Atos va s'installer au Sénégal

Maroc : les aciéristes dans le rouge

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Maghreb Steel accumule les pertes depuis quatre ans. © Maghreb SteelLe royaume n'échappe pas aux difficultés rencontrées par la sidérurgie au niveau mondial. Sonasid s'effondre à la Bourse de Casablanca, tandis que Maghreb Steel a évité de peu la cessation de paiements.

Depuis 2008 et la chute brutale du cours de l'acier, la sidérurgie marocaine souffre. Ces derniers temps, le secteur doit en outre faire face à la forte concurrence européenne et turque ainsi qu'à la faiblesse des programmes d'investissements au Maroc. « La baisse des investissements et le contexte concurrentiel exacerbé par les surplus européens pèsent sur la sidérurgie marocaine », observe Zineb Tazi, analyste chez BMCE Capital.

De fait, les difficultés budgétaires du Maroc (avec un déficit d'environ 6 % du PIB en 2012) affectent directement les investissements dans le bâtiment et les infrastructures, secteurs qui utilisent beaucoup d'acier. « Le marché du BTP a reflué fin 2012, et sa contribution à la croissance du PIB a été négative sur les six derniers mois de l'année, relève Zineb Tazi. Cela s'explique par le ralentissement des chantiers en raison d'une forte pluviométrie et de l'Aïd el-Kébir, et plus généralement par l'atonie économique. »

Cliquez sur l'image.En Europe, la chute de la consommation d'acier en raison de la crise a entraîné une sur­production, malgré un faible taux d'utilisation des capacités productives. « Nous subissons une concurrence sévère des groupes européens. Ils écoulent la bobine à chaud à 425 euros au Maroc, contre 500 euros chez eux. C'est clairement du dumping, car ils vendent à perte à l'export », déplore Fadel Sekkat, PDG de Maghreb Steel, numéro un local dans la fabrication d'acier plat. « Les sociétés espagnoles qui doivent produire pour leur survie vendent l'acier à des prix très bas », confirme un consultant.

Fin novembre 2012, Fadel Sekkat a même demandé au département du commerce extérieur l'ouverture d'une enquête antidumping sur les importations d'acier en provenance de l'Union européenne et de Turquie. Les investigations doivent durer un an minimum. « Le gouvernement a ouvert une enquête mais, cela dit, les prix de l'acier dépendent des cours mondiaux », tempère Abdelhamid Souiri, président de la Fédération des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (Fimme). Et d'ajouter : « Nous craignons évidemment pour les emplois sidérurgiques [entre 5 000 et 6 000, NDLR]. Mais nous espérons surtout que le gouvernement prendra les mesures nécessaires pour sauvegarder le secteur. » Pour l'heure, l'État a déjà mis en place une déclaration préalable à l'importation pour les tôles d'acier laminé, en attendant d'imposer éventuellement des lois antidumping en fonction des résultats de l'enquête.

Le secteur doit faire face à la concurrence européenne et turque, en surproduction

Inutile de chercher bien loin pour illustrer les difficultés de la sidérurgie marocaine. À la Bourse de Casablanca, le cours de l'action Sonasid (Société nationale de sidérurgie, leader national dans la production de ronds à béton utilisés dans le bâtiment) a été divisé par 3,5 en un an. De son côté, Maghreb Steel a failli rater ses échéances de remboursements de dettes bancaires fin 2012. Le groupe privé enchaîne les pertes depuis quatre ans (25 millions d'euros entre 2009 et 2011, les résultats de 2012 n'étant pas encore connus), et un retour au bénéfice n'est pas attendu tout de suite : l'amortissement de l'usine de Mohammedia, inaugurée en avril 2012 et qui a coûté 500 millions d'euros, nécessite du temps, sans oublier la concurrence étrangère.

Urgence

Pour éviter la cessation de paiements, Fadel Sekkat a été contraint de négocier en urgence un allongement de crédit et une nouvelle souscription de billets de trésorerie avec les grandes banques de Casablanca. Maghreb Steel a par ailleurs procédé à une augmentation de capital de 600 millions de dirhams (environ 53 millions d'euros) : « Elle a été effectuée fin 2012 et souscrite par les actionnaires historiques. La moitié de cette somme a été débloquée en décembre 2012, 60 millions de dirhams ont été libérés au mois de janvier et le reste va intervenir prochainement », explique Fadel Sekkat.

Pour Sonasid, les perspectives ne sont guère meilleures. Les résultats financiers de l'exercice 2012 doivent légalement être publiés d'ici à fin mars, mais aucune date n'a encore été annoncée. Les mauvais chiffres du premier semestre 2012 (avec une perte d'environ 966 000 euros) et la petite santé de la construction au Maroc laissent présager de piètres performances.

En 2013, le dynamisme du BTP dépendra de la construction de logements. La catégorie haut de gamme est en baisse, tandis que le logement social reste dynamique sur l'axe Rabat-Casablanca, tout en s'essoufflant dans le reste du pays. Encore une fois, ce sont les programmes d'investissement du gouvernement qui détermineront les perspectives du BTP et, par ricochet, celles du secteur sidérurgique. Fadel Sekkat reste toutefois optimiste : « Nous sommes très confiants pour l'avenir, nous avons une quarantaine d'années d'expérience dans la sidérurgie. Nous allons surmonter les difficultés actuelles. » 

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Finance islamique

Tunisie : aidée par la BID, Banque Zitouna voit grand

Tunisie : aidée par la BID, Banque Zitouna voit grand

Dopée par l'entrée de la Banque islamique de développement (BID) à son capital, la banque islamique tunisienne Banque Zitouna souhaite s’étendre et diversifier ses produits. Et envisage de se développer...

Lire la suite

Magazine Réussite

Cameroun : reportage sur la route de la mort

Cameroun : reportage sur la route de la mort

Les caméras de Réussite, émission économique mensuelle diffusée sur Canal+ Ouest et Centre, vous font découvrir la route Douala-Yaoundé, essentielle pour l'économie du pays mais extrêmement meurtrière.

Lire la suite

Énergies renouvelables

Bertrand de la Borde : « Le Groupe Banque mondiale va proposer un kit pour soutenir l'énergie solaire en Afrique »

Bertrand de la Borde : « Le Groupe Banque mondiale va proposer un kit pour soutenir l'énergie solaire en Afrique »

"Scaling up solar" : c'est le nom du programme que présentera le Groupe de la Banque Mondiale le 28 janvier. Un ensemble de services et d'aides pour doper le développement...

Lire la suite

Énergie

Algérie : l'opposition au gaz de schiste persiste malgré les assurances du gouvernement

Algérie : l'opposition au gaz de schiste persiste malgré les assurances du gouvernement

De nouvelles manifestations contre l'exploitation du gaz de schiste se sont déroulées dans le Sahara algérien au lendemain de déclarations du Premier ministre visant à rassurer les populations des provinces...

Lire la suite

Décideurs

Abderrahmane Benhamadi : "L'État algérien doit donner plus d'importance à l'entreprise"

Abderrahmane Benhamadi :

S'il n'a pu concrétiser son partenariat avec Renault, Abderrahmane Benhamadi l'héritier du groupe familial algérien investit de nouveaux secteurs et sonde le marché subsaharien.

Lire la suite

Attractivité

Tunisie : très léger rebond des recettes touristiques en 2014

Tunisie : très léger rebond des recettes touristiques en 2014

En 2014, le tourisme a rapporté 1,59 milliard d'euros à la Tunisie, soit 6,4 % de plus qu'un an auparavant. Le nombre de touristes a en revanche baissé de 3,2...

Lire la suite

Technologie

Sénégal : Atos va s'installer dans la ville numérique de Diamniadio

Sénégal : Atos va s'installer dans la ville numérique de Diamniadio

Le groupe français de services informatiques Atos veut installer une plateforme technologique dans la ville numérique de Diamniadio, un hub de 25 hectares prévu à 40 kilomètres de Dakar, au...

Lire la suite

Litige

Sénégal : la cimenterie de Dangote démarre, Vicat s'énerve

Sénégal : la cimenterie de Dangote démarre, Vicat s'énerve

Après le démarrage de cimenterie sénégalaise de Dangote, son concurrent français Vicat est déterminé à faire condamner l'État, qu'il accuse d'avoir indûment favorisé le groupe nigérian.

Lire la suite

Portrait

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand patron qui suscite...

Lire la suite

Transport

South African Airways obtient une garantie de 485 millions d'euros

South African Airways obtient une garantie de 485 millions d'euros

Proche de la faillite, la compagnie aérienne sud-africaine South African Airways a obtenu une garantie d'Etat de 6,5 milliards de rands.

Lire la suite

Accords

Côte d'Ivoire : A Marrakech, les champions marocains affichent leur puissance

Côte d'Ivoire : A Marrakech, les champions marocains affichent leur puissance

24 : c'est le nombre d'accords et partenariats signés lors du Forum économique Maroco-Ivoirien qui s'est tenu le 21 janvier 2015 à Marrakech. De nouveaux groupes marocains, de l'aviculture à...

Lire la suite

Banque

Burkina Faso : Coris Bank se lance dans la finance islamique

Burkina Faso : Coris Bank se lance dans la finance islamique

Dès avril, Coris Bank lancera une "offre islamique", une première au Burkina Faso. Elle devrait etre etendue par la suite aux filiales de la banque dans la sous-région.

Lire la suite

Affaire Tanoh-Ecobank

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Jeune Afrique révèle le contenu de la décision du tribunal de commerce d'Abidjan ayant mené à la condamnation du groupe Ecobank, du sud-africain PIC et de Daniel Matjila à payer...

Lire la suite

Télécoms

Alcatel se refait une santé en Afrique du sud

Alcatel se refait une santé en Afrique du sud

En perte de vitesse au sud du Sahara, Alcatel-Lucent regagne des parts de marché, notamment en Afrique du Sud.

Lire la suite

Abidjan

Côte d'Ivoire : à Treichville, "on nous a transféré les problèmes, pas les solutions"

Côte d'Ivoire : à Treichville,

Située près du centre d'affaires mais enclavée entre la lagune Ébrié et Marcory, Treichville souffre d'un manque de place et de revenus pour construire de nouveaux logements.

Lire la suite

Mines

Burkina Faso : Semafo accroît sa production d'or de 48 % en 2014

Burkina Faso : Semafo accroît sa production d'or de 48 % en 2014

En 2014, le groupe canadien Semafo a extrait 234 000 onces d'or de la mine de Mana, au Burkina Faso, soit 48 % de plus qu'un an auparavant. Une hausse...

Lire la suite

Entrepreneuriat

Réussite : avec Jokkolabs, Karim Sy parie sur le "co-working"

Réussite : avec Jokkolabs, Karim Sy parie sur le

Lancé en 2010 par Karim Sy à Dakar, Jokkolabs se veut non seulement un espace de travail partagé mais également le creuset d'une communauté d'entrepreneurs engagés dans les nouvelles technologies....

Lire la suite

Échanges

Algérie : l'excédent commercial fond de 53,5 % en un an

Algérie : l'excédent commercial fond de 53,5 % en un an

En 2014, l'excédent commercial de l'Algérie a chuté de 53,5 % à 4,63 milliards de dollars. Durant l'année écoulée, la Chine a consolidé son rang de premier fournisseur de l'Algérie.

Lire la suite

Commerce international

L'automobile devient le premier secteur d'exportation du Maroc

L'automobile devient le premier secteur d'exportation du Maroc

En 2014, les exportations de l'industrie automobile marocaine ont atteint 39,8 milliards de dirhams (3,65 milliards d'euros), soit un bond de 26 % sur un an, devenant le premier secteur...

Lire la suite

Capitaux

Séduits par l'amnistie, les évadés fiscaux marocains rentrent au bercail

Séduits par l'amnistie, les évadés fiscaux marocains rentrent au bercail

En se montrant clément, l'État espérait rapatrier une partie du patrimoine détenu illégalement par ses citoyens à l'étranger. Le nombre de déclarants a dépassé toutes ses espérances.

Lire la suite

Conjoncture

Le FMI abaisse ses prévisions de croissance économique mondiale

Le FMI abaisse ses prévisions de croissance économique mondiale

Le Fonds monétaire international a nettement abaissé ses perspectives de croissance économique dans le monde. En Afrique subsaharienne, le FMI projette désormais une croissance de 4,9 % en 2015, assez...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags