Mali : l'industrie aurifère résiste à la crise... pour l'instant

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Le gisement de Loulo est exploité par Randgold Resources. © Randgold ResourcesL'occupation du Nord du Mali par les rebelles islamistes n'a pas porté préjudice au secteur. Mais une période d'incertitudes s'ouvre avec le coup d'envoi de l'intervention militaire française.

Alors que la guerre dans le Nord-Mali bat son plein, le secteur minier se porte bien. « La production aurifère n'a pratiquement pas été affectée », affirme Abdoulaye Pona, président de la Chambre des mines du Mali. Selon le ministère des Mines, 43,5 tonnes d'or brut ont été produites en 2011. En 2012, sur les onze premiers mois de l'année, ce sont 41,3 tonnes d'or qui ont été extraites. « Les zones aurifères sont à des milliers de kilomètres du Nord-Mali, dans le sud et dans l'extrême ouest du pays », explique Alassane Diarra, directeur général de MCS Consulting, un cabinet de courtage malien spécialisé dans l'or.

Lire aussi :

Randgold inaugure la mine d'or de Gounkoto
241 millions de dollars pour Syama
Une deuxième vie pour Sadiola
ENI se retire, Randgold reste

Et le putsch de mars 2012 n'a pas remis en question les contrats d'exploitation. « Les autorités ont toujours été présentes et assurent notre sécurité. L'option rapatriement n'a pas été mise sur la table, mais c'est une très bonne chose que l'armée française ait réagi aussi vite », indique Mark Bristow, directeur général de Randgold Resources. « Néanmoins, la crise a eu un impact négatif sur la prospection, relativise Alassane Diarra. Des investisseurs se sont montrés plus frileux, et quelques acteurs se sont retirés », effrayés par la perspective d'enlèvements, même dans des zones censées être épargnées. Une perspective ravivée par le rapt d'un Français fin novembre à Diéma, dans l'ouest du pays.Cliquez sur l'image.

Malgré tout, la production devrait encore progresser en 2013. Portées par un cours de l'once qui atteint des records (1 270 euros début janvier), les annonces d'ouverture ou de prolongation d'exploitation de mines d'or se multiplient. Ainsi, le sud-africain AngloGold Ashanti a été autorisé à prolonger d'une douzaine d'années l'exploitation de sa mine de Sadiola, et l'australien Resolute Mining va investir 185 millions d'euros dans celle de Syama pour l'exploiter quinze années de plus.

Aubaine

En plus des sept mines déjà ouvertes, deux nouveaux sites ont été inaugurés en 2012 : Wassoul'or (par la société malienne éponyme) et Gounkoto (par Randgold Resources). « Le complexe de Loulo-Gounkoto, actuellement en cours d'expansion, forme l'une des plus grandes mines d'or d'Afrique, se réjouit Mark Bristow. En 2011, 346 000 onces ont été extraites de ces deux mines, 500 000 en 2012, et la production devrait dépasser les 600 000 dès 2014, avec une durée de vie de plus de vingt ans. »

D'autres projets sont prêts à se concrétiser, à l'image du gisement de Nampala, dont la concession a été confiée au canadien Robex. « Et treize autres sites sont en cours de prospection, s'enthousiasme Abdoulaye Pona. Les perspectives sont vraiment excellentes. Le Mali pourrait devenir le deuxième producteur aurifère du continent. » Une aubaine pour l'État, qui, ainsi que le prévoit le code minier, détient 20 % des parts des sociétés d'exploitation.

Une nouvelle raffinerie

Swiss Bullion Company et l'entreprise malienne Pan African Minerals Beneficiation Consultants se sont associés pour ouvrir une raffinerie d'or d'une capacité de 20 tonnes par mois, près de Bamako. L'investissement est estimé à 45 millions d'euros et les travaux ont démarré en janvier. « L'objectif est de valoriser les matières premières du sous-sol ouest-africain, explique Abdoulaye Pona. Nous allons aussi créer des ateliers de taille de pierres précieuses et de fabrication de bijoux haut de gamme. »

Si le président de la Chambre des mines du Mali se félicite du millier d'emplois directs et indirects qui devraient être créés, Mark Bristow, directeur général de Randgold Resources, est plus réservé : « Les marges sont trop faibles, le projet n'est pas viable », indique-t-il en connaissance de cause. Le groupe britannique dispose en effet d'une petite raffinerie dans la mine de Loulo, « exclusivement destinée à favoriser l'emploi local ». B.T.

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Tourisme

Hôtellerie : le suisse Mövenpick s'installe à Marrakech

Hôtellerie : le suisse Mövenpick s'installe à Marrakech

Le groupe hôtelier suisse Mövenpick a signé un accord avec Al Ajial Holding, filiale du fonds souverain koweïtien KIA, pour la gestion de l'hôtel Mansour Eddahbi de Marrakech. Cet établissement...

Lire la suite

Infrastructures

Le marocain Platinum Power veut construire trois barrages en Côte d'Ivoire

Le marocain Platinum Power veut construire trois barrages en Côte d'Ivoire

Platinum Power, filiale marocaine du capital-investisseur américain Brookstone Parkers, cherche à investir 450 milliards de F CFA (750 millions de dollars) pour la construction de trois complexes hydroélectriques en Côte...

Lire la suite

Infrastructures

Portraits : les hommes clés de Vinci en Afrique

Portraits : les hommes clés de Vinci en Afrique

Le poids lourd français des travaux publics multiplie les chantiers en Afrique, notamment avec sa filiale Sogea-Satom. Têtes pensantes et hommes d'action, qui sont ceux qui tirent les ficelles ?

Lire la suite

Développement

Niger : la BOAD mobilise 136 milliards de F CFA pour le financement d'infrastructures

Niger : la BOAD mobilise 136 milliards de F CFA pour le financement d'infrastructures

La BOAD a annoncé la signature d'un accord de prêt syndiqué d'un montant de 128 milliards de F CFA (195 millions d'euros) avec six banques pour le financement d'infrastructures urbaines...

Lire la suite

Télécoms

Sénégal : nouveau revers pour l'instruction dans l'affaire Sudatel

Sénégal : nouveau revers pour l'instruction dans l'affaire Sudatel

L'instruction pour détournement de fonds ouverte par la justice sénégalaise dans le cadre de la cession de la troisième licence de téléphonie mobile au groupe soudanais Sudatel a subi un...

Lire la suite

Finance

Maroc : BCP apporte 3,1 milliards de dirhams au raffineur Samir

Maroc : BCP apporte 3,1 milliards de dirhams au raffineur Samir

L'entreprise marocaine de raffinage Samir a obtenu un financement de 3,1 milliards de dirhams (environ 282 millions d'euros) auprès du groupe Banque centrale populaire.

Lire la suite

Formation

Réussite : reportage dans l'univers dynamique des Business Schools de Dakar

Réussite : reportage dans l'univers dynamique des Business Schools de Dakar

Avec plus d'une centaine d'écoles supérieures privées, Dakar se rêve en grand pôle universitaire d'Afrique francophone. Les caméras du magazine Réussite vous emmènent à la découverte des écoles de commerce...

Lire la suite

Télécoms

Egypte : Eaton Towers signe un contrat avec l’opérateur Mobinil

Egypte : Eaton Towers signe un contrat avec l’opérateur Mobinil

Le groupe britannique Eaton Tower a annoncé avoir mobilisé 350 millions de dollars et avoir signé un accord avec l’opérateur de téléphonie mobile égyptien Mobinil, portant sur l’achat de tours...

Lire la suite

Bourse

Total Maroc lèvera jusqu’à 66,2 millions d’euros lors de son introduction en bourse

Total Maroc lèvera jusqu’à 66,2 millions d’euros lors de son introduction en bourse

Le régulateur marocain a approuvé l’introduction en bourse de 15% des parts de Total Maroc, dont 30% ont déjà été cédées au groupe saoudien Zahid en 2014.

Lire la suite

Infrastructures

Bombardier participera à la construction d’un monorail de 1,5 milliard de dollars au Caire

Bombardier participera à la construction d’un monorail de 1,5 milliard de dollars au Caire

Un consortium composé de Bombardier et de deux entreprises égyptiennes va construire d'ici à 2018 un train urbain au Caire. Un investissement de 1,5 milliard de dollars qui vise à...

Lire la suite

Boucle ferroviaire

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Deux ans après avoir raflé le deuxième terminal à conteneurs du port d'Abidjan, le groupe français double la concurrence et décroche le futur chemin de fer reliant Lomé à Abidjan....

Lire la suite

Boucle ferroviaire

Michel Roussin prend le train en marche

Michel Roussin prend le train en marche

De retour auprès de Vincent Bolloré, l'ex-"Monsieur Afrique" d'EDF est un allié de poids.

Lire la suite

BAD

Bedoumra Kordjé : "La BAD doit prendre en compte les problèmes de sécurité"

Bedoumra Kordjé :

Cette institution, où il a oeuvré pendant trente ans, a peu de secrets pour Bedoumra Kordjé, ministre tchadien des Finances et du Budget. Le candidat de l'Afrique centrale estime pouvoir légitimement...

Lire la suite

BTP

Qui redoute encore l'arrivée de Dangote ?

Qui redoute encore l'arrivée de Dangote ?

Avec plusieurs années de retard, le conglomérat nigérian inaugure enfin deux cimenteries, au Sénégal et au Cameroun. Mais la guerre des prix n'aura pas lieu...

Lire la suite

Classement

Retournement de tendance

Retournement de tendance

Notre classement des 500 premières entreprises africaines est sorti. Avec un constat : leurs revenus ont baissé. Et une nouveauté, un palmarès des multinationales.

Lire la suite

Banque

Le FMO bloqué dans Afriland

Le FMO bloqué dans Afriland

L'agence de développement FMO est décidée à vendre ses parts dans Afriland First Group. Plusieurs investisseurs ont commencé à se pencher sur ce dossier... compliqué. 

Lire la suite

Tribune

Slim Dali : "Nigeria, une croissance non-inclusive ?"

Slim Dali :

Slim Dali est économiste à l’Agence Française de Développement.

Lire la suite

Boissons

Comment Castel a mis K.-O. les Brasseries ivoiriennes

Comment Castel a mis K.-O. les Brasseries ivoiriennes

Lancée en 2013, la filiale d'Eurofind avait rapidement fait vaciller le groupe français, leader de la bière en Côte d'Ivoire. Mais deux ans et quelques difficultés plus tard, elle a...

Lire la suite

Formation

Bridge Academies : le Kenya à l'école digitale

Bridge Academies : le Kenya à l'école digitale

Au Kenya, Bridge International Academies a ouvert 359 écoles privées où les professeurs utilisent des tablettes reliées à internet pour dispenser leurs cours et organiser leurs journées. Reportage vidéo.

Lire la suite

Candidats à la présidence de la BAD

Cristina Duarte : "Je connais aussi bien la banque que le monde du développement"

Cristina Duarte :

Elle est la seule femme à briguer la présidence de la Banque africaine de développement. Mais c'est par son expérience que cette ex-dirigeante de Citibank, ministre depuis 2006, compte se...

Lire la suite

Agro-industrie

Cevital change ses plans en Côte d'Ivoire

Cevital change ses plans en Côte d'Ivoire

San Pedro, le deuxième port ivoirien, n'intéresse plus Cevital, qui voulait y développer un projet agro-industriel. D'après les informations de Jeune Afrique, le conglomérat dirigé par Issad Rebrab veut faire...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags