Comment l'État peut-il améliorer le financement des PME ?

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Confection textile au Kenya. Le continent compte 65 millions de PME. © Tony Karumba/AFPAu coeur du tissu économique africain, les petites et moyennes entreprises restent les parents pauvres du financement. Entre création de banques spécialisées et amélioration du climat des affaires, que peut-on attendre de l'État ?

Faut-il le rappeler ? L'Afrique compte 65 millions de PME. En Afrique du Sud, en Égypte et au Maroc, elles contribuent selon la Banque mondiale à hauteur de 50 % à 60 % de la création de richesses nationales et à plus de la moitié de l'emploi. Sur l'ensemble du continent, elles représenteraient les trois quarts des emplois créés, selon la Banque africaine de développement (BAD). Elles restent néanmoins les parents pauvres du financement africain et, plus largement, des politiques économiques.

Peu à peu, la plupart des États semblent tout de même prendre conscience des efforts à faire en vue de favoriser l'accès aux financements pour les PME. « Le b.a.-ba serait déjà qu'ils apurent leurs dettes intérieures et paient ce qu'ils doivent aux PME », souligne d'emblée Stanislas Zeze, PDG de Bloomfield Investment Corporation, une agence de notation basée à Abidjan qui propose également de la gestion du risque-crédit aux PME. C'est ce qu'a fait, par exemple, le Gabon, en août 2012 : une décision saluée par les PME locales. Car régler les arriérés, parfois très importants, dus au secteur privé local est une étape bien trop souvent négligée par des États mauvais payeurs.

Les pouvoirs publics ont un rôle fondamental à jouer en matière d'assainissement de l'environnement des affaires.

« Les pouvoirs publics ont ensuite un rôle fondamental à jouer en matière d'assainissement de l'environnement des affaires », poursuit Stanislas Zeze. L'État peut ainsi créer les conditions d'un exercice simplifié du métier d'entrepreneur, débarrassé des risques de corruption et des pesanteurs des décisions administratives. Ou encore garantir l'accès à l'énergie électrique, entre autres besoins d'infrastructures...

Initiatives

Malgré ces immenses besoins souvent non satisfaits, certains États continuent de vouloir s'impliquer directement dans le financement des PME. « Le Cameroun est en train de créer une banque des PME. Le décret est passé en 2011, et nous attendons la mise en place de cette institution financière dévolue au financement des PME », explique Fabrice Kom Tchuente, directeur exécutif de FinAfrique, un cabinet de conseil partenaire de la Société financière internationale (SFI, filiale de la Banque mondiale) pour le déploiement d'une « boîte à outils pour les PME ». Au Gabon voisin, quelques initiatives ont également été prises par un établissement contrôlé par l'État. « La Banque gabonaise de développement propose BGD Advance +, une offre de crédit de 50 millions de F CFA [76 200 euros, NDLR] avec un taux d'intérêt allégé et bénéficiant d'un traitement rapide », détaille Fabrice Kom Tchuente.

Choix habituel des États africains pour soutenir les PME, la création d'une banque spécialisée est loin de recueillir l'assentiment de la communauté financière. Par le passé, gestion publique a trop souvent rimé avec mauvaise gestion. « Au Cameroun, le Fogape [Fonds d'aide et de garantie aux petites et moyennes entreprises], né dans les années 1980, accordait directement des crédits aux PME tout en garantissant les prêts consentis par les autres établissements financiers. Il a fait faillite au milieu des années 1990 car de nombreux prêts accordés de façon abusive n'ont pas été remboursés », souligne un banquier camerounais.

Marche forcée

Pourtant, d'autres structures du même type ont fait leurs preuves, comme le Fonds de garantie des investissements privés en Afrique de l'Ouest (Fonds Gari). De manière générale, estime Daouda Coulibaly, directeur général de la Société ivoirienne de banque (groupe Attijariwafa Bank), « la création de fonds de garantie pour les PME semble être une idée pertinente, qui a été mise en place en Europe après la guerre avec un réel succès ». En Afrique, les grandes banques (et agences) de développement étendent à marche forcée ce système. La BAD a ainsi créé en 2012 l'African Guarantee Fund (AGF). La SFI assume une partie du risque sur un portefeuille de prêts aux PME accordés par des banques locales, telles que BNP Paribas en Côte d'Ivoire. L'Agence française de développement (AFD) pratique la même politique.

Le règlement des arriérés dus au secteur privé est une étape bien trop souvent négligée.

Mais du côté des États, rien ou pas grand-chose. « Ce n'est pas leur rôle de faciliter l'accès au financement des PME, lâche Félix Adahi Bikpo, patron de l'AGF. Ils doivent se financer et ont déjà du mal à le faire ; comment pourraient-ils financer des banques dévolues aux PME ou des fonds de garantie ? Ils ont déjà tant à faire en matière d'infrastructures, de sécurité des affaires... Tout cela est plutôt du ressort du secteur privé et des bailleurs de fonds. »

L'idée germe ainsi, dans certains esprits, de créer une véritable banque de développement panafricaine des PME détenue non par un État mais plutôt, à l'instar de la BAD, par plusieurs États africains mais aussi internationaux. Cette structure, bien notée par les agences de notation et indépendante dans sa gestion, pourrait accéder à peu de frais à des financements longs et les prêter ensuite aux PME, directement ou indirectement. Ce n'est là qu'un projet, certes, mais cela permettrait de sortir des errements habituels des banques publiques.

Les banques elles-mêmes commencent à changer leur fusil d'épaule et, pression concurrentielle oblige, regardent peu à peu vers le marché des PME, avec l'aide des agences de développement. La période est donc propice aux États pour faciliter le financement des PME. À condition de ne pas se tromper, une fois de plus, de méthode.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Environnement

Afrique centrale : création d'un fonds pour une économie verte

Afrique centrale : création d'un fonds pour une économie verte

Les ministres de l'Environnement et des Finances d'Afrique centrale ont adopté un texte portant sur la création du Fonds régional pour l'économie verte. Il est axé principalement sur le secteur...

Lire la suite

Grandes Écoles

Madiba University : à Dakar, l'union fait la force

Madiba University : à Dakar, l'union fait la force

L'Institut africain de management (IAM) et l'Institut supérieur de management (ISM) ont décidé de créer une nouvelle entité : Madiba University à Dakar. Une première en Afrique francophone.

Lire la suite

Décideurs

Elyès Jouini : Dauphine-Tunis, c'est lui

Elyès Jouini : Dauphine-Tunis, c'est lui

Elyès Jouini compte parmi les figures incontournables de l'enseignement supérieur français. Ce Franco-Tunisien, spécialiste de l'économie financière, est devenu, en 2004, vice-président de l'université Paris-Dauphine chargé de la recherche. Portrait.

Lire la suite

Brasseries

Heineken va fusionner ses deux filiales au Nigeria

Heineken va fusionner ses deux filiales au Nigeria

Heineken va fusionner ses deux filiales Nigerian Breweries et Consolidated Breweries au Nigeria. La nouvelle entité, qui conservera le nom Nigeria Breweries, détiendra à elle seule 70 % du marché...

Lire la suite

Notation

Burkina Faso : Wara met sous surveillance les notes de Coris Bank et Onatel

Burkina Faso : Wara met sous surveillance les notes de Coris Bank et Onatel

Suite aux événements ayant mené à la dissolution du gouvernement burkinabè le 30 octobre, l'agence de notation WARA a mis sous surveillance négative l'opérateur télécoms Onatel et Coris Bank International....

Lire la suite

Conseil juridique

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

Dans une déclaration écrite, le bâtonnier du barreau de Côte d'Ivoire critique le recours par Orrick au statut de conseiller juridique. Le secrétaire de l'Ordre des avocats demande au cabinet...

Lire la suite

Conjoncture

Zone Cemac : la Banque centrale abaisse ses prévisions de croissance

Zone Cemac : la Banque centrale abaisse ses prévisions de croissance

La Banque des États de l'Afrique centrale a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la région Cemac de 6,1 % à 5,7 % en 2014. Une décision...

Lire la suite

Télécoms

Quel partenaire pour Camtel ?

Quel partenaire pour Camtel ?

Avec l'obtention surprise d'une licence globale, l'opérateur public camerounais fait son retour dans la téléphonie mobile. Mais sans alliance stratégique, il aura bien du mal à percer.

Lire la suite

Portrait

Léonard Wantchékon, du cachot à l'Académie

Léonard Wantchékon, du cachot à l'Académie

Léonard Wantchékon a été élu à l'Académie américaine des arts et des sciences en 2013. Découvrez le surprenant parcours de cet universitaire béninois de 58 ans.

Lire la suite

Téléphonie

Maroc Telecom renoue avec la croissance dans le royaume chérifien

Maroc Telecom renoue avec la croissance dans le royaume chérifien

Au troisième semestre 2014, l'opérateur Maroc Télécoms a engrangé un chiffre d'affaires de 7,3 milliards de dirhams (+ 4,3 % par rapport à la même période en 2013). Une performance...

Lire la suite

Finance

Bourse : Casablanca et Londres renforcent leur partenariat

Bourse : Casablanca et Londres renforcent leur partenariat

Après avoir conclu un partenariat avec la Bourse de Casablanca, le London Stock Exchange vient de signer un accord avec la société Maroclear, visant à l'attribution d'un identifiant unique aux...

Lire la suite

Conseil juridique

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à Johannesburg. Un pari assumé.

Lire la suite

Innovation

Millicom lance sa fondation pour les innovateurs africains

Millicom lance sa fondation pour les innovateurs africains

Millicom-Tigo a lancé officiellement au cours d'une session sur internet sa fondation pour les entrepreneurs sociaux innovants, dotée d'un budget annuel de 10 millions de dollars. Le Tchad, la RD...

Lire la suite

Éducation

À Tlemcen, un institut dédié aux sciences de l’eau et de l'énergie ouvre ses portes

À Tlemcen, un institut dédié aux sciences de l’eau et de l'énergie ouvre ses portes

Après le Kenya, le Nigéria, le Cameroun et Maurice, c'est au tour de l'Algérie d'accueillir un des instituts de l'université panafricaine

Lire la suite

Hydrocarbures

L'Algérie signe ses premiers contrats pétroliers depuis l'attaque d'In Amenas

L'Algérie signe ses premiers contrats pétroliers depuis l'attaque d'In Amenas

Les compagnies pétrolières Statoil, Shell, Repsol, Enel et Dragon ont signé ce mercredi cinq contrats d'exploitation pétrolière en Algérie, les premiers depuis l'attaque du champ d'In Amenas en 2013.

Lire la suite

Reportage TV

Gabon : à Angondjé, un nouveau quartier sort de terre

Gabon : à Angondjé, un nouveau quartier sort de terre

Au nord de Libreville, à proximité immédiate du stade de l'Amitié, la ville nouvelle d'Angondjé sort de terre. 1 800 logements censés favoriser la mixité sociale sont sur le point...

Lire la suite

Télécoms

Viettel va investir un milliard de dollars en Tanzanie

Viettel va investir un milliard de dollars en Tanzanie

Après avoir obtenu sa licence, mi-octobre, Viettel a annoncé vouloir investir un milliard de dollars en Tanzanie. L'opérateur télécoms espère pouvoir lancer ses opérations en juillet 2015, sur un marché déjà...

Lire la suite

Rapport

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

Selon le rapport Doing Business 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui...

Lire la suite

Automobile

Johan Van Zyl : "Pour rester leader en Afrique, Toyota doit être présent sur toute la gamme"

Johan Van Zyl :

Vendre des citadines en plus des 4×4 ? Afin que Toyota reste la plus vendue du continent, son patron sud-africain sait qu'il doit s'adapter aux nouveaux modes de consommation.

Lire la suite

Agroalimentaire

NCA-Rouiba débarque au Bénin

NCA-Rouiba débarque au Bénin

Le n°1 algérien de la production de boissons à base de fruits va signer un protocole d'accord avec les autorités béninoises en vue d'exploiter des usines dans la région de...

Lire la suite

Cameroun

Notation : la situation financière de Camtel stable à court terme

Notation : la situation financière de Camtel stable à court terme

Bloomfield attribue pour la première fois la note "BBB" avec une perspective positive à long terme et "A3" sur le court terme à Camtel. Si l'agence de notation reconnaît une...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags