Vassiriki Konaté, champion de la transformation

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Il s'est fait une spécialité de la reprise d'entreprises en difficulté. © Lougue/JAEn cinq ans, Vassiriki Konaté a bâti un solide ensemble agro-industriel. Des agrumes au coton en passant par la noix de cajou, il compte structurer ses activités en un seul holding.

C'est en toute discrétion que Vassiriki Konaté construit, pas à pas, un véritable empire agro-industriel en Côte d'Ivoire. Ses actifs dans le secteur sont estimés à 20 milliards de F CFA (30,5 millions d'euros). Et, d'ici à juillet prochain, avant de fêter son 40e anniversaire, il compte structurer et consolider toutes ses activités (textile, anacarde, cacao, agrumes...) en un seul holding, qui emploiera alors quelque 10 000 personnes. « J'en ouvrirai le capital à des investisseurs privés nationaux et internationaux », précise-t-il.

Diplômé en communication à HEC Abidjan et en commerce à HEC Paris, l'homme d'affaires ivoirien a longtemps évolué loin des champs. Repéré par Bernard Koné Dossongui, il affiche un parcours classique de directeur régional puis de directeur tout court du pôle assurance du Groupe Atlantique. En 2007, le virage est pris. Celui dont le père, Adama, a été sous Houphouët-Boigny lauréat de la Coupe nationale du progrès (qui récompensait le meilleur agriculteur du pays) sort alors son autre diplôme, un troisième cycle en économie rurale à l'université d'Abidjan, pour monter sa première unité industrielle, spécialisée dans les agrumes et les huiles essentielles, dans la région du Kabadougou (nord-ouest).

Il a commencé sa carrière sous l'aile de Bernard Koné Dossongui, patron du Groupe Atlantique.

En 2010, tout s'accélère. Vassiriki Konaté reprend successivement deux entreprises, la Société agro-industrielle de Mamini, proche d'Abidjan, et le Consortium des agrumes et plantes à parfum de Côte d'Ivoire (Coci), dans la région de Sassandra. Le rachat de ce dernier complexe agro-industriel, l'un des plus grands du Sud-Ouest ivoirien, avec une capacité de production annuelle de 22 000 tonnes et 6 000 ha de plantations, le positionne comme un acteur de poids. En juillet 2012, nouveau coup de maître, dans le coton cette fois. À la tête de la Société des textiles de Côte d'Ivoire (Sotexi), un groupe d'opérateurs privés ivoiriens, Vassiriki Konaté rafle la mise (pour seulement 2 millions d'euros) dans la procédure de cession de l'Union industrielle textile de Côte d'Ivoire (Utexi), l'une des trois filatures du pays.

Opportuniste

Repreneur d'entreprises en difficulté, Vassiriki Konaté croit en l'immense potentiel de la transformation agricole en Côte d'Ivoire. Christian Adovèlandé, le président de la Banque ouest-­africaine de développement (BOAD), le présente ainsi comme l'un des meilleurs promoteurs de l'agro-industrie au sud du Sahara. L'institution pourrait mettre à sa disposition 5 milliards de F CFA pour la relance d'Utexi, prévue pour février. « C'est un opportuniste redoutable en affaires, qui veut parfois passer en force mais qui tient ses promesses », souligne de son côté le dirigeant d'un important cabinet de conseil de la place. Ses prochains objectifs ? La reprise de la société de trituration de coton Olhéol Industrie (ex-Trituraf), la création d'une usine de transformation de fèves de cacao en beurre à Daloa (Centre-Ouest) pour une capacité de production annuelle de 10 000 t, puis l'extension de ses activités au palmier à huile et à l'hévéa.

Financièrement, l'entrepreneur ne semble pas avoir grand-chose à craindre. Sa proximité avec Bernard Koné Dossongui aide et rassure. Plusieurs banques locales l'ont financé à hauteur de 5 milliards de F CFA afin qu'il crée Ivoire Cajou, une société de transformation de noix de cajou dotée de cinq unités industrielles (sur trois sites à Korhogo, Séguéla et Bouna) et d'une capacité de production totale de 25 000 t par an. Entre cette compagnie (dont les revenus pourraient dépasser 12 millions d'euros en 2013), Utexi (qui affichait 96 millions d'euros de chiffre d'affaires avant sa fermeture, il y a dix ans), les agrumes et l'anacarde, le futur holding jouera à n'en pas douter les premiers rôles.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Banque

Afreximbank va installer un bureau régional à Abidjan

Afreximbank va installer un bureau régional à Abidjan

Afreximbank a choisi Abidjan pour installer sa succursale dédiée à l'Afrique de l'ouest francophone. Une région dans laquelle la banque d'import-export veut développer ses activités.

Lire la suite

Libre-échange

Faut-il avoir peur de l'APE ?

Faut-il avoir peur de l'APE ?

Après plus de dix ans de négociations, l'accord de partenariat économique a enfin été conclu entre l'Union européenne et une grande partie de l'Afrique subsaharienne... Mais crée toujours autant la...

Lire la suite

Interview

André Fotso : "L'APE jette les prémices d'un partenariat pour le développement"

André Fotso :

Le chef du Groupement interpatronale du Cameroun (Gicam) André Fotso estime que l'accord de partenariat économique (APE) représente une chance à saisir pour le secteur privé, même si les défis...

Lire la suite

Analyse

Les clés de la réussite de Maurice

Les clés de la réussite de Maurice

Maurice est le plus compétitif d'Afrique. Sa recette : les réformes structurelles et la diversification.

Lire la suite

Énergie

Nucléaire : la Russie et l'Afrique du Sud signent un important partenariat stratégique

Nucléaire : la Russie et l'Afrique du Sud signent un important partenariat stratégique

La Russie va fournir d'ici à 2023 jusqu'à huit réacteurs nucléaires à l'Afrique du Sud dans le cadre d'un partenariat stratégique signé entre les deux pays. Cet accord pourrait sonner...

Lire la suite

Forum

PME africaines : les 3 ingrédients de la réussite à l’heure de la mondialisation

PME africaines : les 3 ingrédients de la réussite à l’heure de la mondialisation

Pour leur première venue sur le continent, les participants au 14e Forum mondial pour le développement des exportations de Kigali ont rappelé que la réussite des PME africaines à l’international...

Lire la suite

Agroalimentaire

Burkina Faso : FasoPro démarre la vente de ses chenilles précuites

Burkina Faso : FasoPro démarre la vente de ses chenilles précuites

La start up burkinabè FasoPro met sur le marché à partir de ce mardi 23 septembre ses premiers produits "ToumouDelice", des chenilles précuites qui contribuent à lutter contre la malnutrition.

Lire la suite

Énergie

EDF participera à la première centrale à biomasse de Côte d’Ivoire

EDF participera à la première centrale à biomasse de Côte d’Ivoire

EDF s'associe à Sifca pour construire et exploiter une centrale électrique alimentée par les troncs et feuilles de palmiers à huile. Prévue pour 2015 à Aboisso, cette centrale de 46...

Lire la suite

Assurances

AXA et IFC s'allient dans les pays émergents

AXA et IFC s'allient dans les pays émergents

Le géant français de l'assurance AXA noue un partenariat avec la Société financière internationale (IFC), le bras armé de la Banque mondiale pour le secteur privé. Leur ambition : accélérer...

Lire la suite

Reportage TV

Réussite : Aïssatou Cissé, vedette des transports à Abidjan

Réussite : Aïssatou Cissé, vedette des transports à Abidjan

90 employés, une flotte de 40 véhicules et une poigne de fer : voilà les ingrédients de la réussite d'Aïssatou Cissé. À 45 ans, cette Ivoirienne dirige Pendis-CI, l'une des...

Lire la suite

Maroc

Finance : Casablanca gagne 11 places dans l'indice GFCI

Finance : Casablanca gagne 11 places dans l'indice GFCI

Casablanca a fait un bond de 11 places et se hisse désormais à la 51e place du GFCI, le classement des places financières internationales, devant Port-Louis (Maurice), Moscou, Dublin et...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine, "Jeune Afrique" se penche sur les fleurons marocains désormais capables de rivaliser avec les plus grandes multinationales, sur leur marché comme à l'étranger.

Lire la suite

Finance

Les actionnaires d'Afreximbank vont injecter 500 millions de dollars dans son capital

Les actionnaires d'Afreximbank vont injecter 500 millions de dollars dans son capital

Les actionnaires de la Banque africaine d'import-export, réunis au Caire le 20 septembre, ont approuvé une augmentation de capital de 500 millions de dollars, par l'émission de nouvelles actions.

Lire la suite

Santé

Le 3e sommet Inde-Afrique reporté à cause d'Ebola

Le 3e sommet Inde-Afrique reporté à cause d'Ebola

Le 3e sommet Inde-Afrique, prévu pour décembre prochain, a été reporté. En cause : les difficultés logistiques et sanitaires entraînées par l'épidémie d'Ebola.

Lire la suite

Hydrocarbures

Total : l'exploration change de tête

Total : l'exploration change de tête

Kevin McLachlan, auparavant vice-président exploration de la compagnie américaine Murphy Oil, va remplacer Marc Blaizot au poste de directeur exploration de Total. La multinationale française est actuellement sous pression pour...

Lire la suite

Transport maritime

Douala, port de l'angoisse

Douala, port de l'angoisse

L'infrastructure par laquelle transite le commerce du Cameroun, du Tchad et de la Centrafrique est au bord de l'asphyxie. Les opérateurs publics et privés gèrent l'urgence, mais les solutions de...

Lire la suite

Justice

États-Unis : enquête sur Goldman Sachs pour ses liens avec l'ex-régime de Kadhafi

États-Unis : enquête sur Goldman Sachs pour ses liens avec l'ex-régime de Kadhafi

Le gendarme boursier américain enquête sur des avantages que la banque d'affaires Goldman Sachs aurait offerts à des dignitaires libyens pour s'attirer les faveurs du fonds souverain Libyan Investment Authority...

Lire la suite

Agro-industrie

Bois : qu'est-ce que le label FSC a apporté à Rougier ?

Bois : qu'est-ce que le label FSC a apporté à Rougier ?

Pour attester de ses bonnes pratiques, le forestier français Rougier a entamé une certification de ses sites en Afrique centrale. Un sésame indispensable pour accéder à certains marchés. Mais ce...

Lire la suite

Entreprise

Le pari gabonais du mauricien IBL

Le pari gabonais du mauricien IBL

Après s'être hissé au rang de deuxième holding du pays, le groupe a fait escale chez ses voisins insulaires, puis mis le cap sur le continent. Destination Kampala et Libreville.

Lire la suite

Capital-investissement

Les fonds étrangers désormais accueillis à bras ouverts en Afrique

Les fonds étrangers désormais accueillis à bras ouverts en Afrique

Les patrons africains sont nombreux à s'ouvrir à des investisseurs venus d'ailleurs, qui apportent de l'argent frais mais aussi l'expertise qui fera décoller leur entreprise.

Lire la suite

Gouvernance

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags