Selon Donald Kaberuka, la BAD a investi 14 000 milliards de F CFA dans les infrastructures économiques en 8 ans.
La Banque mondiale mobilise 248 millions de dollars en appui à 2 millions de pasteurs du Sahel.
Brazzaville organise le Forum ICB 2015 – Investir au Congo Brazzaville - du 19 au 21 novembre prochain.

Maroc : les aciéristes dans le rouge

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Maghreb Steel accumule les pertes depuis quatre ans. © Maghreb SteelLe royaume n'échappe pas aux difficultés rencontrées par la sidérurgie au niveau mondial. Sonasid s'effondre à la Bourse de Casablanca, tandis que Maghreb Steel a évité de peu la cessation de paiements.

Depuis 2008 et la chute brutale du cours de l'acier, la sidérurgie marocaine souffre. Ces derniers temps, le secteur doit en outre faire face à la forte concurrence européenne et turque ainsi qu'à la faiblesse des programmes d'investissements au Maroc. « La baisse des investissements et le contexte concurrentiel exacerbé par les surplus européens pèsent sur la sidérurgie marocaine », observe Zineb Tazi, analyste chez BMCE Capital.

De fait, les difficultés budgétaires du Maroc (avec un déficit d'environ 6 % du PIB en 2012) affectent directement les investissements dans le bâtiment et les infrastructures, secteurs qui utilisent beaucoup d'acier. « Le marché du BTP a reflué fin 2012, et sa contribution à la croissance du PIB a été négative sur les six derniers mois de l'année, relève Zineb Tazi. Cela s'explique par le ralentissement des chantiers en raison d'une forte pluviométrie et de l'Aïd el-Kébir, et plus généralement par l'atonie économique. »

Cliquez sur l'image.En Europe, la chute de la consommation d'acier en raison de la crise a entraîné une sur­production, malgré un faible taux d'utilisation des capacités productives. « Nous subissons une concurrence sévère des groupes européens. Ils écoulent la bobine à chaud à 425 euros au Maroc, contre 500 euros chez eux. C'est clairement du dumping, car ils vendent à perte à l'export », déplore Fadel Sekkat, PDG de Maghreb Steel, numéro un local dans la fabrication d'acier plat. « Les sociétés espagnoles qui doivent produire pour leur survie vendent l'acier à des prix très bas », confirme un consultant.

Fin novembre 2012, Fadel Sekkat a même demandé au département du commerce extérieur l'ouverture d'une enquête antidumping sur les importations d'acier en provenance de l'Union européenne et de Turquie. Les investigations doivent durer un an minimum. « Le gouvernement a ouvert une enquête mais, cela dit, les prix de l'acier dépendent des cours mondiaux », tempère Abdelhamid Souiri, président de la Fédération des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (Fimme). Et d'ajouter : « Nous craignons évidemment pour les emplois sidérurgiques [entre 5 000 et 6 000, NDLR]. Mais nous espérons surtout que le gouvernement prendra les mesures nécessaires pour sauvegarder le secteur. » Pour l'heure, l'État a déjà mis en place une déclaration préalable à l'importation pour les tôles d'acier laminé, en attendant d'imposer éventuellement des lois antidumping en fonction des résultats de l'enquête.

Le secteur doit faire face à la concurrence européenne et turque, en surproduction

Inutile de chercher bien loin pour illustrer les difficultés de la sidérurgie marocaine. À la Bourse de Casablanca, le cours de l'action Sonasid (Société nationale de sidérurgie, leader national dans la production de ronds à béton utilisés dans le bâtiment) a été divisé par 3,5 en un an. De son côté, Maghreb Steel a failli rater ses échéances de remboursements de dettes bancaires fin 2012. Le groupe privé enchaîne les pertes depuis quatre ans (25 millions d'euros entre 2009 et 2011, les résultats de 2012 n'étant pas encore connus), et un retour au bénéfice n'est pas attendu tout de suite : l'amortissement de l'usine de Mohammedia, inaugurée en avril 2012 et qui a coûté 500 millions d'euros, nécessite du temps, sans oublier la concurrence étrangère.

Urgence

Pour éviter la cessation de paiements, Fadel Sekkat a été contraint de négocier en urgence un allongement de crédit et une nouvelle souscription de billets de trésorerie avec les grandes banques de Casablanca. Maghreb Steel a par ailleurs procédé à une augmentation de capital de 600 millions de dirhams (environ 53 millions d'euros) : « Elle a été effectuée fin 2012 et souscrite par les actionnaires historiques. La moitié de cette somme a été débloquée en décembre 2012, 60 millions de dirhams ont été libérés au mois de janvier et le reste va intervenir prochainement », explique Fadel Sekkat.

Pour Sonasid, les perspectives ne sont guère meilleures. Les résultats financiers de l'exercice 2012 doivent légalement être publiés d'ici à fin mars, mais aucune date n'a encore été annoncée. Les mauvais chiffres du premier semestre 2012 (avec une perte d'environ 966 000 euros) et la petite santé de la construction au Maroc laissent présager de piètres performances.

En 2013, le dynamisme du BTP dépendra de la construction de logements. La catégorie haut de gamme est en baisse, tandis que le logement social reste dynamique sur l'axe Rabat-Casablanca, tout en s'essoufflant dans le reste du pays. Encore une fois, ce sont les programmes d'investissement du gouvernement qui détermineront les perspectives du BTP et, par ricochet, celles du secteur sidérurgique. Fadel Sekkat reste toutefois optimiste : « Nous sommes très confiants pour l'avenir, nous avons une quarantaine d'années d'expérience dans la sidérurgie. Nous allons surmonter les difficultés actuelles. » 

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Interview

François Colin Nkoa : "La confiance mutuelle entre les différentes administrations sera nécessaire"

François Colin Nkoa :

Les chefs de l'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad et RCA) ont décidé, le 06 mai 2015, à Libreville, de...

Lire la suite

Aérien

Le gouvernement kényan accorde un prêt de 43 millions de dollars à Kenya Airways

Le gouvernement kényan accorde un prêt de 43 millions de dollars à Kenya Airways

La compagnie aérienne Kenya Airways, en difficultés en raison notamment d'une baisse du tourisme liée à Ebola, va bénéficier d’un prêt de 4,2 milliards de shillings kényans (43 millions de...

Lire la suite

Marchés

Au Maroc et en Tunisie, les introductions en Bourse font pschitt

Au Maroc et en Tunisie, les introductions en Bourse font pschitt

À Casablanca comme à Tunis, les titres récemment cotés ne tiennent pas leurs promesses, connaissant presque tous des chutes vertigineuses. À qui la faute ?

Lire la suite

Maroc

Les banques marocaines à la fête

Les banques marocaines à la fête

Dix ans après leurs premières opérations d'expansion au sud du Sahara, les grands établissements chérifiens commencent à tirer les pleins bénéfices de leurs investissements. Le point.

Lire la suite

Développement

La Banque mondiale débloque 248 millions de dollars pour soutenir le pastoralisme au Sahel

La Banque mondiale débloque 248 millions de dollars pour soutenir le pastoralisme au Sahel

L'IDA, fonds du groupe Banque mondiale pour les pays les plus pauvres, a débloqué une enveloppe de 248 millions de dollars pour favoriser le développement du Sahel et renforcer les...

Lire la suite

Automobile

Renault, symbole de la voiture algérienne

Renault, symbole de la voiture algérienne

Depuis novembre 2014, l'usine de Oued Tlelat, près d'Oran, fabrique les premières voitures made in Algeria. Une expérience industrielle devenue un modèle dans le contexte actuel de crise pétrolière.

Lire la suite

Energie

Kenya : énergie en sous-sol

Kenya : énergie en sous-sol

Dans les profondeurs de la faille du Rift, les Kényans disposent d'une source d'énergie considérable. Et ils se donnent les moyens de l'exploiter de plus en plus efficacement. 40 %...

Lire la suite

Finance

Ecobank face à son avenir

Ecobank face à son avenir

Un peu plus d'un an après la crise qui l'a ébranlé, le groupe panafricain renoue avec les performances. Mais il doit encore régler plusieurs problèmes pour se développer sereinement, notamment...

Lire la suite

Conjoncture

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

La part de l'industrie des hydrocarbures dans l'ensemble des prêts des plus grands établissements a doublé depuis la chute des cours du baril de 2008. Mais le secteur est mieux...

Lire la suite

Agriculture

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

La Côte d'Ivoire a enregistré une production de coton record : 450 000 tonnes, au terme de la saison 2014/2015. Une hausse de 11 % par rapport à la saison...

Lire la suite

Institutions

Donald Kaberuka, artisan du retour de la BAD à Abidjan, critiqué par les francophones

Donald Kaberuka, artisan du retour de la BAD à Abidjan, critiqué par les francophones

Donald Kaberuka, qui quitte bientôt la présidence de la Banque africaine de développement (BAD), laisse une institution financièrement solide, mais a été accusé d'avoir délaissé les pays francophones au profit...

Lire la suite

Finance

Equity Bank va acquérir ProCredit Bank Congo

Equity Bank va acquérir ProCredit Bank Congo

Equity Bank va prendre le contrôle de ProCredit Bank Congo, 7e banque en République démocratique du Congo. Le groupe bancaire kényan a lancé cette année un programme d'expansion à travers...

Lire la suite

Coulisses

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Le 28 mai, la Banque africaine de développement élira un nouveau président. "Jeune Afrique" décrypte pour vous tous les ressorts de cette élection et livre une analyse exclusive des chances...

Lire la suite

Finance

Moody's relève les perspectives de la Tunisie

Moody's relève les perspectives de la Tunisie

Moody's a confirmé la note de crédit de la Tunisie ("Ba3") et relevé ses perspectives de "négatives" à "stables". Une amélioration que l'agence de notation explique par le redressement de...

Lire la suite

Politique économique

Chute des cours du pétrole : l'Algérie annonce de nouvelles mesures fiscales

Chute des cours du pétrole : l'Algérie annonce de nouvelles mesures fiscales

Alors que le déficit commercial de l'Algérie explose (- 4,32 milliards de dollars à la fin avril), l'Algérie prépare de nouvelles mesures pour encourager l'investissement "productif" et alléger la facture...

Lire la suite

Maroc

Affaire Samanah : Hennessy et Crenn rattrapés par la justice

Affaire Samanah : Hennessy et Crenn rattrapés par la justice

Ce qui aurait dû être l'un des plus beaux projets touristiques de Marrakech vient de se transformer en un scandale juridico-financier, a appris "Jeune Afrique". Sur le banc des accusés...

Lire la suite

Obligations

Finance islamique : l'Afrique convertie au sukuk

Finance islamique : l'Afrique convertie au sukuk

L'Afrique du Sud et le Sénégal ont émis leur première obligation islamique. La Côte d'Ivoire, le Niger et le Nigeria pourraient les suivre. Mais l'opération reste complexe.

Lire la suite

Énergie

Avec Actis, le camerounais Eneo espère avoir trouvé sa bonne fée

Avec Actis, le camerounais Eneo espère avoir trouvé sa bonne fée

Après la prise de contrôle du capital-investisseur britannique, l'opérateur national d'électricité est en mutation. Mais la réorganisation du secteur et les relations avec l'État compliquent la donne.

Lire la suite

Économie

Nigeria : le premier producteur de pétrole en Afrique à court d'essence

Nigeria : le premier producteur de pétrole en Afrique à court d'essence

La pénurie d'essence qui paralyse le Nigeria depuis près d'un mois serait sur le point d'être résolue. Une entente entre les importateurs de carburant et l'État a été conclue le...

Lire la suite

Finance

Souscription : la branche auto du groupe Loukil trouve son public

Souscription : la branche auto du groupe Loukil trouve son public

La souscription aux actions d'UADH, la branche automobile du groupe tunisien Loukil, a suscité une forte demande du marché. L'Offre à prix ferme a été sursouscrite plus de cinq fois,...

Lire la suite

Finance

Sous pavillon marocain, Banque Atlantique investit sur tous les fronts

Sous pavillon marocain, Banque Atlantique investit sur tous les fronts

La greffe de 2012 avec Banque populaire a pris. En forte progression, le groupe panafricain se diversifie, misant aussi bien sur les infrastructures que sur la microfinance.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags