Sénégal : Sonatel enregistre un bénéfice net de 201 millions de dollars au 1er semestre, en hausse de 6,6 % sur un an.
L'Algérie réalise un excédent commercial de 3,89 milliards de dollars au 1er semestre, en baisse de 24% sur un an.

RD Congo : la mine de Kibali produit son premier lingot d'or

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Kibali-Randgold c2012RandgoldResourcesUn an après le début des travaux, la mine de Kibali en RD Congo a produit son premier lingot d'or, le 24 septembre 2013, en légère avance sur le calendrier. Les réserves du site sont estimées à 11 millions d'onces d'or.

Mark Cutifani peut préparer la bouteille de vin, il a perdu son pari avec Mark Bristow. En 2010, alors qu'il était directeur général d’Anglogold Ashanti, l'Australien s'était engagé à offrir une bouteille d'un grand cru sud-africain au patron de Randgold Resources, si la mine d'or de Kibali, située dans l'Est de la République démocratique du Congo, coulait son premier lingot d’or avant la fin de l’année 2013. C'est chose faite depuis le 24 septembre 2013.

Lire aussi :

RD Congo : une bouteille de vin sud-africain pour la mine de Kibali
Louis Watum veut redorer le blason congolais
Investissements miniers : Randgold Resources met en garde les États africains

Une cité nouvelle

La mise en fonction de la mine intervient en avance sur le calendrier, précise le groupe minier Randgold Resources, chargé du développement et de l'exploitation de la mine. Cela a demandé le déplacement de plus de 4 000 foyers de 14 villages situés sur le site de Kibali vers la nouvelle ville de Kokiza.

Le seul processus de construction aurait fait intervenir à un moment donné une équipe de plus 7 000 personnes sur le chantier, rappelle Randgold Resources.

À plein régime, la mine de Kibali devrait produire près de 600 000 onces d’or chaque année. Les réserves du gisement sont estimées à 11 millions d’onces. La mine sera mise en valeur en deux phases avec des investissements initiaux de 1,7 milliard de dollars, démarrant par une exploitation à ciel ouvert tandis que la mine souterraine devrait accéder au minerai en 2015.

Retournement du marché de l'or

L'annonce des progrès réalisés sur le site de Kibali, intervient alors que le marché de l'or connaît une crise. Mark Bristow, directeur général de Randgold le reconnaît : "le secteur minier n'est pas parvenu à créer de valeur réelle au cours des dix années de boom du prix de l’or. Il se retrouve une fois de plus confronté à la lutte pour sa survie." Les prix de l'or ont baissé de 25% durant le deuxième trimestre de 2013, passant de 1 598 à 1 192 dollars l'once.

Randgold Resources est actionnaire à 45% de la mine, à parité avec le sud-africain Anglogold Ashanti. L’État congolais est quant à lui propriétaire des 10% restants, à travers la Société Minière de Kilo-Moto (Sokimo).

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags