Télécoms : l'État algérien acquiert 51% de Djezzy pour 2,64 milliards de dollars.
Turkish Airlines va desservir trois nouvelles destinations africaines : Bamako, Cotonou et Conakry

Tunisie : Nazeh Ben Ammar, un héritier sur mesure

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

« Malgré les incertitudes politiques, nous faisons le choix d'entreprendre pour créer de la richesse. » © Ons Abid/JANazeh Ben Ammar, président de la société d'ingénierie textile Mami, accélère la diversification du consortium familial. Il vise notamment la Libye.

Sous les ordres de Nazeh Ben Ammar, Mami connaît depuis quelques années une seconde jeunesse. À 47 ans, cet ingénieur poursuit pied au plancher la diversification du consortium familial, dont les activités ont débuté en 1964 dans le secteur textile. Fin 2012, il a ainsi piloté la création d'une coentreprise détenue à parts égales avec le groupe tunisien El-Euch, afin de distribuer au Maghreb des produits alimentaires (lait, yaourts, biscuits...) en provenance des Pays-Bas et de Turquie.

« Le projet avance à pas de géant. Nous allons bientôt commencer nos importations en Tunisie, et la Libye devrait suivre dans les semaines à venir », indique le patron, qui vise également les marchés subsahariens. À la clé, un programme d'investissement de plusieurs millions de dinars d'ici trois à cinq ans. « Malgré les incertitudes politiques, nous faisons le choix d'entreprendre pour créer de la richesse, par ce que c'est ce dont le pays a besoin », explique l'ancien président de la Chambre de commerce tuniso-américaine, par ailleurs membre fondateur de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (Conect).

Cliquez sur l'image.Désert

Autre dossier qui monopolise l'attention de Nazeh Ben Ammar : la signature d'accords de représentation commerciale, qu'il gère en direct. « Le contrat que nous avons avec Samsung depuis près de deux ans pour les produits destinés aux professionnels [climatiseurs, smart TV, etc., NDLR] est très prometteur. En 2012, nous avons réalisé ensemble environ 4 millions de dinars de chiffre d'affaires [1,92 million d'euros], et nous visons entre 7 millions et 8 millions cette année », se réjouit-il. Une réussite qui, espère-t-il, pourrait lui permettre de distribuer également les produits de la multinationale coréenne en Libye.

Formé aux États-Unis dans les universités Columbia et Stanford à la fin des années 1980, Nazeh Ben Ammar ne songeait pas, au début, à intégrer un jour l'entreprise Mami. « Après mes études, j'ai été recruté par Schlumberger, d'abord pour travailler à San Francisco... puis dans le désert libyen », se remémore-t-il. Le changement d'environnement est tellement brutal que le jeune ingénieur jette l'éponge et préfère rejoindre une société d'investissement basée en Allemagne. ? Dès son arrivée, on lui confie la supervision d'un projet en Tunisie dans le secteur de l'emballage. « Puis, très vite, mon oncle [l'ex-PDG Majed Mami, décédé depuis] m'a convaincu de le rejoindre pour développer les affaires familiales », explique-t-il.

En quelques années, Nazeh Ben Ammar fait évoluer la clientèle de la société spécialisée dans le sourcing de matières premières et l'implantation d'usines textile, en privilégiant les clients étrangers venant installer des unités de production en Tunisie. Même si le secteur de la confection connaît une période de crise, il représente encore 20 % du chiffre d'affaires de 74 millions de dinars réalisé par la dizaine de PME (environ 350 salariés) gérées par la famille Mami. Une part qui va d'ailleurs augmenter à la suite de l'acquisition, en novembre 2012, de l'usine Germania, à Sfax. « La précédente direction avait des problèmes avec les représentants syndicaux, mais nous avons trouvé un accord. Nous prévoyons d'embaucher 120 personnes pour permettre le redémarrage de cette unité de production », révèle Nazeh Ben Ammar.

Unité

Sans avoir consolidé ses différentes activités dans un holding, la famille est également présente dans la promotion de projets immobiliers de haut standing et dans la fabrication de plastiques alimentaires, un pôle piloté par Mongi Mami, un autre oncle de Nazeh Ben Ammar.

Même si elle a fait ses preuves, cette gouvernance, décentralisée et fondée sur des prises de participation croisées, pourrait évoluer. « C'est ce que préconisent nos conseillers fiscaux et financiers », avoue Nazeh Ben Ammar, conscient cependant qu'il doit avant tout préserver l'unité familiale. « Pour l'heure, notre organisation n'est pas un obstacle à notre développement, car les banques nous voient déjà comme un groupe à part entière », précise-t-il.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Transparence

Exclusif : à qui profite l'uranium du Niger ?

Exclusif : à qui profite l'uranium du Niger ?

L'uranium du Niger, au fond, à qui profite-t-il ? À cette question, qui continue de brûler bien des lèvres, il est désormais possible d'apporter des réponses. Jeune Afrique s'y attèle...

Lire la suite

Finance

Gari : jeune fonds, 20 ans, cherche repreneur

Gari : jeune fonds, 20 ans, cherche repreneur

Le Fonds Gari, structure de garantie des crédits, doit faire face au départ de ses actionnaires historiques, qui cèdent 80,56 % du capital. Avis aux repreneurs potentiels : les amateurs sont...

Lire la suite

Agriculture

Agro-industrie : portraits d'hommes de cultures

Agro-industrie : portraits d'hommes de cultures

Ils produisent de l'arachide, des olives ou du coton. Ils viennent du Sénégal, de la Tunisie et du Burkina Faso. Leur point commun : ils promeuvent les savoir-faire locaux. Et...

Lire la suite

Télécoms

L'État algérien rachète 51% de Djezzy

L'État algérien rachète 51% de Djezzy

Après des années de bataille juridique, VimpelCom annonce la cession de 51% du capital de Djezzy au Fonds national d'investissement pour 2,643 milliards de dollars. L'actionnaire russe conserve toutefois le...

Lire la suite

Banque

Le Maroc cède ses parts dans le capital de BCP

Le Maroc cède ses parts dans le capital de BCP

Un accord de cession des parts de l'État marocain dans le capital de BCP a été conclu avec le groupe bancaire. L'État, qui détenait près de 6% des parts, les...

Lire la suite

Finance

OCP lève 1,55 milliard de dollars sur les marchés internationaux

OCP lève 1,55 milliard de dollars sur les marchés internationaux

Le géant marocain des phosphates OCP a levé 1,55 milliard de dollars pour sa première émission obligataire sur les marchés internationaux. L'entreprise publique cherche à financer un plan d'investissement de...

Lire la suite

Interview

Moulay Hafid Elalamy : "Le Maroc doit être généreux avec ses forces productives"

Moulay Hafid Elalamy :

Six mois après son entrée au gouvernement, l'homme d'affaires marocain Moulay Hafid Elalamy vient de dévoiler sa nouvelle stratégie industrielle. Objectif : favoriser l'emploi, la valeur ajoutée et l'export. "Jeune...

Lire la suite

Engrais

Agriculture africaine : place aux intrants !

Agriculture africaine : place aux intrants !

Trop cher, mal distribué, l'engrais n'est pas entré dans les habitudes des cultivateurs du continent. Mais les industriels du monde entier, en quête de débouchés, comptent bien y remédier.

Lire la suite

Télécoms

Orange Horizons va tester de nouveaux "concept stores" en Afrique

Orange Horizons va tester de nouveaux

Orange poursuit le développement de la marque Horizons à travers le continent. La multinationale teste des concepts stores dans plusieurs villes africaines, l'objectif étant d'y ouvrir des franchises fin 2014. 

Lire la suite

Agro-industrie

Côte d'Ivoire : vers un rebond dans le coton ?

Côte d'Ivoire : vers un rebond dans le coton ?

Utilisation de nouvelles semences, formation des cultivateurs, réorganisation des coopératives : la filière coton en Côte d'Ivoire tente de sortir du marasme. Avec un certain succès.

Lire la suite

Maroc

Kool Food finance sa croissance

Kool Food finance sa croissance

Kool Food, le jeune producteur industriel de chocolat fait entrer Abraaj à son tour de table. Objectif de la société marocaine : grandir et exporter.

Lire la suite

Télécoms

Orange Money passe le cap des 10 millions d’utilisateurs

Orange Money passe le cap des 10 millions d’utilisateurs

Orange Money a passé le cap des 10 millions d'utilisateurs dans les 13 pays de la zone Afrique-Moyen-Orient où ce service est disponible. En 2013, 2,2 milliards d'euros de transactions...

Lire la suite

Énergie

Après le Kenya, Aldwych va construire un complexe éolien en Tanzanie

Après le Kenya, Aldwych va construire un complexe éolien en Tanzanie

Les travaux de la première ferme éolienne de Tanzanie vont être lancés au second semestre 2014 à Singida (Ouest du pays). Le projet - d'un coût total de 285 millions...

Lire la suite

Bourse

Maroc : Bensalah et Elalamy règlent leurs comptes... en bourse

Maroc : Bensalah et Elalamy règlent leurs comptes... en bourse

Miriem Bensalah, la patronne des patrons marocains, et Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l'Industrie et du Commerce, sont en froid. Selon les analystes du marché casablancais, c'est là qu'il...

Lire la suite

Transfert d'argent

Aïda Diarra, "Madame Afrique" de Western Union

Aïda Diarra,

La Malienne Aïda Diarra est vice-présidente Afrique de Western Union. Son défi : innover pour préserver le leadership du groupe américain dans les flux d'argent à destination du continent.

Lire la suite

Sénégal

Hôtellerie : Mangalis dit Yaas à Dakar

Hôtellerie : Mangalis dit Yaas à Dakar

Mangalis lance Yaas, son enseigne économique, à Dakar. Le premier établissement de la filiale de Teyliom à revêtir la nouvelle marque du groupe devrait ouvrir ses portes au deuxième trimestre 2015.

Lire la suite

Hydrocarbures

Pétrole : Total fait une découverte "prometteuse" en Côte d'Ivoire

Pétrole : Total fait une découverte

Total a annoncé la découverte de pétrole dans l'offshore profond au large de San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire. C'est la première découverte de ce type pour...

Lire la suite

Ostréiculture

Pêche : Dakhla, perle méconnue du Maroc

Pêche : Dakhla, perle méconnue du Maroc

La ville  de Dakhla est devenue le principal centre ostréicole du Maroc. Mais les volumes restent modestes, et les débouchés limités.

Lire la suite

Élevage

Agro-alimentaire : la révolution sera bien élevée

Agro-alimentaire : la révolution sera bien élevée

Plus de viande, plus de produits laitiers : avec l'amélioration du niveau de vie, la demande d'aliments d'origine animale devrait tripler sur le continent d'ici à 2050. Une occasion unique...

Lire la suite

Maroc

Pêche : le port de Safi veut retrouver la cote

Pêche : le port de Safi veut retrouver la cote

Autrefois sacré capitale mondiale de la sardine, le port marocain de Safi fait face à une diminution des prises. Comment sauvegarder son industrie de transformation ? Les entrepreneurs étudient toutes...

Lire la suite

Équipement

Mahindra creuse son sillon en Afrique

Mahindra creuse son sillon en Afrique

Le constructeur indien Mahindra connaît une forte croissance sur le continent, tirée par ses ventes de tracteurs.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags