Algérie : l'avenir est dans le pré

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Algérie tracteurPour réduire ses importations, Alger encourage la population à travailler la terre. Désenclavement, irrigation, subventions... Rien n'est oublié pour dynamiser le secteur agricole.

Retrouver l'esprit pionnier. C'est le voeu du ministre de l'Agriculture, Rachid Benaïssa, qui a exhorté en décembre 2012 les exploitants du pays à dynamiser leur production et à faire des émules chez leurs compatriotes. Ces dernières années, l'État a grandement désenclavé les villages en construisant des routes et en apportant les services de base (électricité, eau potable, téléphone...). Près de 400 000 logements ruraux ont été réalisés et attribués en vue de fixer les populations.

Début février, le ministre s'est même rendu dans le sud-ouest du pays en vue d'accroître le développement rural de cette région : « Les wilayas du Sud [Adrar, Tamanrasset, Tindouf et Béchar, NDLR] sont en mesure de satisfaire les besoins alimentaires des populations locales et de contribuer à l'amélioration d'un tiers de la sécurité alimentaire de tout le pays », a-t-il déclaré. Pour ce faire, une enveloppe complémentaire de 80 milliards de dinars (756 millions d'euros) a été débloquée pour la période 2012-2014 afin d'améliorer le potentiel productif de la région.

Le privé en embuscade

Portés par la dynamisation du secteur agricole, les plus grands groupes algériens investissent dans l'amont. Depuis quelques années, Cevital, premier groupe privé en termes de chiffre d'affaires, a acquis, via sa filiale Ceviagro, plusieurs concessions agricoles dans le nord et le sud du pays et y produit des fraises, des tomates et des agrumes, pour le marché local comme pour l'exportation. De son côté, le groupe Benamor, numéro un dans la production de conserves de tomates et de pâtes alimentaires, développe des projets dans la production de tomates industrielles et de céréales avec des agriculteurs de l'est du pays. De nombreux chefs d'entreprise achètent de petits terrains agricoles dans les Hauts Plateaux et le Grand Sud pour les exploiter et préparer l'après-pétrole. Mais l'État ne cède pas facilement ses terres...

L'agriculture emploie environ 13 millions de personnes dans le pays, ce qui représente 35 % de la population algérienne. Plus de 90 % des terres sont en mode de gestion privée. La réforme de la loi foncière a permis de libérer l'esprit d'initiative et de favoriser le recours aux crédits. Sur 8,5 millions d'hectares de surface agricole utile, 6 millions appartiennent au privé, avec 850 000 exploitations reconnues.

Fort de ses recettes énergétiques, le gouvernement a engagé ces dix dernières années une politique très volontariste pour le développement et la modernisation des fermes. L'objectif est notamment de réduire la dépendance à l'égard des importations et donc de diminuer la facture alimentaire, qui a encore représenté 6,8 milliards d'euros en 2012, après un montant de 7,6 milliards en 2011, d'après les chiffres des douanes. À cela il faut ajouter l'enveloppe consacrée aux subventions des produits (céréales, lait et pain), nécessaires à la paix sociale. Pour 2013, l'État prévoit de dépenser 1,3 milliard d'euros.

Autsuffisance 

Des sommes qui pourraient être économisées si le pays atteignait l'autosuffisance. Il est sur la bonne voie puisque les paysans algériens couvrent aujourd'hui 72 % des besoins alimentaires, alors qu'ils n'en assuraient que 25 % au milieu des années 2000. La production nationale augmente de près de 7 % par an. Depuis l'amnistie accordée aux terroristes islamistes, en 2006, de nombreux fellahs (travailleurs agricoles) ont opéré un retour à la terre, abandonnée durant la décennie 1990. Cette démarche est encouragée par l'État, qui ne lésine pas sur les moyens et accorde notamment des subventions de 30 % à 50 % du prix des machines et des équipements fabriqués totalement ou partiellement en Algérie. Si les exploitations restent encore morcelées, peu mécanisées et avec des taux de rendement assez faibles en comparaison des grandes zones de production (Brésil, Europe, États-Unis), la modernisation est en marche.

Barrages 

En témoigne le lancement, mi-décembre 2012, du premier tracteur de marque américaine Massey Ferguson made in Algeria, construit par l'Entreprise des tracteurs agricoles (Etrag), près de Constantine. Au départ, la capacité productive du site sera de 3 500 tracteurs par an et passera à 5 000 unités dans cinq ans. De plus, chaque foire agricole voit de nouvelles demandes en matériels de culture, de récolte, de stockage, avec des besoins spécifiques pour les secteurs des céréales, des fourrages, des fruits et légumes... Afin de réduire la contrainte des aléas climatiques, les autorités misent aussi sur l'irrigation, les engrais et les semences certifiées. Elles ont engagé un grand programme de construction de barrages qui doit porter leur nombre à 90 en 2020, contre 65 actuellement. Une progression de 50 % des surfaces irriguées est attendue d'ici à 2014.

Lire aussi : 
Les deux piliers de la sécurité alimentaire
Agrobusiness : le continent décroche la palme

Toutefois, le système peut encore être amélioré. « Les aides sont trop ciblées, notamment sur le lait et les céréales, dont les prix sont déjà subventionnés, déplore un consultant. D'autres produits frais et les viandes le sont moins. Elles vont aussi prioritairement aux grands exploitants. » Au niveau de la rentabilité, le système fonctionne à perte. Au fur et à mesure des échéances électorales, les fellahs ne remboursent plus leurs crédits. Près de 32 000 d'entre eux ont vu leur dette effacée lors du troisième mandat d'Abdelaziz Bouteflika, conformément à l'un de ses engagements de campagne. Une mesure qu'ils comptent bien voir appliquée de nouveau lors de la prochaine présidentielle, en 2014. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Industrie

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto se débarrasse de ses mines de charbon au Mozambique

Rio Tinto va céder ses mines de charbon au Mozambique à une entreprise indienne pour 50 millions de dollars. Le groupe australien les avait acquises en 2011 lors du rachat...

Lire la suite

Maroc

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Groupe Addoha : Saad Sefrioui, le neveu qui monte

Promu directeur général délégué du groupe Addoha en 2011, Saad Sefrioui est devenu l'un des piliers de l'expansion panafricaine du géant marocain de l'immobilier.

Lire la suite

Notation

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Fitch augmente d'un cran la note du Rwanda à B+

Grâce à son dynamisme économique et à des réformes structurelles, le Rwanda voit sa note améliorée par l'agence Fitch, passant de B à B+ et assortie d'une perspective stable. Kigali...

Lire la suite

Logistique

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Togo : le guichet unique entre en phase pilote

Le guichet unique du Togo est entré en phase pilote depuis fin juin. Réservé pour le moment à quelques acteurs de l'import maritime, il devrait progressivement être étendu à toutes...

Lire la suite

Finances publiques

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur...

Lire la suite

Mines

First Quantum, zambien mais pas trop

First Quantum, zambien mais pas trop

Alors qu'il tire les deux tiers de ses bénéfices de l'État d'Afrique australe, le producteur de cuivre canadien chasse sur d'autres terres africaines. La raison ? Des relations tendues avec...

Lire la suite

Finances publiques

Le Kenya envisage d'emprunter en yens

Le Kenya envisage d'emprunter en yens

Après la levée de 2 milliards de dollars sur les marchés internationaux en juin dernier, le Kenya envisage d'émettre des obligations en yens. Nairobi, qui souhaite diversifier ses sources de...

Lire la suite

Industrie

Afrique du Sud : le principal syndicat des métallurgistes appelle à la fin de la grève

Afrique du Sud : le principal syndicat des métallurgistes appelle à la fin de la grève

Le syndicat des métallos sud-africains Numsa a appelé à la fin de la grève menée depuis début juillet, après avoir obtenu une hausse de 10 % des salaires. Le constructeur...

Lire la suite

Distribution

E-commerce : Jumia débarque au Cameroun et au Ghana

E-commerce : Jumia débarque au Cameroun et au Ghana

Profitant de la croissance exponentielle d'internet en Afrique, Jumia, le leader africain du commerce en ligne, va se lancer au Ghana et au Cameroun. L'entreprise compte également renforcer sa présence...

Lire la suite

Mines

Guinée : première condamnation dans l'affaire de corruption autour du gisement de fer du Simandou

Guinée : première condamnation dans l'affaire de corruption autour du gisement de fer du Simandou

La cour fédérale de New York a condamné le Français Frédéric Cilins, ancien collaborateur de la société BSGR, à deux ans de prison ferme pour obstruction à la justice dans...

Lire la suite

Énergie

Où en est le plan "Power Africa" d'Obama, un an après son lancement ?

Où en est le plan

Un an après le lancement du plan Power Africa, six pays en bénéficient déjà. Mais l'objectif affiché de doubler l'accès à l'électricité au sud du Sahara d'ici à 2017 reste...

Lire la suite

Automobile

CFAO : l'Algérie plombe les comptes

CFAO : l'Algérie plombe les comptes

Le chiffre d'affaires de CFAO a reculé de 4,1 % au premier semestre 2014 en raison de l'effondrement de 34,8 % des ventes automobiles en Algérie et au Maroc. Les...

Lire la suite

Énergie

Afrique du Sud : Total cède sa filiale de production de charbon à Exxaro

Afrique du Sud : Total cède sa filiale de production de charbon à Exxaro

Le groupe Total a annoncé ce lundi 28 juillet la cession pleine et entière de sa filiale de production de charbon en Afrique du Sud, Total Coal South Africa, au...

Lire la suite

Mines

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour "manquements graves"

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour

Ahmed Kalej Nkand a été démis de son poste d’administrateur directeur général de la Gécamines, en RD Congo, en raison "de manquements graves dans l’exercice de ses fonctions", selon une...

Lire la suite

Social

Cameroun : le salaire minimum en hausse de près de 30 %

Cameroun : le salaire minimum en hausse de près de 30 %

Le Premier ministre camerounais a signé un arrêté fixant le salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) à 36 270 F CFA (55 euros). Une hausse d'environ 30 % qui entérine les...

Lire la suite

Coopération

L'UE va mobiliser 890 millions d'euros pour le Maroc entre 2014 et 2017

L'UE va mobiliser 890 millions d'euros pour le Maroc entre 2014 et 2017

L'enveloppe financière prévue par l'Union européenne pour le royaume chérifien s'élève à 890 millions d'euros pour la période 2014-2017, une hausse de 15 % par rapport aux années précédentes.

Lire la suite

Business

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

La fondation de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, déjà largement engagée sur le continent, coorganise le premier US-Africa Business Forum qui se tient début août à Washington.

Lire la suite

Coopération

France-Égypte : Fleur Pellerin en route pour le Caire

France-Égypte : Fleur Pellerin en route pour le Caire

La secrétaire d'État française chargée du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l'étranger, Fleur Pellerin, se rendra en Égypte à la rentrée. Ce sera la première visite d'un...

Lire la suite

Hydrocarbures

Tchad : pas de derrick pour Bébédjia

Tchad : pas de derrick pour Bébédjia

Furieux contre l'exploitation du champ de Doba dont ils n'avaient touché aucun bénéfice, les habitants de Bébédjia, dans le sud du Tchad, ne voulaient pas voir de nouveau champ pétrolifère...

Lire la suite

Banque

Maroc : Al Barid Bank décroche la gestion du statut d'auto-entrepreneur

Maroc : Al Barid Bank décroche la gestion du statut d'auto-entrepreneur

 Al Barid Bank aura l'exclusivité de la gestion du statut d'auto-entrepreneur, qui sera entériné officiellement en marge de la prochaine loi de finances, en fin d'année. Tous les futurs auto-entrepreneurs...

Lire la suite

Actu

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine, "Jeune Afrique" analyse un tournant stratégique dans le monde du négoce. Mines, pétrole, agriculture, les grands traders mondiaux élargissent leur palette d'activités et se font producteurs, distributeurs ou...

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags