Les PME africaines touchent les limites de la cotation parisienne

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

À terme, Pétro-Ivoire compte s'introduire à la Bourse régionale des valeurs mobilières... à Abidjan. © Sia Kambou/AFPLes trois PME africaines cotées sur le marché libre NYSE Euronext doutent. Si leur présence sur la Place française leur a permis d'être plus visibles, la levée de fonds demeure une gageure.

« Le mieux serait que nos Bourses régionales jouent davantage leur rôle et simplifient les règles d'accès pour les sociétés de la région. » Meïssa Ngom, patron de Money Express, une société sénégalaise de transfert d'argent introduite à la Bourse de Paris en septembre 2011, cache mal sa déception. S'il assure être en négociation avec un fonds d'investissement approché grâce à la visibilité apportée par cette cotation, il juge néanmoins le marché parisien inadapté pour une entreprise comme la sienne.

Calme plat

Trois PME africaines ont tenté l'expérience : outre Money Express, l'ivoirien Pétro Ivoire (distribution de carburants) avait suivi la même année, alors que la Société ivoirienne de manutention et de transit (Simat, logistique) avait ouvert le bal dès 2007. Toutes ont été approchées, conseillées puis accompagnées par le cabinet Maréchal & Associés Finance, dirigé par le Français Samuel Maréchal.

Cliquez sur l'image.Les résultats sont mitigés. Introduites sur le marché libre NYSE Euronext, qui n'est pas réglementé, les valeurs sont très peu actives. L'évolution des cours de Money Express et de Pétro Ivoire ressemble à un électrocardiogramme plat. Plus variable, le cours de Simat a fondu, avec la crise ivoirienne, comme neige au soleil : après avoir atteint un pic le 23 janvier 2008 à 16,90 euros, le titre plafonne aujourd'hui à 4,50 euros, sans variation depuis des mois.

Le cabinet Maréchal & Associés Finance défend pourtant le travail effectué. « Le premier objectif était de donner une visibilité internationale à ces sociétés africaines. En ce sens, le but est atteint », assure Samuel Maréchal, joint à Abidjan où son cabinet possède une antenne. « Si l'on regarde Simat, son chiffre d'affaires a été multiplié par trois, mais, malheureusement, la crise ivoirienne est venue stopper ses ambitions, notamment celle d'augmenter ses fonds propres, poursuit-il. Pour Pétro Ivoire, il fallait remplacer un fonds sortant, ce qui a été réalisé avec l'arrivée de Phoenix Capital Management à la place de Cauris Management. Enfin, Money Express souhaitait aussi se mettre en situation d'augmenter son capital ; de fait, il discute aujourd'hui avec un fonds d'investissement. »

Pour le banquier d'affaires parisien, l'introduction à Paris n'est qu'une première étape : « Tout cela prend du temps. Simat est satisfait, la société a pu utiliser la Bourse en fonction de ses besoins ; et Money Express fera de même lorsque ses négociations seront finalisées. »

Reste que l'appétence des gérants internationaux pour les valeurs émergentes en général, africaines en particulier, n'a nullement profité aux trois PME. Samuel Maréchal estime aujourd'hui que la prochaine étape logique serait une cotation sur Alternext, le marché réglementé des PME en France. Une Place plus propice, selon lui, à la levée de fonds. Mais les contraintes pour y accéder sont bien plus ardues à satisfaire.

Grise mine

Du côté des patrons, les avis sont moins optimistes. « Est-ce que la Bourse de Paris est prête à soutenir le développement d'une entreprise africaine ? Je n'en suis pas sûr », s'interroge Stéphane Eholié, PDG de Simat. S'il se faisait le héraut de la démarche il y a encore trois ans, à l'heure du bilan, le patron ivoirien fait grise mine : « C'est vrai, j'y ai gagné en notoriété, mais je n'ai pas levé de fonds. Certes, c'était une micro-introduction, et avec la crise mondiale les ressources se sont raréfiées, mais d'autres sociétés de même taille [non africaines, NDLR] ont pourtant réussi à lever de l'argent. Je compte cependant trouver une issue en 2013 ou 2014 », conclut-il, espérant dénicher des fonds pour se consolider sur le marché ivoirien et réaliser enfin son ambition, d'ici à 2015, de pénétrer les marchés limitrophes.

Lire aussi :

Transfert d'argent : à l'assaut de Goliath
Maréchal et Associés Finance se fait une place
Bourse : la zone franc dans un étau
Abidjan : les PME auront-elles la cote ?

« L'objectif était plus de donner de la valeur à la société et de l'exposer aux fonds étrangers, se rassure de son côté Sébastien Kadio-Morokro, directeur général de Pétro Ivoire. Nous avons émis 100 titres, nous n'attendions vraiment pas plus de variation de notre cours. À terme, de toute manière, c'est à la BRVM [Bourse régionale des valeurs mobilières, à Abidjan] que nous comptons utiliser le levier de la Bourse. Mais toutes les conditions n'étaient pas encore réunies. »

En un clic

Le financier français Louis Thannberger, grand spécialiste des introductions en Bourse (400 à son actif), notamment des PME, est catégorique : « Je ne vois pas l'intérêt pour une société ivoirienne de venir se faire coter à Paris ! La visibilité est un faux débat : une cotation à Abidjan peut s'accompagner d'une conférence de presse à Paris, on obtiendrait le même résultat... Aujourd'hui, avec internet, il n'y a plus qu'une seule et unique Bourse : en un clic, un investisseur sait où investir, où que soit cotée la société. »

Le banquier d'affaires, qui cherche à s'installer à Abidjan, appelle de ses voeux, comme l'ensemble des patrons, une Place régionale ouest-africaine forte et plus simple d'accès pour les entreprises de la région. De son côté, Samuel Maréchal va mettre en stand-by son travail à Paris, pour introduire « d'ici à la fin du mois », assure-t-il, une société ouest-africaine sur la Bourse de... Maurice.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Finance

Introductions boursières : les places africaines les plus prometteuses en 2015

Introductions boursières : les places africaines les plus prometteuses en 2015

Selon une étude récente, trente entreprises africaines ont annoncé une introduction boursière cette année, soit six de plus que l'an dernier. C'est le plus grand nombre d'IPO de groupes africains...

Lire la suite

Prospective

Mines : Madagascar veut sa part du gâteau

Mines : Madagascar veut sa part du gâteau

L'île possède un important potentiel minier encore peu utilisé. Face à l'accélération de l'exploitation sur son sol, l'État tente de mettre en place une réforme pour en tirer davantage de...

Lire la suite

Banques

Coris Bank s'installe au Togo

Coris Bank s'installe au Togo

Coris Bank International, le deuxième groupe bancaire burkinabè, va lancera début février sa filiale togolaise, a appris "Jeune Afrique".

Lire la suite

Énergie

Vivo Energy Maroc lance un plan d'investissement de 100 millions de dollars

Vivo Energy Maroc lance un plan d'investissement de 100 millions de dollars

À quelques mois de la fin des travaux d'extension de son usine casablancaise de lubrifiants, Vivo Energy Maroc vient d'annoncer un plan d'investissement de 100 millions de dollars pour élargir...

Lire la suite

Maroc

El Hachmi Boutgueray, à la force du poignet

El Hachmi Boutgueray, à la force du poignet

Il a quitté l'école à 17 ans pour rejoindre le modeste commerce familial. Aujourd'hui présent dans l'agroalimentaire et l'immobilier, le PDG d'Anwar Invest se lance dans le ciment. Portrait d'un...

Lire la suite

Opep

Diezani Alison-Madueke, la reine du pétrole nigérian est en pleine tourmente

Diezani Alison-Madueke, la reine du pétrole nigérian est en pleine tourmente

Première femme présidente de l'Opep, le ministre nigérian traverse une période difficile, alors que le prix de l'or noir plonge.

Lire la suite

Agroalimentaire

Du Nescafé à base de café camerounais

Du Nescafé à base de café camerounais

Nestlé, le géant mondial de l'agroalimentaire, s'allie à Olam Cameroun pour s'approvisionner localement et envisage d'intégrer de plus en plus d'ingrédients du terroir dans ses préparations.

Lire la suite

Décideurs

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le nom du nouveau directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion est désormais connu. Il s'agit de Abdellatif Zaghnoun, actuel directeur général des impôts. Pur produit de...

Lire la suite

Finance

La Côte d'Ivoire va émettre un eurobond de 1 milliard de dollars en février 2015

La Côte d'Ivoire va émettre un eurobond de 1 milliard de dollars en février 2015

La Côte d'Ivoire se prépare à émettre un eurobond en février prochain. Pour cette deuxième incursion en moins d'un an sur les marchés internationaux, le pays devrait solliciter "au moins...

Lire la suite

Finance

BGFI Bank s'installe au Sénégal

BGFI Bank s'installe au Sénégal

BGFI Bank a obtenu l'agrément des autorités financières pour la création d'une filiale au Sénégal. La première agence du groupe, située à Dakar, devrait être opérationnelle à la fin du...

Lire la suite

Mines

Phosphates, le gâchis tunisien

Phosphates, le gâchis tunisien

Revendications sociales, échauffourées… Le bassin minier de Gafsa, dont la production a propulsé le pays au cinquième rang mondial du secteur, connaît depuis 2011 des difficultés majeures.

Lire la suite

Conseil

Michael Page change de tête en Afrique

Michael Page change de tête en Afrique

Michael Page a revu son organigramme sur le continent. C'est désormais depuis Dubaï qu'est assurée la supervision des activités en Afrique francophone du cabinet de recrutement britannique, a appris "Jeune...

Lire la suite

Énergie

Électricité : la Côte d'Ivoire prolonge de trois ans le contrat d'Aggreko à Vridi

Électricité : la Côte d'Ivoire prolonge de trois ans le contrat d'Aggreko à Vridi

Le britannique Aggreko a décroché l'entension de trois ans du contrat de sa centrale électrique au gaz de Vridi, à Abidjan (Côte d'Ivoire). Inaugurée en 2010, cette installation dispose d'une...

Lire la suite

BTP

La Chine et l'Union africaine veulent relier les métropoles du continent

La Chine et l'Union africaine veulent relier les métropoles du continent

L'Union africaine (UA) et la Chine ont signé un protocole d'accord pour un gigantesque projet d'infrastructures routières, ferroviaires et aériennes destiné à relier les capitales africaines. Pour Zhang Ming, le...

Lire la suite

Télévision

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

La nouvelle chaîne satellitaire de Canal+ mise sur les séries africaines. Une bonne nouvelle pour les producteurs d'Abidjan, qui manquent de financements comme de canaux de diffusion.

Lire la suite

Investissements

Literie : le marocain Dolidol construit une usine en Côte d'Ivoire

Literie : le marocain Dolidol construit une usine en Côte d'Ivoire

Dolidol, filiale du marocain Palmeraie Industries & Services, s'installe en Côte d'Ivoire. L'usine d'Abidjan du spécialiste de la literie sera opérationnelle en décembre 2015 et va nécessiter 11 millions d'euros...

Lire la suite

Hydrocarbures

Pour le président algérien, l'exploitation du gaz de schiste "n'est pas encore à l'ordre du jour"

Pour le président algérien, l'exploitation du gaz de schiste

En réponse aux manifestations provoquées par le forage des premiers puits de tests dans le sud du pays, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a tenu à rappeler que l'exploitation du...

Lire la suite

Énergie

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Le producteur d'hydrocarbures italien Eni, la société de négoce suisse Vitol et l'opérateur national des hydrocarbures du Ghana GNPC ont signé pour le développement du site pétrolier et gazier sous-marin...

Lire la suite

Satellite

Michel de Rosen, Eutelsat : "Partager nos fréquences avec les opérateurs mobile est contraire aux intérêts de l’Afrique"

Michel de Rosen, Eutelsat :

Vent debout contre un partage de fréquences de la bande C - une plage du spectre électromagnétique entre 3 et 7 gigahertz (GHz) - avec les opérateurs mobile, Michel de...

Lire la suite

Avis d'experts

Télécommunications : "Maroc Telecom a démontré ses capacités à l'international"

Télécommunications :

Binta Drave, analyste chez Exotix, analyse pour "Jeune Afrique" les challenges auxquels est confronté Maroc Telecom suite à l'acquisition de six filiales d'Etisalat en Afrique subsaharienne.

Lire la suite

Investissements

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec Qatar Ingénierie pour l'aménagement et...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags