CFAO : les revenus s'envolent de 14,8%

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

L'activité automobile représente 61% des revenus de CFAO. © Sylvain Cherkaoui/JALe groupe panafricain de distribution spécialisée a connu une forte croissance en 2012, dans tous ses segments d'activité. TTC, qui détient désormais 97,81% du capital de CFAO, annoncera avant le 17 mars le retait ou le maintien du groupe à la bourse parisienne.

Mise à jour du 21/02/2013 à 14h39 : les chiffres d'affaires Automotive et industries-équipements-services ont progressé de 15,7% et 16,4% en 2012, et non de 6 et 6,6% comme précédemment indiqué par erreur.

Grande année 2012 pour CFAO : le groupe de distribution panafricain a atteint l'année dernière 3,585 milliards d'euros de chiffre d'affaires, un montant en hausse de 14,8% par rapport à 2011. "Les excellents résultats de CFAO en 2012 ont été réalisés grâce à l'engagement formidable de toutes nos équipes, à la poursuite de la dynamique des marchés africains sur lesquels notre croissance a été de près de 20% et la confiance renouvelée de nos clients", s'est réjoui dans un communiqué diffusé le 21 février Alain Viry, président du directoire du groupe présent dans 32 pays africains et 7 Collectivités territoriales françaises d'Outre-mer. Le résultat opérationnel courant a progressé de 13,3%, à 290,3 millions d'euros. Le résultat net part du groupe, en revanche, a reculé de 5,8%, à 114 millions d'euros. Cela est dû à la forte hausse des charges financières, en raison du recours soutenu à l'endettement au dernier trimestre de l'année pour couvrir les besoins en fonds de roulement. La baisse s'explique aussi par les coûts liés à l'offre publique du japonais Toyota Tsusho Corporation (TTC) sur CFAO (11,4 millions d'euros). Sans cette dernière charge, au caractère exceptionnel, les bénéfices de CFAO auraient légèrement progressé, de 1,1%.

En Algérie, l'augmentation des ventes (dans l'automobile) a atteint 30% en 2011 et 40% en 2012.

Performance partagée

La performance opérationnelle est partagée entre tous les secteurs d'activité de CFAO. Les ventes de la division Eurapharma (distribution de médicaments) se sont envolées de 12,1%, notamment grâce aux récentes acquisitions réalisées dans le domaine : le nigérian Assene Laborex, l'algérien Propharmal et le danois (vendant en Afrique) Missionpharma. La division Automotive (automobile), qui constitue la colonne vertébrale du groupe, a progressé de 15,7%. Le pôle Industries, équipement et services a quant à lui vu ses revenus augmenter de 16,4%, principalement en raison de la croissance soutenue des ventes de boissons et de produits plastiques ainsi que des ventes d'engins, ces dernières ayant été multipliées par deux.

Vers l'Amérique latine ?

Au niveau géographique, la croissance a été tirée en partie par l'Afrique subsaharienne anglophone (+11,5% à périmètre et changes constants) et surtout par le Maghreb (+32,4% à périmètre et changes constants). En Algérie, l'augmentation des ventes (dans l'automobile) a atteint 30% en 2011 et 40% en 2012.

En 2013, le groupe s'attend à nouveau à une bonne année, la croissance  prévue en Afrique subsaharienne restant soutenue. "En Algérie, après la forte croissance des années passées, nous partons d'un principe prudent, avec une augmentation moins forte", a précisé le management du groupe au cours d'une conférence téléphonique tenue le 21 février. CFAO prévoit un doublement de ses investissements dans Eurapharma en 2013. CFAO a par ailleurs précisé que TTC, qui détient désormais 97,81% du capital, annoncerait avant le 17 mars, "sans doute début mars", le retrait éventuel du groupe de la bourse parisienne, où il était entré fin 2009 après le désengagement partiel de son actionnaire précédent, le français PPR. Concernant le nouvel actionnaire de référence, CFAO note que "l'alliance stratégique formée en décembre 2012 entre CFAO et TTC a pour principal objectif d'accélérer le développement de CFAO en Afrique et d'élargir l'horizon de ses activités". Au cours de la conférence téléphonique, Alain Viry a précisé que CFAO pourrait ainsi envisager des développements en Amérique du Sud et en Amérique centrale, écartant à priori de nouveaux développements en Asie (CFAO est présent au Vietnam), terrain d'action priviligiée de TTC. Ajoutant que "l'Afrique reste la priorité".

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags