Télécoms : Nashua Mobile se retire du marché sud-africain.
Abraaj prend une participation dans le capital du producteur de chocolat marocain Kool Food.
Microfinance : Axa Assurance Maroc signe un partenariat avec Grameen-Jameel microfinance.

Gibraltar : les compagnies marocaines à l'amende

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

La Comarit-Comanav va devoir débourser à elle seule 27,8 millions d’euros. DRLa Commission nationale espagnole de la concurrence (CNC) a condamné six compagnies maritimes à 84,3 millions d'euros d'amendes pour entente illicite sur les prix dans le transport de passagers dans le détroit de Gibraltar.

La Commission nationale espagnole de la concurrence (CNC) a eu la main lourde. Elle vient de condamner à 84,3 millions d’euros six compagnies maritimes travaillant sur le transport de passagers dans le détroit de Gibraltar, pour entente illicite sur les prix et comportement anticoncurrentiel entre les années 2002 et 2010. Après deux ans d’enquête, le gendarme de la concurrence a réussi à démontrer « la nature de l’entente, sa durée, sa portée sur la quasi-totalité du marché concerné et le préjudice grave porté à l’intérêt public ».

Lire aussi :

Afrique : des entreprises marocaines sur les traces des pionniers
Tanger Med repart à l'abordage

CMA CGM épinglé

Si les compagnies espagnoles ont déjà été plusieurs fois sanctionnées pour des faits similaires, c’est en revanche la première fois que les transporteurs marocains sont ainsi mis à l’amende. À commencer par la Comarit-Comanav qui va devoir débourser à elle seule 27,8 millions d’euros. L’amende espagnole pourrait bien porter le coup de grâce à la compagnie marocaine déjà en coma financier et placée en procédure de redressement judiciaire depuis juillet après avoir arrêté ses activités l’année dernière. Autre opérateur en difficulté, IMTC pourrait également avoir de grandes difficultés à régler les 8,2 millions d’euros demandés par les autorités espagnoles. Ancien actionnaire de Comanav Ferry au moment des faits, l’armement français CMA CGM se retrouve lui aussi épinglé à hauteur de 11 millions d’euros. Enfin dernier accusé marocain, FRS Maroc devra partager ses 11 millions d’euros d’amende avec FRS Iberica.

L’Espagne a mis d’autres compagnies domestiques à l’index. Transmediterranea va devoir payer 25 millions d’euros, pendant que Balearia se voit récompenser de sa collaboration avec la CNC en ne devant verser que 1,3 million d’euros. Le montant total de ces amendes correspond à 15% du chiffre d’affaires réalisé durant les neuf années incriminées.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags