Maroc : nouvelle impulsion pour le projet "Wessal Casablanca-Port"

Cameroun : à la santé de la filière café-cacao

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

En 2010-2011, 189 000 tonnes de cacao ont été commercialisées.Semences gratuites, encadrement des planteurs, nouveaux outils de financement… Après des années de baisse de la production, l’État camerounais souhaite dépoussiérer le secteur, qui mobilise 600 000 exploitants.

Avec une production nationale commercialisée de 218 000 tonnes en 2010-2011 (soit près de 13 % de plus que lors de la campagne 2009-2010), selon l’Office national du cacao et du café (ONCC), la filière cacao se porte bien. Dans le même temps, les exportations ont dépassé 189 000 t (+ 10 %). Une quantité, mais aussi une qualité en hausse : 1,47 % du cacao produit était de grade I, contre 0,13 % lors de la campagne précédente.

Cette tendance positive s’appuie notamment sur le soutien du gouvernement, qui voudrait porter la production de fèves de cacao à 280 000 t par an d’ici à 2015. Les autorités initient ou appuient plusieurs projets destinés à ramener le Cameroun dans le peloton de tête des producteurs mondiaux (il occupe actuellement la cinquième place). Elles ont favorisé le déploiement de conseillers agricoles sur le terrain pour encadrer les planteurs, accordé des facilités aux fournisseurs d’engrais, défiscalisé des intrants agricoles pour les rendre plus accessibles aux paysans, renforcé le contrôle des opérations de commercialisation, incité les jeunes à créer de nouvelles plantations…

Un verger vieillissant

De son côté, la Société de développement du cacao (Sodecao), organisme public qui encadre les planteurs, a lancé depuis 2006 un programme de production et de distribution de plants améliorés. L’objectif est d’en fournir 6 millions par an, soit la quantité nécessaire pour créer 5 000 ha de nouvelles exploitations modernes. Une façon de remédier au vieillissement du verger cacaoyer (d’une superficie estimée à 400 000 ha) : près de la moitié des plantations ont plus de quarante ans.

Le Cameroun veut redevenir la puissance agricole continentale qu’il fut pendant les décennies d’euphorie qui ont précédé l’effondrement des cours mondiaux des produits de base agricoles. La chute des prix a poussé les producteurs à se tourner vers d’autres cultures d’exportation, plus payantes, faisant ainsi diminuer les volumes. La production du café, tout particulièrement, a connu des hauts et des bas ces vingt dernières années. Selon l’Organisation internationale du café, après un pic de 132 000 t en 1986, elle a sombré à 24 360 t en 1994. En 1999, elle est remontée à plus de 82 000 t, pour s’établir aux alentours de 45 000 t en 2010. Pour laisser les années noires derrière elle, la filière est en plein plan de relance. D’ici à 2015, le gouvernement espère porter la production à 125 000 t. Au programme : la réhabilitation des anciennes plantations, la création de routes et d’un système d’information du marché destiné aux producteurs. L’État veut ainsi « transformer un système de subsistance en un système professionnel et durable, économiquement bénéficiaire pour tous », selon Luc Magloire Mbarga, le ministre du Commerce.

"Nous voulons transformer un système de subsistance en un système professionel."

La création de la Cameroon Rural Financial Corporation (Carfic) et de la Banque camerounaise des PME est l’une des initiatives les plus représentatives de cette nouvelle vision. Ces banques ont tenu leur première assemblée générale début juin 2011, à Yaoundé. Dotées d’un capital de 10 milliards de francs CFA (15,2 millions d’euros) chacune, elles devront remédier à l’insuffisance de financements qui handicape le développement rural. La signature, en 2008, d’une convention de financement de 5,6 milliards de F CFA entre le Fonds de développement des filières cacao et café (Fodecc, créé en 2006) et le ministère de l’Agriculture et du Développement rural s’inscrit aussi dans cette logique de relance de la production.

La filière café-cacao, qui mobilise quelque 600 000 producteurs, représente près de 30 % des exportations directes non pétrolières et génère plus de 100 milliards de F CFA de revenus annuels. Six millions de personnes bénéficient de manière directe ou indirecte de ses activités. L’embellie qui touche les prix du cacao – vendu plus de 1 500 F CFA le kilo dans certaines régions du pays en juillet, selon l’ONCC – va contribuer largement au recul de la pauvreté en milieu rural.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Mise à jour le lundi 14 mai 2012 13:35

Autres articles

Formation

Les écoles hôtelières européennes misent sur l'Afrique de l'Est

Les écoles hôtelières européennes misent sur l'Afrique de l'Est

Coup sur coup deux prestigieuses écoles hôtelières ont annoncé leur intention de s'implanter en Afrique de l'Est. Le français Vatel va ouvrir un campus au Rwanda et le suisse Alpine...

Lire la suite

Coopération

Un milliard d'euros promis à la Guinée-Bissau

Un milliard d'euros promis à la Guinée-Bissau

À Bruxelles, les bailleurs de fonds internationaux se sont engagés à accorder plus d'un milliard d'euros d'aides à la Guinée-Bissau, a annoncé la Commission européenne, co-organisatrice de l'évènement.

Lire la suite

Industrie

Maroc : résultats en légère hausse pour OCP

Maroc : résultats en légère hausse pour OCP

Malgré la chute continue des prix du minerai, le leader marocain des phosphates arrive à tirer son épingle du jeu. Son chiffre d'affaires progresse de 4 % sur l'année 2014,...

Lire la suite

Interview

Olivier Jacquin, Mangalis : "Grâce à nos hôtels livrés en kit, nous gagnons six mois sur les chantiers"

Olivier Jacquin, Mangalis :

Avec six ouvertures annoncées, la filiale du groupe du Sénégalais Yérim Sow affiche ses ambitions sur le segment des deux et trois-étoiles. Son arme secrète : des hôtels clés en...

Lire la suite

Événement

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent,...

Lire la suite

Hydrocarbures

Total Gabon : bénéfices et dividendes chutent en 2014

Total Gabon : bénéfices et dividendes chutent en 2014

En 2014, Total Gabon a réalisé un bénéfice net de 88 millions de dollars, soit un recul de 71 % sur un an. Un résultat qui s'explique en grande partie...

Lire la suite

Finance

NSIA-Banque nationale du Canada, "une alliance de long terme"

NSIA-Banque nationale du Canada,

La Banque nationale du Canada a confirmé le 25 mars l'information publiée une dizaine de jours plus tôt par "Jeune Afrique". Elle entre au capital de l'ivoirien NSIA, prenant 20,9...

Lire la suite

Médias

Télévision : Canal+ accroît son offre en Afrique

Télévision : Canal+ accroît son offre en Afrique

Le groupe Canal+ a ajouté 25 nouvelles chaînes à son offre à destination de l'Afrique subsaharienne et propose désormais à ses abonnés de regarder ses programmes via une application mobile.

Lire la suite

Conjoncture

Maroc : perte record pour le raffineur Samir en 2014

Maroc : perte record pour le raffineur Samir en 2014

La société marocaine de raffinage Samir a enregistré une perte nette d'environ 350 millions de dollars. Cette situation s’explique principalement par la réévaluation du niveau des stocks du raffineur après...

Lire la suite

Fusions-acquisitions

Bitume : le français Rubis rachète Eres, leader en Afrique de l'Ouest

Bitume : le français Rubis rachète Eres, leader en Afrique de l'Ouest

Le groupe français Rubis, spécialisé dans la distribution et le stockage de produits pétroliers, a annoncé l'acquisition en deux temps du groupe Eres, spécialisé dans le transport de produits bitumineux...

Lire la suite

Aérien

RwandAir veut acquérir deux Airbus A330

RwandAir veut acquérir deux Airbus A330

La compagnie aérienne RwandAir a signé un protocole d'accord pour l'acquisition de deux avions Airbus A330. Leur livraison est attendue en 2016.

Lire la suite

Infrastructures

Maroc : nouvelle impulsion pour le projet "Wessal Casablanca-Port"

Maroc : nouvelle impulsion pour le projet

La deuxième phase de réhabilitation de l'ancienne médina de Casablanca a été lancée par le roi Mohammed VI. D'un coût estimé à 28 millions d'euros, elle constitue une part essentielle...

Lire la suite

Stratégie

Hôtellerie : Onomo met le cap à l'est

Hôtellerie : Onomo met le cap à l'est

Le groupe hôtelier veut maintenir un rythme de "quatre à cinq ouvertures par an" et cherche à s'implanter sur de nouveaux territoires en Afrique.

Lire la suite

Financement

Guinée-Bissau : un plan de 2 milliards de dollars pour un "nouveau départ"

Guinée-Bissau : un plan de 2 milliards de dollars pour un

La Guinée-Bissau demandera mercredi près de deux milliards de dollars d'aide à la communauté internationale. La somme devrait permettre au pays de financer un plan de développement sur dix ans...

Lire la suite

Avis d'experts

Banane : "Les perspectives sont bonnes pour les exportateurs ouest-africains"

Banane :

Denis Loeillet, responsable de l'observatoire des marchés au Cirad, analyse pour "Jeune Afrique" les perspectives d'évolution de la filière banane.

Lire la suite

Décryptage

Algérie : Yacef Saadi et son compte en Suisse

Algérie : Yacef Saadi et son compte en Suisse

Héros de la guerre d'indépendance de l'Algérie, le sénateur Yacef Saadi est détenteur d'un compte bancaire ouvert en Suisse en avril 2006. "Jeune Afrique" présente en exclusivité les dessous d'une...

Lire la suite

Finance

BMCE Bank annonce des résultats records et change de nom

BMCE Bank annonce des résultats records et change de nom

Grâce à la bonne tenue de ces activités au Maroc et à la forte progression des bénéfices de son bras armé africain BOA, le groupe marocain affiche des résultats inédits...

Lire la suite

Reportage TV

Assurances : Takaful met la high-tech au service des éleveurs kényans

Assurances : Takaful met la high-tech au service des éleveurs kényans

Takaful est un service financier qui permet aux agriculteurs pastoraux du nord du Kenya de s'assurer contre la perte de leur cheptel en cas de sécheresse et d'être indemnisé. Les...

Lire la suite

Bourse

Indice GFCI : Casablanca entre dans le top 50 mondial

Indice GFCI : Casablanca entre dans le top 50 mondial

Casablanca a gagné neuf places en un semestre et se hisse désormais au 42e rang mondial dans la nouvelle édition du Global Financial Center Index.

Lire la suite

Start-up

Elumelu : et les 1000 entrepreneurs africains sélectionnés sont...

Elumelu : et les 1000 entrepreneurs africains sélectionnés sont...

Les noms des 1000 premiers entrepreneurs africains sélectionnés dans le cadre du Programme Tony Elumelu pour l'entrepreneuriat ont été rendus publics le 23 mars. Parmi eux : 19 Camerounais, 17...

Lire la suite

Éthiopie - Égypte - Soudan

Répartition des eaux du Nil : on ne fait plus de vagues

Répartition des eaux du Nil : on ne fait plus de vagues

Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande Renaissance.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags