Les fonds d'investissement au secours de la santé

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

En juillet 2012, la clinique Biasa, au Togo, a reçu 1,4 million d'euros de l'Africa Health Fund. © Jean-Claude Abalo/JAEncore émergent en Afrique, le secteur retient de plus en plus l'attention des fonds d'investissement. Médicaments, assurances, cliniques... Le potentiel est énorme.

La tendance est nette. « Dans le secteur de la santé, les opportunités sont de plus en plus nombreuses, même si elles sont encore émergentes », constate Sofiane Lahmar, associé au sein du capital-investisseur panafricain Development Partners International (DPI). Boom démographique, vieillissement de la population, essor des maladies non transmissibles (cancer, diabète, etc.), aspiration à une meilleure prise en charge sanitaire, continent largement sous-médicalisé... Tous les ingrédients sont réunis en Afrique pour que la consommation de soins décolle dans les années à venir. Et avec elle l'intérêt des investisseurs financiers pour ce secteur longtemps délaissé.

La Société financière internationale (SFI), bras armé de la Banque mondiale pour le secteur privé, évaluait à 22,5 milliards d'euros entre 2010 et 2016 les besoins d'investissement dans ce secteur sur le continent. Selon l'institution, ce marché serait même l'un des plus prometteurs en termes de rendement. « Le contexte est favorable, la santé devient un secteur stratégique », confirme Kodjo Aziagbe, associé pour l'Afrique de l'Ouest francophone d'Abraaj Capital.

De fait, la plupart des fonds opérant en Afrique intègrent désormais le secteur de la santé dans leurs objectifs d'investissement. Deux d'entre eux sont même entièrement consacrés à ce créneau : le discret Investment Fund for Health in Africa, fondé en 2007 aux Pays-Bas et doté de 50 millions d'euros, et l'Africa Health Fund (lire encadré), créé en juin 2009 avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates et de plusieurs bailleurs de fonds, et qui compte déjà six investissements à son actif.

Cliquez sur l'image.Tour de table

Les montants injectés dans les entreprises sont assez variables : de quelques centaines de milliers d'euros, comme dans le cas de l'investissement de XSML dans la clinique SOS Médecins de nuit, en RD Congo, à une trentaine de millions d'euros. En termes de segments d'activité, la production de médicaments retient traditionnellement l'attention. « Tous les fonds s'intéressent potentiellement à l'industrie pharmaceutique, un secteur en forte croissance et plus susceptible que d'autres de fournir des rendements élevés [de l'ordre de 25 % à 30 %, NDLR] », constate Sofiane Lahmar. Proparco, filiale de l'Agence française de développement (AFD), est ainsi entré au tour de table de la branche Afrique du fabricant indien de génériques Strides Arcolab. Les compagnies d'assurances privées sont également devenues un secteur de prédilection des financiers africains, attirés par les faibles niveaux de pénétration de la couverture santé sur les principaux marchés.

« Ce qui est nouveau, c'est l'investissement dans des cliniques ou des centres de dialyse, analyse Sofiane Lahmar. Les opportunités qu'on observe se trouvent plutôt dans les pays anglophones, le poids du secteur public étant plus important chez les francophones. » Mais le modèle diffère quelque peu : si les investissements dans la pharmacie et l'assurance santé sont un pari sur la généralisation des traitements et des médicaments en Afrique, ceux réalisés dans les cliniques visent plutôt à profiter de l'appétence des Africains les plus aisés pour des soins de haute qualité. « L'objectif est de convaincre ces personnes de se faire soigner dans de bonnes institutions privées en Afrique plutôt que d'aller en Europe », souligne Farid Fezoua, patron Afrique de GE Healthcare.

L'incontournable Africa Health Fund

Ciblant un taux de rentabilité interne brut de 15 %, l'Africa Health Fund (AHF) ambitionne de faciliter l'accès à des services de santé abordables et de qualité, notamment au sud du Sahara. Depuis l'acquisition de son gestionnaire Aureos Capital par l'émirati Abraaj Capital, « cette stratégie pourrait s'étendre à l'Afrique du Nord », note Kodjo Aziagbe, associé d'Abraaj. Doté de 80 millions d'euros depuis décembre 2011, l'AHF a déjà acquis des participations dans plusieurs entreprises, notamment au Kenya. Seul investissement côté francophone : la clinique Biasa, au Togo, qui a reçu 1,4 million d'euros en juillet 2012. L'AHF prévoit de réaliser une vingtaine d'investissements de 190 000 à 3,8 millions d'euros d'ici à 2014. F.R.

Si le secteur dans son ensemble intéresse les financiers, la jeunesse des entreprises de la santé et leur faible maturité ont jusqu'à présent empêché la finalisation de grosses opérations. « À part le Nigeria et l'Afrique du Sud, les pays africains n'ont pas un niveau de développement ni un réseau de cliniques qui nous permettraient de trouver un investissement à notre mesure, à savoir de 50 millions à 100 millions de dollars par transaction [de 37,5 millions à 75 millions d'euros] », confirme Vincent Le Guennou, coprésident d'Emerging Capital Partners.

Taille critique

Jide Olanrewaju, associé chez Satya Capital, souligne ce problème de taille critique : « Les entreprises de santé sont petites et, de ce fait, il faut créer des synergies entre elles, essayer de mettre en place des partenariats, par exemple en rassemblant des spécialistes. » « À mesure que la classe moyenne émerge et qu'on passe de l'informel au formel, l'accès aux soins privés va se développer, ce qui justifiera la création d'un plus grand nombre de centres de santé privés d'une taille susceptible d'intéresser les fonds d'investissement », prédit toutefois Vincent Le Guennou.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Actu

Cette semaine dans "Jeune Afrique"

Cette semaine dans

Cette semaine, "Jeune Afrique" se penche sur les rois du lobbying en Afrique : ces cabinets de conseil britanniques et américains qui offrent leurs services aux hommes politiques, entrepreneurs et...

Lire la suite

Conjoncture

La baisse des cours du pétrole ralentit la croissance dans la zone Cemac

La baisse des cours du pétrole ralentit la croissance dans la zone Cemac

La Banque des États de l'Afrique centrale a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la zone de 5,7 % à 4,9 % en 2014. Les déficits des...

Lire la suite

Télécoms

Quel cap choisira Millicom après le départ de son chef ?

Quel cap choisira Millicom après le départ de son chef ?

La soudaine démission de Hans-Holger Albrecht sème le doute sur la stratégie du groupe. Faut-il continuer de miser sur internet et les services financiers pour relancer les six filiales africaines...

Lire la suite

Commerce international

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

La France a échoué en 2014 à reconquérir la place de premier fournisseur de l'Algérie, ravie pour la première fois par la Chine l'an dernier. Avant de la perdre, Paris...

Lire la suite

Infrastructures

Alliances prend pied dans le logement et la santé au Cameroun

Alliances prend pied dans le logement et la santé au Cameroun

Le groupe de construction marocain Alliances va bâtir huit centres hospitaliers et huit cents logements sociaux au Cameroun au cours des trois prochaines années, tout en réhabilitant les plateaux techniques de...

Lire la suite

Finance

Le Nigeria durcit le contrôle des changes

Le Nigeria durcit le contrôle des changes

Confrontées à la chute des cours du pétrole, les autorités nigérianes multiplient depuis plusieurs mois les mesures censées atténuer l'impact de la crise. Dernière proposition en date : le durcissement...

Lire la suite

Panorama

Infrastructures : dix projets qui ont marqué 2014

Infrastructures : dix projets qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le...

Lire la suite

Patronat

Cameroun : André Fotso rempile sans coup férir au Gicam

Cameroun : André Fotso rempile sans coup férir au Gicam

Le dirigeant camerounais André Fotso a été réélu haut la main à la tête du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) en l'absence de concurrent. 

Lire la suite

Finance

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

La Cosob justifie la suspension par l'attente de la décision de l'État algérien d'exercer (ou pas) son droit de préemption. Une décision liée au statut étranger du cédant, AfricInvest, mais...

Lire la suite

Télécoms

Africa Telecom People, pleins feux sur les réseaux fixes

Africa Telecom People, pleins feux sur les réseaux fixes

À l'occasion de sa dixième édition, le salon organisé à Abidjan les 18 et 19 décembre a choisi de consacrer son thème principal à l'importance des réseaux fixes dans les...

Lire la suite

Industrie

Côte d'Ivoire : le français GBH rachète le distributeur automobile Socida

Côte d'Ivoire : le français GBH rachète le distributeur automobile Socida

Le groupe Fadoul a cédé au français GBH sa filiale Socida, distributeur des marques automobiles Renault et Suzuki en Côte d'Ivoire. L'opération, dont le montant n'a pas été dévoilé, constitue...

Lire la suite

Commerce international

L'OMC accepte l'adhésion des Seychelles

L'OMC accepte l'adhésion des Seychelles

Le Conseil général de l'Organisation mondiale du Commerce a approuvé la demande d'adhésion des Seychelles. Sous réserve de ratification par l'Assemblée nationale seychelloise, le petit archipel de l'océan indien devrait...

Lire la suite

Finance

Coface décroche l'agrément d'assurance-crédit au Maroc

Coface décroche l'agrément d'assurance-crédit au Maroc

Le groupe Coface, installé au Maroc depuis 2007, a obtenu l'agrément d'assurance et de réassurance qui lui permet de proposer directement ses solutions aux entreprises marocaines.

Lire la suite

Tourisme

Hôtellerie : Kinshasa retrouve (enfin) son cinq-étoiles

Hôtellerie : Kinshasa retrouve (enfin) son cinq-étoiles

Avec ses 190 chambres, dont 24 suites, et sa table gastronomique, le Grand Hôtel, mythique établissement kinois, retrouve son lustre d'antan... Design et high-tech en plus.

Lire la suite

Finances publiques

Le Nigeria revoit à la baisse ses prévisions de croissance en 2015

Le Nigeria revoit à la baisse ses prévisions de croissance en 2015

Le gouvernement nigerian a réduit ses prévisions de croissance pour l'année 2015 de près d'un point à 5,5 %. Le pays d'Afrique occidentale, qui organise une élection présidentielle en février...

Lire la suite

Énergie

Le Maroc va investir 4,6 milliards de dollars dans son développement gazier

Le Maroc va investir 4,6 milliards de dollars dans son développement gazier

Le Maroc va lancer un projet de développement du gaz naturel liquéfié (GNL) d'un montant de plusieurs milliards de dollars, afin de renforcer son mix énergétique, au côté des énergies...

Lire la suite

Finances publiques

Face à la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

Face à la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d'un prix durablement bas ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et...

Lire la suite

Hydrocarbures

Côte d'Ivoire : Vioco Petroleum va investir 225 millions de dollars dans le gisement "Gazelle"

Côte d'Ivoire : Vioco Petroleum va investir 225 millions de dollars dans le gisement

La compagnie pétrolière Vioco Petroleum va investir 225 millions de dollars dans le gisement offshore ivoirien "Gazelle", situé sur le bloc CI-202.

Lire la suite

Conso & Distribution

Moulin d'Or renonce à intégrer la Bourse de Tunis

Moulin d'Or renonce à intégrer la Bourse de Tunis

Le groupe agroalimentaire Gepaco, qui distribue la marque Moulin d'Or, ne rejoindra pas la Bourse de Tunis. L'opération a été abandonnée au profit d'une cession de 42% de son capital...

Lire la suite

Finance

Maroc : la Banque centrale abaisse son taux directeur pour la deuxième fois en trois mois

Maroc : la Banque centrale abaisse son taux directeur pour la deuxième fois en trois mois

La Banque centrale marocaine a annoncé le 16 décembre avoir abaissé son taux directeur de 2,75 % à 2,5 %, trois mois à peine après une première réduction de 25...

Lire la suite

Communication extérieure

JCDecaux fait un grand bond en Afrique

JCDecaux fait un grand bond en Afrique

Le groupe français JCDecaux, leader mondial de la communication extérieure, va acquérir Continental Outdoor Media, présent dans 14 pays du continent, en Afrique de l'Est et australe.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags