suite

Interview

John Gadzi : "Produire localement reste un grand défi au Ghana"

John Gadzi :

Les atouts et les handicaps de l'économie nationale, John Gadzi, spécialiste ghanéen des fusions-acquisitions, les analyse au quotidien. Son verdict.

Lire la suite

Agro-industrie

Maroc : OCP annonce des résultats en baisse au premier semestre 2014

Maroc : OCP annonce des résultats en baisse au premier semestre 2014

OCP annonce des résultats en légère baisse pour le semestre 2014. Le résultat net consolidé s'établit à 2,403 milliards de dirhams (223,7 millions d'euros), soit un recul de 6 %....

Lire la suite

Stratégie

Pourquoi Maurice mise sur le haut de gamme

Pourquoi Maurice mise sur le haut de gamme

Sucre, textile, tourisme, et désormais TIC et biotechnologies, les produits et services mauriciens ont pris énormément de valeur ajoutée. Et ça paie.

Lire la suite

Infrastructures

L'Égypte mobilise 8,5 milliards de dollars pour l'expansion du canal de Suez

L'Égypte mobilise 8,5 milliards de dollars pour l'expansion du canal de Suez

Les banques égyptiennes ont levé 8,5 milliards de dollars, à travers l'émission de certificats de placement dédiés, pour le financement des travaux d'expansion du Canal de Suez. L'État égyptien espère...

Lire la suite

Télécoms

Airtel lance la 3G au Tchad

Airtel lance la 3G au Tchad

Après avoir obtenu une licence pour ce service en avril, l'opérateur de téléphonie mobile Airtel lance la 3G au Tchad. L'opérateur télécoms indien prépare également la mise en place de...

Lire la suite

Banque

QNB en Afrique, maintenant, c'est du sérieux

QNB en Afrique, maintenant, c'est du sérieux

L'entrée du groupe qatari dans le capital d'Ecobank a surpris tout le monde. Et selon les analystes, ce n'est qu'un début... Les géants du continent se laisseront-ils faire ?

Lire la suite

Finance

QNB devient le premier actionnaire d'Ecobank

QNB devient le premier actionnaire d'Ecobank

Quelques jours après avoir acquis 12,5 % du capital d'Ecobank, Qatar National Bank (QNB) a annoncé s'être offert 11 % supplémentaires. Le Qatari devient ainsi le premier actionnaire du groupe...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags