Maroc : en Europe, BMCE Bank sur le chemin de la raison

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Le groupe veut offrir des services, notamment de transfert d'argent, aux Marocains résidant à l'étranger. DRPlombé par ses activités de banque d'affaires à Londres, le groupe marocain a choisi de revoir sa stratégie au Royaume-Uni, en France et en Espagne. Avec plus de modestie.

« La fermeture du bureau de Londres n'a jamais été une hypothèse sérieuse. » Six ans après le lancement calamiteux de la filiale britannique de BMCE Bank, Mohammed Agoumi, le tout nouveau directeur général des activités internationales, est clair. Chargé de piloter à la fois les antennes du groupe à Londres, Paris et Madrid pour mettre un peu d'ordre dans une maison au fonctionnement interne réputé complexe, le banquier affirme : « Mon mandat est explicite. Il s'agit de restructurer les activités en Europe de manière générale et de remettre à flot l'exploitation à Londres. »

Cliquez sur l'image.Créé quelques mois avant la crise financière internationale débutée mi-2007 et censé faire le pont entre les marchés financiers internationaux et le Maroc, l'ex-MediCapital Bank (devenu BMCE Bank International) aura fait perdre 725 millions de dirhams (environ 65 millions d'euros) à sa maison mère. Réduction drastique des charges - avec un effectif passé de 90 à 45 personnes en deux ans -, diminution des créances à risque et, finalement, abandon total des activités liées aux marchés de capitaux : la restructuration, entamée il y a deux ans, a enfin abouti. Au premier semestre 2012, BMCE Bank International a enregistré pour la première fois de son histoire un modeste bénéfice (environ 625 000 euros).

Soulagement

Au dernier étage du siège de BMCE Bank à Casablanca, celui de la présidence, on a dû pousser un ouf de soulagement après ces longues années de galère. Des trois grandes banques marocaines, la filiale du groupe d'Othman Benjelloun aura été la seule à se lancer dans l'aventure de la banque d'affaires internationale. C'est peu de dire que l'échec aura été total. « Depuis le 1er septembre, BMCE Bank International a été recentré sur trois activités, souligne Mohammed Agoumi. La commodity trade finance, notamment dans les produits alimentaires et l'énergie ; les projets de financements structurés ; et l'activité de market maker sur les changes afin de donner enfin un prix de marché intéressant pour les clients africains du groupe. »

Le premier pôle ne chôme pas, dans un contexte de raréfaction des flux de financement du commerce. Les équipes parisiennes de BMCE Bank y jouent le premier rôle, avec comme objectif de devenir un des interlocuteurs des entreprises commerçant avec l'Afrique. Le second pôle se met en place doucement : BMCE Bank International a ainsi brillé ces derniers mois en participant au financement du troisième pont d'Abidjan, à hauteur de 12 millions d'euros.

« Mais son développement reste dépendant de la coordination avec les entités du groupe sur place, qui seront à l'origine des flux de projets », précise Mohammed Agoumi. Pour alimenter Londres et Paris en deals potentiels, la création d'un réseau de banques d'affaires en Afrique subsaharienne, baptisé BOA Capital et dépendant de Bank of Africa, la filiale de BMCE Bank au sud du Sahara, est en marche, avec un démarrage prévu des activités en 2013.

Tout en oeuvrant dans les mêmes métiers, Madrid, troisième antenne européenne des activités de banque d'affaires du groupe marocain, se spécialise davantage sur les relations commerciales entre le Maroc et l'Espagne, désormais l'un des tout premiers partenaires du royaume. À terme, la volonté est de fusionner les deux entités londonienne et madrilène de banque d'affaires.

Lire aussi :

Maroc : BMCE Bank veut lever un autre milliard
Maroc : BMCE Bank et CDM dégradées par Moody's
BMCE Bank : plus d'un tiers des bénéfices réalisés hors du Maroc

Reste la banque de détail en Europe. Sur ce point, la deuxième banque privée marocaine n'est guère en avance et s'est même fait, depuis une décennie, littéralement distancer par ses deux principales concurrentes. Sa part de marché n'excède pas 10 %, quand celles d'Attijariwafa Bank et de Banque populaire s'élèvent respectivement à 27 % et 53 %. Si la dernière bénéficie d'un positionnement historique auprès des Marocains résidant à l'étranger - avantage qu'elle a transformé en succès avec la création de la filiale européenne Chaabi Bank -, Attijariwafa Bank a investi massivement ces dernières années pour rattraper son retard et prendre la première place. Pour BMCE Bank, hors de question aujourd'hui de relancer la stratégie de banque de détail en Europe. « Nous ne voulons pas y gérer de réseau bancaire », assure Mohammed Agoumi.

Expérimentation

Pour limiter les coûts et les besoins en fonds propres, le groupe marocain a simplement créé, début 2012, BMCE Euroservices, agréé par la Banque centrale espagnole comme établissement de paiement et pouvant exercer dans d'autres pays européens. L'entité a été rattachée, fonctionnellement, à la direction du réseau de BMCE Bank au Maroc, l'objectif étant d'offrir des services simples, notamment de transfert d'argent, à la clientèle marocaine établie en Europe. La structure a récupéré les quelques agences du groupe - un peu délaissées ces dernières années - en France et en Espagne et vise quelques ouvertures au Benelux dans les années à venir.

Le français Crédit mutuel-CIC, actionnaire de référence du groupe marocain, a accepté d'ouvrir des espaces réservés à BMCE Bank dans certaines de ses agences. Le dispositif est actuellement en phase d'expérimentation. S'il est confirmé, il pourrait permettre à la banque de disposer potentiellement de relais dans plus de 4 500 points de vente en France, Crédit mutuel-CIC étant l'un des plus importants réseaux de proximité dans le pays. 

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Institutions

Quand la Banque mondiale tombe de son piédestal

Quand la Banque mondiale tombe de son piédestal

C'est une première depuis sa création : l'agence de l'ONU est concurrencée sur la scène internationale. Face à de nouvelles alternatives venues des pays émergents comme la Banque asiatique d'investissement...

Lire la suite

Energie

Maroc : Acwa Power a bouclé le financement des centrales solaires Noor II et Noor III

Maroc : Acwa Power a bouclé le financement des centrales solaires Noor II et Noor III

L'Agence marocaine pour l'énergie solaire et son partenaire, le saoudien Acwa Power, indiquent avoir bouclé le financement nécessaire pour la construction des complexes Noor II et Noor III. D'un coût...

Lire la suite

Agroalimentaire

Huile de table : Lesieur Cristal monte en gamme pour conforter sa position au Maroc

Huile de table : Lesieur Cristal monte en gamme pour conforter sa position au Maroc

Lesieur Cristal améliore son produit-phare pour conforter, dans un marché peu dynamique, son statut de leader marocain de l'huile de table. Une petite "révolution" pour l'entreprise qui vise aussi à...

Lire la suite

Entreprises

Côte d'Ivoire : le plan Phoenix pour les PME est-il menacé ?

Côte d'Ivoire : le plan Phoenix pour les PME est-il menacé ?

Jean-Louis Billon a perdu les portefeuilles de l'artisanat et des PME du dernier remaniement gouvernemental en Côte d'Ivoire. Qu'adviendra-t-il du plan Phoenix pour les PME qu'il a initié ?

Lire la suite

Automobile

Bientôt une usine marocaine pour PSA Peugeot Citroën

Bientôt une usine marocaine pour PSA Peugeot Citroën

Selon l'agence "Bloomberg", non démentie par PSA Peugeot Citroën, ce dernier prévoit d'ouvrir une usine au Maroc d'une capacité inférieure à 100 000 véhicules par an. Probablement à Tanger.

Lire la suite

Automobile

Le distributeur Soeximex dopé par le Sénégal

Le distributeur Soeximex dopé par le Sénégal

Le groupe français prospère dans l'ombre de son concurrent CFAO. Notamment grâce à son partenariat exclusif avec La Sénégalaise de l'Automobile au pays de la Teranga.

Lire la suite

Infrastructures

L'émirati Enoc s'ancre dans le port de Berbera

L'émirati Enoc s'ancre dans le port de Berbera

Emirates National Oil Company est bien parti pour remporter le contrat de destion du terminal pétrolier du port de Berbera, au Somaliland, selon les informations recueillies par "Jeune Afrique".

Lire la suite

Coopération

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

À l'occasion de la visite du roi du Maroc au Sénégal, les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi, à Dakar, treize accords dans divers domaines dont les douanes, l'industrie,...

Lire la suite

Candidats à la présidence de la BAD

Jaloul Ayed : "La BAD n'a jamais été dirigée par un vrai banquier comme moi"

Jaloul Ayed :

Pour cet ex-membre du gouvernement Essebsi, entre la direction de grands établissements bancaires internationaux et la présidence de la Banque africaine de développement, il n'y a qu'un pas.

Lire la suite

Agroalimentaire

Jus de fruits : NCA-Rouiba maintient sa position de leader en Algérie

Jus de fruits : NCA-Rouiba maintient sa position de leader en Algérie

Sur un marché en perte de vitesse et de plus en plus concurrentiel, l'entreprise de boissons les Nouvelles conserveries algériennes (NCA-Rouiba) enregistre une croissance de 17 % de son chiffre...

Lire la suite

Conjoncture

Afrique subsaharienne : Moody's maintient ses perspectives en 2015

Afrique subsaharienne : Moody's maintient ses perspectives en 2015

Des dix-sept États d'Afrique subsaharienne évalués par Moody's, seuls l'Angola et le Ghana ont des notes accompagnées de perspectives négatives. L'agence de notation s'inquiète néanmoins des politiques économiques pro-cycliques adoptées...

Lire la suite

Environnement

Pêche illégale : le chinois CNFC mis en cause en Afrique de l'Ouest

Pêche illégale : le chinois CNFC mis en cause en Afrique de l'Ouest

Après une enquête de deux ans, l'ONG Greepeace dénonce l'implication de groupes chinois, notamment l'entreprise publique China National Fisheries Corporation (CNFC), dans la pêche illégale en Afrique.

Lire la suite

Énergie

Côte d'Ivoire : le prix de l'électricité augmente, les consommateurs grognent

Côte d'Ivoire : le prix de l'électricité augmente, les consommateurs grognent

Le prix de l'électricité va augmenter en Côte d'Ivoire à partir du 1er juin. Les consommateurs, mécontents, craignent que cette hausse ne se répercute sur le prix des produits de...

Lire la suite

Énergie

Électricité : quel pilote pour la (future) Agence africaine ?

Électricité : quel pilote pour la (future) Agence africaine ?

Pour la promotion de son "plan Marshall" électrique pour l'Afrique, Jean-Louis Borloo a rencontré trente-sept chefs d'État africains, qui, dans leur majorité, semblent adhérer au projet. Mais, même si l'initiative...

Lire la suite

Coopération

Infrastructures : la BEI prête 300 millions d'euros à Madagascar

Infrastructures : la BEI prête 300 millions d'euros à Madagascar

La Banque européenne d'investissement a accordé un prêt de 300 millions d'euros à Madagascar. Ces ressources serviront à la réhabilitation des infrastructures de transport et d'énergie ainsi qu'à la réparation...

Lire la suite

Matières premières

Marchés mondiaux : en 2015, le "Cyclope" broie du noir

Marchés mondiaux : en 2015, le

Le rapport annuel du cercle Cyclope, intitulé "Pour qui sonne le glas", pointe la tendance baissière des grands marchés dans un monde marqué par l'instabilité.

Lire la suite

Environnement

Climat : la course contre la montre de Hela Cheikhrouhou

Climat : la course contre la montre de Hela Cheikhrouhou

Ex-membre de la Banque africaine de développement, cette Tunisienne a pris la tête du Fonds vert de l'ONU. Une structure qui, avec 10 milliards de dollars, doit faire ses preuves...

Lire la suite

Coopération

Le FMI proroge de six mois son programme d'aide à la Tunisie

Le FMI proroge de six mois son programme d'aide à la Tunisie

Le FMI a prolongé de six mois la durée de son programme de soutien à la Tunisie. L'accord de financement, d'une valeur totale de 1,75 milliard de dollars, approuvé en...

Lire la suite

Finance

Les opérateurs marocains font le plein de l'emprunt du Trésor ivoirien

Les opérateurs marocains font le plein de l'emprunt du Trésor ivoirien

Pour son dernier emprunt obligataire, émis entre avril et mai sur le marché ouest-africain, la Côte d'Ivoire a levé 132 milliards de F CFA (230 millions d'euros), mobilisés à 90...

Lire la suite

Énergie

Nucléaire : un méga-contrat de 40 milliards d'euros en jeu en Afrique du Sud

Nucléaire : un méga-contrat de 40 milliards d'euros en jeu en Afrique du Sud

L'appel d'offres pour la construction de nouveaux réacteurs nucléaires en Afrique du Sud sera lancé entre juillet et septembre pour une attribution fin 2015. La France, les États-Unis, la Russie,...

Lire la suite

Finances publiques

Tchad : le déficit budgétaire pourrait atteindre 630 millions d'euros en 2015

Tchad : le déficit budgétaire pourrait atteindre 630 millions d'euros en 2015

Les députés tchadiens ont validé une loi de finances rectificative qui porte les prévisions du déficit budgétaire du pays de 177 milliards de F CFA à 413 milliards de F...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags