Comment l'État peut-il améliorer le financement des PME ?

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Confection textile au Kenya. Le continent compte 65 millions de PME. © Tony Karumba/AFPAu coeur du tissu économique africain, les petites et moyennes entreprises restent les parents pauvres du financement. Entre création de banques spécialisées et amélioration du climat des affaires, que peut-on attendre de l'État ?

Faut-il le rappeler ? L'Afrique compte 65 millions de PME. En Afrique du Sud, en Égypte et au Maroc, elles contribuent selon la Banque mondiale à hauteur de 50 % à 60 % de la création de richesses nationales et à plus de la moitié de l'emploi. Sur l'ensemble du continent, elles représenteraient les trois quarts des emplois créés, selon la Banque africaine de développement (BAD). Elles restent néanmoins les parents pauvres du financement africain et, plus largement, des politiques économiques.

Peu à peu, la plupart des États semblent tout de même prendre conscience des efforts à faire en vue de favoriser l'accès aux financements pour les PME. « Le b.a.-ba serait déjà qu'ils apurent leurs dettes intérieures et paient ce qu'ils doivent aux PME », souligne d'emblée Stanislas Zeze, PDG de Bloomfield Investment Corporation, une agence de notation basée à Abidjan qui propose également de la gestion du risque-crédit aux PME. C'est ce qu'a fait, par exemple, le Gabon, en août 2012 : une décision saluée par les PME locales. Car régler les arriérés, parfois très importants, dus au secteur privé local est une étape bien trop souvent négligée par des États mauvais payeurs.

Les pouvoirs publics ont un rôle fondamental à jouer en matière d'assainissement de l'environnement des affaires.

« Les pouvoirs publics ont ensuite un rôle fondamental à jouer en matière d'assainissement de l'environnement des affaires », poursuit Stanislas Zeze. L'État peut ainsi créer les conditions d'un exercice simplifié du métier d'entrepreneur, débarrassé des risques de corruption et des pesanteurs des décisions administratives. Ou encore garantir l'accès à l'énergie électrique, entre autres besoins d'infrastructures...

Initiatives

Malgré ces immenses besoins souvent non satisfaits, certains États continuent de vouloir s'impliquer directement dans le financement des PME. « Le Cameroun est en train de créer une banque des PME. Le décret est passé en 2011, et nous attendons la mise en place de cette institution financière dévolue au financement des PME », explique Fabrice Kom Tchuente, directeur exécutif de FinAfrique, un cabinet de conseil partenaire de la Société financière internationale (SFI, filiale de la Banque mondiale) pour le déploiement d'une « boîte à outils pour les PME ». Au Gabon voisin, quelques initiatives ont également été prises par un établissement contrôlé par l'État. « La Banque gabonaise de développement propose BGD Advance +, une offre de crédit de 50 millions de F CFA [76 200 euros, NDLR] avec un taux d'intérêt allégé et bénéficiant d'un traitement rapide », détaille Fabrice Kom Tchuente.

Choix habituel des États africains pour soutenir les PME, la création d'une banque spécialisée est loin de recueillir l'assentiment de la communauté financière. Par le passé, gestion publique a trop souvent rimé avec mauvaise gestion. « Au Cameroun, le Fogape [Fonds d'aide et de garantie aux petites et moyennes entreprises], né dans les années 1980, accordait directement des crédits aux PME tout en garantissant les prêts consentis par les autres établissements financiers. Il a fait faillite au milieu des années 1990 car de nombreux prêts accordés de façon abusive n'ont pas été remboursés », souligne un banquier camerounais.

Marche forcée

Pourtant, d'autres structures du même type ont fait leurs preuves, comme le Fonds de garantie des investissements privés en Afrique de l'Ouest (Fonds Gari). De manière générale, estime Daouda Coulibaly, directeur général de la Société ivoirienne de banque (groupe Attijariwafa Bank), « la création de fonds de garantie pour les PME semble être une idée pertinente, qui a été mise en place en Europe après la guerre avec un réel succès ». En Afrique, les grandes banques (et agences) de développement étendent à marche forcée ce système. La BAD a ainsi créé en 2012 l'African Guarantee Fund (AGF). La SFI assume une partie du risque sur un portefeuille de prêts aux PME accordés par des banques locales, telles que BNP Paribas en Côte d'Ivoire. L'Agence française de développement (AFD) pratique la même politique.

Le règlement des arriérés dus au secteur privé est une étape bien trop souvent négligée.

Mais du côté des États, rien ou pas grand-chose. « Ce n'est pas leur rôle de faciliter l'accès au financement des PME, lâche Félix Adahi Bikpo, patron de l'AGF. Ils doivent se financer et ont déjà du mal à le faire ; comment pourraient-ils financer des banques dévolues aux PME ou des fonds de garantie ? Ils ont déjà tant à faire en matière d'infrastructures, de sécurité des affaires... Tout cela est plutôt du ressort du secteur privé et des bailleurs de fonds. »

L'idée germe ainsi, dans certains esprits, de créer une véritable banque de développement panafricaine des PME détenue non par un État mais plutôt, à l'instar de la BAD, par plusieurs États africains mais aussi internationaux. Cette structure, bien notée par les agences de notation et indépendante dans sa gestion, pourrait accéder à peu de frais à des financements longs et les prêter ensuite aux PME, directement ou indirectement. Ce n'est là qu'un projet, certes, mais cela permettrait de sortir des errements habituels des banques publiques.

Les banques elles-mêmes commencent à changer leur fusil d'épaule et, pression concurrentielle oblige, regardent peu à peu vers le marché des PME, avec l'aide des agences de développement. La période est donc propice aux États pour faciliter le financement des PME. À condition de ne pas se tromper, une fois de plus, de méthode.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Événement

La Conférence économique africaine delocalisée d'Abidjan à Addis-Abeba

La Conférence économique africaine delocalisée d'Abidjan à Addis-Abeba

La 9e Conférence économique africaine 2014 se tiendra finalement à Addis-Abeba. Ce rendez-vous annuel aurait dû avoir lieu à Abidjan du 1er au 3 novembre.

Lire la suite

Finance

Le gouvernement ivoirien va liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA)

Le gouvernement ivoirien va liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA)

Le gouvernement ivoirien a décidé de liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA). Lancée en 2004 pour soutenir les PME et le monde rural, cet établissement bancaire détenu...

Lire la suite

Énergie

Afrique du Sud : Et le rival d'Areva arriva...

Afrique du Sud : Et le rival d'Areva arriva...

Rosatom, le géant russe du nucléaire, a-t-il remporté le plus grand marché public de l'histoire sud-africaine ? C'est en tout cas ce qu'il laisse entendre. De quoi inquiéter son concurrent...

Lire la suite

Gabon

Investir à tout-va, le va-tout de Siat

Investir à tout-va, le va-tout de Siat

Acquisition d'une nouvelle plantation d'hévéas, recrutement de milliers d'employés... En dépit d'un résultat déficitaire en 2013, la société joue la carte du long terme.

Lire la suite

Décideurs

Maroc : Hassan Ouriagli remplace Hassan Bouhemou à la tête du holding royal SNI

Maroc : Hassan Ouriagli remplace Hassan Bouhemou à la tête du holding royal SNI

Le départ de Hassan Bouhemou de la tête de la Société nationale d'investissement a été acté le mardi 30 septembre. Son remplaçant est Hassan Ouriagli, actuel PDG d'Optorg. S'il est...

Lire la suite

Énergie

Hydrocarbures : l'Algérie attribue ses premières concessions d'exploration depuis 2011

Hydrocarbures : l'Algérie attribue ses premières concessions d'exploration depuis 2011

L'Agence nationale de valorisation des hydrocarbures d'Algérie (Alnaft) a attribué seulement quatre concessions parmi les 31 "périmètres d'hydrocarbures" proposés aux investisseurs nationaux et internationaux en janvier dernier. Aucun des périmètres...

Lire la suite

Analyse

Agriculture : 2014, année de tous les records en Côte d'Ivoire

Agriculture : 2014, année de tous les records en Côte d'Ivoire

Cette année, des récoltes record ont été annoncées dans les secteurs du cacao et de la noix de cajou en Côte d'Ivoire. Des résultats qui montrent, selon les autorités ivoiriennes, l'impact...

Lire la suite

Statistiques nationales

Recalculé, le PIB du Kenya bondit de 25 %

Recalculé, le PIB du Kenya bondit de 25 %

Le PIB du Kenya a été revu à la hausse, il s'établit désormais à environ 53,3 milliards de dollars pour l'année 2013 contre 42,6 milliards auparavant, soit une progression de...

Lire la suite

Mali

Agro-industrie : Malô fait le plein de vitamines

Agro-industrie : Malô fait le plein de vitamines

Malô, une entreprise créée il y a deux ans par les frères Niang au Mali, produit du riz enrichi en micronutriments. Une première en Afrique, sur un marché en pleine...

Lire la suite

Industrie

Eurofind réorganise son management

Eurofind réorganise son management

Le groupe industriel Eurofind, propriétaire notamment des Brasseries ivoiriennes, va réorganiser son management suite au décès, il y a quelques mois, de son fondateur, Moustapha Khalil. Décryptage

Lire la suite

Finances publiques

Sénégal : le FMI appelle à accélérer les réformes structurelles

Sénégal : le FMI appelle à accélérer les réformes structurelles

Le FMI a légèrement baissé ses prévisions de croissance, désormais évaluée à 4,5 % pour cette année contre 4,9 % en avril, mais juge "satisfaisant" le premier semestre 2014 de...

Lire la suite

Décideurs

L'institut Choiseul classe ses "100 leaders économiques africains de demain"

L'institut Choiseul classe ses

L'Institut Choiseul vient de publier "Choiseul 100 Africa", un classement annuel identifiant les "leaders économiques de demain" parmi les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins. Certains choix opérés...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine, "Jeune Afrique" se penche sur l'Angola. En une décennie seulement, le pays s'est relevé de trente années de guerre fratricide. Grâce au pétrole, il a atteint la plus...

Lire la suite

Bourse

Le tunisien Délice Holding assume son goût du risque

Le tunisien Délice Holding assume son goût du risque

Le groupe laitier s'apprête à introduire 15 % de son capital sur la place locale dans un contexte économique morose. Qu'importe : selon ses dirigeants, deux ans après sa restructuration, c'est le...

Lire la suite

Gouvernance

Finances publiques : c'est le grand nettoyage à Bamako

Finances publiques : c'est le grand nettoyage à Bamako

Pour revenir dans les bonnes grâces des bailleurs de fonds, le Mali n'a eu d'autre choix que de faire le ménage. Le 17 septembre, le directeur des finances du ministère de...

Lire la suite

Fibre optique

Liquid Telecom se renforce au Rwanda

Liquid Telecom se renforce au Rwanda

L’opérateur panafricain de fibre optique Liquid Telecom va investir 34 millions de dollars dans le développement de sa filiale rwandaise. Un pays dont le meilleur atout est sa position géographique-clé,...

Lire la suite

Innovation

Alcatel-Lucent va construire une plateforme "G-Cloud" au Burkina Faso

Alcatel-Lucent va construire une plateforme

Le gouvernement burkinabè a confié la réalisation d'une plateforme "G-Cloud" à l'équipementier telecoms Alcatel-Lucent pour un montant d'environ 47 milliards de FCFA (environ 7 millions d'euros). Cette technologie va offrir...

Lire la suite

Indice Mo Ibrahim

Gouvernance en Afrique : votre pays est-il performant, selon l'indice Mo Ibrahim 2014 ?

Gouvernance en Afrique : votre pays est-il performant, selon l'indice Mo Ibrahim 2014 ?

La fondation Mo Ibrahim a publié, lundi 29 septembre, son indice annuel sur la gouvernance en Afrique. Bilan : l'Afrique progresse globalement, notamment grâce aux questions des droits de l'homme...

Lire la suite

Agro-industrie

Côte d'Ivoire : coup de mou pour l'hévéa

Côte d'Ivoire : coup de mou pour l'hévéa

Alors que le cours du caoutchouc ne cesse de baisser depuis trois ans, les producteurs font le dos rond en attendant des jours meilleurs. Et demandent au gouvernement de moins...

Lire la suite

Panorama

Maurice fait le pari du mix énergétique

Maurice fait le pari du mix énergétique

L'objectif du plan Maurice île durable ? Accroître la part du renouvelable dans la consommation nationale.

Lire la suite

Téléphonie

Cameroun : Camtel revient dans le mobile

Cameroun : Camtel revient dans le mobile

L'opérateur historique camerounais s'est vu attribuer une licence 3G le 26 septembre, quatorze ans après avoir cédé sa licence 2G au sud-africain MTN. Camtel devient le quatrième acteur de la...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags