Sénégal : CSI-Matforce, électrique et éclectique

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Une usine d’assemblage de tableaux électriques a récemment été installée. © MatforceLa Compagnie sahélienne d'industries inaugurera le 21 décembre une centrale de 30 MW au Mali. Un contrat de 10 millions d'euros qui illustre bien la diversification du groupe au-delà de la distribution automobile.

« Nous sommes le plus ancien distributeur de véhicules Hyundai au monde », aime rappeler Mamadou Sow, PDG de la Compagnie sahélienne d'industries (CSI-Matforce). Le groupe, qui représente également la marque japonaise Mazda, vend un petit millier de véhicules par an au Sénégal et est par ailleurs franchisé Europcar pour la location de véhicules. L'automobile n'est pourtant plus son activité principale.

D'une entreprise de négoce implantée en 1898 sous le nom - bien connu - d'Unilever, CSI-Matforce s'est transformé en un groupe diversifié employant 300 personnes et actif aussi bien dans la distribution (et la maintenance) de véhicules que dans la production d'énergie et la climatisation. Chacune de ces activités représente désormais un tiers de son chiffre d'affaires, qui s'est stabilisé à 18,4 milliards de F CFA (28 millions d'euros) en 2011, après une baisse de 18 % en 2010. « Nous tablons sur un chiffre d'affaires 2012 en hausse, autour de 20 milliards de F CFA », assure le patron, rencontré à Dakar au siège du groupe, à deux pas de la place de l'Indépendance, au premier étage d'une concession où luisent, sous un soleil de plomb, les carrosseries neuves des derniers modèles importés.

Si l'activité de vente de véhicules est historique, le groupe a décidé d'accélérer début 2000 un virage stratégique amorcé plus tôt avec la vente et la location de groupes électrogènes. « En voyant les besoins criants de l'Afrique en matière d'énergie, il était évident pour nous qu'il fallait investir dans ce secteur », explique Mamadou Sow. Outre les industriels, les opérateurs téléphoniques et les entreprises publiques comme la Société nationale d'électricité (Senelec) font appel à lui pour la conception, la fourniture, l'installation et la maintenance d'équipements électriques.

Solaire

Le 21 décembre, CSI-Matforce inaugurera d'ailleurs une unité diesel de 30 MW à Kayes, au Mali. Un contrat de 10 millions d'euros signé avec le cimentier indien Diamond Cement, qui démarrera dans la foulée ses activités sur place. D'autres discussions sont en cours avec des miniers dans l'est du Sénégal, dont Randgold Resources. En 2011, le groupe a également décroché une licence avec le français EDF pour la construction de centrales solaires ou classiques au Sénégal. « Nous venons de réaliser nos premiers raccordements », précise Mamadou Sow.

Une croissance bien financée

Aureos Capital cédera ses parts dans Matforce au début de 2013. Le capital-investisseur, entré au tour de table de l'entreprise en 2007 et qui y a investi 1,2 million d'euros (auxquels s'ajoutent 2 millions d'euros au titre des garanties bancaires), l'a soutenue en réinvestissant en 2009. Actionnaire majoritaire depuis le départ de son associé Jacques Conti en 2010, Mamadou Sow devrait en toute probabilité racheter les 10 % détenus par Aureos. Car la croissance du groupe est bien financée. Il a levé récemment sur le marché régional quelque 6 millions d'euros, garantis à 100 % par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et le Fonds Gari. D'autres prêts accordés récemment devraient lui permettre de financer sans difficulté les commandes de matériel. Avant une éventuelle cotation en Bourse ? C'est une éventualité que Mamadou Sow n'écarte pas. F.M.

 

« CSI-Matforce a une réelle capacité en matière de fourniture d'énergie aux entreprises. Il peut installer des centrales et les gérer », affirme Kodjo Aziagbe, associé pour l'Afrique de l'Ouest francophone du capital-investisseur Aureos Capital (lire encadré), actionnaire depuis 2007 du groupe sénégalais présent en Gambie, en Guinée-Bissau, en Guinée-Conakry, au Mali, au Niger et en Côte d'Ivoire. Nouveau défi : développer les énergies renouvelables dans toute la sous-région. Partenaire du chinois Suntech, avec qui il installe des modules familiaux d'électrification en zone rurale, Mamadou Sow souhaite passer à la vitesse supérieure : « Nous travaillons sur des centrales d'une puissance de 50 à 100 MW, mais il y a un blocage politique, déplore-t-il. Je ne comprends pas que nos États ne s'impliquent pas plus pour promouvoir l'énergie solaire ! » Des contacts ont aussi été pris avec le géant américain du secteur, First Solar.

Froid

Ces derniers mois, CSI-Matforce a installé une usine d'assemblage de tableaux électriques, lancé une unité de production de gaines et inauguré en octobre un atelier de fabrication de liquides de refroidissement. Ces deux dernières activités viennent soutenir l'activité de production de froid, le troisième grand pôle du groupe après l'automobile et l'énergie. Mais ce vaste plan d'investissement ne s'est pas encore traduit par une augmentation des revenus et des bénéfices.

« Ce n'est pas la demande qui a fait défaut, souligne Kodjo Aziagbe. Mais les principaux fournisseurs de la société, Cummins [fabricant de moteurs, NDLR] et Hyundai, ont accusé d'importants retards en matière de livraison, ce qui a freiné CSI-Matforce. » Fier d'avoir accroché récemment aux cimaises de son bureau la double certification ISO 9001 (qualité) et 14001 (environnement), qu'il est l'un des rares industriels africains à avoir obtenue, Mamadou Sow reste malgré tout confiant. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Environnement

Afrique centrale : création d'un fonds pour une économie verte

Afrique centrale : création d'un fonds pour une économie verte

Les ministres de l'Environnement et des Finances d'Afrique centrale ont adopté un texte portant sur la création du Fonds régional pour l'économie verte. Il est axé principalement sur le secteur...

Lire la suite

Grandes Écoles

Madiba University : à Dakar, l'union fait la force

Madiba University : à Dakar, l'union fait la force

L'Institut africain de management (IAM) et l'Institut supérieur de management (ISM) ont décidé de créer une nouvelle entité : Madiba University à Dakar. Une première en Afrique francophone.

Lire la suite

Décideurs

Elyès Jouini : Dauphine-Tunis, c'est lui

Elyès Jouini : Dauphine-Tunis, c'est lui

Elyès Jouini compte parmi les figures incontournables de l'enseignement supérieur français. Ce Franco-Tunisien, spécialiste de l'économie financière, est devenu, en 2004, vice-président de l'université Paris-Dauphine chargé de la recherche. Portrait.

Lire la suite

Brasseries

Heineken va fusionner ses deux filiales au Nigeria

Heineken va fusionner ses deux filiales au Nigeria

Heineken va fusionner ses deux filiales Nigerian Breweries et Consolidated Breweries au Nigeria. La nouvelle entité, qui conservera le nom Nigeria Breweries, détiendra à elle seule 70 % du marché...

Lire la suite

Notation

Burkina Faso : Wara met sous surveillance les notes de Coris Bank et Onatel

Burkina Faso : Wara met sous surveillance les notes de Coris Bank et Onatel

Suite aux événements ayant mené à la dissolution du gouvernement burkinabè le 30 octobre, l'agence de notation WARA a mis sous surveillance négative l'opérateur télécoms Onatel et Coris Bank International....

Lire la suite

Conseil juridique

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

Dans une déclaration écrite, le bâtonnier du barreau de Côte d'Ivoire critique le recours par Orrick au statut de conseiller juridique. Le secrétaire de l'Ordre des avocats demande au cabinet...

Lire la suite

Conjoncture

Zone Cemac : la Banque centrale abaisse ses prévisions de croissance

Zone Cemac : la Banque centrale abaisse ses prévisions de croissance

La Banque des États de l'Afrique centrale a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la région Cemac de 6,1 % à 5,7 % en 2014. Une décision...

Lire la suite

Télécoms

Quel partenaire pour Camtel ?

Quel partenaire pour Camtel ?

Avec l'obtention surprise d'une licence globale, l'opérateur public camerounais fait son retour dans la téléphonie mobile. Mais sans alliance stratégique, il aura bien du mal à percer.

Lire la suite

Portrait

Léonard Wantchékon, du cachot à l'Académie

Léonard Wantchékon, du cachot à l'Académie

Léonard Wantchékon a été élu à l'Académie américaine des arts et des sciences en 2013. Découvrez le surprenant parcours de cet universitaire béninois de 58 ans.

Lire la suite

Téléphonie

Maroc Telecom renoue avec la croissance dans le royaume chérifien

Maroc Telecom renoue avec la croissance dans le royaume chérifien

Au troisième semestre 2014, l'opérateur Maroc Télécoms a engrangé un chiffre d'affaires de 7,3 milliards de dirhams (+ 4,3 % par rapport à la même période en 2013). Une performance...

Lire la suite

Finance

Bourse : Casablanca et Londres renforcent leur partenariat

Bourse : Casablanca et Londres renforcent leur partenariat

Après avoir conclu un partenariat avec la Bourse de Casablanca, le London Stock Exchange vient de signer un accord avec la société Maroclear, visant à l'attribution d'un identifiant unique aux...

Lire la suite

Conseil juridique

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à Johannesburg. Un pari assumé.

Lire la suite

Innovation

Millicom lance sa fondation pour les innovateurs africains

Millicom lance sa fondation pour les innovateurs africains

Millicom-Tigo a lancé officiellement au cours d'une session sur internet sa fondation pour les entrepreneurs sociaux innovants, dotée d'un budget annuel de 10 millions de dollars. Le Tchad, la RD...

Lire la suite

Éducation

À Tlemcen, un institut dédié aux sciences de l’eau et de l'énergie ouvre ses portes

À Tlemcen, un institut dédié aux sciences de l’eau et de l'énergie ouvre ses portes

Après le Kenya, le Nigéria, le Cameroun et Maurice, c'est au tour de l'Algérie d'accueillir un des instituts de l'université panafricaine

Lire la suite

Hydrocarbures

L'Algérie signe ses premiers contrats pétroliers depuis l'attaque d'In Amenas

L'Algérie signe ses premiers contrats pétroliers depuis l'attaque d'In Amenas

Les compagnies pétrolières Statoil, Shell, Repsol, Enel et Dragon ont signé ce mercredi cinq contrats d'exploitation pétrolière en Algérie, les premiers depuis l'attaque du champ d'In Amenas en 2013.

Lire la suite

Reportage TV

Gabon : à Angondjé, un nouveau quartier sort de terre

Gabon : à Angondjé, un nouveau quartier sort de terre

Au nord de Libreville, à proximité immédiate du stade de l'Amitié, la ville nouvelle d'Angondjé sort de terre. 1 800 logements censés favoriser la mixité sociale sont sur le point...

Lire la suite

Télécoms

Viettel va investir un milliard de dollars en Tanzanie

Viettel va investir un milliard de dollars en Tanzanie

Après avoir obtenu sa licence, mi-octobre, Viettel a annoncé vouloir investir un milliard de dollars en Tanzanie. L'opérateur télécoms espère pouvoir lancer ses opérations en juillet 2015, sur un marché déjà...

Lire la suite

Rapport

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

Selon le rapport Doing Business 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui...

Lire la suite

Automobile

Johan Van Zyl : "Pour rester leader en Afrique, Toyota doit être présent sur toute la gamme"

Johan Van Zyl :

Vendre des citadines en plus des 4×4 ? Afin que Toyota reste la plus vendue du continent, son patron sud-africain sait qu'il doit s'adapter aux nouveaux modes de consommation.

Lire la suite

Agroalimentaire

NCA-Rouiba débarque au Bénin

NCA-Rouiba débarque au Bénin

Le n°1 algérien de la production de boissons à base de fruits va signer un protocole d'accord avec les autorités béninoises en vue d'exploiter des usines dans la région de...

Lire la suite

Cameroun

Notation : la situation financière de Camtel stable à court terme

Notation : la situation financière de Camtel stable à court terme

Bloomfield attribue pour la première fois la note "BBB" avec une perspective positive à long terme et "A3" sur le court terme à Camtel. Si l'agence de notation reconnaît une...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags