Phosphate : le marocain OCP enregistre un bénéfice net en baisse de 17,8 % au 1er semestre, à 3,02 milliards de dirhams.

Algérie : l'avenir est dans le pré

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Algérie tracteurPour réduire ses importations, Alger encourage la population à travailler la terre. Désenclavement, irrigation, subventions... Rien n'est oublié pour dynamiser le secteur agricole.

Retrouver l'esprit pionnier. C'est le voeu du ministre de l'Agriculture, Rachid Benaïssa, qui a exhorté en décembre 2012 les exploitants du pays à dynamiser leur production et à faire des émules chez leurs compatriotes. Ces dernières années, l'État a grandement désenclavé les villages en construisant des routes et en apportant les services de base (électricité, eau potable, téléphone...). Près de 400 000 logements ruraux ont été réalisés et attribués en vue de fixer les populations.

Début février, le ministre s'est même rendu dans le sud-ouest du pays en vue d'accroître le développement rural de cette région : « Les wilayas du Sud [Adrar, Tamanrasset, Tindouf et Béchar, NDLR] sont en mesure de satisfaire les besoins alimentaires des populations locales et de contribuer à l'amélioration d'un tiers de la sécurité alimentaire de tout le pays », a-t-il déclaré. Pour ce faire, une enveloppe complémentaire de 80 milliards de dinars (756 millions d'euros) a été débloquée pour la période 2012-2014 afin d'améliorer le potentiel productif de la région.

Le privé en embuscade

Portés par la dynamisation du secteur agricole, les plus grands groupes algériens investissent dans l'amont. Depuis quelques années, Cevital, premier groupe privé en termes de chiffre d'affaires, a acquis, via sa filiale Ceviagro, plusieurs concessions agricoles dans le nord et le sud du pays et y produit des fraises, des tomates et des agrumes, pour le marché local comme pour l'exportation. De son côté, le groupe Benamor, numéro un dans la production de conserves de tomates et de pâtes alimentaires, développe des projets dans la production de tomates industrielles et de céréales avec des agriculteurs de l'est du pays. De nombreux chefs d'entreprise achètent de petits terrains agricoles dans les Hauts Plateaux et le Grand Sud pour les exploiter et préparer l'après-pétrole. Mais l'État ne cède pas facilement ses terres...

L'agriculture emploie environ 13 millions de personnes dans le pays, ce qui représente 35 % de la population algérienne. Plus de 90 % des terres sont en mode de gestion privée. La réforme de la loi foncière a permis de libérer l'esprit d'initiative et de favoriser le recours aux crédits. Sur 8,5 millions d'hectares de surface agricole utile, 6 millions appartiennent au privé, avec 850 000 exploitations reconnues.

Fort de ses recettes énergétiques, le gouvernement a engagé ces dix dernières années une politique très volontariste pour le développement et la modernisation des fermes. L'objectif est notamment de réduire la dépendance à l'égard des importations et donc de diminuer la facture alimentaire, qui a encore représenté 6,8 milliards d'euros en 2012, après un montant de 7,6 milliards en 2011, d'après les chiffres des douanes. À cela il faut ajouter l'enveloppe consacrée aux subventions des produits (céréales, lait et pain), nécessaires à la paix sociale. Pour 2013, l'État prévoit de dépenser 1,3 milliard d'euros.

Autsuffisance 

Des sommes qui pourraient être économisées si le pays atteignait l'autosuffisance. Il est sur la bonne voie puisque les paysans algériens couvrent aujourd'hui 72 % des besoins alimentaires, alors qu'ils n'en assuraient que 25 % au milieu des années 2000. La production nationale augmente de près de 7 % par an. Depuis l'amnistie accordée aux terroristes islamistes, en 2006, de nombreux fellahs (travailleurs agricoles) ont opéré un retour à la terre, abandonnée durant la décennie 1990. Cette démarche est encouragée par l'État, qui ne lésine pas sur les moyens et accorde notamment des subventions de 30 % à 50 % du prix des machines et des équipements fabriqués totalement ou partiellement en Algérie. Si les exploitations restent encore morcelées, peu mécanisées et avec des taux de rendement assez faibles en comparaison des grandes zones de production (Brésil, Europe, États-Unis), la modernisation est en marche.

Barrages 

En témoigne le lancement, mi-décembre 2012, du premier tracteur de marque américaine Massey Ferguson made in Algeria, construit par l'Entreprise des tracteurs agricoles (Etrag), près de Constantine. Au départ, la capacité productive du site sera de 3 500 tracteurs par an et passera à 5 000 unités dans cinq ans. De plus, chaque foire agricole voit de nouvelles demandes en matériels de culture, de récolte, de stockage, avec des besoins spécifiques pour les secteurs des céréales, des fourrages, des fruits et légumes... Afin de réduire la contrainte des aléas climatiques, les autorités misent aussi sur l'irrigation, les engrais et les semences certifiées. Elles ont engagé un grand programme de construction de barrages qui doit porter leur nombre à 90 en 2020, contre 65 actuellement. Une progression de 50 % des surfaces irriguées est attendue d'ici à 2014.

Lire aussi : 
Les deux piliers de la sécurité alimentaire
Agrobusiness : le continent décroche la palme

Toutefois, le système peut encore être amélioré. « Les aides sont trop ciblées, notamment sur le lait et les céréales, dont les prix sont déjà subventionnés, déplore un consultant. D'autres produits frais et les viandes le sont moins. Elles vont aussi prioritairement aux grands exploitants. » Au niveau de la rentabilité, le système fonctionne à perte. Au fur et à mesure des échéances électorales, les fellahs ne remboursent plus leurs crédits. Près de 32 000 d'entre eux ont vu leur dette effacée lors du troisième mandat d'Abdelaziz Bouteflika, conformément à l'un de ses engagements de campagne. Une mesure qu'ils comptent bien voir appliquée de nouveau lors de la prochaine présidentielle, en 2014. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Tourisme

Maroc : la BERD investit 10 millions d'euros dans Alliances Hotel

Maroc : la BERD investit 10 millions d'euros dans Alliances Hotel

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a conclu un partenariat avec Alliances Hospitality, filiale de Groupe Alliances, pour la réalisation au Maroc d'hôtels de catégorie 3...

Lire la suite

Rapport

Matières premières : les recettes controversées de la Cnuced

Matières premières : les recettes controversées de la Cnuced

Dans son "Rapport sur le commerce et le développement 2014", publié le 10 septembre, la Cnuced incite les pays en développement, et en particulier l'Afrique, à accroître leurs revenus en taxant...

Lire la suite

Hydrocarbures

Côte d'Ivoire : le japonais Mitsubishi investit dans un champ pétrolier offshore

Côte d'Ivoire : le japonais Mitsubishi investit dans un champ pétrolier offshore

La maison de commerce japonaise Mitsubishi Corporation a acquis 20 % du champ pétrolifère offshore CI-103 au large des côtes ivoiriennes auprès de l'américain Anadarko, qui en conserve 35 %.

Lire la suite

Audiovisuel

Sénégal : Futurs Médias élargit son répertoire

Sénégal : Futurs Médias élargit son répertoire

Presse, télévision, radio, internet... Sous l'impulsion de son fondateur, Youssou Ndour, le groupe sénégalais déploie des projets tous azimuts. Et s'attaque même à de nouveaux secteurs, comme l'emballage.

Lire la suite

Aérien

Royal Air Maroc développe ses activités de fret en l'Afrique de l'Ouest

Royal Air Maroc développe ses activités de fret en l'Afrique de l'Ouest

Royal Air Maroc ouvre quatre nouvelles lignes "tout cargo" dans le cadre du déploiement de ses activités de fret vers l'Afrique subsaharienne. La compagnie aérienne a également signé une convention...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans Jeune Afrique

Dans son édition du 14 au 20 septembre 2014, "Jeune Afrique" se penche sur l'Accord de partenariat économique conclu entre une grande partie de l'Afrique subsaharienne et l'UE. Points forts,...

Lire la suite

Agro-industrie

Hévéa : SIPH maintient ses objectifs malgré un premier semestre très difficile

Hévéa : SIPH maintient ses objectifs malgré un premier semestre très difficile

La Société internationale de plantations d'hévéas (SIPH), filiale de l'ivoirien Sifca, annonce des résultats en net retrait pour le premier semestre 2014. Le chiffre d'affaires semestriel s'établit à 127,3 millions d'euros,...

Lire la suite

Transport

Algérie - Maroc : par la voie des airs, c'est compliqué et cher

Algérie - Maroc : par la voie des airs, c'est compliqué et cher

Pour voyager entre l'Algérie et le Maroc, la voie aérienne s'impose. Les frontières terrestres entre les deux pays d'Afrique du Nord sont fermées. Par la voie maritime, il n'existe pas...

Lire la suite

Automobile

Des nouvelles usines africaines pour Toyota

Des nouvelles usines africaines pour Toyota

Le constructeur automobile japonais étudie plusieurs projets de construction d'usines pour compléter celles d'Afrique du Sud et d'Égypte. Trois pays sont envisagés pour un investissement.

Lire la suite

Chinafrique

Sam Pa, très sulfureux intermédiaire

Sam Pa, très sulfureux intermédiaire

Depuis dix ans, le nom de ce businessman - et ancien espion chinois ? - apparaît dans de nombreux contrats miniers passés entre Pékin et l'Afrique. Son parcours sinueux commence en Angola...

Lire la suite

Finances publiques

Le Ghana lève 1 milliard de dollars à un taux plus faible que prévu

Le Ghana lève 1 milliard de dollars à un taux plus faible que prévu

Le Ghana a émis le 11 septembre un eurobond de 1 milliard de dollars sur les marchés internationaux. Le carnet d'ordres pour ces obligations émises au taux relativement modéré de...

Lire la suite

Electricité

Sonel devient ENEO Cameroon

Sonel devient ENEO Cameroon

L'opérateur historique du secteur électrique au Cameroun change de nom et d'identité visuelle pour marquer la rupture à la suite de son rachat par le fonds de capital-risque britannique Actis.

Lire la suite

Décideurs

Côte d'Ivoire : Thierry Tanoh nommé secrétaire général adjoint de la présidence

Côte d'Ivoire : Thierry Tanoh nommé secrétaire général adjoint de la présidence

Six mois après son départ du poste de directeur général du groupe bancaire panafricain Ecobank, l'Ivoirien Thierry Tanoh a été nommé le 12 septembre aux côtés de Alassane Ouattara.

Lire la suite

Conseil stratégique

PwC va investir 200 millions de dollars pour son expansion en Afrique

PwC va investir 200 millions de dollars pour son expansion en Afrique

Connu en Afrique pour ses prestations dans l'audit, le commissariat aux comptes et le conseil fiscal, PwC vient d'obtenir le statut CFC à Casablanca et compte diversifier ses activités en Afrique....

Lire la suite

Désenclavement

Le plan de Port-Gentil pour mettre fin aux inondations

Le plan de Port-Gentil pour mettre fin aux inondations

Entre marécages et pluies diluviennes, Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, est régulièrement paralysée par les inondations. À quand un réseau d'évacuation ?

Lire la suite

Banque

Guinée : BNP seul maître à bord dans sa filiale

Guinée : BNP seul maître à bord dans sa filiale

La Guinée et le Gabon étaient les derniers pays dans lesquels BNP Paribas ne détenait pas la majorité dans sa filiale locale. Ce ne sera bientôt plus le cas à...

Lire la suite

Hydrocarbures

Algérie : In Amenas remet les gaz

Algérie : In Amenas remet les gaz

Déserté depuis la spectaculaire attaque terroriste dont il a été la cible en 2013, le site gazier d'In Amenas, en Algérie, reprend ses activités. Et le personnel des multinationales est...

Lire la suite

Maroc

Maroc : CIH Bank entre dans le capital d'Atlanta

Maroc : CIH Bank entre dans le capital d'Atlanta

CIH Bank annonce son intention d'acquérir 10 % du capital de la compagnie d'assurance Atlanta du groupe Holmarcom auprès de la Caisse de Dépôt et de Gestion. Cette dernière signe...

Lire la suite

Logistique

Du changement chez Bolloré en Côte d'Ivoire

Du changement chez Bolloré en Côte d'Ivoire

Abidjan Terminal, société détenue en commun par le groupe Bolloré Africa Logistics (BAL, 60 %) et Maersk (40 %), a changé de direction. Décryptage.

Lire la suite

Maghreb

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Pour les cinq pays du Maghreb, le manque à gagner lié à l'absence d'intégration régionale est estimé à 7,5 milliards d'euros par an.

Lire la suite

Transport

En Tunisie, Syphax vote Blanc

En Tunisie, Syphax vote Blanc

La compagnie aérienne tunisienne Syphax Airlines a choisi comme nouveau patron Christian Blanc. L'ancien PDG d'Air France de 1993 à 1997 remplace Mohamed Frikha, qui s'est lancé en politique.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags