Afrique du Sud : Wits veut sa part d'universalité

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Sise à Johannesburg, l'institution compte plus de 28 000 étudiants. DRGrâce à ses liens privilégiés avec le secteur privé et la qualité de sa recherche, l'université s'est construit une solide réputation. Elle joue désormais la carte de l'internationalisation.

Fondée en 1896 lors de la ruée vers les mines du centre de l'Afrique du Sud, l'université du Witwatersrand n'a rien perdu de sa superbe. En cette fin de ­printemps austral - et de période d'examens -, les jacarandas en fleurs encadrent les bâtiments de style anglais répartis sur 160 ha. Ils datent de la réinstallation de l'université à Johannesburg, en 1904, après la découverte de gisements d'or dans la région. Aujourd'hui, pas moins de 28 000 étudiants fréquentent les cinq facultés de l'établissement anglophone. Plus libérale que ses consoeurs enseignant en afrikaans, « Wits » a notamment accueilli sur ses bancs Nelson Mandela, qui y acheva ses études de droit, et trois autres Prix Nobel : Aaron Klug (chimie), Sydney Brenner (médecine) et Nadine Gordimer (littérature).

Réputée d'abord pour former d'excellents ingénieurs ­(notamment miniers), l'institution s'est fait un nom en diplômant les capitaines d'industrie, les avocats et les scientifiques. Aujourd'hui, la prestigieuse Wits Business School, classée au 55e rang mondial par le quotidien britannique Financial Times, est fréquentée aussi bien par les cadres de l'industrie que par ceux des services. Toutes disciplines confondues, Wits est la deuxième université sud-africaine dans le classement de Shanghai comme dans celui du Times Higher Education, derrière son éternelle rivale, l'université du Cap (UCT). « Il y a toujours eu un antagonisme entre l'UCT, fréquentée par la bourgeoisie aisée du pays et qui compte encore 50 % de Blancs, et Wits, établissement de la classe travailleuse et du monde industriel, à 80 % noir », note Nhlanhla Cele, responsable du plan stratégique de Wits.

Cliquez sur l'image.Réseau

Les liens tissés avec les entreprises expliquent pour une large part la place de l'université dans les palmarès. L'établissement profite de sa localisation dans le quartier de Braamfontein, à proximité du centre-ville et des sièges des multinationales. Plusieurs bâtiments du campus ont été financés grâce aux dons d'industriels locaux comme Anglo American ou De Beers. Le minier Gold Fields et le pétrolier Total ont noué des partenariats avec l'université afin d'assurer des formations pour leurs ingénieurs africains.

Wits s'appuie aussi sur les missions économiques étrangères. « J'ai pu profiter d'un séminaire consacré à la géologie minière africaine payé par le gouvernement australien », témoigne le Camerounais Alain-Pierre Tokam, doctorant en sismologie. Enfin, l'institution peut compter sur son puissant réseau de 78 000 anciens élèves. Parmi eux, les patrons Ivan Glasenberg (Glencore), Patrice Motsepe (African Rainbow Minerals), Sol Kerzner (Sun International) et Maria Ramos (Absa Group).

L'internationalisation vient en première place des objectifs que l'université s'est assignés. « Nous voulons atteindre à l'horizon 2015 une proportion d'étudiants étrangers de 20 %, et de 30 % en 2022 », annonce Nhlanhla Cele. Le chemin à parcourir est encore long. En 2012, seuls 8,1 % des effectifs n'étaient pas sud-africains. Les élèves d'Afrique australe représentent 67 % des étudiants étrangers, mais les Congolais (147 étudiants), les Rwandais (55) et les Camerounais (28) sont également nombreux.

« La plupart d'entre eux sont arrivés en Afrique du Sud par leurs propres moyens et financent eux-mêmes leurs études. Ils ont un bon niveau d'anglais, validé par un diplôme comme le Toefl », prévient Samia Chasi, directrice des relations internationales. Une réalité confirmée par les francophones rencontrés sur le campus : « J'ai vécu trois ans dans le pays avant de maîtriser suffisamment la langue et de pouvoir entrer à Wits », indique le Congolais Alain Mufula, titulaire d'une maîtrise de l'université de Lubumbashi, qui paie sa deuxième année de doctorat en physique grâce à un poste d'assistant dans un laboratoire.

Échanges

« Il est difficile d'augmenter à la fois le nombre de Sud-Africains noirs à Wits, un objectif assigné et financé par le ministère de l'Éducation, et celui des étudiants étrangers, pour lesquels nous n'avons pas de crédits », reconnaît néanmoins Nhlanhla Cele. « Pour le moment, nous n'avons pas assez de candidats sud-africains aux études à l'étranger pour organiser de véritables échanges, notamment au-dessous de la licence », précise Samia Chasi, qui parie davantage sur des partenariats au niveau master et entre doctorants. « Avec le projet Wits African Footprint, nous avons tissé depuis 2006 un réseau d'universités africaines anglophones et sélectionné une soixantaine de projets de recherche à mener ensemble », ajoute-t-elle.

La recherche est un domaine où l'université veut continuer de briller. « Nous avons sélectionné six thèmes d'excellence [mines et géologie, urbanisme, biologie moléculaire, épidémiologie, sciences de l'évolution et changement climatique, NDLR] où Wits doit être une référence mondiale grâce à six instituts lancés en 2011 », détaille Nhlanhla Cele. Pour les faire rayonner et les doter financièrement, l'institution compte là encore sur ses liens avec le secteur privé. « Dans le domaine minier, nous avons les meilleurs spécialistes du pays », se félicite Nielen Van der Merwe, directeur du Wits Mining Research Institute, qui espère ainsi s'attirer le soutien des groupes miniers pour financer ses programmes.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Panorama

Infrastructures : dix projets qui ont marqué 2014

Infrastructures : dix projets qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Douze d'entre eux se trouvent sur le continent....

Lire la suite

Patronat

Cameroun : André Fotso rempile sans coup férir au Gicam

Cameroun : André Fotso rempile sans coup férir au Gicam

Le dirigeant camerounais André Fotso a été réélu haut la main à la tête du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) en l'absence de concurrent. 

Lire la suite

Finance

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

La Cosob justifie la suspension par l'attente de la décision de l'État algérien d'exercer (ou pas) son droit de préemption. Une décision liée au statut étranger du cédant, AfricInvest, mais...

Lire la suite

Télécoms

Africa Telecom People, pleins feux sur les réseaux fixes

Africa Telecom People, pleins feux sur les réseaux fixes

À l'occasion de sa dixième édition, le salon organisé à Abidjan les 18 et 19 décembre a choisi de consacrer son thème principal à l'importance des réseaux fixes dans les...

Lire la suite

Industrie

Côte d'Ivoire : le français GBH rachète le distributeur automobile Socida

Côte d'Ivoire : le français GBH rachète le distributeur automobile Socida

Le groupe Fadoul a cédé au français GBH sa filiale Socida, distributeur des marques automobiles Renault et Suzuki en Côte d'Ivoire. L'opération, dont le montant n'a pas été dévoilé, constitue...

Lire la suite

Commerce international

L'OMC accepte l'adhésion des Seychelles

L'OMC accepte l'adhésion des Seychelles

Le Conseil général de l'Organisation mondiale du Commerce a approuvé la demande d'adhésion des Seychelles. Sous réserve de ratification par l'Assemblée nationale seychelloise, le petit archipel de l'océan indien devrait...

Lire la suite

Finance

Coface décroche l'agrément d'assurance-crédit au Maroc

Coface décroche l'agrément d'assurance-crédit au Maroc

Le groupe Coface, installé au Maroc depuis 2007, a obtenu l'agrément d'assurance et de réassurance qui lui permet de proposer directement ses solutions aux entreprises marocaines.

Lire la suite

Tourisme

Hôtellerie : Kinshasa retrouve (enfin) son cinq-étoiles

Hôtellerie : Kinshasa retrouve (enfin) son cinq-étoiles

Avec ses 190 chambres, dont 24 suites, et sa table gastronomique, le Grand Hôtel, mythique établissement kinois, retrouve son lustre d'antan... Design et high-tech en plus.

Lire la suite

Finances publiques

Le Nigeria revoit à la baisse ses prévisions de croissance en 2015

Le Nigeria revoit à la baisse ses prévisions de croissance en 2015

Le gouvernement nigerian a réduit ses prévisions de croissance pour l'année 2015 de près d'un point à 5,5 %. Le pays d'Afrique occidentale, qui organise une élection présidentielle en février...

Lire la suite

Énergie

Le Maroc va investir 4,6 milliards de dollars dans son développement gazier

Le Maroc va investir 4,6 milliards de dollars dans son développement gazier

Le Maroc va lancer un projet de développement du gaz naturel liquéfié (GNL) d'un montant de plusieurs milliards de dollars, afin de renforcer son mix énergétique, au côté des énergies...

Lire la suite

Finances publiques

Face à la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

Face à la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d'un prix durablement bas ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et...

Lire la suite

Hydrocarbures

Côte d'Ivoire : Vioco Petroleum va investir 225 millions de dollars dans le gisement "Gazelle"

Côte d'Ivoire : Vioco Petroleum va investir 225 millions de dollars dans le gisement

La compagnie pétrolière Vioco Petroleum va investir 225 millions de dollars dans le gisement offshore ivoirien "Gazelle", situé sur le bloc CI-202.

Lire la suite

Conso & Distribution

Moulin d'Or renonce à intégrer la Bourse de Tunis

Moulin d'Or renonce à intégrer la Bourse de Tunis

Le groupe agroalimentaire Gepaco, qui distribue la marque Moulin d'Or, ne rejoindra pas la Bourse de Tunis. L'opération a été abandonnée au profit d'une cession de 42% de son capital...

Lire la suite

Finance

Maroc : la Banque centrale abaisse son taux directeur pour la deuxième fois en trois mois

Maroc : la Banque centrale abaisse son taux directeur pour la deuxième fois en trois mois

La Banque centrale marocaine a annoncé le 16 décembre avoir abaissé son taux directeur de 2,75 % à 2,5 %, trois mois à peine après une première réduction de 25...

Lire la suite

Communication extérieure

JCDecaux fait un grand bond en Afrique

JCDecaux fait un grand bond en Afrique

Le groupe français JCDecaux, leader mondial de la communication extérieure, va acquérir Continental Outdoor Media, présent dans 14 pays du continent, en Afrique de l'Est et australe.

Lire la suite

Financement

Marchés agricoles : la Banque mondiale prête 100 millions de dollars au Cameroun

Marchés agricoles : la Banque mondiale prête 100 millions de dollars au Cameroun

L'accord de financement contribuera au soutien des filières maïs, manioc et sorgho durant les cinq prochaines années. Et, surtout, permettra à 120 000 petits producteurs camerounais d'approvisionner des groupes agro-industriels...

Lire la suite

Finance

Moody's et Fitch divergent sur les perspectives du Gabon

Moody's et Fitch divergent sur les perspectives du Gabon

L'agence de notation Moody's vient d'attribuer une première note de crédit aux émissions souveraines du Gabon : "Ba3" à long terme, avec des perspectives "stables". Un diagnostic plus optimiste que...

Lire la suite

Agro-industrie

En Afrique, les géants du sucre font parler la poudre

En Afrique, les géants du sucre font parler la poudre

Alors que la consommation augmente, portée par la croissance démographique, les producteurs africains doivent s'armer afin de répondre à la demande locale et résister à la concurrence brésilienne et asiatique.

Lire la suite

Corruption

Algérie : une autoroute nommée scandale

Algérie : une autoroute nommée scandale

Pots-de-vin, rétrocommissions, prestataires et intermédiaires troubles... Cinq ans après l'ouverture de l'instruction, "le projet du siècle" est en passe de devenir l'une des plus grosses affaires de corruption des quinze...

Lire la suite

TV

Au sommaire de Réussite le 19 décembre

Au sommaire de Réussite le 19 décembre

Les caméras de Réussite vous emmènent à la rencontre de Mohammed Dewji, entrepreneur tanzanien qui a transformé l'héritage familial en un groupe diversifié, et de Erick Rajaonary, producteur d'engrais bio...

Lire la suite

Ciment

RD Congo : Financement bouclé pour la cimenterie de Lucky Cement et de Rawji

RD Congo : Financement bouclé pour la cimenterie de Lucky Cement et de Rawji

Un groupe de bailleurs, dont la Banque africaine de développement et la Société financière internationale, prête 135 millions de dollars pour la construction d'une cimenterie de 1,2 million de tonnes...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags