Algérie : l'avenir est dans le pré

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Algérie tracteurPour réduire ses importations, Alger encourage la population à travailler la terre. Désenclavement, irrigation, subventions... Rien n'est oublié pour dynamiser le secteur agricole.

Retrouver l'esprit pionnier. C'est le voeu du ministre de l'Agriculture, Rachid Benaïssa, qui a exhorté en décembre 2012 les exploitants du pays à dynamiser leur production et à faire des émules chez leurs compatriotes. Ces dernières années, l'État a grandement désenclavé les villages en construisant des routes et en apportant les services de base (électricité, eau potable, téléphone...). Près de 400 000 logements ruraux ont été réalisés et attribués en vue de fixer les populations.

Début février, le ministre s'est même rendu dans le sud-ouest du pays en vue d'accroître le développement rural de cette région : « Les wilayas du Sud [Adrar, Tamanrasset, Tindouf et Béchar, NDLR] sont en mesure de satisfaire les besoins alimentaires des populations locales et de contribuer à l'amélioration d'un tiers de la sécurité alimentaire de tout le pays », a-t-il déclaré. Pour ce faire, une enveloppe complémentaire de 80 milliards de dinars (756 millions d'euros) a été débloquée pour la période 2012-2014 afin d'améliorer le potentiel productif de la région.

Le privé en embuscade

Portés par la dynamisation du secteur agricole, les plus grands groupes algériens investissent dans l'amont. Depuis quelques années, Cevital, premier groupe privé en termes de chiffre d'affaires, a acquis, via sa filiale Ceviagro, plusieurs concessions agricoles dans le nord et le sud du pays et y produit des fraises, des tomates et des agrumes, pour le marché local comme pour l'exportation. De son côté, le groupe Benamor, numéro un dans la production de conserves de tomates et de pâtes alimentaires, développe des projets dans la production de tomates industrielles et de céréales avec des agriculteurs de l'est du pays. De nombreux chefs d'entreprise achètent de petits terrains agricoles dans les Hauts Plateaux et le Grand Sud pour les exploiter et préparer l'après-pétrole. Mais l'État ne cède pas facilement ses terres...

L'agriculture emploie environ 13 millions de personnes dans le pays, ce qui représente 35 % de la population algérienne. Plus de 90 % des terres sont en mode de gestion privée. La réforme de la loi foncière a permis de libérer l'esprit d'initiative et de favoriser le recours aux crédits. Sur 8,5 millions d'hectares de surface agricole utile, 6 millions appartiennent au privé, avec 850 000 exploitations reconnues.

Fort de ses recettes énergétiques, le gouvernement a engagé ces dix dernières années une politique très volontariste pour le développement et la modernisation des fermes. L'objectif est notamment de réduire la dépendance à l'égard des importations et donc de diminuer la facture alimentaire, qui a encore représenté 6,8 milliards d'euros en 2012, après un montant de 7,6 milliards en 2011, d'après les chiffres des douanes. À cela il faut ajouter l'enveloppe consacrée aux subventions des produits (céréales, lait et pain), nécessaires à la paix sociale. Pour 2013, l'État prévoit de dépenser 1,3 milliard d'euros.

Autsuffisance 

Des sommes qui pourraient être économisées si le pays atteignait l'autosuffisance. Il est sur la bonne voie puisque les paysans algériens couvrent aujourd'hui 72 % des besoins alimentaires, alors qu'ils n'en assuraient que 25 % au milieu des années 2000. La production nationale augmente de près de 7 % par an. Depuis l'amnistie accordée aux terroristes islamistes, en 2006, de nombreux fellahs (travailleurs agricoles) ont opéré un retour à la terre, abandonnée durant la décennie 1990. Cette démarche est encouragée par l'État, qui ne lésine pas sur les moyens et accorde notamment des subventions de 30 % à 50 % du prix des machines et des équipements fabriqués totalement ou partiellement en Algérie. Si les exploitations restent encore morcelées, peu mécanisées et avec des taux de rendement assez faibles en comparaison des grandes zones de production (Brésil, Europe, États-Unis), la modernisation est en marche.

Barrages 

En témoigne le lancement, mi-décembre 2012, du premier tracteur de marque américaine Massey Ferguson made in Algeria, construit par l'Entreprise des tracteurs agricoles (Etrag), près de Constantine. Au départ, la capacité productive du site sera de 3 500 tracteurs par an et passera à 5 000 unités dans cinq ans. De plus, chaque foire agricole voit de nouvelles demandes en matériels de culture, de récolte, de stockage, avec des besoins spécifiques pour les secteurs des céréales, des fourrages, des fruits et légumes... Afin de réduire la contrainte des aléas climatiques, les autorités misent aussi sur l'irrigation, les engrais et les semences certifiées. Elles ont engagé un grand programme de construction de barrages qui doit porter leur nombre à 90 en 2020, contre 65 actuellement. Une progression de 50 % des surfaces irriguées est attendue d'ici à 2014.

Lire aussi : 
Les deux piliers de la sécurité alimentaire
Agrobusiness : le continent décroche la palme

Toutefois, le système peut encore être amélioré. « Les aides sont trop ciblées, notamment sur le lait et les céréales, dont les prix sont déjà subventionnés, déplore un consultant. D'autres produits frais et les viandes le sont moins. Elles vont aussi prioritairement aux grands exploitants. » Au niveau de la rentabilité, le système fonctionne à perte. Au fur et à mesure des échéances électorales, les fellahs ne remboursent plus leurs crédits. Près de 32 000 d'entre eux ont vu leur dette effacée lors du troisième mandat d'Abdelaziz Bouteflika, conformément à l'un de ses engagements de campagne. Une mesure qu'ils comptent bien voir appliquée de nouveau lors de la prochaine présidentielle, en 2014. 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Autres articles

Innovation

Jérémy Hodara : "Il ne faut pas copier la Silicon Valley"

Jérémy Hodara :

Jérémy Hodara, co-fondateur de Africa Internet Holding, le promoteur de Jumia, Hellofood, Carmudi et Easy Taxi, entre autres, a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de...

Lire la suite

Industrie

Gabon : Port-Gentil retrouve la pêche

Gabon : Port-Gentil retrouve la pêche

Dans le cadre de la diversification de l'économie, le gouvernement a décidé en 2012 de reprendre en main le secteur de la pêche hauturière. Objectif ? Développer une véritable filière...

Lire la suite

Conjoncture

La Banque mondiale abaisse ses prévisions de croissance pour le Rwanda

La Banque mondiale abaisse ses prévisions de croissance pour le Rwanda

Dans une note publiée ce jeudi 28 août, la Banque mondiale a revu à la baisse les prévisions de croissance du Rwanda pour l'année 2014, de 7,2 % à 5,7...

Lire la suite

Télécoms

Algérie : le conseil d'administration de GTH approuve la cession de Djezzy au FNI

Algérie : le conseil d'administration de GTH approuve la cession de Djezzy au FNI

Le conseil d'administration de GTH a approuvé la vente de 51 % de l'opérateur Djezzy à l'État algérien, donnant ainsi son aval à une opération qui clôt des années de...

Lire la suite

Réussite

Vidéo : Reportage à Kibali, dans la plus grande mine d'or d'Afrique

Vidéo : Reportage à Kibali, dans la plus grande mine d'or d'Afrique

Les caméras de Réussite vous font découvrir de l'intérieur la mine de Kibali, en RD Congo. Un projet aurifère colossal, qui aura nécessité plus de deux ans de travaux, 2,5...

Lire la suite

Pétrole

Shell, Total et Eni vont céder 5 milliards de dollars d’actifs au Nigeria

Shell, Total et Eni vont céder 5 milliards de dollars d’actifs au Nigeria

Royal Dutch Shell, à la tête d'un consortium de compagnies pétrolières occidentales, s'apprête à céder quatre champs de pétrole au Nigeria pour 5 milliards de dollars.

Lire la suite

Business

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ils ont mis en place des services, une production et une distribution locale : une poignée d'hommes d'affaires dominent leur marché et partent à la conquête du continent.

Lire la suite

Finances publiques

L'Algérie prépare un programme d'investissements de 260 milliards de dollars

L'Algérie prépare un programme d'investissements de 260 milliards de dollars

L'Algérie prépare le lancement d'un nouveau programme d'investissements quinquennal. D'un montant de 260 milliards de dollars, ce plan, qui court jusqu'à 2019, vise à faire de l'Algérie une "économie productive...

Lire la suite

RD Congo

Tiger Resources va racheter les parts de la Gécamines dans la mine de cuivre de Kipoi

Tiger Resources va racheter les parts de la Gécamines dans la mine de cuivre de Kipoi

Le groupe minier australien Tiger Resources Limited devrait mobiliser 110 millions de dollars pour finaliser le rachat des parts (40 %) de la Gécamines dans le projet de Kipoi, en...

Lire la suite

Décryptage

Portrait d'une famille de classe moyenne "type" en Afrique subsaharienne

Portrait d'une  famille de classe moyenne

Dans "Comprendre la classe moyenne africaine", la banque sud-africaine Standard Bank montre l'essor du nombre de ménages appartenant à cette catégorie en Afrique, mais fournit également un aperçu de leurs...

Lire la suite

Interview

Nicolas Pyrgos : "Les grandes fortunes africaines sont plus prudentes qu'on ne le pense"

Nicolas Pyrgos :

Patron d'Émeraude Suisse Capital, Nicolas Pyrgos l'assure : ses clients africains sont très prudents dans la manière de placer leur argent. Il faut dire que leur terrain d'exercice est déjà...

Lire la suite

Santé

Pour S&P, Ebola est sans conséquences immédiates sur la notation des pays africains

Pour S&P, Ebola est sans conséquences immédiates sur la notation des pays africains

Pour Standard & Poor's, l'épidémie d'Ebola, qui a entraîné plus de 1400 décès en Afrique subsaharienne depuis décembre 2013, n'a aucun "impact immédiat" sur la notation des 20 pays africains...

Lire la suite

Agroalimentaire

Zambeef, Fan Milk, Brookside Dairy... Les secrets d'une adaptation africaine

Zambeef, Fan Milk, Brookside Dairy... Les secrets d'une adaptation africaine

Plusieurs sociétés agroalimentaires africaines semblent avoir trouvé la bonne formule pour rationnaliser la chaîne logistique, du producteur au consommateur. Et leur succès ne se dément pas.

Lire la suite

Innovation

Erik Hersman et Mbwana Alliy, business angels de Nairobi

Erik Hersman et Mbwana Alliy, business angels de Nairobi

C'est à Nairobi que que les fondateurs de iHub ont posé leurs valises il y a quatre ans. Après le succès de leur pépinière qui compte désormais plus de 150...

Lire la suite

Finance

Côte d'Ivoire : la commune du Plateau se fait noter

Côte d'Ivoire : la commune du Plateau se fait noter

La commune du Plateau est devenue la deuxième collectivité locale d’Afrique occidentale francophone, après la ville de Dakar, à se faire noter par Bloomfield Investments.

Lire la suite

Aérien

Royal Air Maroc se renforce en Amérique latine avec le brésilien GOL

Royal Air Maroc se renforce en Amérique latine avec le brésilien GOL

La compagnie nationale marocaine Royal Air Maroc a signé avec le brésilien GOL un accord d'interligne permettant aux clients des deux opérateurs d'exploiter leurs réseaux respectifs.

Lire la suite

Stratégie

La deuxième banque malgache s'ouvre aux PME

La deuxième banque malgache s'ouvre aux PME

Reprise par le groupe mauricien Ciel, associé à l'homme d'affaires Hassanein Hiridjee, la BNI Madagascar veut mieux répondre aux besoins des sociétés locales et développer les services par téléphone.

Lire la suite

Santé

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de développement (BAD) va...

Lire la suite

Entrepreneurs

À Brazzaville, Romaric Nkendzo copie et... décolle !

À Brazzaville, Romaric Nkendzo copie et... décolle !

En faisant baisser les prix de la photocopie, Romaric Nkendzo, un jeune Brazzavillois, est devenu patron. Success-story.

Lire la suite

Immobilier

Le port d'Abidjan et Piemme Côte d'Ivoire lancent un programme de 1 600 logements

Le port d'Abidjan et Piemme Côte d'Ivoire lancent un programme de 1 600 logements

Une convention pour la construction de 1664 logements à destination des agents du Port autonome d'Abidjan a été signée entre le PAA et l'entreprise de construction Piemme-CI. Un investissement qui...

Lire la suite

Avis d'experts

Coton : "Pékin importe moins"

Coton :

Michael Edwards, directeur du site d'information spécialisé Cotton Outlook, revient pour "Jeune Afrique", sur la chute des cours du coton, enregistrée cette année.

Lire la suite

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags