L'assureur sud-africain Sanlam va acquérir 51% du malaysien MCIS Zurich Insurance Berhad pour environ 119 millions de dollars.

Maroc : Jorf Lasfar, acte II

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Le travail de construction a débuté en 2010 grâce au financement provisoire de Taqa et son expansion est terminée à 80 %. © TaqaSept mois après son annonce, le financement de l'expansion de la principale centrale électrique du royaume, à Jorf Lasfar, est enfin officialisé.

C'est le plus important projet de financement au Maroc de ces dix dernières années. Grâce à la collecte de 1,4 milliard de dollars, la plus grande centrale thermique au charbon de la zone Mena (Moyen-Orient et Afrique du Nord), assurant 40 % de la production annuelle du royaume, pourra à terme produire 700 MW supplémentaires, portant la capacité totale à 2056 MW. En juin dernier, l'émiratie Abu Dhabi National Energy Co, plus connue sous le nom de Taqa, annonçait avoir conclu un prêt de financement de projet auprès de divers bailleurs de fonds.

Le travail de construction a débuté en 2010 grâce au financement provisoire de Taqa et son expansion est terminée à 80 %. « L'expansion de Jorf Lasfar va accroître la capacité de génération d'électricité au Maroc de plus de 10 % en plus de favoriser la création d'emplois et la croissance de l'économie », souligne Majid Iraqui, directeur général de Taqa en Afrique du Nord. La mise en service des deux unités en décembre 2013 et en avril 2014 devrait générer jusqu'à 5 000 emplois directs et indirects.

Lire aussi :

Maroc : la centrale de Jorf Lasfar augmente ses capacités
Maroc : Jorf Lasfar capte la lumière

Financement

Les prêteurs accorderont environ 75 % du coût total du projet tandis que Taqa s'engage à injecter quelque 400 millions de dollars. Le marocain Banque centrale populaire, BNP Paribas, la Société générale et Standard Chartered sont les arrangeurs principaux mandatés pour les facilités de crédit. La Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC), Nippon Export and Investment Insurance (NEXI) et la Bank de Corée Export-Import (Eximbank) accorderont des prêts directs et des garanties de prêts pour plus de 50 % de la dette totale du projet. Ce sont les avocats du cabinet Allen & Overy qui ont conseillé Taqa pour ce financement, qualifié « d'historique » par Abdulla Saif Al-Nuaimi, vice-président de Taqa.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags