Télécoms : l'État algérien acquière 51% de Djezzy pour 2,64 milliards de dollars.
Turkish Airlines va desservir trois nouvelles destinations africaines : Bamako, Cotonou et Conakry

Othman Benjelloun mise 1,5 milliard de dirhams sur Casa Finance City

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Othman Benjelloun lors de la signature de la convention de partenariat. DRLa décision de FinanceCom, le holding de Othman Benjelloun, d'installer son siège ainsi que celui de ses filiales à Casa Finance City, marque une étape importante pour le futur centre financier offshore marocain.

FinanceCom, le holding de l'homme d'affaires marocain Othman Benjelloun, va regrouper les sièges de ses filiales au sein de Casa Finance City (CFC), la future Place financière marocaine. Une convention de partenariat qui marque le lancement officiel d’un programme d’investissement immobilier de 1,5 milliard de dirhams (176 millions de dollars) a été signée le 15 juillet à Casablanca par Othman Benjelloun et par Khadir Lamrini, directeur général de l’Agence d’urbanisation et de développement d’Anfa (Auda).

Le projet, qui doit être achevé en 2016, a été confié à l'architecte espagnol Rafael de La-Hoz et comporte une tour de 135 mètres ainsi que trois autres immeubles de sept étages. Il regroupera en un seul lieu le siège de FinanceCom ainsi que celui de ses filiales BMCE Bank, BMCE Capital, RMA Watanya, RMA Capital et même de Meditelecom, dont FinanceCom est actionnaire notamment aux côtés d'Orange.

Lire aussi :

Maroc : BMCE s'apprête à lever 500 millions de dollars
Casa Finance City partenaire de la City de Londres
Casa a le blues

Partenariats

Selon Khadir Lamrini, cité par l'agence de presse MAP, la signature de cette convention marque le « départ physique » de la plateforme immobilière de CFC. De son côté, Othman Benjelloun s'est dit convaincu de la « réussite certaine du projet », qu'il qualifie de « vecteur de rayonnement de l'économie marocaine de par le monde ».

À ce jour, 22 institutions ont obtenu le statut CFC tandis que trois autres demandes sont en attente, selon Saïd Ibrahimi, directeur général de CFC. La place financière de Casablanca est ouverte à des entreprises financières ou non financières exerçant des activités à l’international.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags