Les géants de la logistique se disputent les contrats

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Bolloré Africa Logistics assure la logistique du site de Marampa (Sierra Leone) sur un axe de 45 km. © BALMalgré la faiblesse des infrastructures en Afrique, géants occidentaux et opérateurs locaux s'y disputent les contrats d'approvisionnement des compagnies minières.

Sans logistique robuste, point de développement minier. C'est d'autant plus vrai en Afrique, où les gisements les plus attractifs sont isolés. Avec des infrastructures de transport défaillantes, l'approvisionnement des compagnies minières et l'évacuation des minerais sont techniquement exigeants. Pour respecter les délais, les opérateurs logistiques doivent faire preuve de réactivité face aux aléas climatiques et politiques. Et pour être retenus sur les appels d'offres internationaux, ils sont obligés de respecter des normes drastiques, notamment pour le transport de produits chimiques.

Des géants de la logistique tels que les français Bolloré Africa Logistics (BAL, 2,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2012) et Geodis et les italiens Panalpina et Jas, tous très diversifiés, se positionnent sur la plupart des grands projets miniers. Mais d'autres acteurs, régionaux et plus spécialisés, convoitent des contrats, à l'image de Getma Guinée, un opérateur portuaire basé à Conakry et qui a étendu ses services logistiques à l'hinterland, ou du français Egis, actif en Afrique centrale.

Si les Européens restent leaders sur le marché, des groupes chinois s'y insèrent progressivement.

Segment vital

Si ces sociétés ne se consacrent pas qu'à l'activité minière, la part de celle-ci dans leurs revenus est majeure. Ce segment est vital pour Getma Guinée, l'économie locale étant bâtie sur les mines. « Nous avons réalisé 28 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012, principalement en travaillant pour la Compagnie des bauxites de Kindia [filiale de Rusal, NDLR], la Société minière de Dinguiraye [or] et Bellzone [fer] », indique Olivier Ruth, son directeur général.

Les grands groupes sont capables de prendre en charge tous les segments de la logistique minière. Ils se positionnent en priorité sur les projets dans le fer, le cuivre, le charbon et la bauxite, qui nécessitent les infrastructures les plus lourdes, ou dans la filière aurifère, très stricte en matière environnementale. « Nous pouvons intervenir sur toutes les phases d'un projet. Nous assurons des études logistiques pendant la phase de faisabilité et prenons parfois en charge l'ensemble de la logistique pour la construction des infrastructures. Et pendant la phase d'exploitation, nous sommes capables d'assurer la chaîne d'approvisionnement amont et celle d'exportation du minerai », détaille Éric Melet, directeur du développement et des concessions de BAL.

De nouvelles voies

- Mont Simandou (Guinée, fer)
Voie ferrée de 800 km + port minéralier
- Mbalam (Cameroun, fer)
Voie ferrée de 500 km + route contiguë
- Marampa (Sierra Leone, fer)
Route de 45 km + port minéral fluvial
- Grande Côte (Sénégal, ilménite)
Route de 100 km

Dernier projet en date pour le groupe français, celui de la mine de fer de Marampa, en Sierra Leone, pilotée par London Mining. « Un axe routier réservé de 45 km entre le site minier et un port fluvial a été construit, et nous en assurons l'entretien. Il permet la circulation cadencée de convois de camions de 80 tonnes, poursuit Éric Melet. Au total, nous assurons toute la logistique depuis la mine jusqu'au port pour plus de 1 million de tonnes par an et avons investi 11,5 millions d'euros dans ce projet. » Autre grand contrat logistique en cours d'attribution, celui du mégaprojet de Rio Tinto au mont Simandou, en Guinée. La coentreprise Getma-Jas a obtenu du groupe australien le contrat d'acheminement des éléments pour la construction de la voie ferrée de près de 800 km. Un marché supérieur à 100 millions d'euros... mais qui est suspendu à la finalisation des discussions entre Conakry et Rio Tinto.

Si les groupes européens restent leaders du marché, des groupes chinois s'y insèrent progressivement. China Railway Engineering Corporation, déjà présent dans la construction d'infrastructures minières en Afrique, aimerait ainsi devenir opérateur logistique à part entière. Et le rachat en cours du projet de fer de Mbalam (Cameroun-Congo) par Hanlong inquiète certains groupes français bien implantés en Afrique centrale. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Finances

Maurice : Port Louis gagne du crédit

Maurice : Port Louis gagne du crédit

Le dynamisme de la place boursière et du secteur bancaire structuré et efficace de Port louis, capitale de Maurice, inspirent de plus en plus confiance aux investisseurs.

Lire la suite

Infrastructures

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Parmi les accords négociés entre la Chine et le Mali figurent la construction de la très attendue ligne de chemin de fer entre Bamako et Conakry (8 milliards de dollars),...

Lire la suite

Énergie

Maroc : Safi Energy mobilise 2,6 milliards de dollars pour sa centrale électrique

Maroc : Safi Energy mobilise 2,6 milliards de dollars pour sa centrale électrique

Safi Energy a récolté 2,6 milliards de dollars de financement pour construire une centrale électrique au charbon de 1 386 mégawatts dans le sud-ouest du Maroc. Les banques marocaines ont...

Lire la suite

TV

Réussite : au sommaire ce vendredi soir !

Réussite : au sommaire ce vendredi soir !

Port d'Abidjan, poivre du Penja au Cameroun, Sole Rebels en Ethiopie... La nouvelle édition de Réussite, le magazine de "l'Afrique qui gagne", sera diffusée ce vendredi 19 septembre au soir...

Lire la suite

Télécoms

Orange Tunisie : difficile ménage à trois

Orange Tunisie : difficile ménage à trois

Trois ans après le départ de Ben Ali, Orange Tunisie est toujours pertubé dans son développement par le contentieux entre l'État tunisien et Marwane Mabrouk, le gendre de l'ex-président et...

Lire la suite

Tunisie

Hakim Ben Hammouda : "Le grand défi reste la relance de l'investissement"

Hakim Ben Hammouda :

Pour le ministre de l'Économie et des Finances tunisien Hakim Ben Hammouda, les prochaines échéances électorales ne doivent pas faire perdre de vue l'objectif de la relance de l'économie par...

Lire la suite

Cameroun

Quatre nouveaux portiques de parc pour décongestionner le port de Douala

Quatre nouveaux portiques de parc pour décongestionner le port de Douala

Douala International Terminal (DIT), le gestionnaire du terminal à conteneurs, vient de mettre ces engins en service au port de Douala pour améliorer les livraisons. En trois mois, la filiale...

Lire la suite

Analyse

Tunisie : comment retrouver le succès économique ?

Tunisie : comment retrouver le succès économique ?

Début septembre bailleurs et investisseurs se sont réunis à Tunis pour tracer les perspectives d'avenir du pays. Son présent, las, n'est guère brillant. Presque tous les indicateurs sont au rouge. La...

Lire la suite

Santé

Ebola : la Banque mondiale craint "les conséquences économiques catastrophiques de la peur"

Ebola : la Banque mondiale craint

Pour la Banque mondiale, plus que le coût direct de l'épidémie d'Ebola (mortalité, morbidité, soins de santé, pertes des jours de travail), le véritable danger réside dans la "réaction de...

Lire la suite

Hydrocarbures

Côte d’Ivoire : Oryx investit 6,5 milliards de F CFA dans un terminal gazier

Côte d’Ivoire : Oryx investit 6,5 milliards de F CFA dans un terminal gazier

Oryx Gaz Côte d’Ivoire a inauguré le 16 septembre un terminal de stockage de gaz d’une capacité de 4 000 mètres cubes à Abidjan. Cette infrastructure, qui a permis de...

Lire la suite

Transport

Ebola : Cargolux augmente ses tarifs en Afrique

Ebola : Cargolux augmente ses tarifs en Afrique

La compagnie de transport luxembourgeoise Cargolux a annoncé une augmentation du tarif appliqué aux livraisons vers et depuis l'Afrique. En cause : l'épidémie d'Ebola, qui imposerait à l'entreprise de déployer...

Lire la suite

Coopération

La BAD et le Japon mobilisent 300 millions de dollars pour le secteur privé africain

La BAD et le Japon mobilisent 300 millions de dollars pour le secteur privé africain

La Banque africaine de développement et le Japon ont conclu un prêt concessionnel de 300 millions de dollars pour soutenir le secteur privé africain.

Lire la suite

Finance

Mobile money : Orange et Bank of Africa s'allient

Mobile money : Orange et Bank of Africa s'allient

Dans le cadre de ce partenariat entre Orange et Bank of Africa, les clients d'Orange Money et du groupe bancaire panafricain pourront réaliser des mouvements de fonds de leur compte...

Lire la suite

Finance

Mediaco Maroc se retire de la Bourse de Casablanca

 Mediaco Maroc se retire de la Bourse de Casablanca

Huit ans après son entrée à la Bourse de Casablanca, le fournisseur de services de manutention Mediaco Maroc a déposé une Offre publique de retrait. Une décision qui intervient après...

Lire la suite

Hydrocarbures

Nigeria : Total tente à nouveau de vendre ses parts dans le gisement de Usan

Nigeria : Total tente à nouveau de vendre ses parts dans le gisement de Usan

Total a annoncé qu'il mettait de nouveau en vente sa participation dans le gisement pétrolier d'Usan, situé au sein du bloc OML 138 au large du Nigeria. L'accord de cession...

Lire la suite

Mines

RD Congo : y a-t-il un pilote à la Gécamines ?

RD Congo : y a-t-il un pilote à la Gécamines ?

Scandale de surfacturation, ingérence de l'État, explosion des coûts... Rien ne va plus à la Gécamines, la grande entreprise minière publique du Katanga, qui attend la nomination d'un nouveau dirigeant.  

Lire la suite

Aérien

Air Mauritius au pied du mur

Air Mauritius au pied du mur

Après de sérieuses difficultés financières, Air Mauritius a renoué avec les bénéfices. Sa recette : réduire la voilure vers l'Europe en crise et davantage de liaisons vers l'Inde et la...

Lire la suite

Transparence

Avec Global Witness, les miniers sont sous surveillance

Avec Global Witness, les miniers sont sous surveillance

Depuis Londres, l'ONG fondée en 1993 traque la corruption et met au jour les liens entre filières extractives et conflits meurtriers. La RD Congo est l'un de ses principaux terrains...

Lire la suite

Étude

Les Marocains avides de nouvelles technologies

Les Marocains avides de nouvelles technologies

Les résultats de l'étude menée pour le fabricant américain de microprocesseurs Intel sur le comportement digital des Marocains révèle que plus de 80% d'entre eux possèdent un appareil informatique.

Lire la suite

Burkina-Faso

2iE : les chantiers d'Amadou Maiga

2iE : les chantiers d'Amadou Maiga

À 58 ans, le Malien Amadou Hama Maiga, qui a pris les commandes de l'Institut international de l'ingénierie de l'eau et de l'environnement (2iE) à la suite d'une crise aiguë,...

Lire la suite

Santé

Ebola : la mobilisation des bailleurs de fonds s'accélère

Ebola : la mobilisation des bailleurs de fonds s'accélère

La Banque mondiale annonce un don de 105 millions de dollars à destination de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone, les trois pays les plus touchés par...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags