Les PME africaines touchent les limites de la cotation parisienne

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

À terme, Pétro-Ivoire compte s'introduire à la Bourse régionale des valeurs mobilières... à Abidjan. © Sia Kambou/AFPLes trois PME africaines cotées sur le marché libre NYSE Euronext doutent. Si leur présence sur la Place française leur a permis d'être plus visibles, la levée de fonds demeure une gageure.

« Le mieux serait que nos Bourses régionales jouent davantage leur rôle et simplifient les règles d'accès pour les sociétés de la région. » Meïssa Ngom, patron de Money Express, une société sénégalaise de transfert d'argent introduite à la Bourse de Paris en septembre 2011, cache mal sa déception. S'il assure être en négociation avec un fonds d'investissement approché grâce à la visibilité apportée par cette cotation, il juge néanmoins le marché parisien inadapté pour une entreprise comme la sienne.

Calme plat

Trois PME africaines ont tenté l'expérience : outre Money Express, l'ivoirien Pétro Ivoire (distribution de carburants) avait suivi la même année, alors que la Société ivoirienne de manutention et de transit (Simat, logistique) avait ouvert le bal dès 2007. Toutes ont été approchées, conseillées puis accompagnées par le cabinet Maréchal & Associés Finance, dirigé par le Français Samuel Maréchal.

Cliquez sur l'image.Les résultats sont mitigés. Introduites sur le marché libre NYSE Euronext, qui n'est pas réglementé, les valeurs sont très peu actives. L'évolution des cours de Money Express et de Pétro Ivoire ressemble à un électrocardiogramme plat. Plus variable, le cours de Simat a fondu, avec la crise ivoirienne, comme neige au soleil : après avoir atteint un pic le 23 janvier 2008 à 16,90 euros, le titre plafonne aujourd'hui à 4,50 euros, sans variation depuis des mois.

Le cabinet Maréchal & Associés Finance défend pourtant le travail effectué. « Le premier objectif était de donner une visibilité internationale à ces sociétés africaines. En ce sens, le but est atteint », assure Samuel Maréchal, joint à Abidjan où son cabinet possède une antenne. « Si l'on regarde Simat, son chiffre d'affaires a été multiplié par trois, mais, malheureusement, la crise ivoirienne est venue stopper ses ambitions, notamment celle d'augmenter ses fonds propres, poursuit-il. Pour Pétro Ivoire, il fallait remplacer un fonds sortant, ce qui a été réalisé avec l'arrivée de Phoenix Capital Management à la place de Cauris Management. Enfin, Money Express souhaitait aussi se mettre en situation d'augmenter son capital ; de fait, il discute aujourd'hui avec un fonds d'investissement. »

Pour le banquier d'affaires parisien, l'introduction à Paris n'est qu'une première étape : « Tout cela prend du temps. Simat est satisfait, la société a pu utiliser la Bourse en fonction de ses besoins ; et Money Express fera de même lorsque ses négociations seront finalisées. »

Reste que l'appétence des gérants internationaux pour les valeurs émergentes en général, africaines en particulier, n'a nullement profité aux trois PME. Samuel Maréchal estime aujourd'hui que la prochaine étape logique serait une cotation sur Alternext, le marché réglementé des PME en France. Une Place plus propice, selon lui, à la levée de fonds. Mais les contraintes pour y accéder sont bien plus ardues à satisfaire.

Grise mine

Du côté des patrons, les avis sont moins optimistes. « Est-ce que la Bourse de Paris est prête à soutenir le développement d'une entreprise africaine ? Je n'en suis pas sûr », s'interroge Stéphane Eholié, PDG de Simat. S'il se faisait le héraut de la démarche il y a encore trois ans, à l'heure du bilan, le patron ivoirien fait grise mine : « C'est vrai, j'y ai gagné en notoriété, mais je n'ai pas levé de fonds. Certes, c'était une micro-introduction, et avec la crise mondiale les ressources se sont raréfiées, mais d'autres sociétés de même taille [non africaines, NDLR] ont pourtant réussi à lever de l'argent. Je compte cependant trouver une issue en 2013 ou 2014 », conclut-il, espérant dénicher des fonds pour se consolider sur le marché ivoirien et réaliser enfin son ambition, d'ici à 2015, de pénétrer les marchés limitrophes.

Lire aussi :

Transfert d'argent : à l'assaut de Goliath
Maréchal et Associés Finance se fait une place
Bourse : la zone franc dans un étau
Abidjan : les PME auront-elles la cote ?

« L'objectif était plus de donner de la valeur à la société et de l'exposer aux fonds étrangers, se rassure de son côté Sébastien Kadio-Morokro, directeur général de Pétro Ivoire. Nous avons émis 100 titres, nous n'attendions vraiment pas plus de variation de notre cours. À terme, de toute manière, c'est à la BRVM [Bourse régionale des valeurs mobilières, à Abidjan] que nous comptons utiliser le levier de la Bourse. Mais toutes les conditions n'étaient pas encore réunies. »

En un clic

Le financier français Louis Thannberger, grand spécialiste des introductions en Bourse (400 à son actif), notamment des PME, est catégorique : « Je ne vois pas l'intérêt pour une société ivoirienne de venir se faire coter à Paris ! La visibilité est un faux débat : une cotation à Abidjan peut s'accompagner d'une conférence de presse à Paris, on obtiendrait le même résultat... Aujourd'hui, avec internet, il n'y a plus qu'une seule et unique Bourse : en un clic, un investisseur sait où investir, où que soit cotée la société. »

Le banquier d'affaires, qui cherche à s'installer à Abidjan, appelle de ses voeux, comme l'ensemble des patrons, une Place régionale ouest-africaine forte et plus simple d'accès pour les entreprises de la région. De son côté, Samuel Maréchal va mettre en stand-by son travail à Paris, pour introduire « d'ici à la fin du mois », assure-t-il, une société ouest-africaine sur la Bourse de... Maurice.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Tourisme

Hôtellerie : Hilton Worldwide s'implante en RD Congo

Hôtellerie : Hilton Worldwide s'implante en RD Congo

Hilton Worldwide va ouvrir son premier hôtel à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Les travaux de rénovation sont prévus pour s'achever en 2016.

Lire la suite

Diplomatie

Partage des eaux du Nil : l'Égypte et l'Éthiopie trouvent un accord

Partage des eaux du Nil : l'Égypte et l'Éthiopie trouvent un accord

Le Soudan, l'Égypte et l'Éthiopie ont annoncé avoir trouvé un accord de principe sur le partage des eaux du Nil, une étape importante dans le règlement des tensions diplomatiques qui...

Lire la suite

Finance

Le Ghana va (encore) émettre un eurobond de 1 milliard de dollars

Le Ghana va (encore) émettre un eurobond de 1 milliard de dollars

La Ghana compter émettre un eurobond de 1 milliards de dollars en 2015, son troisième recours aux marchés internationaux depuis 2013.

Lire la suite

Finances publiques

Endettement des États ouest-africains : la BCEAO reste confiante

Endettement des États ouest-africains : la BCEAO reste confiante

En 2015, les États de l'Union économique et monétaire ouest-africaine vont émettre 2 865 milliards de F CFA de dette. Pour la Banque centrale, ce recours massif à l'endettement ne...

Lire la suite

Maroc

SNEP de retour à la Bourse de Casablanca

SNEP de retour à la Bourse de Casablanca

Dans l'attente d'une décision de la Cour de cassation sur le différend opposant sa maison-mère, le groupe Chaabi, au fournisseur français Fives FCB, le pétrochimiste SNEP a été réadmis à...

Lire la suite

Industrie

Ces brésiliens qui visent l'Afrique

Ces brésiliens qui visent l'Afrique

Embraer, Odebrecht, AGN... Les groupes auriverde partent à l'assaut du continent, et pas seulement en zone lusophone. Alors que le Brésil est confronté à un ralentissement économique sévère, l'herbe serait-elle...

Lire la suite

Entreprise

Gabon : e-Doley préfère le porte-monnaie... sur mobile

Gabon : e-Doley préfère le porte-monnaie... sur mobile

Après s'être fait connaître en proposant des services financiers classiques, la start-up e-Doley s'apprête à lancer des solutions de paiement innovantes.

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Le Port de San Pedro cherche à lever 180 milliards de F CFA

Le Port de San Pedro cherche à lever 180 milliards de F CFA

Dans le cadre de son programme d'extension, le port ivoirien de San Pedro veut lever 180 milliards de F CFA auprès d'institutions financières et de développement internationales. Une tournée de...

Lire la suite

Niger

Areva au Niger : plan social d'envergure sur le site d'Imouraren

Areva au Niger :  plan social d'envergure sur le site d'Imouraren

La grande majorité des salariés de la filiale nigérienne d'Areva ont pris connaissance de la situation délicate de l'entreprise, marquée par d'importantes pertes en 2014. Dans une lettre, signée du...

Lire la suite

Industrie

L'allemand Heidelberg inaugure une cimenterie au Burkina Faso

L'allemand Heidelberg inaugure une cimenterie au Burkina Faso

CimBurkina, propriété du groupe allemand Heidelberg, démarre sa production de ciment au Burkina Faso avec une unité d'une capacité annuelle de 700 000 tonnes et se positionne en concurrent direct...

Lire la suite

Récompenses

Anzisha, un prix réservé aux très jeunes entrepreneurs africains

Anzisha, un prix réservé aux très jeunes entrepreneurs africains

Réservé aux Africains de moins de 22 ans, le prix Anzisha promet 25 000 dollars au jeune entrepreneur "le plus audacieux du continent".

Lire la suite

Hydrocarbures

Total va rapatrier neuf filiales situées dans des paradis fiscaux

Total va rapatrier neuf filiales situées dans des paradis fiscaux

Total a rendu public la liste complète de ses 903 filiales à travers le monde, parmi lesquelles 19 sont situées dans des pays considérés comme des paradis fiscaux. Neuf d'entre...

Lire la suite

Interview

Daniel Ona Ondo : "L'économie du Gabon est assez solide pour résister au choc pétrolier"

Daniel Ona Ondo :

Nouveau mode de gestion, réduction des dépenses dans certains secteurs, diversification des modalités de financement des chantiers... Le Premier ministre explique les choix de l'exécutif. Et sait qu'il doit accélérer...

Lire la suite

Marchés publics

Côte d'Ivoire : les tensions de trésorerie ralentissent l'exécution des grands chantiers

Côte d'Ivoire : les tensions de trésorerie ralentissent l'exécution des grands chantiers

Selon les chiffres du gouvernement ivoirien, en 2014, à peine 51 % des lignes budgétaires prévues pour les marchés publics ont pu être mobilisées. Des tensions de trésorerie qui ralentissent...

Lire la suite

Finance

Barclays candidat à une licence bancaire au Nigeria

Barclays candidat à une licence bancaire au Nigeria

Barclays Africa Group, la structure rassemblant plusieurs actifs africains du géant britannique, a demandé une licence bancaire aux autorités nigérianes et veut récupérer les filiales de sa maison-mère en Égypte...

Lire la suite

Tourisme

Afrique du Sud : la péninsule du Cap ravagée par le feu

Afrique du Sud : la péninsule du Cap ravagée par le feu

Des feux de brousse ravagent depuis quatre jours la péninsule du Cap, l'une des régions touristiques les plus visitées d'Afrique du Sud. Plus d'une dizaine de maisons, un hôtel ainsi...

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Joseph Khoury, la voix des Libanais de Côte d'Ivoire

Joseph Khoury, la voix des Libanais de Côte d'Ivoire

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Martine Coffi-Studer, le business, en toute discrétion

Côte d'Ivoire : Martine Coffi-Studer, le business, en toute discrétion

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... Jeune Afrique dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Abdoulaye Coulibaly : il y a un pilote dans l'avion ivoirien

Abdoulaye Coulibaly : il y a un pilote dans l'avion ivoirien

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Hubert de Saint-Jean, le sociétaire général

Côte d'Ivoire : Hubert de Saint-Jean, le sociétaire général

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Les 50 qui font la Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Jean-Louis Billon, celui qui voulait toujours plus

Côte d'Ivoire : Jean-Louis Billon, celui qui voulait toujours plus

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags