Lamine Fofana : "En Guinée, le vrai démarrage du secteur minier, c'est maintenant !"

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Pour Lamine Fofana, le contexte minier reste positif sur le long terme. © Youri LenquetteEn tournée à Mining Indaba, la conférence minière la plus importante du continent qui se tient jusqu'au 8 février au Cap, le ministre guinéen des Mines Lamine Fofana entend séduire les groupes miniers. Pour lui, après le temps de la restructuration, vient celui des investissements.

Jeune Afrique : Vous venez représenter la Guinée pour la 3e fois à Mining Indaba. Quels sont vos objectifs par rapport aux années précédentes ?

La Guinée de 2013 n'est pas celle de 2010. Depuis l'élection du président Alpha Condé, nous avons instauré un nouveau code minier, engagé une révision complète du cadastre minier et, surtout, avons passé au crible l'ensemble des contrats existants. En novembre dernier, nous avons annulé 818 permis qui avaient étés accordés à des individus ou sociétés peu crédibles. Ce processus de « toilettage » du secteur a pris du temps, et c'est bien normal. Nous voulions nous entourer des meilleurs cabinets internationaux. Aujourd'hui, nous sommes prêts à recevoir de nouveaux investisseurs. Le vrai redémarrage minier guinéen, c'est maintenant qu'il se produit.

Le contexte économique est-il favorable à des investissements miniers en Guinée ? Les prix des minerais, notamment de la bauxite, ne sont pas au mieux. Avec la crise économique, il est difficile de lever des fonds sur les marchés internationaux... Quant à la perception de la Guinée par les groupes miniers, elle ne semble pas s'être beaucoup améliorée.

Au contraire, nous sommes aujourd'hui très sollicités. En 2010 et 2011, c'est vrai, les investisseurs n'avaient pas une vision suffisamment claire sur la réglementation minière et sur la stabilité politique du pays. Aujourd'hui, ces deux points étant assurés, ils reviennent vers nous. Quant au contexte minier, sur le long terme, il reste positif.

Il reste toutefois des dossiers brûlants à trancher, en particulier celui des deux permis miniers obtenus par le groupe BSGR sur les permis de fer dans la chaîne du Simandou en 2006...

La commission d'audit a posé des questions, BSGR a transmis des informations ; ce dossier sera tranché, mais sans animosité.

Nous réalisons une revue de tous les contrats, sans discrimination vis à vis de qui que ce soit. La structure qui réalise l'audit des contrats passés n'est pas sous ma coupe, elle est indépendante, mais les discussions entre BSGR et elle se poursuivent en bonne intelligence. La commission d'audit a posé des questions, BSGR a transmis des informations ; ce dossier sera tranché, mais sans animosité.

Le partenaire de BSGR sur ce projet du Simandou, le géant minier brésilien Vale, a fait face à une opposition de la population locale sur la manière dont il menait le projet dans le village de Zogota. Le projet a pris du retard... Peut-on vraiment être optimiste sur la réalisation de ce projet crucial pour votre pays ?

Selon sa convention minière, Vale devait commencer l'exploitation de son projet d'ici à la fin de l'année 2012. Compte-tenu des difficultés qu'il a rencontrées à Zogota – il a perdu beaucoup de matériel dans cette affaire - , j'ai accepté d'allonger d'une année ce délai.

Autre grand projet pour la Guinée, celui de Rio Tinto, toujours dans le minerais de fer, au sud du Mont Simandou. La démission de Tom Albanese, directeur général de Rio Tinto, et son remplacement par Sam Walsh, auront-ils un impact sur le développement du projet ?

Je n'ai pas d'inquiétude. Je connais Sam Walsh, nous nous sommes rencontrés à deux reprises. Il dirigeait jusqu'à présent la division fer de Rio Tinto. À ce titre il connaît très bien le projet guinéen de Rio Tinto au Simandou. La dernière fois que je l'ai vu, il m'a assuré que c'était un dossier qui lui tenait particulièrement à cœur. Je ne vois pas pourquoi il aurait changé d'avis après être devenu directeur général de la compagnie. Avec Rio Tinto, nous sommes dans la continuité de ce qui se faisait sous Tom Albanese, lui aussi déterminé sur ce dossier. Nous sommes en bonne intelligence avec la compagnie, notamment pour la réalisation des infrastructures. Nous discutons actuellement avec eux de la répartition des investissements pour les réaliser, mais ce projet ira jusqu'à son terme.

___

Propos recueillis par Christophe Le Bec

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Audiovisuel

Nawfel Raghay : "Au Maroc, il faudrait investir 110 millions de dollars dans la TNT avant juin 2015"

Nawfel Raghay :

Nawfel Raghay, ancien directeur général de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) du Maroc, revient pour "Jeune Afrique" sur la préparation du royaume chérifien au passage à la...

Lire la suite

Médias

Sénégal : la TNT, le jackpot contesté de Sidy Diagne

Sénégal : la TNT, le jackpot contesté de Sidy Diagne

Le groupe sénégalais Excaf, spécialisé dans l’événementiel et la télévision payante, a récemment obtenu le marché du passage au numérique pour le Sénégal. La transition de l'analogique vers le numérique...

Lire la suite

Médias

La TNT, une menace pour les chaînes africaines ?

La TNT, une menace pour les chaînes africaines ?

À quelques mois du passage à la diffusion numérique de ses télévisions, le continent redouble d'efforts. Un bouleversement audiovisuel où le pire comme le meilleur peuvent encore survenir.

Lire la suite

Industrie

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto va céder ses mines de charbon au Mozambique à une entreprise indienne pour 50 millions de dollars. Le groupe australien les avait acquises en 2011 lors du rachat...

Lire la suite

Maroc

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Promu directeur général délégué du groupe Addoha en 2011, Saad Sefrioui est devenu l'un des piliers de l'expansion panafricaine du géant marocain de l'immobilier.

Lire la suite

Notation

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Grâce à son dynamisme économique et à des réformes structurelles, le Rwanda voit sa note améliorée par l'agence Fitch, passant de B à B+ et assortie d'une perspective stable. Kigali...

Lire la suite

Logistique

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Le guichet unique du Togo est entré en phase pilote depuis fin juin. Réservé pour le moment à quelques acteurs de l'import maritime, il devrait progressivement être étendu à toutes...

Lire la suite

Finances publiques

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur...

Lire la suite

Mines

First Quantum, zambien mais pas trop

First Quantum, zambien mais pas trop

Alors qu'il tire les deux tiers de ses bénéfices de l'État d'Afrique australe, le producteur de cuivre canadien chasse sur d'autres terres africaines. La raison ? Des relations tendues avec...

Lire la suite

Finances publiques

Le Kenya envisage d'emprunter en yens

Le Kenya envisage d'emprunter en yens

Après la levée de 2 milliards de dollars sur les marchés internationaux en juin dernier, le Kenya envisage d'émettre des obligations en yens. Nairobi, qui souhaite diversifier ses sources de...

Lire la suite

Industrie

Afrique du Sud : le principal syndicat des métallurgistes appelle à la fin de la grève

Afrique du Sud : le principal syndicat des métallurgistes appelle à la fin de la grève

Le syndicat des métallos sud-africains Numsa a appelé à la fin de la grève menée depuis début juillet, après avoir obtenu une hausse de 10 % des salaires. Le constructeur...

Lire la suite

Distribution

E-commerce : Jumia débarque au Cameroun et au Ghana

E-commerce : Jumia débarque au Cameroun et au Ghana

Profitant de la croissance exponentielle d'internet en Afrique, Jumia, le leader africain du commerce en ligne, va se lancer au Ghana et au Cameroun. L'entreprise compte également renforcer sa présence...

Lire la suite

Mines

Guinée : première condamnation dans l'affaire de corruption autour du gisement de fer du Simandou

Guinée : première condamnation dans l'affaire de corruption autour du gisement de fer du Simandou

La cour fédérale de New York a condamné le Français Frédéric Cilins, ancien collaborateur de la société BSGR, à deux ans de prison ferme pour obstruction à la justice dans...

Lire la suite

Énergie

Où en est le plan "Power Africa" d'Obama, un an après son lancement ?

Où en est le plan

Un an après le lancement du plan Power Africa, six pays en bénéficient déjà. Mais l'objectif affiché de doubler l'accès à l'électricité au sud du Sahara d'ici à 2017 reste...

Lire la suite

Automobile

CFAO : l'Algérie plombe les comptes

CFAO : l'Algérie plombe les comptes

Le chiffre d'affaires de CFAO a reculé de 4,1 % au premier semestre 2014 en raison de l'effondrement de 34,8 % des ventes automobiles en Algérie et au Maroc. Les...

Lire la suite

Énergie

Afrique du Sud : Total cède sa filiale de production de charbon à Exxaro

Afrique du Sud : Total cède sa filiale de production de charbon à Exxaro

Le groupe Total a annoncé ce lundi 28 juillet la cession pleine et entière de sa filiale de production de charbon en Afrique du Sud, Total Coal South Africa, au...

Lire la suite

Mines

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour "manquements graves"

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour

Ahmed Kalej Nkand a été démis de son poste d’administrateur directeur général de la Gécamines, en RD Congo, en raison "de manquements graves dans l’exercice de ses fonctions", selon une...

Lire la suite

Social

Cameroun : le salaire minimum en hausse de près de 30 %

Cameroun : le salaire minimum en hausse de près de 30 %

Le Premier ministre camerounais a signé un arrêté fixant le salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) à 36 270 F CFA (55 euros). Une hausse d'environ 30 % qui entérine les...

Lire la suite

Coopération

L'UE va mobiliser 890 millions d'euros pour le Maroc entre 2014 et 2017

L'UE va mobiliser 890 millions d'euros pour le Maroc entre 2014 et 2017

L'enveloppe financière prévue par l'Union européenne pour le royaume chérifien s'élève à 890 millions d'euros pour la période 2014-2017, une hausse de 15 % par rapport aux années précédentes.

Lire la suite

Business

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

La fondation de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, déjà largement engagée sur le continent, coorganise le premier US-Africa Business Forum qui se tient début août à Washington.

Lire la suite

Coopération

France-Égypte : Fleur Pellerin en route pour le Caire

France-Égypte : Fleur Pellerin en route pour le Caire

La secrétaire d'État française chargée du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l'étranger, Fleur Pellerin, se rendra en Égypte à la rentrée. Ce sera la première visite d'un...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags