La SADC approuve la signature de l'APE avec l'Union européenne.
Algérie : Sonatrach va investir 100 milliards de dollars en cinq ans dans le gaz et le pétrole.

Algérie : NCA Rouiba entrera à la Bourse en mars

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

La bourse d'Alger. La société envisage d'être cotée à la fin mars. © Omar SefouaneDans les tuyaux depuis plusieurs semaines, l'introduction à la bourse d'Alger d'une partie du capital de l'entreprise agroalimentaire NCA-Rouiba a été officiellement autorisée mercredi 6 février par la Commission d'organisation et de surveillance des opérations de bourse (COSOB).

La Bourse d'Alger s'apprête à accueillir une quatrième valeur sur son compartiment actions : NCA Rouiba spécialisée dans la production de jus de fruits. Elle sera la seconde entreprise privée du pays a être cotée en Bourse. « La Cosob porte à la connaissance du public qu’elle a visé en date du 6 février 2013 une notice d’information relative à l’introduction en Bourse de la société NCA Rouiba par offre publique de vente d’actions, représentant 25% du capital social de la société », a annoncé le gendarme boursier algérien dans un communiqué.

Une cotation fin mars

Lire aussi :

Algérie : NCA Rouiba obtient le feu vert pour son entrée en Bourse
Algérie : Slim Othmani à la porte de la Bourse

Les actions misent en vente seront au nombre de 2 122 988, représentant un montant de 849,195 millions de dinars (environ 8 millions d'euros). Seuls les nationaux résidents pourront souscrire à l'offre. Les salariés de la société auront la priorité sur un quota maximal de 85 000 titres, au prix de 380 dinars. Le reste des actions sera soumis au grand public algérien à 400 dinars. « Nous avons reçu notre numéro d'agrément pour notre introduction en Bourse. Nous envisageons d'être coté d'ici fin mars », a déclaré à Jeune Afrique Slim Othmani, président du conseil d'administration de NCA Rouiba, joint au téléphone.

Cette opération va permettre au fonds d'investissement AfricInvest de céder plus des deux tiers des 36% qu'il détient au capital de l'entreprise algérienne depuis 2006. En ce qui concerne les 11 % restants, Medhi Gharbi, senior partner du groupe Tuninvest-AfricInvest, explique que le fonds va les céder « progressivement, de manière non spéculative, afin de ne pas perturber le parcours boursier du titre. »

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags