Selon Donald Kaberuka, la BAD a investi 14 000 milliards de F CFA dans les infrastructures économiques en 8 ans.
La Banque mondiale mobilise 248 millions de dollars en appui à 2 millions de pasteurs du Sahel.
Brazzaville organise le Forum ICB 2015 – Investir au Congo Brazzaville - du 19 au 21 novembre prochain.

Sénégal : à qui profite la crise énergétique ?

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

À Dakar les ventes de groupes électrogènes ont explosé. © Y./J.A.En 2010, les délestages ont fait perdre 1,4 point de croissance au Sénagal. Face aux carences de la Senelec, les vendeurs d’équipements alternatifs sont devenus incontournables pour les entreprises.

Depuis le 20 avril, les coupures d’électricité, de deux à treize heures par jour selon les quartiers, ont repris de plus belle à Dakar. Dans les rues, les bana-bana proposent bougies et lampes à batteries aux passants et aux automobilistes. Au Plateau, le quartier d’affaires de la capitale, les vendeurs de groupes électrogènes écoulent leurs réserves plus rapidement que d’habitude, rachetant même des appareils sur le marché local, faute de stocks suffisants.

Accumulateurs, régulateurs, panneaux solaires… Le marché des équipements alternatifs parallèle au réseau électrique de la Senelec (Société nationale d’électricité du Sénégal) se porte bien. En 2010, 76 % des entreprises ont dû acheter un groupe électrogène pour faire face aux délestages, selon une étude de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) portant sur 125 sociétés. Et au final, le coût moyen de ces investissements s’élève à 147,2 millions de F CFA (224 000 euros) par entreprise.

Mais le jeu en vaut la chandelle… Car il est impossible de maintenir une activité digne de ce nom sans palliatif des coupures de courant, qui ont fait perdre 1,4 point de croissance au Sénégal en 2010. Ainsi, pour Uniplast, fabricant d’objets en plastique, chaque délestage engendre une perte de 50 % de sa production : la société a donc acheté un groupe électrogène (40 millions de F CFA) et, pour l’alimenter, dépense chaque mois 9,5 millions de F CFA en gasoil. L’Envol Sénégal, une société de production audiovisuelle, s’est également doté d’un groupe payé 2,5 millions de F CFA ; et les six salariés travaillent aussi la nuit, lorsque les coupures se font plus rares.

Résultat ? De 2008 à 2010, les importations de groupes électrogènes ont augmenté de 40 %, passant de 9,3 milliards à 13 milliards de F CFA. Chez Alios Finance, qui propose du crédit-bail et de la location longue durée pour de tels équipements, les contrats de leasing ont augmenté de 35 % depuis un an. « Avec les délestages, les entreprises ont investi dans des groupes plus puissants ou ont renouvelé leurs équipements, les anciens ayant trop tourné », explique Jehan-Mahé Roux de Chavanes, directeur d’Alios Finance Sénégal. Même constat au magasin Radi, au Plateau, où en février, mois d’importants délestages, les ventes de groupes électrogènes ont doublé.

Systèmes hybrides

Autre gagnant : le marché du solaire. « Au départ, nous travaillions beaucoup sur les sites isolés. Mais depuis l’été 2010 et la crise énergétique, le business s’est déplacé à Dakar où la demande est devenue plus forte », souligne Charly Nakache, gérant de Systèmes PV, une société spécialisée dans l’énergie solaire. Idem pour les batteries électriques, moins polluantes et moins bruyantes que les groupes électrogènes. « Ce qui est désormais demandé, ce sont des systèmes hybrides batterie-groupe électrogène ou batterie-panneaux solaires, ajoute Charly Nakache. Les gens ne peuvent plus uniquement utiliser les groupes, à cause d’une trop grosse facture de gasoil et de l’épuisement des appareils. » Problème : ces systèmes coûtent cher et les taxes douanières élevées sur les batteries et les appareils solaires freinent les investissements.

Enfin, les constructeurs de centrales électriques bénéficient aussi des coupures à répétition. Grâce à eux, plusieurs usines sont déjà autonomes en électricité, comme la cimenterie Sococim et la société minière Sabodala Gold Operate, pourvue depuis fin 2008 d’une centrale de 30 MW qui lui aura coûté 17 milliards de F CFA. En juillet, le cigarettier Philip Morris sera à son tour indépendant en énergie, pour un coût de 400 millions de F CFA. De telles démarches sont encouragées par le gouvernement. Le ministre de l’Industrie, Abdoulaye Baldé, a ainsi appelé fin mars les grandes entreprises à se doter de centrales électriques pour participer à la résolution de la crise énergétique.

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Agroalimentaire

Produits laitiers : le groupe Bel rachète le marocain Safilait

Produits laitiers : le groupe Bel rachète le marocain Safilait

Le français Bel, déjà présent au Maroc, acquiert 70% du capital de Safilait, spécialiste marocain du lait et des produits frais. 

Lire la suite

Développement

Afrique subsaharienne : hausse des financements de Proparco en 2014

Afrique subsaharienne : hausse des financements de Proparco en 2014

En 2014, les financements du groupe Proparco ont atteint 546 millions d’euros pour l’Afrique subsaharienne, soit 50% de l’ensemble des engagements réalisés par le groupe.

Lire la suite

Infrastructures

Le chinois Citic Construction et la SFI lancent une plateforme d’investissement dédiée au logement

Le chinois Citic Construction et la SFI lancent une plateforme d’investissement dédiée au logement

Cette nouvelle structure, créée par Citic Construction et la SFI, sera créditée de 300 millions de dollars et destinée à “développer des logements abordables et de bonne qualité” en Afrique...

Lire la suite

Ethiopie

La Bourse d'Addis-Abeba en pleine mutation

La Bourse d'Addis-Abeba en pleine mutation

Maïs, blé, café... L'Ethiopia Commodity Exchange régule les prix des produits nationaux. Avec des résultats en constants progrès, et pour le plus grand bénéfice des petits producteurs.

Lire la suite

Interview

Runa Alam : "Nous sommes encore loin d'être inondés de capitaux"

Runa Alam :

Le capital-investisseur DPI a levé 725 millions de dollars pour son deuxième fonds panafricain, soit largement plus que la somme initialement visée. Et ce n'est que le début, estime sa patronne.  

Lire la suite

Côte d'Ivoire

Comment Versus Bank a retourné la situation

Comment Versus Bank a retourné la situation

Condamnée à une mort certaine il y a cinq ans, la banque publique a réussi à se redresser. Mais pas question de baisser la garde.

Lire la suite

Prévisions

Pour Standard & Poor's, l'Afrique va souffrir du ralentissement de la croissance chinoise

Pour Standard & Poor's, l'Afrique va souffrir du ralentissement de la croissance chinoise

Le ralentissement de l'économie chinoise est un risque pour l'Afrique, souligne l'agence de notation Standard & Poor's (S&P) dans une étude publiée le 21 mai. Une conséquence de la dépendance accrue...

Lire la suite

COP 21

L’Afrique en marche vers la COP21

L’Afrique en marche vers la COP21

Alors que se profile la 21ème conférence des parties (COP21) qui se déroulera à Paris du 30 novembre au 15 décembre, l’Afrique se mobilise et fourbit ses armes pour préparer...

Lire la suite

Banque

Société générale : la filiale sénégalaise en perte en 2014

Société générale : la filiale sénégalaise en perte en 2014

En raisons de provisions très importantes, la Société générale de banques au Sénégal (Sgbs) a enregistré en 2014 des pertes de 36,434 milliards de F CFA. La banque espère relever...

Lire la suite

Sénégal

Macky Sall peut-il tenir ses promesses ?

Macky Sall peut-il tenir ses promesses ?

C'est le grand défi du président sénégalais. Lancé en 2014, le Plan Sénégal émergent doit donner un grand coup d'accélérateur à la croissance et au développement global du pays. Un...

Lire la suite

Institutions

Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

Les 80 gouverneurs de la Banque africaine de développement, réunis ce jeudi 28 mai à Abidjan, ont choisi Akinwumi Adesina pour succéder au Rwandais Donald Kaberuka à la présidence de l'institution...

Lire la suite

Interview

François Colin Nkoa : "La confiance mutuelle entre les différentes administrations sera nécessaire"

François Colin Nkoa :

Les chefs de l'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad et RCA) ont décidé, le 06 mai 2015, à Libreville, de...

Lire la suite

Aérien

Le gouvernement kényan accorde un prêt de 43 millions de dollars à Kenya Airways

Le gouvernement kényan accorde un prêt de 43 millions de dollars à Kenya Airways

La compagnie aérienne Kenya Airways, en difficultés en raison notamment d'une baisse du tourisme liée à Ebola, va bénéficier d’un prêt de 4,2 milliards de shillings kényans (43 millions de...

Lire la suite

Marchés

Au Maroc et en Tunisie, les introductions en Bourse font pschitt

Au Maroc et en Tunisie, les introductions en Bourse font pschitt

À Casablanca comme à Tunis, les titres récemment cotés ne tiennent pas leurs promesses, connaissant presque tous des chutes vertigineuses. À qui la faute ?

Lire la suite

Maroc

Les banques marocaines à la fête

Les banques marocaines à la fête

Dix ans après leurs premières opérations d'expansion au sud du Sahara, les grands établissements chérifiens commencent à tirer les pleins bénéfices de leurs investissements. Le point.

Lire la suite

Développement

La Banque mondiale débloque 248 millions de dollars pour soutenir le pastoralisme au Sahel

La Banque mondiale débloque 248 millions de dollars pour soutenir le pastoralisme au Sahel

L'IDA, fonds du groupe Banque mondiale pour les pays les plus pauvres, a débloqué une enveloppe de 248 millions de dollars pour favoriser le développement du Sahel et renforcer les...

Lire la suite

Automobile

Renault, symbole de la voiture algérienne

Renault, symbole de la voiture algérienne

Depuis novembre 2014, l'usine de Oued Tlelat, près d'Oran, fabrique les premières voitures made in Algeria. Une expérience industrielle devenue un modèle dans le contexte actuel de crise pétrolière.

Lire la suite

Energie

Kenya : énergie en sous-sol

Kenya : énergie en sous-sol

Dans les profondeurs de la faille du Rift, les Kényans disposent d'une source d'énergie considérable. Et ils se donnent les moyens de l'exploiter de plus en plus efficacement. 40 %...

Lire la suite

Finance

Ecobank face à son avenir

Ecobank face à son avenir

Un peu plus d'un an après la crise qui l'a ébranlé, le groupe panafricain renoue avec les performances. Mais il doit encore régler plusieurs problèmes pour se développer sereinement, notamment...

Lire la suite

Conjoncture

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

Pourquoi les banques nigérianes peuvent surmonter la baisse du pétrole

La part de l'industrie des hydrocarbures dans l'ensemble des prêts des plus grands établissements a doublé depuis la chute des cours du baril de 2008. Mais le secteur est mieux...

Lire la suite

Agriculture

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

Côte d'Ivoire : la production de coton atteint 450 000 tonnes

La Côte d'Ivoire a enregistré une production de coton record : 450 000 tonnes, au terme de la saison 2014/2015. Une hausse de 11 % par rapport à la saison...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags