Patrick Alexandre : pour Servair, "l'exigence de qualité est plus élevée en Afrique qu'ailleurs"

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Servair, dirigé par Patrick Alexandre, compte 2500 salariés dans seize pays du continent. © Claire-Lise Havet / Air FranceLe patron de Servair, la filiale de restauration d'Air France, détaille la stratégie de la société, fondée sur de solides partenariats locaux.

Présent dans seize pays sur le continent, Servair (761,5 millions d'euros de chiffre d'affaires) y compte désormais 2 500 salariés. C'est deux fois plus que sa maison mère, Air France. Pour doper sa croissance africaine, le troisième groupe mondial de restauration aérienne a misé sur des partenariats fructueux, tant avec des compagnies comme Kenya Airways (depuis 2010) qu'avec des fournisseurs agroalimentaires locaux. À côté de son activité de préparation de plats (catering) pour les ­avions, Servair se positionne également sur les marchés du duty free, des restaurants et salons aéroportuaires ou encore de la restauration événementielle. De son bureau de l'aéroport de Roissy, Patrick Alexandre, 57 ans, met le cap en 2012 sur le Nigeria, le Cap-Vert et le Bénin. Une expansion qui devrait doper son chiffre d'affaires africain consolidé de 73,3 millions d'euros en 2011. Et lui permettre de garder sa longueur d'avance sur ses concurrents LSG Chefs et Gate Gourmet.

Jeune Afrique : Après l'ouverture d'une nouvelle filiale au Ghana, allez-vous poursuivre votre offensive africaine ?

Patrick Alexandre : En 2012, nous allons lancer deux centres au Nigeria, l'un à Abuja et l'autre à Lagos, qui ouvrira en mai prochain. Avec ce dernier, nous comptons récupérer entre 20 % et 25 % du marché des deux « caterers » présents (dont celui du principal, ASL First Catering). Cette année, nous voulons aussi agrandir notre implantation à Cotonou, au Bénin, avec la construction d'un véritable centre de préparation alimentaire, et nous installer à Praia, au Cap-Vert. Les mois suivants seront aussi l'occasion pour nos 200 salariés ivoiriens, que nous n'avons jamais abandonnés pendant la crise, de reprendre un rythme normal...

Prendrez-vous des initiatives en dehors du catering aérien ?

Nous allons reprendre la gestion de bars-restaurants dans les aéroports de Brazzaville et Pointe-Noire, où nous sommes déjà implantés. Nous pouvons également répondre à des appels d'offres dans l'événementiel, comme nous l'avons fait avec succès lors de la Coupe d'Afrique des nations à Libreville. Nous fournissons aussi des prestations de conseil et formation, dans la gestion des ventes à bord de Camair-Co par exemple. Enfin, Servair se positionne sur la gestion de salons VIP d'aéroports qui comptent entre 2 et 5 millions de passagers.

Vous êtes une filiale d'Air France à 94 %. Quelle est votre marge de manoeuvre dans vos choix stratégiques par rapport à votre maison mère ?

Nous travaillons à présent pour une cinquantaine de compagnies différentes en Afrique. Air France est d'abord un client pour nous, avec lequel les négociations commerciales ne sont pas faciles. À Dakar, ce n'est que le quatrième, après Air Sénégal, Royal Air Maroc, et Delta Airlines... Nous nous sommes installés à Accra en 2011 en suivant Alitalia, car la compagnie française ne dessert pas la capitale ghanéenne. Par ailleurs, depuis notre implantation au Kenya avec notre partenaire NAS, en 2010, nous collaborons à l'élaboration des menus avec la direction marketing de Kenya Airways. Désormais, nous sommes autant intégrés à leurs processus qu'à ceux d'Air France...

Servair en chiffres

Chiffre d'Affaires en Afrique :
73,3 millions d'euros
Nombre de repas servis par an :
7,8 millions
Top 5 des clients :

1-Kenya Airways
2-Air France
3-Emirates
4-South African Airways
5-Ethiopian Airlines

Vos recettes se préparent-elles avec des produits locaux ?

Aujourd'hui, grâce aux filières locales, les produits frais et le poisson proposés dans les avions au départ de l'Afrique proviennent du continent. Au Mali, dans le delta intérieur du Niger, nous avons défini avec les pêcheurs les types de prises correspondant à nos besoins. Nous les avons même équipés de téléphones portables pour qu'ils préviennent nos livreurs dès qu'ils ont de quoi nous fournir. Grâce à cela, à Bamako, il n'y aura plus dans nos plats de saumon fumé avec une empreinte carbone démesurée... Pour ce qui est des crevettes, nous avons repris la majorité des parts de notre fournisseur sénégalais Nosopal. Il approvisionne nos unités africaines, mais aussi Paris. Nous envisageons en outre de l'aider à vendre une partie de sa production à notre partenaire américain Flying Food. Pour les fruits, nous achetons des mangues découpées localement...

Votre logistique et votre suivi de la qualité sont-ils complexes en Afrique ?

Le niveau d'exigence est plus élevé pour nos équipes africaines que pour les autres. Comme les conditions de conservation sont difficiles, nous avons développé de nouvelles technologies telles que la cuisson sous vide, qui garantit une conservation irréprochable et préserve le goût des aliments tout en éliminant les risques liés à la décongélation.

Le fait d'être français est-il un atout pour vous ?

Dans la restauration, il va sans dire qu'être français est un avantage. Kenya Airways ne se serait pas adressé à nous si nous n'avions pas été une société française ayant fait ses preuves en Afrique. La France a su intégrer dans sa cuisine des éléments de cultures différentes. Ses chefs sont aux meilleurs niveaux internationaux en raison de cette capacité à trouver leur inspiration ailleurs, notamment en Asie. Joël Robuchon, Jacques Le Divellec ou Guy Martin, chefs étoilés par le guide Michelin qui travaillent avec nous, s'inscrivent dans cette lignée. En Afrique, ils nous aident à intégrer des traditions culinaires très fortes, transmises de mère en fille.

 

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Énergie

Vivo Energy Maroc lance un plan d'investissement de 100 millions de dollars

Vivo Energy Maroc lance un plan d'investissement de 100 millions de dollars

À quelques mois de la fin des travaux d'extension de son usine casablancaise de lubrifiants, Vivo Energy Maroc vient d'annoncer un plan d'investissement de 100 millions de dollars pour élargir...

Lire la suite

Maroc

El Hachmi Boutgueray, à la force du poignet

El Hachmi Boutgueray, à la force du poignet

Il a quitté l'école à 17 ans pour rejoindre le modeste commerce familial. Aujourd'hui présent dans l'agroalimentaire et l'immobilier, le PDG d'Anwar Invest se lance dans le ciment. Portrait d'un...

Lire la suite

Opep

Diezani Alison-Madueke, la reine du pétrole nigérian est en pleine tourmente

Diezani Alison-Madueke, la reine du pétrole nigérian est en pleine tourmente

Première femme présidente de l'Opep, le ministre nigérian traverse une période difficile, alors que le prix de l'or noir plonge.

Lire la suite

Agroalimentaire

Du Nescafé à base de café camerounais

Du Nescafé à base de café camerounais

Nestlé, le géant mondial de l'agroalimentaire, s'allie à Olam Cameroun pour s'approvisionner localement et envisage d'intégrer de plus en plus d'ingrédients du terroir dans ses préparations.

Lire la suite

Décideurs

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le nom du nouveau directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion est désormais connu. Il s'agit de Abdellatif Zaghnoun, actuel directeur général des impôts. Pur produit de...

Lire la suite

Finance

La Côte d'Ivoire va émettre un eurobond de 1 milliard de dollars en février 2015

La Côte d'Ivoire va émettre un eurobond de 1 milliard de dollars en février 2015

La Côte d'Ivoire se prépare à émettre un eurobond en février prochain. Pour cette deuxième incursion en moins d'un an sur les marchés internationaux, le pays devrait solliciter "au moins...

Lire la suite

Finance

BGFI Bank s'installe au Sénégal

BGFI Bank s'installe au Sénégal

BGFI Bank a obtenu l'agrément des autorités financières pour la création d'une filiale au Sénégal. La première agence du groupe, située à Dakar, devrait être opérationnelle à la fin du...

Lire la suite

Mines

Phosphates, le gâchis tunisien

Phosphates, le gâchis tunisien

Revendications sociales, échauffourées… Le bassin minier de Gafsa, dont la production a propulsé le pays au cinquième rang mondial du secteur, connaît depuis 2011 des difficultés majeures.

Lire la suite

Conseil

Michael Page change de tête en Afrique

Michael Page change de tête en Afrique

Michael Page a revu son organigramme sur le continent. C'est désormais depuis Dubaï qu'est assurée la supervision des activités en Afrique francophone du cabinet de recrutement britannique, a appris "Jeune...

Lire la suite

Énergie

Électricité : la Côte d'Ivoire prolonge de trois ans le contrat d'Aggreko à Vridi

Électricité : la Côte d'Ivoire prolonge de trois ans le contrat d'Aggreko à Vridi

Le britannique Aggreko a décroché l'entension de trois ans du contrat de sa centrale électrique au gaz de Vridi, à Abidjan (Côte d'Ivoire). Inaugurée en 2010, cette installation dispose d'une...

Lire la suite

BTP

La Chine et l'Union africaine veulent relier les métropoles du continent

La Chine et l'Union africaine veulent relier les métropoles du continent

L'Union africaine (UA) et la Chine ont signé un protocole d'accord pour un gigantesque projet d'infrastructures routières, ferroviaires et aériennes destiné à relier les capitales africaines. Pour Zhang Ming, le...

Lire la suite

Télévision

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

La nouvelle chaîne satellitaire de Canal+ mise sur les séries africaines. Une bonne nouvelle pour les producteurs d'Abidjan, qui manquent de financements comme de canaux de diffusion.

Lire la suite

Investissements

Literie : le marocain Dolidol construit une usine en Côte d'Ivoire

Literie : le marocain Dolidol construit une usine en Côte d'Ivoire

Dolidol, filiale du marocain Palmeraie Industries & Services, s'installe en Côte d'Ivoire. L'usine d'Abidjan du spécialiste de la literie sera opérationnelle en décembre 2015 et va nécessiter 11 millions d'euros...

Lire la suite

Hydrocarbures

Pour le président algérien, l'exploitation du gaz de schiste "n'est pas encore à l'ordre du jour"

Pour le président algérien, l'exploitation du gaz de schiste

En réponse aux manifestations provoquées par le forage des premiers puits de tests dans le sud du pays, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a tenu à rappeler que l'exploitation du...

Lire la suite

Énergie

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Vitol et Eni vont investir 7 milliards de dollars dans un projet pétrolier au Ghana

Le producteur d'hydrocarbures italien Eni, la société de négoce suisse Vitol et l'opérateur national des hydrocarbures du Ghana GNPC ont signé pour le développement du site pétrolier et gazier sous-marin...

Lire la suite

Satellite

Michel de Rosen, Eutelsat : "Partager nos fréquences avec les opérateurs mobile est contraire aux intérêts de l’Afrique"

Michel de Rosen, Eutelsat :

Vent debout contre un partage de fréquences de la bande C - une plage du spectre électromagnétique entre 3 et 7 gigahertz (GHz) - avec les opérateurs mobile, Michel de...

Lire la suite

Avis d'experts

Télécommunications : "Maroc Telecom a démontré ses capacités à l'international"

Télécommunications :

Binta Drave, analyste chez Exotix, analyse pour "Jeune Afrique" les challenges auxquels est confronté Maroc Telecom suite à l'acquisition de six filiales d'Etisalat en Afrique subsaharienne.

Lire la suite

Investissements

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec Qatar Ingénierie pour l'aménagement et...

Lire la suite

Start-up

Orange investit 1 million d'euros dans Afrimarket

Orange investit 1 million d'euros dans Afrimarket

Le spécialiste du "cash to goods" Afrimarket, implanté en France et dans quatre pays africains, lève 2,5 millions d'euros, dont 1 million apporté par le groupe de télécoms Orange.

Lire la suite

Risque-crédit

Burkina : WARA clôt la période de surveillance des notes d'Onatel et de Coris Bank

Burkina : WARA clôt la période de surveillance des notes d'Onatel et de Coris Bank

West Africa Rating Agency (WARA) a levé la surveillance négative sous laquelle elle avait placé les notes des entreprises burkinabè Coris Bank International et Onatel. L'agence régionale salue la volonté...

Lire la suite

Télécoms

Maroc Telecom finalise l'acquisition de six filiales subsahariennes d'Etisalat

Maroc Telecom finalise l'acquisition de six filiales subsahariennes d'Etisalat

Maroc Telecom a finalisé l'acquisition, pour 650 millions de dollars, des filiales d'Etisalat (Moov) au Bénin, en Côte d'Ivoire, au Gabon, au Niger, en Centrafrique et au Togo. Le groupe...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags