Télécoms : Nashua Mobile se retire du marché sud-africain.
Abraaj prend une participation dans le capital du producteur de chocolat marocain Kool Food.
Microfinance : Axa Assurance Maroc signe un partenariat avec Grameen-Jameel microfinance.

Algérie : Cosider veut étendre son activité au reste du continent

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Cosider ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires de 115 milliards de dinars (1,4 million de dollars) en 2013 contre 75,4 milliards en 2012 selon Lakhdar Rekhroukh, son PDG. © Louiza Ammi/JASelon son PDG Lakhdar Rekhroukh, le groupe de BTP public algérien Cosider compte se positionner sur le marché international, notamment en Afrique, à partir de 2014.

Après de nombreux contrats remportés en 2012, notamment dans le cadre du Plan de développement d’Alger, le groupe de BTP algérien Cosider souhaite se développer à l’international à partir de 2014. C'est ce qu'a indiqué son président directeur général (PDG), Lakhdar Rekhroukh, le 6 août à l’APS. La société vise dans un premier temps le continent africain, a confié ce dernier, rappelant que le groupe public avait déjà soumissionné pour la réalisation de projets au Sénégal, en Tunisie et en Égypte sans parvenir à décrocher de marchés. « Il est difficile pour Cosider de travailler seul dans un pays étranger. Il est nécessaire de conclure un partenariat avec une entreprise locale ou un groupe international capitalisant une expérience à l’étranger ou dans le pays lui-même », a-t-il encore souligné.

Jusqu’à 2012, la construction représentait la plus grande part du chiffre d'affaires de Cosider, avec notamment la réalisation en 2012 de deux gazoducs de 309 kilomètres de long pour Sonatrach, la société d'hydrocarbures national. Cependant, le groupe souhaite se consacrer principalement au secteur du transport dans les années à venir.

Lire aussi :

Algérie : 395 millions pour Daewoo-Cosider
Algérie : comment Cosider a remonté la pente
Algérie : soixante groupes candidats pour la réalisation de logements

Croissance

Cosider entend réaliser un chiffre d’affaires de 115 milliards de dinars (1,43 milliard de dollars) en 2013 contre 75,4 milliards en 2012 et 62 milliards en 2011, a indiqué son PDG. « Cosider compte employer plus de 26 000 employés [contre 22 400 en 2012, ndlr] à la fin de l’exercice 2013 pour réaliser les projets qui lui ont été confiés », a-t-il ajouté.

Au bord du gouffre à la fin des années 1990, le géant algérien du BTP a su remonter la pente, principalement grâce à l’État. Il a en effet réalisé des routes, des logements, des lignes ferroviaires ou encore des infrastructures militaires dans le cadre de contrats publics obtenus de gré à gré.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags