Obligations : la Côte d'Ivoire s'apprête à lever 160 milliards de F CFA (300 millions de dollars).
Ryal Air Maroc réceptionne son premier Embraer 190.
Hydrocarbures : le Ghana donne son feu vert au projet d'exploration d'Eni. Coût : 6 milliards de dollars.

Cette semaine dans Jeune Afrique

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Cette semaine dans Jeune Afrique, le retour de la crise et ses effets sur les économies africaines.Cette semaine dans Jeune Afrique, le retournement de la conjoncture économique mondiale et ses effets sur les économies africaines, la relance de l'exploration d'hydrocarbures en Tunisie, les difficultés de Maroc Télécom, le portrait de Sunny Verghese, patron d'Olam et les initiatives de SGBCI en Côte d'Ivoire.

Alors que l’Afrique semblait sur la voie de la croissance, elle pourrait être touchée par la mauvaise santé de l’économie mondiale. Récession européenne, déficit américain et ralentissement chinois : le dynamisme africain est menacé de toutes parts. De quoi redouter une baisse des exportations de matières premières pour l’Afrique, qui a construit depuis une décennie sa croissance de 5% l’an sur l’appétit des pays riches et émergents pour les ressources de son sous-sol.

Un autre gros nuage assombrit les perspectives : les prix des produits alimentaires repartis à la hausse parce que la sécheresse en Amérique du Nord et en Europe centrale et l’excès de pluie en Amérique latine gâchent les récoltes. La montée du chômage en Europe pourrait aussi priver d’emplois nombre d’expatriés et limiter leurs envois de mandats dont les villages ont tant besoin. L'une des seules parades possibles : que l’Afrique ne compte que sur elle-même et se dote de marchés communs dignes de ce nom.

Cette semaine, en section entreprises et marchés, Jeune Afrique s’est également penché sur la viabilité d'un secteur pétrolier tunisien. S’il en recèle moins que ses voisins, le pays n’est pas dépourvu d’hydrocarbures. Prévu pour 2014, le nouveau projet d’Etap, OMV et Eni devrait doper la production.

Maroc Télécom est en quête d’un nouveau souffle. L’opérateur pourrait être mis en vente par le groupe Vivendi et, face à l’érosion de ses marges dans le royaume, il doit trouver de nouvelles perspectives à l’international.

Dans la section décideur, portrait du patron d’Olam. À la tête du groupe singapourien depuis dix-sept ans, l’Indien Sunny Verghese se démarque des autres géants du négoce par sa stratégie originale, combinant culture, transformation et vente.

Enfin, en section marchés financiers, retour sur SGBCI, la filiale de la Société générale en Côte d’Ivoire. Longtemps léthargique, la filiale du groupe français s’est remise à l’offensive. Au programme : l’ouverture de 8 à 9 agences par an pour élargir sa clientèle.

Sommaire

Enquête
Conjoncture -
Au secours, la crise revient !
Europe - Régime sec
Brésil - En convalescence
Chine - Vers une relance
États-Unis - Au bord de la falaise

Entreprises & marchés
Énergie - La Tunisie met les gaz
Télécoms - Maroc Télécoms en quête d'un nouveau souffle
Burkina Faso - Un fauteuil pour deux
Agrobusiness - Sunny Verghese, les pieds sur terre
Services informatiques - Mehdi Tekaya d'un continent à l'autre

Marchés financiers
Côte d'Ivoire - SGBCI à la conquête des particuliers

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags