Farid Fezoua veut fédérer pour mieux soigner

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Né à Corbeil-Essonnes, Farid-Fezoua a rejoint General Electric en 2003. © DRFarid Fezoua est le nouveau patron Afrique de GE Healthcare. Le leader mondial de l'imagerie médicale veut mobiliser les investisseurs pour équiper notamment le sud du Sahara.

À ceux qui s'étonneraient de son passage du secteur financier à celui de l'équipement en matériel médical, sa réponse est nette. « Mon expertise financière, dans le cadre du financement de projets d'infrastructures au sein de GE [General Electric, NDLR], me permet d'apporter des solutions à fort impact social dans des zones de la planète qui en sont cruellement dépourvues », souligne Farid Fezoua. En Afrique, il s'agit de « pouvoir identifier les problèmes et travailler à travers des partenariats développés avec des grands groupes hospitaliers ou des opérateurs médicaux et des investisseurs financiers privés ou multilatéraux tels que la Banque mondiale et la SFI [Société financière internationale, filiale de la Banque mondiale] », explique-t-il, fort de relations bancaires et institutionnelles nouées au Moyen-Orient et en Afrique ces vingt dernières années.

Installé à Johannesburg avec sa famille depuis six mois - après plusieurs années à Dubaï -, ce quadragénaire quadrilingue (français, anglais, arabe et russe) est désormais responsable de la stratégie et de la croissance commerciale de GE Healthcare en Afrique. Son objectif ? Fédérer. « Il ne s'agit pas seulement de déployer des solutions technologiques, mais aussi de rassembler des partenaires afin de proposer un début de solution durable pour l'Afrique. C'est comme ça que j'envisage mon rôle », explique ce Français d'origine algérienne. « Par chance, depuis près de trois ans, nous assistons à un engouement des investisseurs vis-à-vis de l'Afrique », ajoute-t-il.

Profil

- Né à Corbeil-Essonnes (France) en 1966
- Diplômé des hautes études internationales de l'Inalco en 1990
- Treize ans de carrière dans le secteur bancaire (BCEN-Eurobank, Banque arabe et internationale d'investissement, Arab Banking Corporation)
- Rejoint General Electric en 2003
- Nommé PDG de GE Healthcare Africa le 15 juin 2012

Au Maghreb, sur fond d'explosion des maladies chroniques, sa priorité est de « continuer à équiper les hôpitaux publics et privés et les centres de diagnostic en équipements technologiques de pointe ». « Nous devons apporter notre expertise en matière d'oncologie aux pays d'Afrique du Nord qui nous le demandent, pour les aider à concevoir leur plan de lutte contre le cancer », poursuit-il. Au sud du Sahara, alors que dominent toujours les maladies infectieuses, l'urgence porte sur l'accès primaire aux soins en zone rurale. « Il faut travailler avec des opérateurs publics et privés pour mettre en place des solutions technologiques spécifiques et durables, qui permettent de diagnostiquer très tôt », affirme Farid Fezoua. Le Vscan en est une illustration. Cet échographe « a toutes les fonctionnalités classiques d'un scanner mais tient dans la paume d'une main, avec neuf heures d'autonomie ».

Plateformes

GE Healthcare, dont le chiffre d'affaires mondial s'élève à plus de 12 milliards d'euros, est l'une des activités phares de GE et compte désormais quatre implantations sur le continent : en Afrique du Sud (depuis la fin des années 1980), en Égypte, en Algérie et au Nigeria. Outre ces quatre plateformes, l'activité de la branche est assurée à travers un réseau de distributeurs locaux dans 35 pays d'Afrique. Aujourd'hui, le groupe américain affiche sa volonté de se développer davantage sur le continent, où il compte plus de 2 500 employés toutes activités confondues. « Au fil des ans, il y a eu une implantation plus importante en Afrique du Nord, mais, depuis environ trois ans, nous avons fait le choix d'augmenter nos investissements en Afrique subsaharienne », explique Farid Fezoua.

Côté résultats, le patron préfère ne pas communiquer. « GE ne donne pas de chiffres pour ses entités », dit-il, se contentant d'indiquer que le groupe a déployé plus de 25 000 produits dans des centres médicaux et qu'il a connu une croissance à deux chiffres en Afrique ces trois dernières années. Reste qu'il prévoit d'accroître sa présence au Nigeria et de s'implanter en Angola et en Libye, du fait de l'importance de leurs ressources naturelles, de leur retard en termes d'infrastructures sanitaires et de leur volonté d'investir dans leur système de santé.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Mines

Burkina Faso : Bissa Gold voit son permis d'exploitation étendu

Burkina Faso : Bissa Gold voit son permis d'exploitation étendu

Bissa Gold voit la superficie de son permis d'exploitation étendue de 42 kilomètres carrés. Cette extension est fondée sur la découverte d'un gisement aux réserves estimées à 4,3 tonnes d'or.

Lire la suite

Technologie

Le Rwanda devient le 3e pays africain à passer entièrement à la télévision numérique

Le Rwanda devient le 3e pays africain à passer entièrement à la télévision numérique

Alors que tous les pays africains s'étaient engagés en 2006 à réaliser cette transition avant 2015, le Rwanda n'est que le troisième pays du continent à compléter le passage à...

Lire la suite

Commerce international

OMC : l'Inde fait capoter l'accord de Bali

OMC : l'Inde fait capoter l'accord de Bali

New Delhi vient de dire "non" à l'adoption de l'accord de Bali, difficilement approuvé en décembre 2013 et qui visait à poursuivre la libéralisation des échanges commerciaux.

Lire la suite

Investissement

Comment le fond souverain du Gabon mène sa stratégie ?

Comment le fond souverain du Gabon mène sa stratégie ?

Pêche, tourisme, énergie... Le fonds souverain du Gabon conclut des partenariats dans des secteurs clés. Mais sa priorité reste la constitution d'un portefeuille rentable, surtout à l'étranger.

Lire la suite

Accords commerciaux

Pêche : l'UE et la Mauritanie jouent les prolongations

Pêche : l'UE et la Mauritanie jouent les prolongations

L'Union européenne (UE) et la Mauritanie se sont accordées sur la prolongation jusqu'en décembre de l'accord de pêche qui les lie. Un arrangement à l'amiable qui ouvre la voie à...

Lire la suite

Maroc

Rabat et Salé, réconciliation capitale

Rabat et Salé, réconciliation capitale

Depuis 2005, un vaste plan d'urbanisme a métamorphosé les rives du fleuve qui sépare Rabat et Salé, au Maroc. Un chantier qui vise à résorber les fractures géographiques, mais aussi...

Lire la suite

Mines

Bolloré et Timis vont investir près de 670 millions d'euros pour la ligne ferroviaire Abidjan-Tambao

Bolloré et Timis vont investir près de 670 millions d'euros pour la ligne ferroviaire Abidjan-Tambao

Pan-African Minerals, exploitant de la mine de manganèse de Tambao, a signé un protocole d'accord avec Bolloré pour la construction d'un chemin de fer permettant le transport du minerai jusqu'au...

Lire la suite

Affaires publiques

Le Mali fait le ménage dans son secteur minier

Le Mali fait le ménage dans son secteur minier

Le Mali a procédé à l'annulation de 130 permis de recherche et autorisations d'exploitation de carrière, a annoncé Boubou Cissé, le ministre des Mines malien. Ce grand nettoyage ne concerne...

Lire la suite

Décryptage

Notation : 10 pays africains passés au crible

Notation : 10 pays africains passés au crible

Le Rwanda a été noté B+ par l'agence Fitch Ratings. Comment expliquer que ce pays, avec un PIB de 7,5 milliards de dollars, soit mieux noté que le Ghana (48...

Lire la suite

Hydrocarbures

Nigeria : Oando rejoint le club des grands producteurs de pétrole locaux

Nigeria : Oando rejoint le club des grands producteurs de pétrole locaux

La société pétrolière nigériane Oando concrétise ses plans de transformation en s'emparant définitivement des actifs pétroliers de la major américaine ConocoPhillips pour un total de 1,5 milliard de dollars.

Lire la suite

Télévision

Trace TV lance une chaîne consacrée aux contenus afro-lusophones

Trace TV lance une chaîne consacrée aux contenus afro-lusophones

Trace TV lance en Angola et au Mozambique une chaîne dédiée à la musique et à la culture lusophones. Avec plus de 50 millions de locuteurs en Afrique, le marché dispose...

Lire la suite

Sucre

Cameroun : le lobbying de Somdiaa porte ses fruits

Cameroun : le lobbying de Somdiaa porte ses fruits

Après avoir tiré la sonnette d'alarme auprès du président camerounais au sujet de la concurrence déloyale, la Société sucrière du Cameroun, filiale du groupe français Somdiaa, a vu ses craintes...

Lire la suite

Audiovisuel

Nawfel Raghay : "Au Maroc, il faudrait investir 110 millions de dollars dans la TNT avant juin 2015"

Nawfel Raghay :

Nawfel Raghay, ancien directeur général de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) du Maroc, revient pour "Jeune Afrique" sur la préparation du royaume chérifien au passage à la...

Lire la suite

Médias

Sénégal : la TNT, le jackpot contesté de Sidy Diagne

Sénégal : la TNT, le jackpot contesté de Sidy Diagne

Le groupe sénégalais Excaf, spécialisé dans l’événementiel et la télévision payante, a récemment obtenu le marché du passage au numérique pour le Sénégal. La transition de l'analogique vers le numérique...

Lire la suite

Médias

La TNT, une menace pour les chaînes africaines ?

La TNT, une menace pour les chaînes africaines ?

À quelques mois du passage à la diffusion numérique de ses télévisions, le continent redouble d'efforts. Un bouleversement audiovisuel où le pire comme le meilleur peuvent encore survenir.

Lire la suite

Industrie

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto va céder ses mines de charbon au Mozambique à une entreprise indienne pour 50 millions de dollars. Le groupe australien les avait acquises en 2011 lors du rachat...

Lire la suite

Maroc

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Promu directeur général délégué du groupe Addoha en 2011, Saad Sefrioui est devenu l'un des piliers de l'expansion panafricaine du géant marocain de l'immobilier.

Lire la suite

Notation

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Grâce à son dynamisme économique et à des réformes structurelles, le Rwanda voit sa note améliorée par l'agence Fitch, passant de B à B+ et assortie d'une perspective stable. Kigali...

Lire la suite

Logistique

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Le guichet unique du Togo est entré en phase pilote depuis fin juin. Réservé pour le moment à quelques acteurs de l'import maritime, il devrait progressivement être étendu à toutes...

Lire la suite

Finances publiques

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur...

Lire la suite

Mines

First Quantum, zambien mais pas trop

First Quantum, zambien mais pas trop

Alors qu'il tire les deux tiers de ses bénéfices de l'État d'Afrique australe, le producteur de cuivre canadien chasse sur d'autres terres africaines. La raison ? Des relations tendues avec...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags