RD Congo : ARM creuse un trou et puis s'en va

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

En fin de compte, la compagnie n'exploite qu'un seul gisement de cuivre, celui de Lubambe, en Zambie. © Geoff Brown/ARMPour se diversifier dans le cuivre, African Rainbow Minerals avait pris part au projet de Kalumines, au Katanga. Las, peu convaincu par le potentiel de la mine, le groupe sud-africain va céder ses parts à la Gécamines.

La cession des parts d'African Rainbow Minerals (ARM) dans le projet d'exploitation du cuivre de Kalumines, au Katanga, sonne la fin de l'aventure en RD Congo du groupe basé à Johannesburg. Le protocole d'accord en vue de la prise de contrôle totale du projet par la Générale des carrières et des mines (Gécamines) devait être finalisé le 24 janvier, selon Albert Yuma Mulimbi, président de la société publique. Jusqu'à présent, cette dernière en détenait 40 %, le reste étant aux mains de Teal, coentreprise entre ARM et le brésilien Vale.

Cliquez sur l'image.Volatilité

Fondé et développé par le milliardaire sud-africain noir Patrice Motsepe, figure de proue des milieux économiques postapartheid, ARM pesait, fin juin 2012, un chiffre d'affaires annuel de 17,5 milliards de rands (soit 1,7 milliard d'euros, en hausse de 18 % par rapport à 2011), avec 3,45 milliards de rands de bénéfices. Grâce à des prises de participation réalisées à la faveur du Black Economic Empowerment - la discrimination positive sud-africaine -, Patrice Motsepe s'est taillé un empire dans les filières platine, charbon et manganèse en Afrique du Sud. Sans oublier la part de 16 % qu'ARM détient dans le groupe aurifère Harmony Gold.

Depuis le début des années 2000, le groupe s'est lancé dans un plan de diversification pour affronter plus sereinement la volatilité des prix, notamment du platine et du fer (63 % des revenus en 2012). Pour équilibrer son portefeuille minier, il a notamment misé sur le cuivre. « Pour se développer dans ce minerai, nous n'avions pas d'autre solution que de sortir de nos frontières, chose que nous n'avions jamais faite jusqu'alors. Naturellement, deux pays africains, proches et riches en cuivre, se sont imposés à nous : la Zambie et la RD Congo », se souvient Dan Simelane, ancien directeur général de l'exploration, aujourd'hui patron de l'activité cuivre. « Nous nous sommes alliés à Vale, expérimenté dans les métaux de base, et avons commencé à explorer des zones en Zambie, au Katanga, mais aussi en Namibie et au Mozambique », détaille le responsable d'ARM.

Lire aussi :

RD Congo : la Gécamines confirme le rachat de Platmin
Afrique du Sud : Patrice Motsepe donne la moitié de sa fortune
Mines : les Sud-Africains renforcent leur présence continentale

Critères

De ces projets, après l'abandon de Kalumines, seul subsiste désormais celui de Lubambe, en Zambie. « Notre stratégie de développement tient en deux points, explique Dan Simelane. Dans les métaux de base, nous savons que les infrastructures sont essentielles. Nous ne décidons d'ouvrir une mine que si nous avons la garantie absolue de pouvoir évacuer nos minerais. Autre principe, nous ne nous intéressons qu'à des gisements ayant une longue durée de vie. Le projet de Kalumines ne satisfaisait pas ces deux critères, d'abord en raison de la taille des gisements, mais surtout à cause de la faiblesse de l'approvisionnement en électricité et des infrastructures routières. » Une opinion que ne partage pas Albert Yuma Mulimbi, patron de la Gécamines. « Si nous reprenons ce projet, c'est parce que le partenaire n'a pas rempli ses obligations contractuelles », dénonce-t-il, faisant état du manque d'empressement d'ARM à investir sur le site pour terminer l'étude de faisabilité.

Pour ARM, la priorité est donc désormais à la montée en puissance de la mine de Lubambe, démarrée en octobre 2012. « Nous comptons produire 45 000 tonnes de cuivre à partir de 2015, puis 100 000 d'ici à cinq ans avec l'extension de la mine », annonce Dan Simelane. Et le groupe sud-africain continue de regarder ailleurs : « Dans le cuivre, nous sommes à l'affût d'autres opportunités en Zambie. Et dans le fer, nous nous intéressons à la Mauritanie et à la Guinée », détaille le directeur. Et d'ajouter : « Nous n'excluons pas de revenir en RD Congo... mais sur un projet qui corresponde à nos critères d'investissement. » Après l'échec du partenariat de Kalumines, pas sûr que la Gécamines l'entende de cette oreille.

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Tourisme

Hôtellerie : le suisse Mövenpick s'installe à Marrakech

Hôtellerie : le suisse Mövenpick s'installe à Marrakech

Le groupe hôtelier suisse Mövenpick a signé un accord avec Al Ajial Holding, filiale du fonds souverain koweïtien KIA, pour la gestion de l'hôtel Mansour Eddahbi de Marrakech. Cet établissement...

Lire la suite

Infrastructures

Le marocain Platinum Power veut construire trois barrages en Côte d'Ivoire

Le marocain Platinum Power veut construire trois barrages en Côte d'Ivoire

Platinum Power, filiale marocaine du capital-investisseur américain Brookstone Parkers, cherche à investir 450 milliards de F CFA (750 millions de dollars) pour la construction de trois complexes hydroélectriques en Côte...

Lire la suite

Infrastructures

Portraits : les hommes clés de Vinci en Afrique

Portraits : les hommes clés de Vinci en Afrique

Le poids lourd français des travaux publics multiplie les chantiers en Afrique, notamment avec sa filiale Sogea-Satom. Têtes pensantes et hommes d'action, qui sont ceux qui tirent les ficelles ?

Lire la suite

Développement

Niger : la BOAD mobilise 136 milliards de F CFA pour le financement d'infrastructures

Niger : la BOAD mobilise 136 milliards de F CFA pour le financement d'infrastructures

La BOAD a annoncé la signature d'un accord de prêt syndiqué d'un montant de 128 milliards de F CFA (195 millions d'euros) avec six banques pour le financement d'infrastructures urbaines...

Lire la suite

Télécoms

Sénégal : nouveau revers pour l'instruction dans l'affaire Sudatel

Sénégal : nouveau revers pour l'instruction dans l'affaire Sudatel

L'instruction pour détournement de fonds ouverte par la justice sénégalaise dans le cadre de la cession de la troisième licence de téléphonie mobile au groupe soudanais Sudatel a subi un...

Lire la suite

Finance

Maroc : BCP apporte 3,1 milliards de dirhams au raffineur Samir

Maroc : BCP apporte 3,1 milliards de dirhams au raffineur Samir

L'entreprise marocaine de raffinage Samir a obtenu un financement de 3,1 milliards de dirhams (environ 282 millions d'euros) auprès du groupe Banque centrale populaire.

Lire la suite

Formation

Réussite : reportage dans l'univers dynamique des Business Schools de Dakar

Réussite : reportage dans l'univers dynamique des Business Schools de Dakar

Avec plus d'une centaine d'écoles supérieures privées, Dakar se rêve en grand pôle universitaire d'Afrique francophone. Les caméras du magazine Réussite vous emmènent à la découverte des écoles de commerce...

Lire la suite

Télécoms

Egypte : Eaton Towers signe un contrat avec l’opérateur Mobinil

Egypte : Eaton Towers signe un contrat avec l’opérateur Mobinil

Le groupe britannique Eaton Tower a annoncé avoir mobilisé 350 millions de dollars et avoir signé un accord avec l’opérateur de téléphonie mobile égyptien Mobinil, portant sur l’achat de tours...

Lire la suite

Bourse

Total Maroc lèvera jusqu’à 66,2 millions d’euros lors de son introduction en bourse

Total Maroc lèvera jusqu’à 66,2 millions d’euros lors de son introduction en bourse

Le régulateur marocain a approuvé l’introduction en bourse de 15% des parts de Total Maroc, dont 30% ont déjà été cédées au groupe saoudien Zahid en 2014.

Lire la suite

Infrastructures

Bombardier participera à la construction d’un monorail de 1,5 milliard de dollars au Caire

Bombardier participera à la construction d’un monorail de 1,5 milliard de dollars au Caire

Un consortium composé de Bombardier et de deux entreprises égyptiennes va construire d'ici à 2018 un train urbain au Caire. Un investissement de 1,5 milliard de dollars qui vise à...

Lire la suite

Boucle ferroviaire

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Deux ans après avoir raflé le deuxième terminal à conteneurs du port d'Abidjan, le groupe français double la concurrence et décroche le futur chemin de fer reliant Lomé à Abidjan....

Lire la suite

Boucle ferroviaire

Michel Roussin prend le train en marche

Michel Roussin prend le train en marche

De retour auprès de Vincent Bolloré, l'ex-"Monsieur Afrique" d'EDF est un allié de poids.

Lire la suite

Candidats à la présidence de la BAD

Bedoumra Kordjé : "La BAD doit prendre en compte les problèmes de sécurité"

Bedoumra Kordjé :

Cette institution, où il a oeuvré pendant trente ans, a peu de secrets pour Bedoumra Kordjé, ministre tchadien des Finances et du Budget. Le candidat de l'Afrique centrale estime pouvoir légitimement...

Lire la suite

BTP

Qui redoute encore l'arrivée de Dangote ?

Qui redoute encore l'arrivée de Dangote ?

Avec plusieurs années de retard, le conglomérat nigérian inaugure enfin deux cimenteries, au Sénégal et au Cameroun. Mais la guerre des prix n'aura pas lieu...

Lire la suite

Classement

Retournement de tendance

Retournement de tendance

Notre classement des 500 premières entreprises africaines est sorti. Avec un constat : leurs revenus ont baissé. Et une nouveauté, un palmarès des multinationales.

Lire la suite

Banque

Le FMO bloqué dans Afriland

Le FMO bloqué dans Afriland

L'agence de développement FMO est décidée à vendre ses parts dans Afriland First Group. Plusieurs investisseurs ont commencé à se pencher sur ce dossier... compliqué. 

Lire la suite

Tribune

Slim Dali : "Nigeria, une croissance non-inclusive ?"

Slim Dali :

Slim Dali est économiste à l’Agence Française de Développement.

Lire la suite

Boissons

Comment Castel a mis K.-O. les Brasseries ivoiriennes

Comment Castel a mis K.-O. les Brasseries ivoiriennes

Lancée en 2013, la filiale d'Eurofind avait rapidement fait vaciller le groupe français, leader de la bière en Côte d'Ivoire. Mais deux ans et quelques difficultés plus tard, elle a...

Lire la suite

Formation

Bridge Academies : le Kenya à l'école digitale

Bridge Academies : le Kenya à l'école digitale

Au Kenya, Bridge International Academies a ouvert 359 écoles privées où les professeurs utilisent des tablettes reliées à internet pour dispenser leurs cours et organiser leurs journées. Reportage vidéo.

Lire la suite

Candidats à la présidence de la BAD

Cristina Duarte : "Je connais aussi bien la banque que le monde du développement"

Cristina Duarte :

Elle est la seule femme à briguer la présidence de la Banque africaine de développement. Mais c'est par son expérience que cette ex-dirigeante de Citibank, ministre depuis 2006, compte se...

Lire la suite

Agro-industrie

Cevital change ses plans en Côte d'Ivoire

Cevital change ses plans en Côte d'Ivoire

San Pedro, le deuxième port ivoirien, n'intéresse plus Cevital, qui voulait y développer un projet agro-industriel. D'après les informations de Jeune Afrique, le conglomérat dirigé par Issad Rebrab veut faire...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags