Cette semaine dans Jeune Afrique

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Le président de la Banque africaine de développement a accordé une grande interview à Jeune Afrique. © Ons Abid/JACette semaine, Jeune Afrique vous propose une interview de Donald Kaberuka, président de la Banque africaine de développement. Pour que la croissance du continent profite au plus grand nombre, le banquier de l'Afrique appelle à une transformation en profondeur des structures économiques. L'occasion, aussi, de faire le bilan de 2012 et d'esquisser des pistes pour l'année qui s'ouvre.

Rencontré à Tunis, le Rwandais Donald Kaberuka (61 ans), qui achèvera son deuxième et dernier mandat de cinq ans en septembre 2015, a reçu Jeune Afrique pendant plus d’une heure. À la tête d’une institution qui est devenue le principal bailleur de fonds de l’Afrique, il est particulièrement bien placé pour décrypter les performances économiques appréciables d’un continent naguère voué à l’instabilité et à l’isolement, aujourd’hui courtisé pour ses taux de croissance supérieurs à 5%.

Optimiste, Donald Kaberuka n’en est pas moins réaliste. Pour aller plus haut et de manière pérenne, l’Afrique a encore bien du chemin à parcourir et des réformes à mener. Pour que la croissance soit mieux partagée, pour que l’intégration économique s’accélère et que les économies reposent enfin sur des piliers stables (agriculture, industrialisation, biens et services, secteur bancaire performant, etc.) et non plus seulement sur les seules ressources naturelles.

En section entreprises & marchés, au Cameroun, Eto’oTélécom veut sortir de l’ornière. Après une série de couacs, l’opérateur de téléphonie mobile tente d’améliorer l’image de sa marque Set’Mobile. La nomination du Français Hervé Perrin à sa tête y suffira-t-elle ?

Dans le secteur aérien, focus sur la compagnie nationale turque Turkish Airlines. Dopée par d’excellents résultats en 2012, le transporteur mène un plan d’expansion sans précédent sur le continent. Elle relie déjà 33 destinations africaines à partir d’Istanbul.

Autre star du football devenu businessman, le Tunisien Zied Tlemçani s’illustre dans le monde des affaires. Sa société Bitaka, spécialisée dans les recharges téléphoniques, sera prochainement cotée à la Bourse de Tunis.

En section finance, Jeune Afrique s’est intéressé aux raisons pour lesquelles, malgré des rentabilités parmi les plus élevées au monde, les fonds français ne semblent avancer que timidement sur le continent, surtout si on les compare à leurs homologues anglo-saxons. Cette réalité pourrait cependant peu à peu changer.

Cette semaine Jeune Afrique propose un dossier spécial sur le secteur minier. Malgré l’intérêt indéniable des groupes miniers internationaux pour ses immenses richesses, l’Afrique tarde à exploiter son potentiel. En cause : l’instabilité politique et réglementaire, les conflits armés et l’absence de coopération régionale… Également dans ce dossier, une interview de Philippe Mellier, directeur général de De Beers, la crise du secteur en Afrique du Sud, la bonne résistance de l’exploitation aurifère au Mali et la fusion de Glencore et Xstrata, plus importante opération de fusion-acquisition de l’année.

Sommaire

Interview – Donald Kaberuka : « L’urgence est de libérer notre potentiel interne »

Entreprises et marchés
Cameroun – Eto’o Télécom veut sortir de l’ornière
Aérien – Turkish Airlines fond sur l’Afrique
Égypte – Besoin de rassurer

Décideurs
Télécoms – Toujours d’attaque
Droit des affaires – Au nom de Dangote

Finance
Private equity – De si timides fonds français

Dossier mines
Mégagisements – Pourquoi un tel retard ?
Logistique – Transports rigoureux
Interview – Philippe Mellier, DG de De Beers
Portraits – Des miniers haut placés
Afrique du Sud – Un modèle à réinventer
Mali – De l’or malgré tout
Fusion – Un géant suisse voit le jour
Maroc – Managem attiré par ce qui brille
Bourse – Sydney, passage obligé
Formation – Partenariat francophone

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags