Les PME africaines touchent les limites de la cotation parisienne

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

À terme, Pétro-Ivoire compte s'introduire à la Bourse régionale des valeurs mobilières... à Abidjan. © Sia Kambou/AFPLes trois PME africaines cotées sur le marché libre NYSE Euronext doutent. Si leur présence sur la Place française leur a permis d'être plus visibles, la levée de fonds demeure une gageure.

« Le mieux serait que nos Bourses régionales jouent davantage leur rôle et simplifient les règles d'accès pour les sociétés de la région. » Meïssa Ngom, patron de Money Express, une société sénégalaise de transfert d'argent introduite à la Bourse de Paris en septembre 2011, cache mal sa déception. S'il assure être en négociation avec un fonds d'investissement approché grâce à la visibilité apportée par cette cotation, il juge néanmoins le marché parisien inadapté pour une entreprise comme la sienne.

Calme plat

Trois PME africaines ont tenté l'expérience : outre Money Express, l'ivoirien Pétro Ivoire (distribution de carburants) avait suivi la même année, alors que la Société ivoirienne de manutention et de transit (Simat, logistique) avait ouvert le bal dès 2007. Toutes ont été approchées, conseillées puis accompagnées par le cabinet Maréchal & Associés Finance, dirigé par le Français Samuel Maréchal.

Cliquez sur l'image.Les résultats sont mitigés. Introduites sur le marché libre NYSE Euronext, qui n'est pas réglementé, les valeurs sont très peu actives. L'évolution des cours de Money Express et de Pétro Ivoire ressemble à un électrocardiogramme plat. Plus variable, le cours de Simat a fondu, avec la crise ivoirienne, comme neige au soleil : après avoir atteint un pic le 23 janvier 2008 à 16,90 euros, le titre plafonne aujourd'hui à 4,50 euros, sans variation depuis des mois.

Le cabinet Maréchal & Associés Finance défend pourtant le travail effectué. « Le premier objectif était de donner une visibilité internationale à ces sociétés africaines. En ce sens, le but est atteint », assure Samuel Maréchal, joint à Abidjan où son cabinet possède une antenne. « Si l'on regarde Simat, son chiffre d'affaires a été multiplié par trois, mais, malheureusement, la crise ivoirienne est venue stopper ses ambitions, notamment celle d'augmenter ses fonds propres, poursuit-il. Pour Pétro Ivoire, il fallait remplacer un fonds sortant, ce qui a été réalisé avec l'arrivée de Phoenix Capital Management à la place de Cauris Management. Enfin, Money Express souhaitait aussi se mettre en situation d'augmenter son capital ; de fait, il discute aujourd'hui avec un fonds d'investissement. »

Pour le banquier d'affaires parisien, l'introduction à Paris n'est qu'une première étape : « Tout cela prend du temps. Simat est satisfait, la société a pu utiliser la Bourse en fonction de ses besoins ; et Money Express fera de même lorsque ses négociations seront finalisées. »

Reste que l'appétence des gérants internationaux pour les valeurs émergentes en général, africaines en particulier, n'a nullement profité aux trois PME. Samuel Maréchal estime aujourd'hui que la prochaine étape logique serait une cotation sur Alternext, le marché réglementé des PME en France. Une Place plus propice, selon lui, à la levée de fonds. Mais les contraintes pour y accéder sont bien plus ardues à satisfaire.

Grise mine

Du côté des patrons, les avis sont moins optimistes. « Est-ce que la Bourse de Paris est prête à soutenir le développement d'une entreprise africaine ? Je n'en suis pas sûr », s'interroge Stéphane Eholié, PDG de Simat. S'il se faisait le héraut de la démarche il y a encore trois ans, à l'heure du bilan, le patron ivoirien fait grise mine : « C'est vrai, j'y ai gagné en notoriété, mais je n'ai pas levé de fonds. Certes, c'était une micro-introduction, et avec la crise mondiale les ressources se sont raréfiées, mais d'autres sociétés de même taille [non africaines, NDLR] ont pourtant réussi à lever de l'argent. Je compte cependant trouver une issue en 2013 ou 2014 », conclut-il, espérant dénicher des fonds pour se consolider sur le marché ivoirien et réaliser enfin son ambition, d'ici à 2015, de pénétrer les marchés limitrophes.

Lire aussi :

Transfert d'argent : à l'assaut de Goliath
Maréchal et Associés Finance se fait une place
Bourse : la zone franc dans un étau
Abidjan : les PME auront-elles la cote ?

« L'objectif était plus de donner de la valeur à la société et de l'exposer aux fonds étrangers, se rassure de son côté Sébastien Kadio-Morokro, directeur général de Pétro Ivoire. Nous avons émis 100 titres, nous n'attendions vraiment pas plus de variation de notre cours. À terme, de toute manière, c'est à la BRVM [Bourse régionale des valeurs mobilières, à Abidjan] que nous comptons utiliser le levier de la Bourse. Mais toutes les conditions n'étaient pas encore réunies. »

En un clic

Le financier français Louis Thannberger, grand spécialiste des introductions en Bourse (400 à son actif), notamment des PME, est catégorique : « Je ne vois pas l'intérêt pour une société ivoirienne de venir se faire coter à Paris ! La visibilité est un faux débat : une cotation à Abidjan peut s'accompagner d'une conférence de presse à Paris, on obtiendrait le même résultat... Aujourd'hui, avec internet, il n'y a plus qu'une seule et unique Bourse : en un clic, un investisseur sait où investir, où que soit cotée la société. »

Le banquier d'affaires, qui cherche à s'installer à Abidjan, appelle de ses voeux, comme l'ensemble des patrons, une Place régionale ouest-africaine forte et plus simple d'accès pour les entreprises de la région. De son côté, Samuel Maréchal va mettre en stand-by son travail à Paris, pour introduire « d'ici à la fin du mois », assure-t-il, une société ouest-africaine sur la Bourse de... Maurice.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Télévision

Canal Plus lance la chaîne A+ consacrée aux contenus africains

Canal Plus lance la chaîne A+ consacrée aux contenus africains

Le groupe audiovisuel français Canal Plus lance A+, une chaîne consacrée aux contenus africains. Elle ambitionne de devenir "la grande chaîne africaine". 

Lire la suite

Foncier

Accaparement des terres : Bolloré accepte d’écouter les revendications paysannes

Accaparement des terres : Bolloré accepte d’écouter les revendications paysannes

Les riverains des plantations d'huile de palme et d'hévéa de Socfin, dont Bolloré est l'actionnaire principal, devront attendre. Leurs représentants ont décliné ce 24 octobre au groupe français leurs revendications...

Lire la suite

Décideurs

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la présidence de la Banque africaine de développement,...

Lire la suite

Maroc

L'assureur AIG s'installe à Casablanca Finance City

L'assureur AIG s'installe à Casablanca Finance City

L'assureur AIG s'est officiellement implanté à Casablanca Finance City (CFC), d'où le groupe américain compte poursuivre l'expansion de ses activités au Maghreb, ainsi qu'en Afrique occidentale et centrale.

Lire la suite

Mines

RD Congo : la production d'or pourrait tripler en 2014

RD Congo : la production d'or pourrait tripler en 2014

La RD Congo pourrait produire 18 tonnes d'or cette année, selon Martin Kabwelulu, le ministre des Mines du pays d'Afrique centrale. C'est trois fois le volume extrait l'an dernier.

Lire la suite

Décideurs

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé jusqu'à la prochaine...

Lire la suite

Consommation

Cameroun : La SEMC retrouve des couleurs

Cameroun : La SEMC retrouve des couleurs

La première entreprise cotée à la bourse de Douala enregistre un bénéfice de plus de 36 millions de F CFA au premier semestre de 2014. Une bonne nouvelle pour la...

Lire la suite

Distribution

Le groupe Mabrouk s'installe au Ghana

Le groupe Mabrouk s'installe au Ghana

Le groupe Mabrouk et ses associés ont lancé une plateforme commune afin d'ouvrir plus d'une dizaine de supermarchés au Ghana.

Lire la suite

Finance

BOA Sénégal lance son introduction en Bourse

BOA Sénégal lance son introduction en Bourse

Bank of Africa Sénégal a ouvert la souscription à l'offre publique de vente (OPV) de 200 000 actions nouvelles. L'opération, qui s'achève le 21 novembre, sera suivie de l'introduction à...

Lire la suite

Agriculture

OGM : quels sont les pays africains les plus avancés ?

OGM : quels sont les pays africains les plus avancés ?

Dans "Technologies agricoles génétiquement modifiées pour l'Afrique", un rapport commandité par la Banque africaine de développement, l'Institut international sur les politiques alimentaires préconise l'adoption par les pays africains des "innovations agricoles...

Lire la suite

Agr

Edouard Messou, PwC : "En Côte d'Ivoire, c'est la peur de manquer de cacao qui a fait grimper les prix"

Edouard Messou, PwC :

Edouard Messou, président Afrique subsaharienne francophone du cabinet de conseil PwC, est revenu pour "Jeune Afrique" sur la hausse spectaculaire des prix du cacao constatée cette année en Côte d'Ivoire. Pour le...

Lire la suite

Energie

Le Kenya inaugure la méga-centrale géothermique Olkaria IV

Le Kenya inaugure la méga-centrale géothermique Olkaria IV

Le Kenya a inauguré Olkaria IV, la quatrième station géothermique d'un programme électrique développé depuis les années 1980. D'une capacité de 140 mégawatts, c'est la centrale la plus puissante de...

Lire la suite

Saga

Sifca, une aventure ivoirienne

Sifca, une aventure ivoirienne

En ce mois d'octobre 2014, Sifca, le premier groupe privé de Côte d'Ivoire, fête ses 50 ans. Un demi-siècle de vie tumultueuse pour l’ancien leader du cacao, devenu le numéro...

Lire la suite

Éducation

Formation : le Cesag en quête d'alliés français

Formation : le Cesag en quête d'alliés français

Le directeur de la business school sénégalaise est en quête de partenariats en France afin d'ouvrir dans son établissement un master similaire à celui d'une grande école hexagonale en octobre...

Lire la suite

Focus

Alger incite les jeunes à devenir leur propre employeur

Alger incite les jeunes à devenir leur propre employeur

Utiliser la rente pétrolière pour encourager les chômeurs à créer leur micro-entreprise. Telle est la stratégie des autorités algériennes, qui subventionnent les porteurs de projets.

Lire la suite

Événement

Intégration à marche forcée pour le COMESA

Intégration à marche forcée pour le COMESA

Réunis à Djibouti les 21 et 22 octobre, les ministres des Transports et des Infrastructures du Marché commun de l'Afrique australe et orientale (Comesa) ont entériné des avancées majeures dans...

Lire la suite

Intégration régionale

Ilyas Moussa Dawaleh : "L'axe Djibouti-Addis est un modèle unique en Afrique"

Ilyas Moussa Dawaleh :

Ancien directeur des opérations du Port de Djibouti, Ilyas Moussa Dawaleh est depuis 2011 le ministre de l'Économie et des Finances du pays d'Afrique de l'Est. Dans cette interview accordée à...

Lire la suite

Interview

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Marc Rennard, Orange :

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence accrue, il mise sur l'explosion des...

Lire la suite

Maroc

CGI se retire de la Bourse de Casablanca

CGI se retire de la Bourse de Casablanca

Après avoir été suspendu pendant une semaine, les titres du promoteur immobilier marocain CGI vont être radiés de la cote à la Bourse de Casablanca. C'est la décision prise par...

Lire la suite

Finances publiques

Notation : premier avertissement pour la ville de Dakar

Notation : premier avertissement pour la ville de Dakar

Bloomfield Investment a maintenu la note "BBB+" attribuée à la commune de Dakar. L'agence de notation financière a toutefois abaissé ses perspectives de "positives" à "stables". En cause : l'incertitude...

Lire la suite

Décideurs

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

Thierry Desmarest et Patrick Pouyanné ont été nommés à la tête du groupe pétrolier français à la suite du décès de Christophe de Margerie dans un accident d’avion

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags