Le géant marocain des phosphates OCP émet un emprunt obligataire d'un milliard de dollars.
Le groupe immobilier Alliances de nouveau suspendu de la cotation à Casablanca.

Maroc : les aciéristes dans le rouge

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Maghreb Steel accumule les pertes depuis quatre ans. © Maghreb SteelLe royaume n'échappe pas aux difficultés rencontrées par la sidérurgie au niveau mondial. Sonasid s'effondre à la Bourse de Casablanca, tandis que Maghreb Steel a évité de peu la cessation de paiements.

Depuis 2008 et la chute brutale du cours de l'acier, la sidérurgie marocaine souffre. Ces derniers temps, le secteur doit en outre faire face à la forte concurrence européenne et turque ainsi qu'à la faiblesse des programmes d'investissements au Maroc. « La baisse des investissements et le contexte concurrentiel exacerbé par les surplus européens pèsent sur la sidérurgie marocaine », observe Zineb Tazi, analyste chez BMCE Capital.

De fait, les difficultés budgétaires du Maroc (avec un déficit d'environ 6 % du PIB en 2012) affectent directement les investissements dans le bâtiment et les infrastructures, secteurs qui utilisent beaucoup d'acier. « Le marché du BTP a reflué fin 2012, et sa contribution à la croissance du PIB a été négative sur les six derniers mois de l'année, relève Zineb Tazi. Cela s'explique par le ralentissement des chantiers en raison d'une forte pluviométrie et de l'Aïd el-Kébir, et plus généralement par l'atonie économique. »

Cliquez sur l'image.En Europe, la chute de la consommation d'acier en raison de la crise a entraîné une sur­production, malgré un faible taux d'utilisation des capacités productives. « Nous subissons une concurrence sévère des groupes européens. Ils écoulent la bobine à chaud à 425 euros au Maroc, contre 500 euros chez eux. C'est clairement du dumping, car ils vendent à perte à l'export », déplore Fadel Sekkat, PDG de Maghreb Steel, numéro un local dans la fabrication d'acier plat. « Les sociétés espagnoles qui doivent produire pour leur survie vendent l'acier à des prix très bas », confirme un consultant.

Fin novembre 2012, Fadel Sekkat a même demandé au département du commerce extérieur l'ouverture d'une enquête antidumping sur les importations d'acier en provenance de l'Union européenne et de Turquie. Les investigations doivent durer un an minimum. « Le gouvernement a ouvert une enquête mais, cela dit, les prix de l'acier dépendent des cours mondiaux », tempère Abdelhamid Souiri, président de la Fédération des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (Fimme). Et d'ajouter : « Nous craignons évidemment pour les emplois sidérurgiques [entre 5 000 et 6 000, NDLR]. Mais nous espérons surtout que le gouvernement prendra les mesures nécessaires pour sauvegarder le secteur. » Pour l'heure, l'État a déjà mis en place une déclaration préalable à l'importation pour les tôles d'acier laminé, en attendant d'imposer éventuellement des lois antidumping en fonction des résultats de l'enquête.

Le secteur doit faire face à la concurrence européenne et turque, en surproduction

Inutile de chercher bien loin pour illustrer les difficultés de la sidérurgie marocaine. À la Bourse de Casablanca, le cours de l'action Sonasid (Société nationale de sidérurgie, leader national dans la production de ronds à béton utilisés dans le bâtiment) a été divisé par 3,5 en un an. De son côté, Maghreb Steel a failli rater ses échéances de remboursements de dettes bancaires fin 2012. Le groupe privé enchaîne les pertes depuis quatre ans (25 millions d'euros entre 2009 et 2011, les résultats de 2012 n'étant pas encore connus), et un retour au bénéfice n'est pas attendu tout de suite : l'amortissement de l'usine de Mohammedia, inaugurée en avril 2012 et qui a coûté 500 millions d'euros, nécessite du temps, sans oublier la concurrence étrangère.

Urgence

Pour éviter la cessation de paiements, Fadel Sekkat a été contraint de négocier en urgence un allongement de crédit et une nouvelle souscription de billets de trésorerie avec les grandes banques de Casablanca. Maghreb Steel a par ailleurs procédé à une augmentation de capital de 600 millions de dirhams (environ 53 millions d'euros) : « Elle a été effectuée fin 2012 et souscrite par les actionnaires historiques. La moitié de cette somme a été débloquée en décembre 2012, 60 millions de dirhams ont été libérés au mois de janvier et le reste va intervenir prochainement », explique Fadel Sekkat.

Pour Sonasid, les perspectives ne sont guère meilleures. Les résultats financiers de l'exercice 2012 doivent légalement être publiés d'ici à fin mars, mais aucune date n'a encore été annoncée. Les mauvais chiffres du premier semestre 2012 (avec une perte d'environ 966 000 euros) et la petite santé de la construction au Maroc laissent présager de piètres performances.

En 2013, le dynamisme du BTP dépendra de la construction de logements. La catégorie haut de gamme est en baisse, tandis que le logement social reste dynamique sur l'axe Rabat-Casablanca, tout en s'essoufflant dans le reste du pays. Encore une fois, ce sont les programmes d'investissement du gouvernement qui détermineront les perspectives du BTP et, par ricochet, celles du secteur sidérurgique. Fadel Sekkat reste toutefois optimiste : « Nous sommes très confiants pour l'avenir, nous avons une quarantaine d'années d'expérience dans la sidérurgie. Nous allons surmonter les difficultés actuelles. » 

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Développement

Indice du progrès social : les 10 pays africains les mieux classés

Indice du progrès social : les 10 pays africains les mieux classés

L'ONG américaine The Social Progress Imperative a publié la troisième édition de son rapport annuel évaluant le progrès social à travers le monde. Retour sur les performances des pays africains.

Lire la suite

Infrastructures

Gare de Casa-Port : Arep crée une filiale au Maroc

Gare de Casa-Port : Arep crée une filiale au Maroc

Le bureau d'études Arep, filiale de la SNCF, a annoncé la création de Arep – Maroc. Elle sera chargée notamment de livrer l'atelier de maintenance de trains à grande vitesse...

Lire la suite

Agro-industrie

La production de cacao du Ghana pourrait chuter de plus de 15 % en 2015

La production de cacao du Ghana pourrait chuter de plus de 15 % en 2015

La production ghanéenne de cacao pourrait chuter de plus de 15 % cette année à moins de 750 000 tonnes, en raison d'une épidémie de "maladie de la pourriture brune",...

Lire la suite

Finance

Tunisie : Loukil autorisé à coter sa branche automobile

Tunisie : Loukil autorisé à coter sa branche automobile

La Bourse de Tunis a donné son accord de principe pour la cotation de UADH (Universal automobile distributors holding), la branche automobile du groupe tunisien Loukil. L'opération, prévue pour la...

Lire la suite

Finance

Maghreb Leasing Algérie mobilise 2 milliards de dinars

Maghreb Leasing Algérie mobilise 2 milliards de dinars

La société de crédit-bail Maghreb Leasing Algérie (MLA) a émis avec succès un emprunt obligataire institutionnel de deux milliards de dinars (environ 19 millions d'euros) sur le marché financier algérien.

Lire la suite

Économie

Le crédit à la consommation de retour en Algérie

Le crédit à la consommation de retour en Algérie

Le gouvernement algérien a adopté le décret restaurant le crédit à la consommation, après une suspension de plus de cinq ans. Réservé aux produits nationaux, il devrait entrer en vigueur...

Lire la suite

Infrastructures

Boucle ferroviaire : statu quo au Burkina Faso

Boucle ferroviaire : statu quo au Burkina Faso

Crise politique, discussions tripartites en berne, suspension de la licence d'exploitation de la compagnie minière Pan African Minerals qui exploite le gisement de manganèse de Tambao... Au Burkina Faso, la...

Lire la suite

E-Commerce

Jumia démarre ses opérations au Sénégal

Jumia démarre ses opérations au Sénégal

Le site de commerce en ligne Jumia a démarré ses opérations au Sénégal, sa douzième implantation en Afrique.

Lire la suite

Focus

Après l'attentat du Bardo, la Tunisie s'efforce de sauver son tourisme

Après l'attentat du Bardo, la Tunisie s'efforce de sauver son tourisme

La Tunisie tente de sauver son tourisme, touché de plein fouet par l'attentat du Bardo il y a un mois, en rassurant les visiteurs sur leur sécurité et en lançant...

Lire la suite

Entreprises

Algérie : le patronat présente son plan pour "l'émergence"

Algérie : le patronat présente son plan pour

Le Forum des chefs d'entreprise algérien a dévoilé un programme de réforme censé contribuer à l'émergence de l'économie algérienne, avec la création de 60 000 emplois par an et un...

Lire la suite

Politique économique

Tunisie : Slim Chaker dévoile ses priorités au ministère des Finances

Tunisie : Slim Chaker dévoile ses priorités au ministère des Finances

Deux mois après sa nomination, le gouvernement tunisien s'est livré cette semaine à une série d'interventions publiques censées fixer ses priorités à moyen terme, notamment en matière économique.

Lire la suite

Télécoms

Côte d'Ivoire : Orange maintient le cap sur le mobile banking

Côte d'Ivoire : Orange maintient le cap sur le mobile banking

Misant sur la croissance des services financiers sur mobiles au cours des dernières années, l'opérateur télécoms Orange compte renforcer ses investissements sur ce segment en Côte d'Ivoire, en vue de...

Lire la suite

Portrait

Oumar Sow, patron de seconde génération

Oumar Sow, patron de seconde génération

Il succède à son père comme président du directoire de la Compagnie sahélienne d'entreprises. Dans la foulée, le principal groupe sénégalais de travaux publics est restructuré en holding.

Lire la suite

Finance

Le marocain OCP lève 1 milliard de dollars sur les marchés internationaux

Le marocain OCP lève 1 milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité...

Lire la suite

Analyse

Les patrons arc-en-ciel déploient leurs ailes en Afrique

Les patrons arc-en-ciel déploient leurs ailes en Afrique

Refroidis par le ralentissement économique dans le monde et sur leur propre sol, les entrepreneurs sud-africains perçoivent enfin le potentiel du reste de l'Afrique. À chacun sa stratégie pour pénétrer...

Lire la suite

Bourse

Maroc : Alliances suspendu de la cote, une sortie de crise annoncée

Maroc : Alliances suspendu de la cote, une sortie de crise annoncée

Avec 8,6 milliards de dirhams de dettes et un pôle construction battant de l'aile, le titre du groupe immobilier Alliances a de nouveau été suspendu de cotation à la Bourse...

Lire la suite

Finance

La BCEAO sort du capital de la Banque de développement du Mali

La BCEAO sort du capital de la Banque de développement du Mali

Une Assemblée générale de la banque malienne BDM, organisée le 11 avril, a entériné la sortie de la Banque centrale des États d'Afrique de l'Ouest de son capital. Un nouveau...

Lire la suite

Energie

Niger : du nouveau pour le complexe minier et énergétique de Salkadamna

Niger : du nouveau pour le complexe minier et énergétique de Salkadamna

Le financement du complexe minier et énergique de Salkadamna, au Niger, d'un coût estimé à plus d'un milliard d'euros, a été bouclé, indique l'entreprise américaine Source California Energy Services, en charge...

Lire la suite

Aérien

ECAir conteste la saisie d'un Boeing 757 à Paris

ECAir conteste la saisie d'un Boeing 757 à Paris

Un Boeing 757 de la compagnie aérienne ECAir été saisi à Paris, dans le cadre d'un litige commercial opposant un homme d'affaires à l'État congolais. L'opérateur aérien, qui juge cette...

Lire la suite

Conjoncture

Afrique subsaharienne : le FMI et la Banque mondiale annoncent un ralentissement de la croissance

Afrique subsaharienne : le FMI et la Banque mondiale annoncent un ralentissement de la croissance

La Banque mondiale et le FMI viennent de baisser leurs prévisions de croissance économique en 2015 pour l'Afrique subsaharienne à 4 % et 4,5 % respectivement. En cause : la...

Lire la suite

Justice

Maroc : Karim Zaz condamné à 5 ans de prison ferme

Maroc : Karim Zaz condamné à 5 ans de prison ferme

Ancien patron de Wana corporate, Karim Zaz a été condamné à 5 ans de prison ferme dans une affaire de détournements de communications internationales, au Maroc. Sa défense fera appel.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags