RD Congo : la Sonas enfin privatisée ?

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print
Mots clés:

Sonas-agence-rdc drLa Société nationale d'assurances en RD Congo (Sonas) devrait passer sous contrôle privé et le marché des assurances devrait, à terme, s'ouvrir à la concurrence.

Dans les cartons depuis quatre ans, la privatisation de la Société nationale d'assurances (Sonas), en RD Congo, pourrait être mise sur les rails avant la fin de l'année. Il est question que le projet de loi soit ratifié au Parlement dès septembre, pour une entrée en vigueur un an plus tard. Banques congolaises et acteurs étrangers sont sur les rangs. La Sonas devrait bénéficier d'une période de six mois à un an durant laquelle elle conserverait son monopole. Avant que le marché congolais des assurances soit ensuite ouvert à la concurrence.

Lire aussi :

Côte d'Ivoire - Nigeria : un nouveau fanion pour NSIA
Sunu Assurances se renforce au Sénégal

Monopole

Le marché congolais se distingue par le monopole exercé par la Sonas depuis 1967. Le secteur des assurances était exploité par des succursales ou des filiales des compagnies d'assurances étrangères. La Nouvelle société interafricaine d'assurance (NSIA), basée à Abidjan, avait exprimé en 2011 sont intérêt pour le marché congolais. "Un autre grand marché [66 millions d'habitants] où nous attendons que le secteur soit libéralisé", avait indiqué Béné Lawson, directeur général du groupe, qui opère dans douze pays d’Afrique de l’Ouest et d'Afrique centrale.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags