Le roi Mohammed VI en visite officielle en Chine le 27 novembre.

Un fonds libyen veut racheter 35% de Tunisie Télécom

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Tunisie-telecom-siege drSelon "Reuters"l'opérateur LAP Green Networks, filiale du fonds souverain libyen LIA, pourrait racheter les 35% que détient Emirates International Telecommunications dans Tunisie Télécom.

Alors qu'Emirates International Telecommunications (EIT), filiale de Dubaï Holding, a lancé le processus de cession des 35 % qu'il détient dans Tunisie Télécom, LAP Green Networks, filiale du fonds souverain Libyan Investment Authority (LIA), est en discussion avec l'opérateur émirati pour acquérir ses parts, selon des sources proches du dossier citées par Reuters. Créé en 2007, LAP Green Networks fournit des services de téléphonie mobile et fixe. Il est présent en Ouganda, en Côte d’Ivoire, au Soudan du Sud et en Sierra Leone.

Avec plus de 4 millions d’abonnés pour la téléphonie mobile et un million pour la téléphonie fixe, Tunisie Télécom est le deuxième opérateur en Tunisie derrière son concurrent Tunisiana. Le ministère des Technologies de l’information et de la communication a donné son feu vert en juin dernier à EIT pour la cession de ses actions, sous réserve que l’acheteur soit un opérateur de télécommunications international expérimenté. 13 groupes auraient manifesté leur intérêt pour les actions mises en vente, dont l’émirati Etisalat et le turc Turkcell.

Lire aussi :

Tunisie Télécom : Erdogan pousse Turkcell
Tunisie Télécom à la veille d'un tournant historique
Tunisie Télécom aux abonnés absents

Difficultés

L'opérateur tunisien avait été fortement touché par les manifestations du Printemps arabe. EIT avait fait part au gouvernement tunisien de ses inquiétudes quant aux mouvements de grève et aux demandes d’augmentation des salaires qui ont fait suite aux soulèvements populaires de 2011. "Les acheteurs potentiels doivent être conscients des risques politiques liés à cette opération. Un acteur de niche comme LAP Green Networks est le mieux placé pour un tel achat", a déclaré un banquier tunisien spécialiste des télécoms, interrogé par Reuters.

EIT souhaite céder ses parts dans l’opérateur tunisien afin d’éponger une partie de ses dettes, mais devrait les vendre à perte. Les actions, acquises par le groupe en 2006 pour 2,25 milliards de dollars, ont été évaluées à 650 millions de dollars par la banque américaine J.P. Morgan Chase le mois dernier.

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags