Télécoms : l'État algérien acquiert 51% de Djezzy pour 2,64 milliards de dollars.
Turkish Airlines va desservir trois nouvelles destinations africaines : Bamako, Cotonou et Conakry

Orange : l'Afrique tire la croissance

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

En Tunisie, Orange frôle désormais le million de clients. © Fethi Belaid/AFPLe groupe France Télécom Orange a publié le 20 février ses résultats pour l'année 2012. Alors que le chiffre d'affaires recule en France de 0,9%, il bondi en Afrique et au Moyen-Orient de 5,3%, tiré notamment par la Côte d'Ivoire. Au Maroc et au Kenya, le nombre de clients baisse.

En 2012, France Télécom Orange a souffert. Le groupe de télécoms a annoncé le 20 février avoir réalisé au cours de l'année écoulée un chiffre d'affaires de 43,515 milliards d'euros, en retrait de -2,7% sur une base comparable, pour un EBITDA retraité de 13,785 milliards d'euros, en baisse de -7,4% sur la même base. Le bénéfice net part du groupe a littéralement fondu à 820 millions d'euros, contre 3,89 milliards d'euros un an avant, en raison notamment d'une charge de 1,841 milliard d'euros pour perte de valeur. France Télécom Orange comptait fin 2012 230,7 millions de clients à travers le monde, un chiffre en hausse de 3%. Malgré la vive concurrence de Free sur son principal marché, la France, le groupe a stabilisé le nombre de ses clients mobile dans l'hexagone.

Plus d'un million de clients gagnés au Cameroun

C'est d'Afrique et du Moyen-Orient qu'est venue l'essentiel de la croissance tant sur le plan des revenus que du nombre de clients. Après une année 2011 très difficile, en raison des crises en Égypte, en Tunisie et en Côte d'Ivoire, 2012 s'est achevée sur une hausse de 9,4% du nombre de clients dans la zone. Ils étaient 81,6 millions au 31 décembre 2012, 7 millions de plus qu'un an auparavant. Dans la foulée, le chiffre d'affaires Afrique et Moyen-Orient a progressé de 5,3%. L'essentiel de la hausse est venue du Cameroun, où Orange a gagné plus de 1,1 million de clients (à 5,8 millions fin 2012), du Sénégal, avec 1 millions de clients supplémentaires (à 7,1 millions fin 2012). En Côte d'Ivoire, si le groupe ne gagne que 400 000 clients supplémentaires (à 6,22 millions fin 2012), ses revenus s'y sont envolés de 23,5% en un an. Le revenu par utilisateur a en effet retrouvé en 2012 son niveau d'avant la crise post-électorale. Au Mali, le groupe a gagné deux millions de souscripteurs, malgré la crise (ou en raison de cela, les clients achetant plusieurs cartes en situation de conflit), pour des revenus stables.

À l'inverse, certains pays pèsent négativement sur la performance opérationnelle du groupe : c'est le cas du Kenya, un marché hyper concurrentiel dominé par Safaricom. En deux ans, France Télécom Orange y a perdu 200 000 clients. À Madagascar, le groupe a perdu en 2012 environ 300 000 clients. Au Maroc, où l'entrée au capital de Meditel ne semble pas pour l'instant couronnée de succès, France Télécom perd un peu plus de 200 000 clients.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags